home | Facteurs de pianos en France | liens


 

Facteurs de pianos en France

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
MACÉ A.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1854

 

70, Grand'rue (x1854), Strasbourg

 

MACHENAUD A.  

PARIS - "Machenaud. - Pianos fabriqués avec des bois du Gabon-Congo." Colonies françaises et pays de protectorat : catalogue officiel, République française. Exposition universelle de 1889, p. 27 (Gallica)

PARIS - "3. MACHENAUD, à Paris, rue Drouot, 4. — Pianos fabriqués avec du bois lige cuamingué santal venant du Haut-Ogooué (colonie du Gabon-Congo)." Catalogue général officiel de l'exposition universelle de 1889, p. 11 (Gallica)

PARIS - "Il faut également citer ici deux pianos fabriqués avec des bois du Gabon par M. Machenaud, à Paris. Ces pianos, d'une belle exécution ou point de vue meuble (comme Instruments de musique. Ils relèvent d'une autre classe), sont en bois de santal rouge extrêmement commun au Gabon, d'où il s'exporte comme bois de teinture. Il y aurait, sans doute, un excellent parti à en tirer pour l'ébénisterie parisienne." Expo Annuaire du Cercle du Dauphiné (Ancien Cercle de la rue Neuve), 1889

 

'Facteur de pianos' droits ca. 1889-1905

Successeur de PAPE & DELOUCHE (°1851).

Repris par J. OLLIVIER en 1907

Médaille d'argent Paris, 1889

4, rue Drouot (xx1889)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1903)(*1905)(arr.9), Paris
MACIA Paul

(1875 - ?)

 

EXTRA INFO

Les facteurs-fabricants de pianos
du Mans entre 1845 et 1936
, par Jean-Marc STUSSI

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

Paul Macia «facteur de pianos», espagnol né en 1875 à Barcelone, Espagne.

Successeur de GUILLOUARD (°1836) et DOLMETSCH

 

9-11, rue de la Préfecture (*1913)(**1921)(*1922), Le Mans
MADER François  

'Facteur d'orgues' et de pianos ? ca. 1858-98

MADER, ARNAUD & Cie (xxx1897)(xxx1898)

Repris par VIGNOLO F. H. (xxx1912)

 

 

35, rue Sibié (yy1858)(xxx1860), 106, rue Thomas (yy1861)(yy1863), 18, rue Terrusse (xxx1865), 22, rue Teresse (yy1866), 84, boulevard de la Ma[g]deleine (yy1868)(yy1869)(xxx1874)(*1875)(*1876)(yy1877), 2-8, Place de l'Église de Saint-Michel (yy1880), 8, Place de l'Église de Saint-Michel (yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(xxx1892)(xxx1893), 18, rue Alger (xxx1897)(*1898)(xxx1898), Marseille

 

MADER & MÉRITAN  

'Facteur d'orgues' et de pianos ? ca. 1863

Voir un autre MERITAN ci-dessous.

 

 

84, boulevard de la Ma[g]deleine (yy1863), Marseille

 

MADET A. Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1921

Fondation en 1889 (**1921)

rue Paul-Bert (**1921) Montceau-les Mines
MAERTIER 'Fabricant de pianos' ca. 1853

Époux d' OFFREZ. (1853)(10)

 

86, rue de Bondy (1853)(10)(arr.10), puis 6, rue de Lancry (1853)(10)(arr.10), Paris

 

M.A.G.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1930) Paris
 

MAGASIN DE MUSIQUE ET DE PIANO DU CONSERVATOIRE DE PARIS

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

Voyez O'KELLY (°1830)

 

11, rue du faubourg Poissonnière (?)(arr.9), Paris
MAGE G.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1905) Montrouge
MAGEN G.  

Facteur et/ou marchand de pianos  et facteur d'orgues et harmoniums ca. 1921

Fondation en 1842 (**1921)

3, rue des Augustins (**1921), Agen
MAGER

Brevet de 1864 : "Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 novembre 1864, au secrétariat de la préfecture, du département du Gard, par le sieur Mager à Nîmes, pour un appareil applicable à l'étude du piano, dit guide-doigts." Bulletin des lois de l'Empire français, Volume 28, France, 1867

 

'Facteur de pianos' ca. 1840-50

MAGER, MAURY & DUMAS (vers 1842-45)

"Formation de Société. Par acte sous seing-privé, à la date du trente-un août mil huit cent quarante-deux, enregistré le six du courant, ° 60, v. c. 6, par le receveur, qui a perçu 5 F. 50 c., MM. Mager, Maury et Dumas, tous les trois facteurs de pianos, demeurant et domiciliés à Nismes, ont contracté une société en nom collectif ayant pour objet la fabrication des pianos et orgues. La durée de la société est de six années qui ont commencé le premier septembre mil huitcent quarante-deux et finiront à pareil jour de l'année mil huit cent quarante-huit. La raison de commerce est sous le nom de Mager, Maury et Dumas. Les trois associés ont la signature et sont chargés de l'administration et guestion de la société, sauf pour les emprunts, où tous les trois devront concourir. Pour extrait conforme à la loi." Courrier de Gard, 13/09/1842, p. 298

MAGER, MAURY, DUMAS & PARIS (vers 1846-51)(**1846)(x1847)(x1849)(*1851), voyez aussi DUMAS (°1830).

MAGER (**1850)(zzz1855)(xx1857)

 

Place des Carmes (ca. 1840-45), Boulevard du Grand Cours (**1850), Petit Cours (**1850), Nîmes
MAGNAN Frères  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur de pianos mécaniques (°1909) Nogent-le-Rotrou
 

MAGNE André Pierre Auguste

(? - 1908)

 

 

 

 

 

 

NÉCROLOGIE

1908 - "M. Magne père, facteur de pianos à Cherbourg, est décédé au mois de juin dernier, laissant à sa veuve la charge de cinq enfants dont l'aîné n'a que 18 ans et le plus jeune quatre. Le commerce des époux Magne était très prospère, grâce à l'activité et aux connaissances professionnelles du mari : la disparition de celui-ci a totalement changé la situation, Madame Magne étant obligée de payer très cher des ouvriers spécialistes pour faire les travaux que faisait son mari. Le Conseil municipal de Cherbourg, reconnaissant la situation intéressante de la famille, a voté une subvention de 500 fr. au jeune Magne." Rapports et délibérations - Manche, Conseil général, 1908, p. 89 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' droits ca. 1902-22

Fondation en 1854 (*1913)(**1921)

EQUILBEY & MAGNE (1890), éditeurs et marchands de pianos, voir EQUILBEY (°1897).

MAGNE A. (1897)(**1902)

Dés 1903 ils ont eu une marque de pianos GUÉRIN (21).

Temporairement (?) fabriqué par THERSEN (°1899).

 

2, rue Tour-Carré Manche (**1902)(*1906), rue François-Lavieille (*1913)(**1921)(*1922), Cherbourg
MAGNER Charles Edouard

 

Brevet de 1849 : "318° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 août 1849, au secrétariat de la préfecture du département du Puy-de-Dôme, par le sieur Magner (Charles-Edouard), à Clermont-Ferrand, pour un système de construction de pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1851, p. 317 (Gallica)

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1851

Clermont-Ferrand
MAGNI Benoit Laurent Gaspard
| MAGNY

(ca. 1801 - 1856)(10)

 

"Magni Vve., factrice de pianos, Saint-Lazare, 125" Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

 

 

'Facteur de pianos' droits  ca. 1852-71 (10) et 'Accordeur de pianos' (xx1856)

Époux de MICHALISKA Pétronille (10)

Mme Ve MAGNI (xx1857)(*1859)(**1864)

 

3, rue de la Madeleine (**1852)(***1855)(xx1856)(xx1857)(arr.8), (?), rue du faubourg Saint-Honoré (xx1858)(arr.8), 125 [?], rue Saint-Lazare (*1859)(arr.8), 135, rue Saint-Lazare (xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(**1864)(yy1864)(arr.8), 62, rue de Rome (**1870)(arr.8), 74, rue de Rome (**1871)(arr.8), Paris
MAGNIÉ Isidore Al.

PARIS - "M. MAGNIÉ (Isidore), rue du Faubourg-Poissonnière, 15, - A exposé des pianos droits : l'un, à cordes obliques, a été placé dans le concours au neuvième rang; l'autre, à cordes verticales, a obtenu le quatorzième rang. Le jury accorde une mention honorable à M. Magnié." Rapport du Jury central, Paris Jury central, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844

 

 

'Facteur de pianos' carrés et pianos droits ca. 1832-59

"Magnié (Isidore), fact. de pianos droits et autres depuis 10 ans apporté dans la facture des pianos destinés à l'exportation des perfectionnemens qui les préservent des influences des climats d'outre-mer, faub. Poissonnière, 67." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde..., par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

"Magnié (Isidore), facteur de pianos droits et autres, a, depuis douze ans, apporté dans la facture des pianos destinés à l'exportation des perfectionnements qui les préservent des influences des climats d'outre-mer; M. H. 1844; fabr. Faub. Poissonnière, 67." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

Mention honorable Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1855

 

16, rue du Faubourg-Poissonnière (**1844)(arr.9), fabrique : 67, rue du Faubourg-Poissonnière (*1842)(x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(arr.9), domicile et magasins : 15, rue du Faubourg-Poissonnière (**1846)(x1847)(arr.9), 97, rue du Faubourg-Poissonnière (1849)(*1850)(*1851)(yy1851)(**1852)(**1854)(***1855)(yy1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(arr.9), Paris
MAGNUS  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1842) Orléans
MAGOT Henri  

Facteur et/ou marchand de pianos, lutherie, musique ca. 1907-09

Repris par LEROUX en 1908. (Archives commerciales de la France, 11/04/1908, p. 472 (Gallica))

 

72, rue Rochechouart (*1907)(1908)(*1909)(arr.9), Paris
MAHER Frédéric
| MAHR
 

 

Brevet de 1836 : "pour des chevilles de pianos perfectionnées." - "Mahr, moyen de remplacer les chevilles dans les pianos. (B. F.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

BREVET D'INVENTION.
M. FRÉDÉRIC MAHER, facteur de pianos, breveté, nous a montré son invention pour accorder les pianos après avoir examiné son mécanisme, qui est d'une simplicité surprenante et réunit l'économie, la solidité et la beauté, nous avons trouvé que son invention consistait
1e dans une vis sans fin qui met en mouvement une petite roue sur laquelle la corde même se monte; cette vis sans fin n'a qu'un tour et demi, elle n'a qu'un seul point d'appui; elle se tourne debout sous les cordes, autour d'une goupille fixée dans la boite même; 2e ce mécanisme fait disparaître tout-à-fait les chevilles; ce moyen n'exige ni force, ni même une main exercée. La main la plus délicate n'a qu'à tourner une clef semblable à celle d'une pendule ordinaire; ce même mécanisme ne demandé pas plus de place que des chevilles il réunit de plus encore l'avantage de laisser plus de jeu entre les cordes.
Il offre une très grande solidité, et s'il survenait un accident, on peut y remédier sans influer sur le reste du mécanisme. On peut monter une corde plus facilement que par les chevilles ordinaires. Les matériaux qui le composent, (la suite )

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1836




(la suite)

excepté sa vis, sont en fer fondu, et permettent, à un prix modéré, l'application de ce procédé. Le plus grand obstacle qui était à vaincre était le manque d'espace, on a non seulement vaincu cette difficulté, mais on a gagné de la place. Malgré le haut degré de perfection l'on a donné aux pianos jusqu'à ce jour, l'on avait besoin de cette amélioration utile, tant aux artistes, amateurs, qu'aux facteurs de pianos. L'accord que l'on a jusqu'à ce jour employé ne tut pas seulement difficile, mais encore pénible depuis que l'on a augmenté le mouvement des cordes.
L'inventeur désire trouver quelqu'un qui s'adjoigne avec lui pour l'exploitation, ou un acquéreur de son invention. S'adresser au bureau du Journal où l'on donnera les renseignemens nécessaires." Le Figaro, 24/11/1836, p. NP (Gallica) 

"103. M. Mahr (Frederick), facteur de pianos, demeurant à Paris, rue Saint-Roch-Poissonnière, n°12, auquel il a été délivré, le 28 septembre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour une mécanique propre ii faire disparaître tout à fait les chevilles dans les pianos et à faciliter l'accord de cet instrument." Bulletin des lois, 1837, p. 775

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

 

12, rue Saint-Roch-Poissonnière (1836)(13)(arr.1), Paris ?
MAHIEUX  

 

'Facteur de pianos' ca. 1869

1869 - "Publications de mariages. M. Mahieux, facteur de pianos, rue de la Fontaine-du-But, 12, et Mlle Leprêtre, rue de la Chapelle, 101." La Presse, 24/06/1869, p. 3 (Gallica)

 

12, rue de la Fontaine-du-But (**1869)(arr.18), Paris
MAHOUDEAU  

'Facteur de pianos' ca. 1862-77 (**1862)(***1863)(y1864)(**1872)(*1877), Vendôme
MAIGROT 'Facteur de pianos' ca. 1799-1807  

1, rue Saint-Denis (*1799-1800)(arr.1), 4, rue Saint-Denis (*1800-1801)(*1802)(*1803-1804)(*1805)(arr.1), 402, rue Saint-Denis (*1807)(arr.3), Paris

MAILHE A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1886

Probablement seulement un réparateur de pianos. J.d.T. 20/05/1886

 

12, Place Rouaix (1886), Toulouse
MAILLARD E.  

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques nommé "Papillon" et Orchestrions ca. 1921

 

25, rue de la République (**1921), Macon
MAILLARD Jean Baptiste  

1856 - "LABARTHE Antoine (Société MAILLARD Jean Baptiste et Compagnie), Facteur d'orgues, rue de la Douane, n° 14. Cités le 04/04/1856, lors de la faillite desdits. Autres : LACOSTE, syndic. Se reporter aussi à MAILLARD Jean Baptiste, facteur d'orgues, mêmes profession, adresse et date. Source : dictionnaire MASCRET" Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

 

'Facteur de pianos' droits, orgues et orgues-mélodium ca. 1851-57

MAILLARD & Cie (*1851)(1855)

Failite en 1856.

'Orgue-piano', c’est Maillard qui en fut l’inventeur, en 1854.

Mention honorable Paris, 1855

 

13, rue Jacob (*1851)(arr.6), 14, rue de la Douane (1855)(1856)(10)(arr.11), 3, rue de Charenton (**1857)(arr.12), Belleville, Paris
MAILLAUT F.  

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1921

 

40, rue Saint-Pierre (**1921), Caen
MAILLE Gaston  

Facteur et/ou marchand de pianos, et facteur d'orgues ca. 1893-1921

Fondation en 1848 (**1921)

 

 

91, rue Leberton (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1906)(*1909), 16-18, rue Brian (*1898)(*1903)(*1905)(*1906)(*1909), 89-91, rue Leberthon (**1921), Bordeaux

 

MAILLOT  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1875) Chalons-sur-Saône
 

MAILLOT A.

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1850

Il y avait aussi un MAILLOT à Chalon-sur-Saône, dès 1875.

Paris ???
MAILLOT Maurice

 

"PIANOS - MUSIQUE - Maurice MAILLOT, Éditeur, 29, Avenue de la Gare, Nice - IMMENSE CHOIX DE PIANOS, Violons, Mandolines, Guitares, Cordes harmoniques - PRIX DE FABRIQUE - Nombreuses Occasions garanties PLEYEL, ERARD, GAVEAU. - Représentant officiel de PLEYEL-WOLFF, LYON et Cie." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1909, p. 594 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1903-13

Successeur de DECOURCELLE (°1880) vers 1903.

MAILLOT & MINOCCI (?)

29, avenue de la Gare (*1903)(*1905)(*1907)(*1909)(*1913), succursale : 30, avenue Malausséni (*1913), Nice (Alpes-Maritimes)

MAINE Eugène Charles

"une armoire-piano", 1849

 

'Facteur de pianos' ca. 1834-51

Époux de HERCE Marie Caroline (mariage en 1845)(10)

MAINE M. H. (?)

HERCE ET MAINE (°1840) - (1849)(yy1851)(1855)(1861)

Médaille de bronze Paris, 1849 | Mention honorable Paris, 1855

 

10, rue du Figuier Saint Paul (ca. 1834)(1845)(10)(arr.4), 18, boulevard de Bonne-Nouvelle (1849)(yy1851)(arr.2), Paris
MAINGUET E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1883-88; 'Spécialité d'anches métalliques'

 

73, rue de Bagnolet (**1884)(**1885)(**1888)(arr.20), Paris
MAINGNON Marie  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1883-88

 

47, rue Saint-André-des-Arts (**1883)(**1888)(arr.6), Paris
MAIREL M. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21 1, avenue Lamartine (*1913)(**1921), Vincennes
MAISON ARTISTIQUE

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et orgues, et compositeur et éditeur de musique ca. 1867-91

'MAISON ARTISTIQUE'

LEBEAU D'AUBEL (1858)

H. L. D'AUBEL (1867)

Pianos d'AUBEL (*1872)

"Pianos, modèle spécial pour paquebots et pour l'exportation." 1868

"PIANOS Payables en 3 ans - 23 francs par mois - Maison artistique, 18, r. de Châteaudun." Le Petit Journal, 10/02/1876, p. 4 (Gallica)

 

2, rue Fléchier (x1867), 8, rue Ollivier (*1868)(arr.9), 18, rue de Châteaudun (*1872)(1876)(arr.9),18, rue du Cardinal-Fesch (1891)(arr.5), Paris
MAISON DE L'ACCORD PARFAIT  

"Maison de l'accord parfait - Pianos de tous facteurs - 3 ans de crédit - Payable pr mois depuis 20 fr., rue de Moscou, 16." Le Petit Parisien, 04/06/1881, p. 4 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881

16, rue de Moscou (1881)(arr.8), Paris
MAISON DIETRICH J.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1878

Repris par Henry SCHWANDER.

Médaille de bronze Paris, 1878 (Schwander)

36, rue des ... (?), 15, rue de l'Evangile (1878)(arr.18), Paris
MAISON DU PARFAIT CLAVIER

 

Facteur de pianos droits,  double piano-harmoniums (l'invention de 1895 d' ARENCIBIA qui était le directeur de cette maison, diffusé par Maison du Parfait clavier) et pianharmoniums ca. 1903-09

Double Piano Harmonium n° 2320, Musée du piano Limoux, France (voyez cartouche)
Pianharmonium n° 1382, Musée du piano Limoux, France (voir la cartouche).

 

8, rue faubourg Poissonnière (?)(arr.9), 30, rue du Faubourg-Poissonnière (1903)(**1904)(arr.9), 17, rue Cadet (*1909)(**1910)(**1911)(**1912)(**1913)(arr.9), Paris
MAISON EYSERMANNN  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Ils ont vendu des pianos PLEYEL (°1807) sous leur nom.

 

Marseille
MAISON KRÜGER  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

 

Paris - Berlin
MAISON MARTIN  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1913

20, rue Grande-Chaussée (*1913), Lille
MAÎTRE E.  

"Maître (E.), seul patenté aux Etats-Unis d'Amérique, Grande-Bretagne et Irlande et en Belgique pour le piano quatuor, r. des Deux-Gares. 6." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1871, p. 1223 (Gallica)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-75

 

 

6, rue des Deux-Gares (**1871)(*1875)(arr.10), Paris

 

MAIZIER  

"Le sieur MAIZIER, Mécanicien fait toute sorte de Serinettes & d'Orgues portatives, & Cylindre & à Clavecin. En les racommodant, il en change les airs, au gré des Particuliers. Il se charge aussi de mettre en état tous les Instrumens de Musique, ainfî que les Pendules, & d'y placer des Carrillons. Il posséde encore le talent de perfectionner tous les Ouvrages du même genre. Il est logé à l'entrée de la rue Ste. Ursule, prês de celle des Balances." Affiches, annonces etc de Toulouse et du haut-Languedoc, 17/03/1784, p. 1 (Rosalis)

 

 

'Facteur d'orgues' ca. 1784

 

 

rue Ste. Ursule, prês de celle des Balances (**1784), Toulouse

 

MALADE Jean-Jacques  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins' (°1774) Paris
MALAMAS  

'Facteur de pianos' ca. 1911

 

(***1911), Limoges

MALER Gebrüder  

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19?? Strasbourg
MALEVILLE G. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18?? Libourne
MALÉZIEUX E.  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1921

Fondation en 1913 (**1921)

 

13, place Crussy (**1921), Sedan
MALLAUD  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
MALLET  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1838) Bordeaux
MALLET (femme) 'Luthier' ca. 1798-99 303, rue Neuve de l'Égalité (*1798-1799)(arr.2), Paris
MALLING  

"MARCHAND DE MUSIOUE PIANOS & INSTRUMENTS - MALLING, Facteur, 30, Grande-Rue et Boulev. Duchesne-Fournet Pianos de toutes marques, neufs et d'occasion. Musique. Instruments à cordes et de tous genres. Accessoires. Atelier spécial pour les réparations. Achats, Accords, Echange. Vente de Pianos, par abonnement de 25 fr. par mois. [...] Facteur de pianos, orgues et harmoniums. Malling, à Lisieux." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1903 (Gallica)

 

'Facteur de pianos, orgues et harmoniums' ca. 1903-06

MALLING MMe. Vve. (*1906)

30, Grande-Rue et Boulevard Duchesne-Fournet (*1903), 9, rue au Charonne (*1906), Lisieux
MALLING J.  

"Malling (J.), facteur de pianos, fabrication supérieure, spécialité pour l'emportation, location et réparations, Récollets, 13." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1873, p. 1241 (Gallica)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et 'Ouvrier en pianos'  ca. 1866-1909; (**1866)

MALLING J. (**1873)

H. DARRE, J. MALLING. et A. MULLER et Cie en 1875 :

1875 - "Rouen - Formation de la Société en nom collectif H. DARRE, J. MALLING. et A. MULLER (pianos et orgues), cours Boïeldieu, 6. — Durée : 8 ans. — Acte du 1er janv. 1875." Archives commerciales de la France, 28/01/1875, p. 82 (Gallica)

MALLING J. et MARLARD & Fils  (Voyez un peu plus en dessous).

MALLING E. (*1909), successeur de P. HERARD (°1835).

MALLING Ed. (**1921)

 

15, rue Clausel (**1866)(arr.10), 13, rue des Reccollets (**1873)(arr.10), Paris

6, Cours Boieldieu (1875), Rouen

23, Grand rue de Vaux (*1909)(*1913)(**1921), Vitry-Le-François

MALLING  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

 

4, rue des Cordiers (**1921), Saint-Malo
MALVAULT-ROSSE Mlle.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

rue du Casino (?), Dinard (Ille-et-Vilaine)
MALZAC-BARRE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Successeur de la maison CHALLET (°1838)

 

13, boulevard Victor-Hugo (**1921), Nîmes
MANCEAU Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-98  

19, rue Marlot (*1875)(*1876), 18, rue des Anglais (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Reims

 

MANCEAU P.  

'Facteur de pianos et orgues' ca. 1903-22

Successeur de STAUB J. (°1874) de Le MANS, ce n'est pas le fameux J. STAUB de Nancy.

 

9, Place Thiers (*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(**1921), 1, rue Auvray (**1921), 10, rue Rachel (**1922), Le Mans
MANCEL  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1868) Lille
MANCEL Fernand  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1901) Dijon
 

MANDERFELD Pierre Joseph

(ca. 1804 - ?)(x1878)

 

'Facteur de pianos' ca. 1878 Paris
 

MANDLER Jean Louis Charles

(ca. 1809 - 1855)(10)

 

'Accordeur de pianos' ca. 1840-55

Célibataire (10)

Paris
MANERA Jean Joseph Louis Antoine Pierre ou Mario Antonio
| MANÉRAT

(1808 - 1849)(10)

 

PARIS - "Quant au piano, il est convenu que c'est aujourd'hui un meuble indispensable; ce qu'on lui demande, c'est de ne pas trop tenir de place, et les instrumens de M. Manéra rue Fléchier, 2, se conforment on ne peut mieux à cette exigence. M. Manéra facteur habile et artiste d'un haut mérite s'occupe exclusivement de la fabrication des pianos droits; concentrant ainsi son expérience et ses soins sur une seule partie de son art. Il est arrivé à des résultats que ses confrères n'ont pu encore obtenir pourra tenue de l'accord, la rondeur du son et d'autres qualités que l'usage des excellens pianos de M. Manéra fait découvrir." Journal des débats politiques et littéraires, 21/07/1844, p. 3 (Gallica)

Mario Antonio
MANERA
sur ce site

 
BIOGRAPHIE
PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

PORTRAIT MANERA

voir sur Gallica

FONDATEUR d'UNION MUSICALE - 1847
(Gallica)

"[...] Vingt ans plus tard, un artiste fort distingué, Manera, fondait, sous le titre d'Union musicale, une société du même genre, qui prenait bientôt celui de Société de Sainte-Cécile et passait sous la direction de Seghers. Malheureusement, le public n'était pas mûr encore pour une entreprise de ce genre, et après quelques années d'efforts intelligents, mais infructueux la Société Sainte-Cécile dut se dissoudre." La Salle Pleyel, 1893, p. 46 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1829-55

Aryiste musicien (10) puis professeur d'accompagnement et de chant (xx1844)(**1845)(*1846), compositeur et facteur de pianos.

Il est né le 26/08/1808 à Trachenberg en Silésie Inférieure, allemagne et est décédé le 02/08/1849 à Paris, rue Fléchier, n° 2. (10)

Époux de LAUNER El. Lise (mariage en 1834)(10), et son père était LAUNER Jean Marie Louis, éditeur de musique.

MANERA Mme. (ca. 1804/5 - 1853)(*1850)(*1851)(**1852)

Ils ont eu deux enfants. (10)

"J'emprunte à une lettre de madame Nourrit un nouveau témoignage sur cet habile praticien. « Hier, j'ai vu le médecin de M. Barroilhet. Il m'a dit qu'il croyait la maladie très-avancée, et l'autopsie l'a constaté. Il ajouta que cette maladie était très-commune à Naples; [...] que lui-même avait traité trois personnes, qui avaient fini comme notre Adolphe.  M. Manera, gendre de M. Launer, est atteint comme Adolphe [Nourrit]; il a les mêmes symptômes : perte d'humeur mêlée de sang, altération du teint et des yeux, profonde mélancolie. Éclairé par mon malheur, il va partir (Lettre du 20 mars. - M. Manera se hâta effectivement de revenir en France : le changement de climat et un traitement intelligent le rendirent à la santé.). Ces trois faits identiques, observés dans le cours de sa pratique, par le docteur Rocca, n'ont rien que de très-simple pour les médecins spéciaux. [...]" Adolphe Nourrit, sa vie, son talent, son caractère, sa correspondance, L. Quicherat, 1867, p. 493 (Gallica)

"Dimanche prochain 14 avril, à deux heures, un concert extraordinaire sera donné par l'Union musicale dans la salle Sainte-Cécile au bénéfice de la veuve et des enfans de M. Manera, fondateur et chef d'orchestre de la Société." Journal des débats politiques et littéraires, 13/04/1850, p. 2 (Gallica)

"A peine Mme veuve Launer venait-elle de succomber que, par une fatalité bien imprévue et bien cruelle, Mme. veuve Manéra, sa fille, a été frappée à son tour. Ses obsèques ont eu lieu vendredi dernier, en l'église de Notre-Dame-de-Lorette. Mme veuve Manéra était âgée de quarante-neuf ans. Depuis la mort de son mari, elle continuait de diriger l'établissement de facteur de pianos dont il était le chef. Elle avait aussi publié, sous forme d'albums, un certain nombre de compositions poétiques et musicales." Nouvelliste, 06/06/1853, p. 3 (Gallica) - Voyez LAUNER. Une autre source parle qu'elle avait quarante-neuf ans. Le Nouvelliste, 06/06/1853, p. 3 (Gallica)

Une autre source dit que MANERA Vve. était né LAUNER, Annuaire de l'Association des artistes musiciens, 1850, p. 135

Repris par NAVARRE dès 1854 (**1854)(yy1855).

Liste des exposants Paris, 1844

6, rue Transnonain (**1829), 12-14, rue du Cimetière Saint Nicolas (1834)(10)(arr.3), 14, boulevart Montmartre (*1835)(**1836), 2, rue Fléchier [près l'église de N. D. de Lorette](y1842)(***1843)(xx1844)(**1845)(*1846)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(**1854)(yy1855)(arr.9), Paris
MANGEARD Alexandre Michel 'Fabricant de caisses de pianos' ca. 1839-64

'Pianos' (*1864)

 

88, rue du faubourg Saint-Denis (yy1839)(**1840)(arr.10), 101, rue de Charonne (1855)(arr.11), Paris

 

MANGEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

MANGEL Fils et Petit fils (?)

France
MANGEOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1882-83

Victor ETIENNE et MANGEOT et Cie (1882)

1883 - "Cambrai. — Formation de la Société en nom collectif Victor ETIENNE et MANGEOT (pianos et harmoniums), rue de la Prison. — Durée : 10 ans. — Acte du 28 déc. 1882." Archives commerciales de la France, 14/01/1883, p. 60 (Gallica)

 

 rue de la Prison (1882), Cambrai
MANGEOT Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898 13, rue des Ecrevés (*1898), Reims
MANGEOT  

'Facteur de pianos' ca. 1909-21

MANGEOT & Fils (*1909)

MANGEOT (*1913)(**1921)

 

22, avenue Ferraud (*1909), 20, avenue Ferraud (*1913)(**1921), Valenciennes

 

MANGEOT Eduoard

(1834 - 1898)

&

MANGEOT André Alfred

 

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Fabricants de pianos'  (°1859)

Fils de MANGEOT Pierre Hyacint (°1830)

Nancy

Paris

MANGEOT Frères & Cie
| MONGEOT Frères & Cie
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos' (°1876) Paris
MANGEOT Miquel  

"MIQUEL-MANGEOT (Mme), 24, r. Robert-Fleury, Paris, 15e. T. Ségur 68-88. Facteur de pianos, réparations. (17-341271)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1935 (Gallica)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1929-38

Succ. d' ONDOT

Famille de MANGEOT P., Nancy (°1830)?

MIQUEL-MANGEOT Mme. (*1935)

(8) Les facteurs de pianos à Nancy, J. M. Stussi

24, rue Robert-Fleury (*1929)(**1935)(*1938)(arr.15), Paris
MANGEOT Pierre Hyacint

(1808 - 1862)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1830) Nancy

Paris

MANGEOT Victor

 

 

 

 

'Facteur de pianos' droits et éditeur de musique ca. 1849-61

Vers 1850 il vendait aussi les pianos d' AUCHER (°1820).

Médaille de bronze Metz, 1861

Bar-le-Duc (1861, Meuse)

 31, rue Vivienne (**1870)(arr.2), Paris

 MANGIAROTTI Joseph 'Facteur de pianos et d'orgues' ca. 1855 Dijon
MANGIE Is. Al.
| MAGNIE
 

'Facteur de pianos' ca. 1855

Liste des exposants Paris, 1855

 

97, Boulevart Faubourg Poissonnière (1855)(arr.9), Paris
MANGIN 'Accordeur de pianos' ca. 1837 11, rue du Mouton (x1837)(arr.4), Paris
MANGON L.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Successeur de GRANDJEAN (°1890)

 

11, rue Sigorgne (**1921), Macon
MANGROT Frères  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
MANILLE & JOLY  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1922) Boulogne-sur-Seine
MANN J. 'Facteur de pianos' ca. 1898 195, rue de Crimée (**1898)(arr.19), Paris
 

MANN Jean Louis Pierre

(1827 - ?)

 

 

'Ouvrier facteur de pianos' ca. 1827

Il est né le 19 février 1827 à Burkhandsfelden, demeurant à Paris (Seine). (Bulletin des lois. Partie supplémentaire, 1873, p. 1155)

 

 Paris
MANOUDEAU
| MANAUDEAU
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850

 

France
MANSEAU E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

 

58, quai de Limoges (**1921), Saumur
MANSEAU L.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Successeur de VINOT (°1883)

 Paris
MANSIOU  

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos' ca. 1837

Masiou, accordeur et estimateur de pianos, rue Mandar, 12." Agenda Musical, 1837, p. 131 (Gallica)

 

12, rue Mandar (x1837)(arr.3), Paris
MANTEL J. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

Fondation en 1894 (*1913)

 

1, place du Commerce (*1913), 1, Place Clemenceau (**1921), Aix-les-Bains

 

MANTZKE 'Facteur de pianos' ca. 1823  

64, rue des Gravilliers (x1823)(arr.3), Paris

 

MANUEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1???

Repris par LEPÊTRE (*1913)

Repris par TREMBLAY (**1921)

 

 

Versailles

 

 

'MANUFACTURE BOULONNAISE de pianos'

 

'Manufacture de pianos' ca. 18??

Boulogne
 

'MANUFACTURE DES ASSOCIÉS'

 

 

 

'Manufacture de pianos' ca. 1860 Marseille
MANUFACTURE FRANCAISE DE PIANOS AUTOMATIQUES  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1912) Chambéry

Modane

 

MANUFACTURE MARSEILLAISE

 

'Manufacture de pianos' ca. 1851-52

ou BROQUA, LAMBERT & Comp.

48, rue Sylvabelle (xx1851)(xxx1852), Marseille
 

MANUFACTURE MARSEILLAISE DE PIANOS

 

 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Manufacture de pianos'  (°1906) Marseille
 

MANZ Frédéric

 

 

 

  'Un curieux piano automatique mécanique', par Gérard Décoret

 

'Facteur de pianos automatiques' ca. 1929

Son brevet d'invention portait le n° 658044 délivré le 22 janvier 1929.

Marmoutier (Bas-Rhin)
MAQUAÏRE H.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Paris
MAQUAIRE L.   Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1909 32, boulevard de l'Esplanade (*1898)(*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), Draguignan
MARAFIOTI Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris - Marseille
MARATUEL Pierre François Victor  

'Fabricant de pianos' ca. 1837-56

Époux de BOURGEOIS Joséphine Marguerite (10)

Probablement il était ouvrier chez PAPE, dont il avait la même adresse en 1837 (10), et chez PLEYEL, où faisait des échappements, 'finisseur' et 'égaliseur' dans la première moitié du 19ème siècle, vers 1847-60. (20)

 

19, rue des Bons Enfants (1837)(10)(arr.1), 50, rue faubourg du Temple (*1842)(arr.11), 28, rue Bellefond (1856)(10)(arr.9), Paris
MARCEL Marie Elisabeth
| Mme. Vve. BENOIT | Vve. BENOIST
 

'Propriétaire puis marchande d'ouvrages et instruments de musique' et éditeur de musique ca. 1810-21

MEISSONNIER & MARCEL [Mme. BENOIT/ BENOIST] (1810)(10) - voir MEISSONNIER ci-dessous

1810 - "Veuve de BENOIST [BENOIT] Pierre Paul. Le 05/11/1810, dans un acte soussign. privé, entre ladite veuve et le sieur MEISSONNIER Jean Antoine, auteur et professeur de musique, même rue n°, se sont associés pour tenir et exercer, sous le nom de MEISSONNIER et compagnie, le commerce d'ouvrages et instruments de musique à cordes de Naples, etc." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois » Voir Jean Antoine MEISSONNIER, ci-dessous.

 

20, rue de Richelieu (1810)(10)(xx1814)(xx1815)(xx1817)(arr.1), 6, rue Vivienne (xx1821)(arr.2), Paris
MARCELLI  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1897) Roubaix
MARCHAL  

 

Brevet de 1897 : "209467. Brevet de quinze ans, 10 août 1897; Marchal, à Paris, rue des Cloys, n° 37. Application de la harpe dans les pianos par un système de pince cordes et son mouvement fonctionnant par le clavier." Bulletin des lois de la République française, 01/1899, p. 1142 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-98


(la suite)

Brevet de 1898 : "280413. Brevet de quinze ans, 9 août 1898 Marchal à Paris, rue de Cloys, n° 37 - Piano-harpe." Bulletin des lois de la République française, 071/1901, p. 988 (Gallica)

  37, rue des Cloys (1897)(1898)(arr.18), Paris
MARCHAL Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875 131, rue de Paris (*1875), Le Havre
MARCHAL Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875 6, rue des Juifs (*1875), Angoulème
MARCHAND 'Facteur de pianos' ca. 1868  

80, rue Notre-Dame-de-Nazareth (x1868)(arr.3), Paris

 

MARCHAND Emile  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Arcachon
MARCHAND Emile  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1861-76

Fondation en 1861 (**1921)

Repris par BARON Berthé (*1921)

 

5, Pi. Puy-Paulin (*1876), Bordeaux
 

MARCHAND François

(1823 - ?)(10)

 

'Facteur d'orgues' ca. 1843  

60, rue du Cherche Midi (1843)(10)(arr.6), Paris

 

MARCHAND & NEYRAND  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1896

Voir DESCHAMPS & NÉRAND à Avignon. (*1898)

 

(*1896), Avignon
MARCHE J. Marcel  

TÊTE D'UNE FACTURE

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1898-1921

'Fabrique de pianos' (1898)

Fondation en 1842 (*1913)(**1921)

 

 

28, rue du Pont (F1898)(*1906), 28, rue Jules-Ferry (*1913)(**1921),  Libourne

 

MARCUS J.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
MARÉCHAL Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 18?? Paris
MARÉCHAL Henri  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique approprié.

 

'Facteur de pianos' (°1864) Nantes
MARÉCHAL Paul  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Tourcoing
 

MARENGHI Charles & Cie

 

 

 

 

 

 

Brevet de 1906 : "372826. Brevet de quinze ans. 22 décembre 1906; Société Charles Marenghi et Cie, représentée par Monteilhet, à Paris, boulevard Richard-Lenoir, n° 90. Perfectionnements aux orgues ou pianos mécaniques pourvus d'un éclairage électrique pour produire des effets lumineux." Bulletin des lois de la République française, 01/1908, p. 1904 (Gallica)

Brevet de 1907 : "391180. Brevet de quinze ans, 21 août 1907; Société Charles Marenghi et Cie, représentée par Monteilhet, à Paris, boulevard Richard-Lenoir, n° 90. Perfectionnement aux orgues ou pianos mécaniques à cartons perforés." Bulletin des lois de la République française, 01/1908, p. 5132 (Gallica)

PUB

 

 

'Manufacture d'orgues et pianos' ca. 1908-22

1913 - "Paris. — Modifications et Prorogation de 10 ans. — Charles MARENGHI et Çie, manufacture d'orgues et de pianos, 2 bis, av. de Taillebourg — 23 sept. 1913. — P. A." Archives commerciales de la France, 11/10/1913, p. 1339 (Gallica)

GAUDIN & Cie, successeurs (**1921)(x1922)

PUB

PUB dans les Adresses-Musique de 1921, p. 358

 

2 bis, Avenue de Taillebourg (*1911)(**1911)(**1912)(*1913)(**1913)(**1921)(arr.11), 15, Place de la Nation (**1913)(**1921)(x1922)(arr.11), Paris
MARESCHEN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907-10

 

96, boulevard Diderot (*1907)(*1909)(*1910)(arr.12), Paris
MARGEZ G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
 

MARGUERITAT

 

 

Piano à cordes verticales, cadre en fer et renforcé, hauteur 1m26 largeur 1m43 profondeur 0m63, 7 octaves du la au la, clavier ivoire, flambeaux doubles, 4 vis boulons au sommier; 3 encadrements de moulures larges au panneau du haut, coins arrondi. En noyer ciré ou palissandre. Prix : 770 fr. (Catalogue 1911)

 

 

"Margueritat, fabr. d'instruments à cordes et marchand de musique, boulev. du Temple, 43." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1852, p. 99 (Gallica)

"Margueritat, grand assortiment de tous les instruments de musique neufs et d'occasion, musique ancienne et moderne sur tous les opéras, pour piano et pour tous les instruments, spécialité de musique; fait la commission avec de fortes remises, boul. du Temple. 43." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1852, p. 657 (Gallica)

 

Marchand de musique,  pianos droits et harmoniums et surtout éditeur de musique ca. 1851-1935

MARGUERITAT E. (18??)

MARGUERITAT Père, fils et gendre (1907)(*1909)(1911)(*1913), "Le Monde Orphéonique"

MARGUERITAT Daniel (***1922)

Catalogue de 1911 (Jean-Luc Matte)

 

43, boulevard du Temple (yy1851)(*1852)(**1854)(yy1855)(xx1856)(arr.3), 21, boulevard de Bonne Nouvelle (***1863)(yy1864)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1903)(arr.2), 7ter, Cour des Petits Ecuries (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913)(*1935)(arr.10), Paris

 

MARGUIER U.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

?
MARIA Mathieu  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1874-77

 

54, rue Saint-Ferréol (xxx1874)(*1875)(*1876), 2, rue Grignan (yy1877), Marseille
MARIE-NORÈS  

'Luthier et facteur de pianos' ca. 1864  - Voir NORÈS

 

(y1864), Rochefort (Charente Inférieure)
MARIO-LEVY  

'Facteur de pianos' ca. 1894, successeur de HERZ Philippe Henri (°1863).

 

20, rue Saint-Lazare (*1894)(arr.9), Paris
MARIUS Jean  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins' (°1716) Paris
MARIUS Jean  

'Facteur de pianos' ca. 1893

Liquidation judicaire. (Archives commerciales de la France. 15/04/1893, p. 456 (Gallica)) et (Archives commerciales de la France, 08/02/1893, p. 169 (Gallica))

 

53, rue Raynard (1893), Marseille

MARIX Mayer & MARIX Léon

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1840) Paris
MARLARD
| MARLAND

TITRE

'Fournisseur de S. M. le Roi de Grèce' (*1859)

 

 

'Facteur de pianos' droits ca. 1859-64

MALLING J. et MARLARD & Fils  (Voyez un peu plus en haut pour MALLING).

MARLARD Auguste Félix Victor Fils (*1859)(**1864)(z1864)

1864 - Faillite en 18 février 1864 : Bulletin général des faillites. Déclarations, concordats, répartitions, formations, dissolutions de sociétés, 01/03/1864, p. 13 (Gallica) et "A.-F.-V. Marlard fils, fabr. de pianos, r. St-Maur-Popincourt, 172. Jage-commissaire; M. Morel; syndic prov. M. Henrionnet, boul. Sébastopol, 16." Courrier des hôtels, 20/02/1864, p. 2 (Gallica) et La Presse, 20/02/1864, p. 3 (Gallica)

"Marlard (Aug.) fils, fournisseur de S. M. le roi de Grèce, vente, échange, locations, réparation et accords de pianos, Faub. de Temple, 37." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

 

50, rue de Paris (?)(arr.20), Belleville, 37, rue du faubourg du Temple (*1859)(**1864)(arr.11), 172, rue Saint-Maur Popincourt (***1864)(z1864)(arr.10), Paris
MARLART 'Fabrication des ferrures et des mécaniques de pianos' ca. 1839-40  

10, rue de Crussol (yy1839)(**1840)(arr.11), Paris

 

MARLIER A.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1910-13

MARLIER & DARMEZIN, 'fabr. de pianos' (**1910), voir DARMEZIN

 

4, cité Envierges (**1910), 10, rue Augustin-Thierry (**1913)(arr.19), Paris
MARMET  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1860

 

Paris
MAROKY Etienne
| MAROQUI | MAROCHI

(1799 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1827) Lyon
MAROKY Ignace Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1903  

44, rue Victor-Hugo (*1893)(*1895)(*1897)(*1898)(*1902)(*1903), Lyon

 

MAROKY Michel  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1897-1913

Il était le successeur de l'ancien maison 'Adrien REY' vers 1902 qui est, à son tour successeur de FEVROT (°1807).

Successeur Acquéreur du fonds MARIN (*1903)

 

3, place Saint-Pothin (*1897)(*1898), 17, rue de la République (*1902)(*1903), 8, rue Lafont (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913), Lyon
MAROKY Vve.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1905

MAROKY Vve. H. (*1893)(*1895)(*1897)

 

 44, place de la République (*1893), 17, rue neuve (*1895)(*1897), 16, rue Grenette (*1905), Lyon
MARQUA  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Associé de BURCKHARDT, 'Facteurs de pianos'  (°1839) Paris
MARQUAND H. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

Fondation en 1898 (*1913)(**1921)

8, avenue Alphonse-Denis (*1913)(**1921), Hyères
MARQUIS 'Fabricant de pianos' ca. 1868  

44, rue Impérial (xx1868), Lyon

 

MARQUIS  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1906-09

Successeur de LAUSSEDAT (°1825) dès 1906.

Et plus tard par Charles PERRETIERE. (*1913)

 

 

8, boulevard Desaix (*1906)(*1907)(*1909), Clermont-Ferrand

 

MARQUAND H.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1898) Hyères
MARQUERON Jean Baptiste (Clara ?)

 

Brevet de 1836 : 'Piano Clara', piano à sons clairs, imaginé, en 1836, par MARQUERON, - "Clara Margueron, fit paraître un piano avec un nom qui attira quelque temps l'attention, il s'appelait Piano Clara et avait été construit par Clara-Margueron ; ce piano ne possédait de nouveau que son nom." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1861

 

Paris
MARQUIS A.  

"MUSIQUE - PIANOS - ORGUES - à Sainte Cécile - Anciennes Maisons LAUSSEDAT & AURAND-WIRTH - A. MARQUIS, Succr - 8, Boulevard Desaix - CLERMONT-FERRAND - Boulevard Desaix, VENTE LOCATIONS, ECHANGES, RÉPARATIONS, ACCORDS, ETC." Royat, 1906, p. 14 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906

Successeur de LAUSSEDAT (°1825) et AURAND WIRTH (°1830).

8, Boulevard Desaix (***1906), Clermont-Ferrand
MARRIOTT F. J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
MARSEIGNE Antoine Théodore 'Facteur d'instruments (de musique ?)' ca. 1857 42, rue des Marais (1857)(10)(arr.10), Paris
MARTEAU 'Fabricant de caisses de pianos' ca. 1852 11, rue du Perché (**1852)(arr.3), Paris
MARTEAU  

'Facteur de pianos et orgues'  ca. 1906-21

Fondation en 1869 (*1913)(**1921)

MARTEAU-FAUCHER G. (***1906)(*1913)

MARTEAU G. (**1921)

 

21, rue Ricard (***1906)(*1913)(**1921), Niort
MARTEL E.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1913) Bordeaux

Montauban

MARTELLA Florentin  

Facteur et/ou marchand de pianos et réparateur de pianos et harmoniums (*1913)

 

10, rue de la Préfecture (*1906), 22, rue du Soleil (*1913), Nice (Alpes-Maritimes)
MARTELLI  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1855

 

3, rue de Caumartin (1855)(arr.9), Paris
MARTH  

'Facteur de pianos' ca. 1850

Époux de FRIDRICHS (1850)(10)

 

34, rue de Rochechouart (1850)(10)(arr.9), et puis à Montmartre (près Paris, Seine)(1850)(10), Paris
MARTIN  

'Fab. de pianos' ca. 1880-81

1880 - Faillite en 1880 : "Paris. — MARTIN, fab. de pianos, boul. Voltaire, 123. —J.-c. M. Deville- Cavellin. — S. : M. Battarel." Archives commerciales de la France, 31/10/1880, p. 1427 (Gallica)

VOIR AUSSI ...

... un autre MARTIN (°1776) à Paris.

 

123, boulevard Voltaire (1880)(*1881)(**1881)(arr.11), Paris

MARTIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

32, chemin de l'Étang (*1875), à Ste. Marie, Nancy
MARTIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881

 

132, rue du faubourg Poissonniere (**1881)(arr.9), Paris
MARTIN 'Facteur de pianos' ca. 1827-29  

2, rue Neuve de Bretagne (x1827)(x1829)(arr.3), Paris

 

MARTIN 'Facteur de pianos' ca. 1840  

20, passage du Commerce Saint-André (*1840)(arr.2), Paris

 

MARTIN Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881  

7, rue des Murs de la Roquette (**1881)(arr.11), Paris

 

MARTIN

'Facteur de pianos' ca. 1854-56

 

25, rue de la Folie-Méricourt (**1854)(arr.11), 31, rue de la Folie-Méricourt (yy1855)(xx1856)(arr.11), Paris

 

MARTIN  

 

"M. Martin de Provins s'est trouvé mêlé, dans ces derniers temps, bien malgré lui sans doute, a des articles et à des réclamations qui lui ont donné une publicité dont il ne se soucie guère, ainsi que tous les artistes sérieux et livrés à leurs travaux avant tout. C'est donc pour nous une bonne fortune que quelques notes qui nous sont tombées sous la main, sur la vocation et les études de cet éminent facteur. A cinq ans, paraît-il, l'enfant originaire de Sourdun, petit village des environs de Provins, fut emmené par son père à la ville, un jour de la foire Saint-Agoul ; c'était encore, à cette époque, un pèlerinage assez dévotieux, avec grande exhibition de châsses et de reliques dorées, messe en musique et accompagnement d'orgue ; et ce fut là que le jeune Martin entendit les premiers sons de l'instrument religieux. Cette première harmonie se grava dans sa mémoire, et depuis, le démon de la musique l'agita toujours. Rien n'est vraiment plus curieux et plus significatif à la fois, que de voir le petit virtuose s'escrimer d'abord sur une flûte d'un sou, puis sur un flageolet de buis, puis sur la chevrie, espèce de biniou picard, puis enfin sur le violon, et sur une clarinette achetée des modestes deniers paternels au prix exorbitant de huit francs. (lire la suite )

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1857

Le jeune Martin entre bientôt chez un notaire, devient ensuite menuisier, approfondit les ressources que ce métier pourra lui offrir plus tard pour la fabrication des orgues, et se tient en même temps au courant de toutes les nouveautés du monde instrumental. Ce n'est cependant que depuis quelques années que M. Martin a pu se livrer, d'abord au prix de nombreux et lourds sacrifices, à l'exécution complète et perfectionnée des systèmes et des procédés qu'il avait depuis longtemps imaginés dans la fabrication des orgues, et qui ont été popularisés par la maison Alexandre. A la suite des précieux buffets montés à Provins et dans le cercle des paroisses environnantes, il s'est fait connaître et a pris le premier rang dans nos Expositions industrielles, notamment au grand concours industriel de 1855, à la suite duquel il a obtenu la suprême récompense : la croix de la Légion d'Honneur. Les instruments, fabriqués par lui d'après le système percussion, dont il est l'inventeur, présentent une foule d'ingénieuses combinaisons qui lui appartiennent ; c'est ce qu'indiquent une suite de brevets dont nous n'avons naturellement pas à nous occuper." Annuaire musical, 1857, p. 196-198 (Gallica)

 

Provins
MARTIN

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et éditeur de musique ca. 1882-1922

'MAISON MARTIN', successeur de BOHEM Hippolyte (*1893)

Selon des vieilles publications était sur la même adresse en 1837 une certaine Mme. Vve. BOHEM comme 'Marchande de musique'. - ( Revue du nord: Archives de l'ancienne Flandre‎ - Pagina 311, Élie Benjamin Joseph Brun-Lavainne - 1837) & - Revue du Nord‎ - Pagina 130, Élie Benjamin Joseph Brun-Lavainne - 1833

"L'Académie Nationale Manufacturière et Industrielle, en assemblée générale tenue à l'Hôtel de Ville de Paris, le 22 juin dernier, a admis au nombre de ses membres M. L. Hury, facteur de pianos, intéressé de la Maison Martin, qui vient d'être mise hors concours à l'exposition internationale d'arts industriels de Lille." Le Ménestrel, 23/07/1882, p. 271 (Gallica) - Voyez MARTIN à Lille

Hors concours Lille, 1882

 

20, rue de la Grande Chaussée (*1893)(*1898)(*1899)(*1913)(**1921)(*1922), Lille

 (Paris)

MARTIN Albert  

'Facteur de pianos' et facteur de harmoniums et d'orgues ca. 1875-84

Membre d' ASSOCIATION DES FACTEURS DE PIANOS Á PARIS (°1849)

 

 

38, rue des Ecluses-Saint-Martin (*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1883)(**1884)(arr.10), 8, passage Feuillet (*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(arr.10), Paris

MARTIN Alphonse  

'Facteur de pianos' ca. 1860

 

Paris
MARTIN Basile  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1810) Toulouse
MARTIN Casimir  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1810) Toulouse | Paris
MARTIN Ch.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870-1922

Fondation en 1776 (**1921)

MARTIN Ch. (**1870)(**1873)(**1879)

MARTIN Vve. (**1884)(**1885)

MARTIN A. (*1913)(**1921)

 

20, Cour du Commerce, Saint-André des Arts (**1870)(**1871)(**1873)(arr.6), 79, rue de Seine (**1879)(**1880)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(*1897)(*1913)(**1921)(*1922)(arr.6), Paris
MARTIN & Cie  

JOURNAL

1923 - "UNE AUDITION CHEZ MARTIN ET Cie
LA MAISON MARTIN ET CIE
44, Rue des Carmes, 44 - NANCY
Il est des Maisons qui se développent avec une rapidité surprenante et dont on voit la renommée grandir,
en quelque sorte, à vue d'oeil : c'est le cas de la Maison Martin et Cie, la plus grande Maison de musique de la région lorraine.
Fondée en 1878, établie rue Iléré, ensuite rue des Dominicains et très honorablement connue sous les raisons sociales « Matthis et Cie », « Mouchette et Cie », elle prend, en 1907, la dénomination actuelle : « Martin et Cie », avec M. Marc Martin comme gérant-direcfeur. Fils de M. Camille Martin, brillant organiste et compositeur réputé, M. Marc Martin est lui-même un musicien accompli. Lauréat du Conservatoire de musique de Nancy, excellent violoniste et pianiste, il joint à ses qualités musicales celles d'un technicien remarquable.
C'est avec la plus grande compétence qu'il dirige un atelier modèle où travaillent sans relâche des spécialistes et des luthiers de talent, s'étant entouré d'un personnel dévoué et affable.
M. Martin eut toujours pour but l'agrandissement et la prospérité de sa Maison. Fidèle au programme qu'il s'était imposé, il vit ses efforts rapidement couronnés de succès; le vaste immeuble dans lequel la Maison est transférée en 1920, rue des Carmes, se prête admirablement à ses projets ; il peut enfin donner dans de luxueux salons, des concerts de toutes sortes à ses nombreux clients, réserver à chaque genre d'instruments : pianos, lutherie, phonographes, une salle qui deviendra une exposition permanente, organiser des salles de travail, de cours et d'audition tout particulièrement appréciées.
Représentant exclusif de la célèbre marque Pianola de « The Aéolian C° », M. Martin sait, en quelques années, la faire connaître et apprécier dans toute la région de l'Est. (la suite
)

UN ATELIER DE LUTHERIE CHEZ MARTIN ET CIE (Photo l'Eclair de l'Est )

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1909-26

MARTIN Marc (*1920)

MARTIN & Cie (**1921)

Successeur de MOUCHETTE (voyez plus bas)

"Musique, Pianos, Harmoniums, Lutherie - Ancienne maison MOUCHETTE et Cie - MARTIN & Cie - Successeurs - 49, Rue des Dominicains, NANCY - Grand Choix de Pianos neufs et d'occasion - Erard Pleyel Elcké, Gaveau, Lary, etc. Location - Vente depuis 25 francs par mois. - Location de Pianos de tous facteurs. Violons, Mandolines, Guitares et tout ce qui concerne la Lutherie. – Cordes de Violons et accessoires. – Grand Abonnement à la Lecture Musicale. La Maison recevant d'office les Nouveautés de tous les Editeurs, le communique aux abonnées - Fournisseurs du conservatoire." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1909 (Gallica) - Voir MOUCHETTE plus bas sur cette page.

JOURNAL
(la suite)

Qui ne se rappelle le splendide concert donné le 8 décembre dernier à la Salle Poirel, avec le concours de Mlle Thuilliant, des Concerts Pasdeloup, et de M. Marneff, violoncelle solo de l'Opéra, qu'accompagnait exclusivement un « Pianola-Pianola » Gabriel Gaveau de The Aéolian C°. La grande extension prise par la Maison Martin et Cie durant ces dernières années, dans toutes les branches de l'activité musicale, la classe parmi les plus importantes Maisons de musique de la région. Elle possède actuellement en circulation plus de 400 pianos de location, et il n'est pas un petit pays en Lorraine que n'atteigne sa renommée toujours grandissante. Jean DEMONTROND." L'Illustration économique et financière, 1923, p. 127 (Gallica) - Voir Gabriel GAVEAU (°1911)

VOIR AUSSI ...

... un MARTIN et Cie plus connu à Toulouse (°1810).

 

49, rue des Dominicains (*1909)(*1913)(*1920), 44, rue des Carmes (**1921)(*1922)(x1923)(*1926), Nancy
 

MARTIN Edouard

 

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1855

Ses pianos sont probablement fait par MUSSARD (°1822) à Paris.

 

Paris
 

MARTIN Guillaume Louis

(ca. 1788 - 1854)(10)

 

 

'Luthier' ca. 1854

 

20, cité du Commerce (1854)(10), Paris
MARTIN Jean

(1802 - ?)(12)

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

Né à Megève, Savoie, Sardaigne, aujourd'hui France en 11/11/1802. Demandait sa naturalisation en 1848. (12)

 

Rhône
MARTIN Jean Adam

(1778 - ?)(12)

 

'Facteur de pianos' ca. 1847

Né à Gunzenhausen, Bavière aujourd'hui Allemagne en 13/03/1778. Demandait sa naturalisation en 1847. (12)

 

Paris
 

MARTIN Jean François

(1813 - 1848)(10)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

Inculpés de l'insurrection de Juin 1848.

 

22, rue Neuve Saint-Sabin (1848)(10)(arr.11), Paris
MARTIN Jean Rodolphe  

'Facteur de pianos' ca. 1840

Époux de BARREAUD Marie Anne Joseph. (1840)(10)

 

23, rue des Messageries (1840)(10)(arr.10), Paris
MARTIN Jules  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1865)

Paris

MARTIN Jules

Facteur et/ou marchand de pianos droits dès 1828.

Repris par SARLIT en 1898. (Archives commerciales de la France, 16/07/1898, p. 893 (Gallica))

16, rue Satory (1898), Versailles
MARTIN Maurice  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1898) Bois-Colombes
MARTIN Mme. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1855-60  

23, rue d'Angoulême-Saint-Honoré (***1855)(xx1856)(xx1859)(xx1860)(arr.8), Paris

 

MARTIN Paul Fils Aîné

 

 

 

MARTIN
sur ce site

EXPOSITIONS

ARTICLES
PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1855-76

Successeur de Casimir MARTIN (°1810)

Repris par MARTIN & Cie, voir ci-dessous.

"MUSIQUE - ont établi leur quartier général chez M. MARTIN, rue de la Pomme, 72. Les magasins de M. Martin renferment une collection musicale aussi riche que variée, depuis la musique la plus humble jusqu'à la plus savante. Ses pianos, et les harmoniums et harmonicordes de Debain, sont d'une qualité supérieure; on en trouve, dans ses salons, de toutes formes et de tous facteurs. M. Martin a un mode de vente que peut-être nul autre facteur n'a offert jusqu'à ce jour : il reprend, après un an, tous les pianos qui sortent de chez lui et les change contre de nouveaux, sans faire supporter à son client une location ou une indemnité, si l'instrument n'est pas détérioré." Guide-poche de l'étranger à Bordeaux et dans la Gironde, Raoul L. de Lamorillière, 1857, p. 243-244 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1855 | Médaille d'or Toulouse, 1858 | Médaille d'argent Bordeaux, 1859 |  Médaille d'or Montpellier, 1860 | Médaille d'or Nantes, 1861 |  Liste des exposants Londres, 1862 | Médaille d'or Auch, 1863 | Médaille de bronze Bayonne, 1864 | Médaille d'or Toulouse, 1865 | Médaille d'argent Bordeaux, 1865 | Médaille d'argent Paris, 1867 |  Liste des exposants Aragon, 1868 | Médaille d'or Lyon, 1872

 

2, rue de la Pomme (1855), 72, rue de la Pomme (x1857)(1864), 70, rue de la Pomme (yy1865), Ateliers :  boulevard de la Marne (1870), 72, rue de la Pomme (*1875)(*1876), Toulouse
MARTIN & Cie

 



 




 

MARTIN
sur ce site

EXPOSITIONS

ARTICLES
PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

PHOTOS

Des belles photos des ateliers MARTIN à Toulouse sur le site de CHAVANNE Pianos.

 

 

 

 

'Manufacture de pianos' ca. 1879-1930

Successeur de MARTIN Paul Fils Aîné, ci-dessus

MARTIN & Cie (x1879)(xx1880)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)

SOCIÉTÉ ANONYME MARTIN  dès 1900. (*1903)(*1913)(**1921)

1900 - "SOCIÉTÉS - Toulouse, — Formation. — SOCIÉTÉ ANONYME MARTIN, FABRIQUE DE PIANOS, HARMONIUMS, MUSIQUE, 72, Pomme. — 25 ans. — 250,090 fr." Archives commerciales de la France. 26/09/1900, p. 1217 (Gallica)

MARTIN-GAUTIÉ Réunies à 1923. C'était GAUTIÉ P. et Fils, facteurs d'instruments.

"MARTIN (Soc. an.), 70-72, r. de la Pomme et 2, r. Poids-de-l'Huile, Toulouse (Haute-Garonne). Usine : Pont des Demoiselles, Toulouse. Fabrique de pianos. (17-23472)" Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

MARTIN, GAUTIÉ et ROUGET (ca. 1930), voyez GAUTIÉ et ROUGET (1930)

GAUTIÉ Frères Réunies vers 1930 ?, les successeurs de MARTIN.

MARTIN, GAUTIÉ (**1937)

Médaille d'or Nantes, 1861 | Médaille de vermeil Toulouse, 1861 | Liste des exposants Londres, 1862 | Médaille d'argent Paris, 1867 | Liste des exposants Lyon, 1872 | Médaille pour la mérité Vienne, 1873 | Médaille de bronze Paris, 1878

 

72, rue de la Pomme (x1879)(xx1880)(F1890)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903), ateliers et usine, 17, rue Héliot (F1890)(*1893), 70-72, rue de la Pomme (**1921)(**1925), 2, rue du Poids de l'Huile (*1898)(*1913)(**1921)(**1925), Ateliers : 10, rue d'Alsace-Lorraine (1930 ?)(**1937), Usine : Pont Demoiselles (*1898)(**1925)(1930), Toulouse
MARTIN & ECHARD Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1884  

27, rue d'Amsterdam (**1884)(arr.9), Paris

 

MARTIN & MALLÉ  

TÊTE D'UNE FACTURE

Facture ca. 1910

 

 

Facteurs et/ou marchands de pianos droits et éditeurs de musique, selon le livre 'Musique-Adresses' de 1913, ils sont établis déjà en 1811. (*1913)

MARTIN & MALLÉ (*1910), successeurs de METZNER-LEBLANC

Pianos probablement faites par MUSSARD (°1822)

 

15, Place du Ralliement (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913), 13, Place du Ralliement (*1921), Angers
MARTIN Maurice  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1911-21

Fondation en 1898 (*1913)(**1921)

 

3, rue Mertens (**1911)(**1912)(*1913)(**1921), Bois-Colombes
MARTIN-OBEZ Mme. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921  41, rue des Escaliers (**1921), Bruays-les-Mines
MARTIN Paul  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1925

Successeur de DUVIVIER (1925)

 

Magasin : Porte de Paris (1925), Nevers
MARTINI R.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1870

Paris
 

MARTY Edouard

(ca. 1800 - ?)(***1872)

 

'Ouvrier en pianos' et accordeur de pianos ca. 1844-45 12, rue Labruyère [la Bruyère](xx1844)(**1845)(arr.9), Paris
MARZAPANI C. Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1892-1908 24, Quai du Canal (xxx1892)(xxx1893), 3, quai de Rive Neuve (xxx1897), 49, rue Saint-Sébastien (xxx1906)(xxx1908), Marseille
MAS Ad. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860 32, Place Bellecour (**1860), Lyon
MAS Joseph Aîné Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1862 (**1862), Tulle (Correze)
MASCE Edouard Louis  

'Facteur d'orgues'  ca. 1857

Époux de PANTOU Marie Françoise Adeline (dès 1857)(10)

 

Paris
MASCLET A. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1878-79 43, rue du Bac (**1878)(**1879)(arr.7), Paris
MASINA & Cie  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1859-64

CHABBERT & MASINA (*1859). Voir CHABBERT.

MASINA (***1863)

 

7, rue Marsollier (*1859)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.2), Paris
MASINI  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1908-11

MASINI & LAULETTA (1908)

MASINI achetait LAULETTA en 15/10/1908. (Archives commerciales de la France. 04/11/1908, p. 1414 (Gallica))

MASINI & FINET (1908)(**1910)

1908 - "Paris. —Formation. — Société en nom collectif MASINI et FINET, pianos, 84, Bonaparte. — 10 ans, 6 mois. — 3,740 fr. — 15 oct. 1908. — P. A." Archives commerciales de la France. 14/11/1908, p. 1454 (Gallica)

MASINI & LAULETTA & Cie (1911)

1911 - "Paris.— Formation.— Soc. en nom collectif MASINI et LAULETTA, pianos, 84, Bonaparte — 15 ans et 9 mois — 3,300 fr. — 11 janv. 1911 — P. A." Archives commerciales de la France, 18/01/1911, p. 62 (Gallica)

 

84, rue Bonaparte (1908)(**1910)(**1911)(arr.6), Paris
MASINOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-1907

 

7, rue Tournefort (*1897)(*1907)(arr.5), Paris
MASSARD  

Facteur et/ou marchand de pianos, deuxième partie du 19ème siècle

 

Paris
MASSART  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

 

8, rue Contrescarpe (*1875)(*1876), Nantes
MASSENOT  

'Facteur de pianos' ca. 1839-40

Faillite en 1838 : "Tribunal de commerce de la seine. Convocations de créanciers. Au vendredi, 19 octobre. - Faillites des sieurs : [...] Massenot, fabricant de pianos, vérification, 2 h." La Presse, 19/10/1838, p. 4 (Gallica)

 

32, rue Cadet (x1839)(x1840)(arr.9), Paris
MASSILIA  

SOUS-MARQUE

Marque de pianos automatiques

'MASSILIA', marque de Paul AMALBERT Aîné à Marseille dès 1908 (21), puis de GUÉRIN (1912), puis de DEYCHAMP et Cie (1921-35) à Marseille

 

29, rue Daumier (1908)(21), Marseille
MASSINO
| MA
SSIMO
 

"Massino et co, magasin de pianos, droits perfectionnés, ci-devant boul. Poissonnière 22, actuellement boul. Bonne-Nouvelle 5 bis. Vente et location de pianos d'occasion, pianos droits à grande sonorité pour concerts. Commission, exportation." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde, 1856 (Gallica), Paris p. 1016

 

'Accordeur de pianos et harpes' ca. 1839-59; (yy1839)(**1840), 'Facteur de pianos' droits, pianos à clavier basculant

MASSINO & Cie (yy1851)(**1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(**1864)

10, boulevard Saint-Denis (yy1839)(**1840)(arr.10), 6, boulevard Saint-Denis (yy1851)(arr.10), 5bis, boulevard Bonne-Nouvelle [ci-devant boulevard Poissonnière 22](***1855)(xx1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(**1864)(arr.2), 6, boulevard Bonne-Nouvelle (*1859)(arr.2), Paris
MASSIP A.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1913-23

Repris par CHALON G. (**1921)(*1923)

 

Place du Change (*1913)(*1923), Avignon
MASSIQUET  

'Facteur de pianos' ca. 1866

1866 - "Publications de Mariages. Du 5 au 12 août. [...] 11° arrondissement (Popincourt). - Entre : [...] M. Massiquet, facteur de pianos, rue Oberkampf, 93, et Mlle Rémond, même maison." La Presse, 15/08/1866, p. 3 (Gallica) et L'Indicateur des mariages de Paris..., 05-08-1866 (Gallica)

 

93, rue Oberkampf (*1866)(arr.11), Paris
MASSON

 

"Masson, fab. pianos." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1842, p. 1089 (Gallica) 

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1832 (*1832)(**1842)(xx1844)

 

Reims
MASSON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1935

 

16, rue des Cloys (*1935)(arr.18), Paris
MASSON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

5, rue Masséna (*1875), Nice
MASSON 'Facteur de pianos' (yy1839), 'Accordeur de pianos' (*1848)  

12, rue Mandar (yy1839)(arr.2), 40, rue de Cléry (*1848)(arr.2), Paris

 

MASSON-LEULIETTE Vve.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Fondation en 1846 (**1921)

 

32, boulevard Jacquard (**1921), Caen
MASSON Louise  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-77

MASSON Louise (xxx1860)(yy1861)

MASSON Mlle (y1864)

MASSON Louise Mme (yy1863)(xxx1865)(yy1866)(yy1868)(yy1869)(xxx1874)(*1876)(yy1877)

 

56, rue Saint-Ferréol (xxx1860)(yy1861)(yy1863)(y1864)(xxx1865)(yy1866)(yy1868)(yy1869)(x1873)(xxx1874)(*1875)(*1876), 10a, rue de la Darse (yy1877), Marseille
MASSPACHER Michel  

"A profiter - Bonnes occasions ! INSTRUMENTS DE MUSIQUE | NEUFS ET OCCASIONS | aux prix les plus réduits en cuivre, en bois de toutes marques MASSPACHER - 39, passage du Grand-Cerf - 145, rue Saint-Denis - PARIS - ACHAT — ECHANGE - REPARATIONS - grde spécialité d'accordéons - PIANOS — HARMONIUMS - LUTHERIE et ACCESSOIRES." Le XXe siècle: journal d'union et d'action catholique, 22/07/1917, p. 4 (HetArchief.be)

"MAROQUINERIE MICHEL MASSPACHER (fondée en 1867) 145, RUE SAINT-DENIS; 8-11-13, passage du Grand-Cerf, Paris -  SES PORTEFEUILLES ET PORTE-MONNAIE SACOCHRS et SACS DE DAMES ARTICLES d'ECOLIERS DE TOUT PARIS - LE PLUS GRAND CHOIX
LES MEILLEURS ARTICLES
LES PLUS SOLIDES
LES MOINS CHERS
Envoi franco du catalogue. Expéd. partout.
" Le Petit Parisien : journal quotidien du soir, 25/09/1927, p. 5 (Gallica)

 

 

'Facteur d'accordéons et harmonicas' ca. 1875, puis Fabricant de pianos, accordéons et éditeur de musique ca. 1867-1917 et maroquinerie vers 1927

'Facteur d'instruments'

Maison fondée en 1867 (***1927)

MASSPACHER Michel (**1877)(**1878)(**1879)(**1881)

BLOCH-MASSPACHER (**1880)(**1888), voir BLOCH

Successeur de SECCHI en 1896. (9)

MASSPACHER et Cie (1902)(9)

  EVETTE & SCHAEFFER ont eu la même adresse, rue Saint-Denis, 145.

Grand prix du jury, 1870 | Mention honorable (pour leurs accordéons), Paris, 1900

 

35, Passage du Grand Cerf (*1875)(**1879)(**1880)(**1881)(arr.2), 32, Passage du Grand Cerf (**1877)(**1878)(arr.2), 39-41, Passage du Grand Cerf (**1883)(**1885)(**1888)(*1893)(*1896)(1900)(**1917)(*1935)(*1937)(arr.2), 39, Passage du Grand Cerf (*1913)(**1921), 145, rue Saint Denis (1913)(**1917)(***1927)(arr.2), Paris
MASQUELIER L. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Fondation en 1894 (**1921)

62, rue du Lycée (**1921), Roanne

MASTEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1865

Médaille de 1ère classe Paris, 1865 (*1865)

 

Paris
MASUY H.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907-10

 

220, avenue du Maine (*1907)(*1909)(*1910)(arr.14), Paris
MATA François  

Brevet de 1851 : "35 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 juin 1851, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mata (François) chez le sieur Truffaut, à Paris, rue de Grammont, n° 17, pour perfectionnements dans la construction des pianos-forté." Bulletin des lois de la République française, 12/1852, p. 560 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850

rue Grammont (**1851), Paris
MATHÉ  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-29

Fondation en 1881 (**1921)

MATHÉ Mme. E. (*1913)

BALANGER L. & E. MATHÉ Mmes. (**1921), voir BALANGER

BALANGER & MATHÉ Mmes. (*1929)

 

35, rue du Palais (*1913)(**1921), 20, rue du Palais (*1929), La Rochelle
MATHIEU 'Facteur de pianos' ca. 1802-07  

354, rue Saint-Martin (*1802)(*1803-1804)(*1805)(arr.3), 277, rue Saint-Martin (*1806)(*1807)(arr.3), Paris

 

MATHIEU  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1935

Il avait la même adresse que FAVRÉAUX.

1, place du Château (?), Saint-Germain-en-Laye, 48, rue Richer (*1935)(arr.9), Paris
MATHIEU Eugène Fils 'Facteur de pianos' et éditeur de musique ca. 1870-78  

23, rue d'Amsterdam (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(**1878)(arr.9), Paris

 

MATHIEU Henri 'Facteur de pianos' ca. 1830-50 Strasbourg
MATHIEU Jules

(ca. 1820/30 - 1853)(10)

'Facteur de pianos' ca. 1853  

12, rue du Canal (1853)(10), Paris

 

MATHIS Ph.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Manufacture de pianos' (°1903)  Paris
MATHOT A. Z.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

 

11, rue Bergère (*1909)(*1910)(arr.9), Paris
MATRAT Louis  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1920-29

Fondation en 1920 (*1922)

 

48, rue des Frères-Chappes (**1921)(*1922)(*1929), Saint-Etienne
 

MATTER Antoine

 

 

 

'Fabricant de pianos' droits ca. 1850

63, rue de la ville l'Évêque, Faubourg St. Honoré (ca. 1850?)(arr.8), Paris
MATTHACY 'Luthier' ca. 1798-99 1834, rue de Thionville (*1798-1799)(arr.6), Paris
MATTHIS L.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits et éditeur ca. 1880

 

Nancy
MAUBERT G.

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1900

Paris
MAUBOUCHÉ 'Fabricant de claviers pour pianos ca. 1852 202, quai Jemappes (**1852)(arr.10), Paris
MAUCOTEL  

Facteur et accordeur de piano, première partie du 19ème siècle :

1843 - "Exposition de piano droit, système et qualité du piano à queue de MM. SOUFLETO et Cie breveté d'inventions et de perfections et facteurs de la Reine représentés par leur associé M. Maucotel ex-accordeur de la Maison ERARD et recommandé par PAPE aux personnes qui ont de ses pianos." Voir ce texte

 

Paris
MAUCOTEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1935

 

27, rue de Rome (*1935)(*1937)(arr.8), Paris
MAUDIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

MAUDIN Fils (*1875)(*1876)

 

13, place d'Armes (*1875)(*1876), Toulon
MAUGÉ  

Brevet de 1884 : "166,173. Brevet de quinze ans, 30 décembre 1884; Maugé, Paris, rue des Maraîchers, n° 58. Nouveau piano-orgue." Bulletin des lois de la République française, 07/1885, p. 1213 (Gallica)

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-88

MAUGÉ J. (?), successeur de BRUNI Francesco, facteur d'orgues

"Maugé (J.), (A) 1843 (ancienne maison Francesco Bruni), facteur d'orgues expressives dites harmoniums à claviers fixes tranpositeurs à percussion. Harmonium de salon, pour église et chapelle. Maraîchers, 58 (Paris)." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1876, p. 1284 (Gallica)

58, rue des Maraîchers (***1876)(1884)(***1888)(arr.20), Paris
MAUGÉ  

'Facteur de pianos' ca. 1883

Faillite 12 juin 1883 (*1883)

 

Tulle
MAUGENT  

"Le sieur Maugent, passager de Paris, a l'honneur de prévenir MM. les aviateurs et artistes de cette ville, qu'il ne se propose pas d'y rester long-temps, et que ceux qui auraient encore des pianos à faire réparer ou à faire augmenter en ut ou en fa, il en garantit toujours la même perfection sans endommager la table d'harmonie, et leur rendant au contraire une harmonie brillante, douce ou forte, suivant le goût d'un chacun. Malgré le soin particulier qu'il prend de son ouvrage, le prix n'est exigé, quoique très-modéré, que lors, de ses réparations sont reconnues parfaites. N° 16, rue du Taur." Journal politique et littéraire, 05/08/1826, p. 4 (Rosalis)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1826

 

Paris

16, rue du Taur (**1826), Toulouse

MAUGER Jean  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1855)

Rennes

MAUGET Gustave  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1904-10

 

22, rue Gay-Lussac (**1904)(*1909)(*1910)(arr.5), Paris
MAUNARD C.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. ??

 

Paris
MAUNIER Gustave Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos' ca. 1852-54 17A, rue Lafont (xxx1852)(xxx1854), 17, rue Lafont (xxx1854), 17, rue Ferrari (yy1856), Marseille
MAUPÉRIN & Cie

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1860

4, Passage de l'Opéra, galerie de l'Horloge (xx1858)(arr.1), 87, rue de Richelieu (?)(arr.2), Paris
MAUPIN Frères  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1897) Abbéville
MAUPRET A.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
MAUPRÉTY Vincent-Joseph

 

 

 

'Fabrique d'orgues & pianos' droits, harmoniums et orgues ca. 1870-88

"Mauprety (V.), fabr. de pianos et orgues, vente, accords et location, commission et exportation, Martyrs, 18." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1871, p. 1223 (Gallica)

"ENVOI FRANCO PIANOS et ORGUES - Derniers perfectionnements - Pianos de luxe hors ligne. Avantages uniques. Location. V. Maupréty, 18, rue des Martyrs." Le Petit Journal, 02/02/1874, p. 4 (Gallica)

"Fabricant de pianos, ingénieur au chemin de fer de l'Est, rue des Martyrs." Annuaire Musical et Orphéonique de France, 1876

 

18, rue des Martyrs (**1870)(**1871)(**1873)(1874)(*1875)(arr.9), 30, rue du faubourg Poissonnière (*1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.9), 20, rue des Martyrs (?)(arr.9), 10, rue des Martyrs (?)(arr.9), Paris
MAURAND R.  

Facteur et/ou marchand ou marque de pianos ca. 18??

 

Paris
MAURICE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Rennes
MAURY François

 

 

 

 

 

Médaille Exposition 1855

 

PARIS - "Enfin, le piano droit à cordes mi-obliques et à chevalet suspendu, exposé par MM. Maury et Dumas, de Nîmes (Gard), offre une autre application du principe de M. Sax père." Exposition universelle de 1855, Bonaparte, p. 694

SYSTÈME LEVIGRAVE

1864 - "PIAN0S DE LA MAISON MAURY ET DUMAS DE NIMES. SYSTÈME LEVIGRAVE.
Paris n'est pas la seule ville de France ou l'art de la fabrication du piano soit arrivé à sa perfection. Nous pourrions citer plusieurs maisons de province d'où sortent chaque année des milliers d'instruments qui, pour la qualité de son et l'élégance de la forme, sont loin d'ètre inférieurs à ceux provenant des ateliers des Herz ou des Pleyel. Si nous avions à passer en revue c s maisons de province, nous commencerions, sans : siter, par la maison Maury et Dumas, de Nîmes. Cette maison, fondée depuis trente ans, n'a pas cessé. depu s cette époque, de prendre une extension toujo rs croissante; aussi les médailles et les récompenses ob nues par elle aux expositions universelles et départe entales sontelles fort nombreuses. Le dernier succes remporté par cette maison est dû à l'invention du système Levigrave. Ce système remédie enfin à l'inconvénient dont s'étaient plaints, jusqu'ici, les pianistes ; ils n'étaient jamais sûrs, en effet, du clavier sur lequel ils exécutaient : tantôt ce clavier était trop mou, tantôt il était d'une dureté excessive. Il fallait trouver le moyen de lui donner le degré de résistance voulu par l'artiste. Grâce au système Levigrave, ce progrès est réalisé. Cet ingénieux mécanisme peut s'adapter à tous les pianos, dont il ne gâte en rien l'aspect. Il se compose d'une barre transversale tournant sur elle-mème et s'abattant insensiblement sur une rangée de ressorts fixés sur les touches. Cette barre est mise en mouvement à l'aide d'une clef, près de laquelle se trouve une pièce graduée fixant le degré de pression ou de légèreté que désire l'exécutant. Cette importante amélioration a de plus l'avantage de donner aux élèves la vigueur et la légèreté du doigté, en les habituant à jouer sur des pianos plus ou moins durs : avantage que les inventeurs ont su conserver mème pour les pianos d'un mutisme absolu, et dont le clavier possède ainsi le mème degré de résistance que lorsqu'il met en jeu la mécanique. On ne saurait trop signaler ce progrès important; il est précieux pour les élèves, et, disons-le en passant, il doit être fort goûté des parents, qui peuvent échapper, par ce moyen, au supplice de l'exercice et de la gamme prolongé pendant plusieurs heures de suite. Cette invention nous a frappé, et nous avons cru de notre devoir d'en dire ici quelques mots. D'autres juges bien plus experts que nous et dont l'appréciation, en fait d'art musical, est tenue en haute estime, ont fait de la nouvelle invention de MM. Maury et Dumas tout le cas qu'elle mérite. Nous avons vu les lettres que les inventeurs ont reçues de MM. Auber, Ambroise Thomas, Gounod, Prudent, Marmontel, Lefébure-Wély, Ferdinand Poize, Louis Lacombe, etc. Chacun s'y récrie à l'envi sur le mérite du système Levigrave, et déclare qu'il est d' une utilité immense et incontestable pour les exécutants distingués aussi bien que pour les élèves." L'Illustration Journal universelle, 09/07/1864, p. 31

"MANUFACTUBE DE PIANOS DE MAURY ET DUMAS Rue de la Lampèze, 2, à Nimes. MAGASIN DE PIANOS ET DE MUSIQUE Boulevart St-Antoine, 9. Le succès toujours croissant que nos produits obtiennent à l'étranger, depuis 1842, et particulièrement en Italie, ce pays de connaisseurs, où plus de cent de nos pianos sont exportés chaque année : ces motifs, joints aux sollicitations depuis longtemps ont apprécié le mérite de notre fabrication, nous ont enfin déterminés à ouvrir un magasin dans un quartier à portée de pouvoir être visité par MM. les amateurs et par MM. les artistes, désireux que nous sommes de soumettre nos produits à leur juste appréciation. Dans le même Magasin se trouve un grand assortiment de Musique de tous les auteurs et pour tous les instruments." Le Courrier du Gard, 09/01/1854, p. 4 (Bibl_numerique.nimes.fr)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1842-63

Voyez aussi chez DUMAS (°1830) à Nîmes !!!

MAGER, MAURY & DUMAS (vers 1842-45)

"Formation de Société. Par acte sous seing-privé, à la date du trente-un août mil huit cent quarante-deux, enregistré le six du courant, ° 60, v. c. 6, par le receveur, qui a perçu 5 F. 50 c., MM. Mager, Maury et Dumas, tous les trois facteurs de pianos, demeurant et domiciliés à Nismes, ont contracté une société en nom collectif ayant pour objet la frabrication des pianos et orgues. La durée de la société est de six années qui ont commencé le premier septembre mil huitcent quarante-deux et finiront à pareil jour de l'année mil huit cent quarante-huit. La raison de commerce est sous le nom de Mager, Maury et Dumas. Les trois associés ont la signature et sont chargés de l'administration et guestion de la société, sauf pour les emprunts, où tous les trois devront concourir. Pour extrait conforme à la loi." Courrier de Gard, 13/09/1842, p. 298

MAGER, MAURY, DUMAS & PARIS (vers 1846-51)(**1846)(x1847)(x1849)(*1851), voir aussi DUMAS (°1830).

[MAGER], MAURY, DUMAS & PARIS (**1850)

MAURY, DUMAS, PARIS et Fils (zzz1855)

MAURY & DUMAS (***1854)(1855)(xx1857)(**1860)(1864)

MAURY & DUMAS Père et Fils (1862)

Brevet d'invention 1853 de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 11 décembre 1853, au secrétariat de la préfecture du département- du Gard, par le sieur. Maury (François), a Nîmes, pour un système de confection de pianos. Bulletin des lois de la République française, 01/1855, p. 1163 (Gallica)  - et -   "Maury, nouveau système de confection du piano, à chevalet suspendu : même principe que celui d'après lequel était construit le piano de Sax, père. (B. F., 18,181)." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861 - voir SAX (°1843)

Brevet de 1862 : "722° Le brevet d‘invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le. 9 janvier i862. au secrétariat de la préfecture du département du Gard. par les sieurs Maury et Dumas père et fils. facteurs de pianos, à Nimes, pour un système de régulateur ou modérateur applicable aux claviers des pianos." Bulletin des lois de la République franc̜aise, 18§3, p. 1317 - et - "Hughes 26 June 1862 - 1873. Edward Thomas HUGHES, of the Firm of Hughes and Son, Patent Agents, 123, Chancery Lane, London, for an invention for—“Improvements in regulating or moderating the movement of the keys of piano-fortes.”—A communication to him from abroad by François Maury, Jacques Dumas, and Jean Aristide Dumas, Pianoforte Manufacturers, of Nimes (Gard), France. Provisional protection only." Chronological Index of Patents Applied for and Patents Granted, 1863, p. 128 - et - "1230° Le certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 27 décembre 1862, au secrétariat de la préfecture du département du Gard, par les sieurs Maury et Dumas père et fils, à Nîmes, et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans pris, le 9 janvier 1862, pour un système de régulateur ou modérateur applicable au clavier des pianos." Bulletin des lois de la République Française, 1865, p. 138  - voir DUMAS (°1830)

'Maury et Dumas. Manufacture de Pianos de Maury et Dumas, Inventeurs du Levigrave.' Nîmes, France : L'Imprimerie Typographique Soustelle; 1863, 15 pp.  

Mention honorable Paris, 1855 | Médaille d'argent, Montpellier, 1860 | Liste des exposants, Marseille, 1861

 

Place des Carmes (1842-??), Manufacture : [2], rue de la Lampèze (**1850)(***1854), Magasin : 9, Boulevard Saint-Antoine (***1854), avenue Feuchères (***1863), Nîmes
MAURY Nicolas Alexandre  

'Facteur de pianos' ca. 1849 (10)

 

Paris
MAUSSIN G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

 

30, Grande-Rue (*1913)(**1921), La Fleche
MAYER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870-79

 

 

15, rue de Ponthieu (**1873)(arr.8), 6, avenue Friedland (**1870)(**1871)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(arr.8), Paris

 

MAYER J.  

Brevet de 1900 : "299524. Brevet de quinze ans, 21 avril 1900;  (société), représentée par Becker, à Paris, boulevard Poissonnière, n° 32. Mécanique de répétition pour pianos droits." Bulletin des lois de la République française, 01/1902, p. 874 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900-02

J. MAYER et Cie (1900)

Voyez également MAYER comme associé de MARIX (°1840).

Paris ? ou Mulhouse ?
MAYER J.

 

"Mayer  (J.), facteur de pianos et d'orgues en tout genre ; inventeur du piano-monstre qui n'est pas plus grand que le piano à queue, grande forme." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1845, p. 884 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1845 Nîmes
MAYER J.
'Facteur de pianos' ca. 1854(**1884) 47, Place de la Bourse (x1854), Mulhouse
MAYERHOFFER Ferdinand
| MAYER-OFFER

(1804 - ?)(12)

 

'Ouvrier de pianos', Accordeur et facteur de pianos' ca. 1874-88;  (1874)(31)

Né à Berlin, Prusse, aujourd'hui Allemagne en 05/11/1804. Demandait sa naturalisation en 1844. (12)

Il est probablement son fils (même nom ?) qui est marié avec Louise Hélène Huet en 1874 (31)

 

123, avenue des Champs- Elysées (**1873)(1874)(31)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1888)(arr.8), Paris
MAYEUR

 

 

 

"Echange d'un piano. - Le piano de la Préfecture est très ancien et ne comporte, paraît-il, aucune réparation. Il m'a paru dès lors utile de vous proposer de le remplacer, et, dans ce but, je me suis adressé à M. Mayeur, fabricant de pianos à Châlons, qui offre de reprendre cet instrument au prix de 200 francs, et d'en fournir un neuf moyennant une soulte de 500 francs. Cette proposition, au dire d'une personne expérimentée en la matière que j'ai consultée, est acceptable. Mais comme cette acquisition ne pourrait être soldée sur le crédit ordinaire d'entretien, je vous demanderai, si vous adoptez ma proposition, de vouloir bien ouvrir à votre budget un crédit spécial de 500 francs destiné à solder la fourniture par voie de régie du piano dont il s'agit. [...]" Rapports et délibérations - Marne, Conseil général, 04/1885, p. 48-49 (Gallica)

 

 

 

 

'Facteur-accordeur de pianos', 'Facteur de pianos et orgues' ca. 1876-1905

MAYEUR Emile Fils (1860)(*1876)(*1898)

Aussi fabriqué par  LEGUERINAIS (°1856)

TROYES - "M. Mayeur de Châlons est un jeune facteur qui, après avoir travaillé dans les meilleures maisons de Paris, il nous offre son premier instrument. Nous devons dire qu'il est complètement réussi, et nous sommes persuadé que M. Mayeur saura se faire un nom dans la facture." Le Chercheur, 20/05/1860 (Gallica) et L'Exposition de Troyes illustrée. Journal du Concours, 1860, p. 28 (Gallica)

TROYES - "Mayeur (Emile) fils, luthier à Châlons-sur-Marne. - Piano droit." Annuaire administratif et statistique du département de l'Aube, 1860, p. 149 (Gallica)

PARIS - "MAYEUR FILS. - France. - Pianos droits, parlant bien." Chouquet, Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878

"Mayeur fils, 77, rue de Marne, dépositaire des maisons Erard et Pleyel." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1898, p. 904 (Gallica)

Médaille de bronze Troyes, 1860 | Médaille d'argent Chalons, 1861 | Médaille de bronze Paris, 1878

 

[13], rue d'Orfeuil (*1876), 77, rue de Marne (*1897)(*1898), 15, rue Croix-des-Teintures (*1905), Châlons-sur-Marne

Succursale : 3, rue des Sœurs (*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Vitry-le-François

MAXIM S. D.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
MAXIME Frères

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et éditeurs ca. 19??

Philippe et Charles MAXIME (*1908)

 

Paris - London
MAXIMIN Bruno  

Inventeur de 1839

"Un cultivateur de Cheval-Blanc, hameau du département de Vaucluse, au pied du Luberon, Bruno Maximin, n'ayant aucune connaissance de la musique et de l'art du mécanicien, construisit un petit piano qui fonctionnait très bien. Le rustique facteur apporte son chef-d'œuvre Cavaillon et le montre à l'un de mes cousins qui, du premier coup d'œil, s'aperçoit que le clavier du nouvel instrument n'avait, pas de petites touches noires. Il en fit l'observation à l'auteur. ... Le piano de Maximin ressemblait parfaitement aux harpes sans pédales des musiciens ambulans. Ces virtuoses, jouant en mi bémol, suivant l'antique usage, tourmentent l'oreille en lui promettant sans cesse un la bécarre qu'ils ne donneront jamais, dussent-ils sonner jusqu'à la fin du jour, du mois ou de l'année."  Revue de Paris, Paris, 1839, p. 39 (Gallica)

 

Cheval-Blanc (Vaucluse)
MAZELLY  

MAZELLY
sur ce site

 
ARTICLES

Cliquer sur le lien ci-dessus.

 

 

'Manufacture de pianos' droits ca. 1892-96

MAZELLY A. (?)

MAZELLY Lucien (1896)

Faillite en 1896. (Archives commerciales de la France. 20/05/1896, p. 631 (Gallica))

Repris par L. BUFFET (**1892)

74, de la rue de la Villette (**1892)(arr.19), Paris

Fontenay-sous-Bois

MAZIERES  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1847) Angoulème
MAZOT Jean  

Facteur et /ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1913-21

Fondation en 1910 (*1913)(**1921)

 

9, rue Saint-Guilhem (*1913)(**1921) Montpellier
MECHAUX Léopold  

'Facteur de pianos' ca. 1899

1899 - "Déclaration de faillite - Avesnes. — MÉCHAUX (Léopold), facteur de pianos, à Glageon. -16 nov. 99. - S.M. Duval." Archives commerciales de la France. 29/11/1899, p. 1519 (Gallica)

 

Glagéon
MEDECK Paulinus
| MEIDECK | MEYDECK | MEIDECH

(ca. 1791 - 1849)(10)

"Paulinus Meideck, breveté d'invention et de perfectionnement, inventeur de l'échappement français, rue St-Sauveur, 18." Agenda musical pour l'année 1836: contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes, Volume 3, 1836 (Gallica)

"Paulinus Meideck, brev. d'inv. et de perfect., mécanicien, invent. de l'échappement français, la touche se retire à volonté et avec facilité, chacun peut régler la note, r. St-Sauveur, 18." Almanach du commerce de Paris, 1837, p. 172 (Gallica)

"Paulinus Medeck, brev. d'inv. et perf., mécanicien invent. de l'échappement français, la touche se relire à volonté et avec facilité, chacun peut régler la note, r. de l'Ancienne-Comédie, 12." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde, 1842, p. 187 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos et de harpes' (*1809), début du 19ème siècle

Brevet de 1833 : "Meideich, imagina un mécanisme de piano dans lequel l'échappement était vissé à la touche, le régulateur tournait à volonté pour donner plus ou moins de facilité au jeu du marteau. La billotte de l'échappement se retirait à volonté et se resserrait plus ou moins. La vis de l'échappement ne pouvait pas s'écarter de son attaque ; en montant la vis il s'échappait plus vite, et en descendant il échappait plus lentement. Le ressort étant en fer ne pouvait jamais casser. La broche du marteau et la billotte de l'échappement étaient entaillés dans le bois et étaient garnies de drap." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

PARIS - "656 M. Meideck, à Paris, rue St.-Sauveur, n°. 49 : Forte-Pianos de sa fabrique. " Catalogue des produits de l'industrie française, admis a l'exposition publique dans le palais du Louvre, contenant les noms et demeures des fabricants et des artistes qui les présentent, et suivi de l'indication des salles et galeries où ils sont exposés et distribués suivant leur nature, leurs genres et leurs espèces, 1823, p. 72 (Gallica)

PARIS - "665 M. Meydeck, rue Saint-Sauveur, n. 49. Des pianos." Expo 1824 Rapport du Jury d'admission des produits de l'industrie du Département de la Seine, 1825, p. 71

Jury d'admission Paris, 1823

 

47, rue Saint-Sauveur (*1809)(arr.2), 12, rue de L'Ancienne Comédie F. St. Germain (arr.6), et, 49, rue Saint-Sauveur (x1810)(*1811)(*1812)(*1813)(*1816)(x1823)(*1825)(x1825)(x1827)(x1829)(*1833)(*1834)(arr.2), 18, rue Saint-Sauveur (**1836)(**1837)(*1838)(x1839)(yy1839)(**1840)(x1840)(***1841)(arr.2), 12, rue de l'Ancienne Comédie (**1841)(*1842)(x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(arr.6), 8, rue de l'Ancienne Comédie (1849)(10)(arr.6), Paris
MEDINA & KNOBE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
MEERBECK, BETERMIEZ & Cie  

'Fabricants de pianos et orgues' ca. 1879

1879 - "Association: MM. Van Meerbeck Betermiez et Cie, fabricants d'orgues et pianos à LILLE.— Durée, 12 ans. Capital, 10,000 fr." 'Le Moniteur des Faillites et des Liquidations de France et de l'étranger. Journal hebdomadaire, 1879 (Gallica)

 

Lille
MEHL H.
| MELH

"Mehl, facteur, loue et échange les pianos, r. d'Anjou Dauphiné, 11." Almanach des commerçants de Paris, Année 12, 1840 (Gallica)  et Almanach des commerçants de Paris.... Année 13, 1841 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1839-96

Il y avait un ouvrier-finisseur chez PLEYEL avec le nom MEHL dans la première moitié du 19ème siècle, 1833-34. (20)

1840 - Il est commencé vers 1840, mais déjà faillite sur le 21 décembre 1840. La Presse, 1840/12/24 (Gallica)

1849 - "Tribunal de commerce de la seine - Liquidations Judicaires. - Mehl (Jean-Henri), facteur de pianos, rue St-Antoine, 143. Juge-Comm., M. Compagnon; synd. prov., M. Pascal,rue Basse-du-Rempart, 48bis." La Presse, 01/03/1849, p. 4 (Gallica)

MEHL H. (yy1851)(**1852)(***1855)(*1859)(**1864)(**1878)(**1884)(**1888)(*1896)

1868 - Et un autre faillite en 25 juillet 1868 (Dictionnaire... des faillites... prononcées par les tribunaux de Paris, 1868, p. 75 (Gallica)) et "Mehl, facteur de pianos, actuellement rue des Panoyaux, 6. – J. c., Cappronnier; s. p. M. Meys, rue des Jeuneurs, 41." La Presse, 21/08/1868, p. 3 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1839

 

 

11, rue d'Anjou Dauphine (x1839)(yy1839)(**1840)(***1841)(arr.6), 8, rue Neuve St. Gilles au Marais (*1840)(x1840)(**1841)(*1842)(x1843)(xx1844)(arr.3), 124, rue Saint-Antoine (**1845)(**1846)(arr.12), 11, rue Beautreillis (x1847)(arr.4), 143, rue Saint Antoine [ancien hôtel du Grand Sully, ci-devant même rue, 122-124] (*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.4), 170-172, rue du faubourg Saint-Antoine (yy1851)(**1854)(***1855)(yy1855)(xx1856)(xx1857)(arr.12), 125, boulevard Ménilmontant (xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(**1864)(yy1864)(arr.20), 106, rue Oberkampf (*1868)(arr.11), 6, rue des Panoyaux (*1868)(y1868)(arr.20), 125, rue Oberkampf (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.11), 8, cité Griset (**1870)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(*1893)(*1896)(arr.11), Paris

 

MEISENBERG Joannes Arnoldus
| MEYSEMBERG | MEYSENBBERG | MEISENBERGER Jean Arnould

(1762 - 1803 ?)(32)(10)

 

 

"[...] bon Forté-piano de Meisemberg, [...]" Affiches, annonces et avis divers, ou Journal général de France, 06/1793, p. 2616 (Gallica)

"A Paris, chez Meysenberg, Éditeur de musique, fabricant de pianos et autres instrumens, boulevard Saint-Martin, n° 37, et rue Mêlée, n° 42." (**1812) - Bibliographie de la France, 1813, p. 831

"Meisenberg, Pianos et Musique ; — Magasin, rue de Richelieu, n°. 23 - Fabrique, Boulevard St.-Martin, n°37 Confectionne les forté-pianos avec un soin particulier, et tient un assortiment de cordes de Naples et autres, qu'il tire des meilleures fabriques. Comme il est en même temps éditeur de musique, M. Meisenberg vient d'acquérir la plus grande partie des chefs-d'œuvre de feu Méhul. Quels attraits n'offrent pas aux virtuoses, ces admirables morceaux de l'auteur de Stratonice. On trouvera donc chez M. Meisenberg les partitions de Stratonice, d'Euphrosine et Coradin, d'Héléna, des Deux Aveugles de Tolède, à 'Horatius-Coclès, du jeune Sage et le vieux Fou, du Prince-Troubadour, du Trésor supposé, d'Uthal, d'Euphrosine et Mélidor, de Gabrielle d'Estrées. Les airs de ces opéras pour piano, guitare et pour tous les instrumens, se trouvent à la même adresse, ainsi qu'une fort bonne méthode de piano de M. Meisenberg, approuvée par les principaux professeurs de la Capitale. La fabrique de pianos de M. Meisenberg est fort ancienne." Bazar Parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et ..., 1821, p. 361-362 et un pub comparable dans Le Miroir des spectacles, des lettres, des moeurs et des arts, 16/10/1821, p. 1 (Gallica) et également dans Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1822, p. 373 (Gallica)

"M. Meysenberg, éditeur marchand de musique, fabricant de pianos, rue de Richelieu, n° 23, près du Théâtre-Français, vient de former cet abonnement, composé des productions musicales des grands maîtres, tels que démenti, Cramer, Dusseck, Haydn, Mozart, Hummel, Beethoven etc., etc. L'intention de M. Meysenberg, en formant cet établissement, dont le prix de l'abonnement est très-modéré, n'a pas été d'en faire un objet de spéculation, [...] Meysenberg (S. A.)[Arnould Sébastien], éditeur de musique, facteur de pianos et de harpes, tient abonnement de lecture musicale, rue Richelieu, n. 23." Bibliographie musicale de la France et de l'étranger ou répertoire général, 1822, p. 390, 559

 "A VENDRE bon Piano en acajou, de Meisemberg, auteur allemand, ayant peu servi, très harmonieux, à deux pédales, et convenable aux premières études ou dans un pensionnat. Prix fixe 300 fr. S'adr. à la propriétaire, Mme veuve Souffiot impasse Coquenard, cour S. Guillaume, n° 9, faubourg Montmartre." Journal des débats politiques et littéraires, 26/09/1828, p. 4 (gallica)

 

 

'Facteur de pianos et de harpes'  ca. 1798-1832, et éditeur de Musique (*1822)

"Parmi les propriétaires subséquents, je ne trouve à citer que Charles Meysenberg, pianiste et compositeur, né à Paris en 1785, élève d'Adam père et de Méhul, premier prix de piano au Conservatoire en 1805 ; fils d'un facteur de pianos à Paris, Charles Meysenberg établit dans la petite maison de Mignard un commerce d'instruments et de musique. Il y mourut vers 1828, à quarante-trois ans." La maison mortuaire de Molière d'après des documents inédits, 1880, p. 318 (Gallica)

MEYSENBERG Père (*1820)

Époux de LESUEUR Marie Victoire (1763 - 1806) - Mariée en (31/01/1803) - Elle, veuve en premières noces de GRIPPIERE André, Maréchal. (10)

MEYSENBERG Charles (ca. 1785 - 1828), éditeur de musique, professeur de piano. Une partie de son fonds d'éditeur, était vendu à RICHAULT S., éditeur de musique, boulevard Poissonnière, 16, au 1er. (*1836)

MEYSEMBERG Arnould Sébastien, compositeur, éditeur de musique, facteur de pianos et de harpes, marié avec Marie-Sophie PIQUE (? - 1820)(31)

"CHAMPEIN Marie-François-Stanislas [...], est né à Paris en 1799. il commença au Conservatoire des études de musique qu'il n'a point achevées; puis il fut employé dans les bureaux administratifs et quitta cette position pour succéder à Meysenberg, comme éditeur et marchand de musique. Les affaires de sa maison s'étant dérangées, il quitta le commerce et se fit journaliste." Biographie universelle des musiciens et bibliographie, Fétis, 1866-1868, p. 247 (Gallica)

rue Richelieu n° 23

"Parmi les propriétaires subséquents, je ne trouve à citer que Charles Meysenberg, pianiste et compositeur, né à Paris en 1785, élève d'Adam père et de Méhul, premier prix de piano au Conservatoire en 1805 ; fils d'un facteur de pianos à Paris, Charles Meysenberg établit dans la petite maison de Mignard un commerce d'instruments et de musique. Il y mourut vers 1828, à quarante-trois ans.

L'hôtel meublé s'appela successivement Richelieu, d'Espagne, des Négociants et de New-York (1778-1830)." La maison mortuaire de Molière : d'après des documents inédits, avec plans et dessins, 1882, p. 317-318 (Gallica)

JOURNAL

"M. MEYSENBERG, l'un de nos plus habiles professeurs de piano vient de composer un rondo brillant pour cet instrument dédié a son Élève, la fille du celèbre Garcia, sœur de Mme Malibran. Cette virtuose, à peine agée de onze ans et demie, est de la plus grande force. L'ouvrage et l'élève font le plus grand honneur à cet artiste distingué." Journal des débats politiques et littéraires, 02/06/1833, p. 4 (Gallica)

 

 

 

17, rue des Filles du Calvaire (P sign. 1798)(*1799-1800)(*1800-1801)(arr.3), rue Saint-Denis, vis-à-vis celle du Ponceau (*1802)(arr.2), 43, rue Saint-Denis (*1803-1804)(arr.2), 6, rue Neuve-du-Harlay (*1805)(*1806)(10)(31)(*1807)(*1808)(arr.1), fabrique : 37, boulevard Saint-Martin (sign.1776)(*1809)(x1810)(*1811)(*1812)(**1812)(*1813)(**1813)(xx1818)(*1819)(*1820)(1820)(31)(arr.10), 42, rue Mêlée (sign.P.1776)(*1811)(*1812)(**1812)(*1813)(**1813)(arr.3),  23, rue de Richelieu (1821)(*1822)(x1822)(x1823)(x1825)(x1826)(arr.1), 16, rue St. Apolline (*1828)(*1829)(**1832)(arr.2), Paris
MEISENER F.  

'Facteur de pianos', début du 19ème siècle

Piano carré de 1829 dans le Musée du Piano à Limoux, France

 

Paris
MEISSONNIER  

"A Orange, nous découvrons un fabricant de pianos : c'est M. Meissonnier, qui a exposé un piano à sons prolongés. Ce piano est une espèce d'orgue à cordes; il rend des sons d'une douceur et d'une harmonie remarquables." Histoire des naufrages, ou recueil des relations les plus intéressantes des naufrages, 1818, p. 274 (Gallica)   Ce n'est pas sûr que ici il s'agit du même facteur.

 

'Facteur de pianos' ca. 1818 Orange
MEISSONNIER 'Facteur de pianos' ca. 1848  

Place du Château (**1848), Saint-Germain-en-Laye

 

MEISSONNIER Alphonse  

  Brevet de 1846 : "177° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 11 mai 1846,au secrétariat de la préfecture du département de Vaucluse, par le sieur Meissonnier (Henri-Alphonse-Charles-Maurice) pour un piano à six cordes unissonnes dont la tension s'opère au moyen d'une vis de rappel, qui agit sur toutes simultanément avec un échappement nouveau dit à chaînon, permettant de répéter la note sans qu'il soit nécessaire de laisser relever la touche au niveau des autres, le tout comprenant divers perfectionnements de détail." Bulletin des lois de la République française, 07/1846, p. 1108 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1818-46

MEISSONNIER Henri-Alphonse-Charles-Maurice (1846)

1818 - "A Orange, nous découvrons un fabricant de pianos : c'est M. Meissonnier, qui a exposé un piano à sons prolongés. Ce piano est une espèce d'orgue à cordes; il rend des sons d'une douceur et d'une harmonie remarquables." Histoire des naufrages, ou recueil des relations les plus intéressantes des naufrages, 1818, p. 274 (Gallica)

Orange
MEISSONNIER J. (Joseph ?) Fils

 

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur ca. 1863-65

Il y a un lien avec  MEISSONNIER (°1815) de Toulouse-Paris, éditeurs - facteurs ?

Celui devient successé par GÉRARD & Cie un éditeur, vers ou avant 1863 et successé plus tard par LE BOULCH (°1810) à Versailles.

 

18, rue Dauphine (**1863)(arr.6), 1, rue de la Chaussée d'Antin (xx1865)(arr.9), Paris
 

MEISSONNIER Jean Antoine

(1783 - 1857)

 

 

Détail d'une tête d'une facture

 

TITRES

"Fournisseurs Brevetés de S.M. L'Impératrice" (yy1863)

Brevet de 1847 : "Meissonnier, imagina un appareil pouvant s'appliquer au piano. Au moyen de cet appareil on pouvait, au dire de l'auteur, obtenir des sons soutenus, c'est-à-dire conservant lenr intensité première aussi longtemps que l'on pressait la touche. (B.F. 5016.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

NÉCROLOGIE

"L'un de nos éditeurs de musique, M. Edouard Meissonnier, retiré à Saint-Germain depuis quelques années, vient d'y succomber à l'âge de quarante-quatre ans, aux suites; des la paralysie qui l'avait obligé à une retraite si prémature. M. Edouard Meissonnier, ainsi que son père et son oncle, les deux frères Meissonnier, n'était pas seulement un très-intelligent et très-honorable éditeur de musique, c'était aussi un excellent musicien. Il avait succédé à son père J. Meissonnier, l'éditeur de la rue Dauphine, dont l'importante maison, acquise par M. Gérard, est aujourd'hui transportée rue de la Chaussée-d'Antin, boulevard des Italiens. M. Gérard, en s'associant au deuil de toute la famille Meissonnier, si cruellement frappée, remplissait donc le devoir d'un ami, et celui qui incombe naturellement au digne successeur d'une maison qui a laissé de si bons souvenirs dans le monde musical." Le Ménestrel, 24/12/1865, p. 30 (Gallica)

"A Paris, le 13 décembre, à l'âge de 67 ans, M. Philippe-Charles Herz, musicien et ancien facteur de pianos." La Musique en 1865, p. 258

"Changement de Domicile. L.s MEISSONNIER AINÉ, ET COMP.e Même rue Saint-Rome n° 28, maison de M. Dorés jeune. Au Mont Vésuve. Dépôt de belles cordes de Naples pour tous les instrumens, en gros et en détail, de la meilleure fabrique. Grand magasin de Musique vocale et instrumentale. Ils tiennent la musique en dépôt de plusieurs éditeurs de Paris, à 5o pour o/o de remise), moitié du prix marqué. On trouvera tous les instrumens de musique, ainsi que métronomes, qui indiquent le mouvement de la musique des auteurs. Tout ce qui est relatif à la papeterie, estampes, peinture architecture et biométrie, ils ont réuni tous les articles d'arts à leur commerce ; les professeurs et amateurs seront satisfaits des prix moderés de leurs articles, vu qu'ils tirent tout de la première main; ils font des envois dans les départemens; les marchands et les collèges seront bien traités. II y a dans ce beau local un salon de musique, orné d'une bibliothèque musicale; on trouvera les plus belles productions de nos grands maitres célèbres de France, d'Allemagne et d'Italie, à l'exemple de Bordeaux et de Grandes villes de France. ils viennent d'obtenir de Paris un dépôt d'excellent Forte Piano, de M. Lemmé, facteur, breveté. M. Mansui et tous les premiers maitres de la capitale tout le plus grand cas de ces instrumens, qui joignent la bouté à la solidité. Ces Pianos admis à la salle des progrès des arts ont obtenu un suffrage général. Ils annoncent aux amateurs et professeurs qu'ils ont revu les cordes de Naples qu'ils attendaient. L'accueil flatteur qu'ils ont reçu du public depuis six ans qu'ils ont établi chez eux le dépot de ces cordes, leur fait espérer que les personnes qui en ont déjà fait usage, leur continueront leur abonnent au journal de Lyre ou Guitare, rédigé par leur frère Antoine Meissonnier, éditeur, auteur et professeur de
mutique à Paris. La douzième année a commencé le 1er janvier 1821; ce journal a obtenu depuis cette époque le plus grand succesdans toute l'Europe. Le prix de l'abonnement pour l'année est de 18 fr. (franc de port). Les accompagnemens sont faciles et doigtés, à la portée de tous les amateurs. on peut s'abonner également à tous les journeaux de musique." Journal politique et littéraire de Toulouse et de la Haute-Garonne, 26/01/1821, p. 4 (Rosalis)

"MM. Louis Meissonnier aîné et compagnie, viennent de recevoir un assortiment d'excellens pianos de M. Lemmé, facteur breveté. Ces instrumens, d'une forte harmonie, réunissent la bonté et la solidité; ces pianos, admis à la salle d'exposition des progrès des arts, ont obtenu un uffrage général." Journal de Toulouse, 30/07/1821, p. 4 (Rosalis) - Voir LEMMÉ à Paris (°1790)

TÊTE D'UNE FACTURE

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et harpes et éditeur de partitions de musique ca. 1821-1913

Maison fondée en 1815

MEISSONNIER & MARCEL [Mme. BENOIT/ BENOIST] (1810)(10)

1810 - "Veuve de BENOIST [BENOIT] Pierre Paul. Le 05/11/1810, dans un acte soussign. privé, entre ladite veuve et le sieur MEISSONNIER Jean Antoine, auteur et professeur de musique, même rue n°, se sont associés pour tenir et exercer, sous le nom de MEISSONNIER et compagnie, le commerce d'ouvrages et instruments de musique à cordes de Naples, etc." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois » Voir MARCEL ci-dessus.

 MEISSONNIER Jean Antoine (*1821)

MEISSONNIER Louis Aîné et Comp. (1821), et il avait un dépôt de pianos de Charles LEMME (°1790)

A Paris travaillent vers le même temps ses frères Antoine et Joseph MEISSONNIER comme éditeurs-compositeurs de guitare, sont des neveux de MEISSONNIER - Toulouse.

MEISSONNIER Jeune, professeur de guitare, éditeur de musique, successeur de M. Corbaux, rue Dauphine, n. 28 (xx1815)(*1822)

MEISSONNIER - HEUGEL (1839-42)

1842 - "MEISSONNIER Jean Antoine, propriétaire, éditeur et marchand de musiques, à Auteuil, rue Boileau, n° 16. Cité le 01/01/1842, dans un acte sous seing privé, comportant prorogation entre ledit et HEUGEL Jacques Léopold, propriétaire, et marchand de musiques, rue Vivienne, passage Colbert se sont convenus de proroger d'une année, la société cerrée sous seing privé le 01/01/1839 pour un fonds de commerce de musique, cordes à musique et instruments. Source : D31u3-101/Pièce 74." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

'MEISSONNIER - KOENIGS (1845*), voir KOENIGS'

MEISSONNIER Père et Fils (1855)(yy1863)(*1876)(xxx1892)

Plus tard : CHARTIER-BOMBOIS succ.

Et puis CARBONEL comme successeur vers 1906.

TOULOUSE - "MM. Meissonnier, père et fils, à Toulouse, ont présenté mention plusieurs pianos carrés et verticaux sortis des ateliers que ces exposans entretiennent à Paris. Les prix demandés par eux ont paru très-modérés et la qualité de leurs instrumens très satisfaisante. En conséquence, le juri leur a accordé une mention honorable." Exposition des Produits des Beaux-Arts et de l'Industrie : Dans les Galeries du Capitole à Toulouse en 1835, p. 141

TOULOUSE - "51. Meissonnier père et fils, à Toulouse.
Un piano, bois d'acajou, à 3 cordes, six octaves, pied à X.
Un dit, même bois, à 2 cordes 6 octaves et demie, pied à X, avec sabots et roulettes.
Un dit, même bois, à 2 cordes 6 octaves, pied à X, avec roulettes.
Un piano droit, bois d'acajou." Exposition produit de Beaux Arts de l'industrie à Toulouse, 1835, p. 91 (num.bibl.toulouse.fr)

TOULOUSE - "MM. Meissonnier et Koenigs ont exposé des pianos fabriqués à Paris. Ils nous ont paru bons, mais nous n'y avons rien trouvé de remarquable." Journal de Toulouse, 23/07/1845

TOULOUSE - "67. Meissonnier Père et Fils, fabric. de pianos, rue Saint-Rome, 28, à Toulouse.
Deux toiles sans couture, imprimées pour peindre à l'huile.
Un piano droit en bois de palissandre. (Salle G.)" Exposition de Produits de Beaux-Arts et de l'Industrie, Toulouse, 1845, p. 72

PARIS - "M. Meissonnier, qui est le représentant de la maison Pleyel, a voulu prendre part, lui aussi, à l'Exposition marseillaise. A force de vendre des pianos, M. Meissonnier s'est dit : Pourquoi n'en ferais-je pas ? Et bien lui en a pris d'avoir cette pensée, car les instruments qui sortent de ses ateliers de Paris sont fort estimés et se vendent en très grand nombre, ce dont nul ne s'étonne, si l'on remarque qu'à l'aide d'un mécanisme perfectionné, réglé avec une réprochable précision, M. Meissonnier est parvenu à obtenir des sons d'une rondeur remarquable en même temps que d'une grande douceur." Le Ménestrel, 18/08/1861, p. 2 (298) (Gallica)


(la suite)

"A Vendre au prix de 2,500 Francs. Le superbe Piano à queue, Sept octaves, à double échappement, bois de Courbary, grand modèle; envoyé par Erard, expressément pour servir au célèbre Listz, s'il était revenu à Toulouse, fin juillet, ainsi qu'il en avait donné l'espoir. Il est déposé rue St-Rome, 28, dans les salons de Meissonnier Père et Fils où l'on trouvera également un grand assortiment de pianos en tout genre; Harmoniums Debain et autres facteurs. Ces instruments seront rigoureusement vendu au prix de Fabrique. Ils viennent de recervoir aussi un assortiment complet de Musique Nouvelle." Journal de Toulouse, 03/08/1845, p. 4 (Rosalis)

"MAISON J. MEISSONNIER FILS. - COMPAGNIE MUSICALE, éditeur-commissionnaire p. la France et l'étranger - RUE DAUPHINE, 18, A PARIS. - Pianos de BOISSELOT et FILS. - Toute commande, accompagnée d'un mandat sur Paris, est expédiée dans les vingt-quatre heures. Toute demande de compte courant doit indiquer deux ou trois maisons de commerce de Paris, pouvant fournir les renseignements d'usage." Almanach musical: pour 1857, Volume 4 p. 63

Liste des exposants Toulouse ?, 1829 | Mention honorable Toulouse, 1835 | Liste des exposants Toulouse, 1845 | Liste des exposants Toulouse, 1850 |  Médaille à l'exposition Marseille, 1855

 

28, rue St. Rome (1821)(x1845)(1849)(1854)(*1875)(*1876), Toulouse

15, rue Paradis (yy1861)(***1863)(yy1863)(y1864)(yy1868)(yy1869)(x1873)(xxx1874)(yy1877)(yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(xxx1892)(xxx1893), 73, rue Saint Féréol (yy1856)(yy1858)(xx1861), atelier : 14, rue Haxo (xxx1874)(*1875)(*1876)(yy1877)(yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(xxx1892)(xxx1893), Marseille

20, rue de Richelieu (1810)(10)(arr.1), 28, rue Dauphine (*1821)(1827)(1828)(arr.6), boulevard Montmartre (*1826)(*1830)(arr.9), 22, rue Dauphine (*1830)(1840)(arr.6), 15, rue de Paradis (après 1855)(arr.10), 21, rue Saint-Sulpice, Paris (*1913)(arr.6), Paris

 
MELCHIOR-MOCKER

 

"Melchior - Mocker, pianos neufs et d'occasion, choisis, achetés et expédiés sur commande aux prix de fabrique, boul. Malesherbes, 76." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1873, p. 1241 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1873-93

 

76, boulevard Malesherbes (**1871)(**1873)(arr.8), 13, rue d'Hauteville (**1876)(**1877)(**1878)(arr.10), 127, rue du Faubourg-Poissonnière (**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.9), 16, rue d'Arcade (*1893)(arr.8), Paris

 

MÉLIOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1885-88

97, avenue des Champs-Elysées (**1885)(**1888)(arr.8), Paris
MELODANT-ANGELUS Facteur et/ou marchand de pianos mécaniques ca. 19?? France
MELODIA Compagny  

Facteur et/ou marchand de pianos pneumatiques et pianos électriques ca. 1913-22

MELODIA-PIANO (x1922)

 

39, rue de la Boétie (*1913)(**1913)(arr.8), 64, rue de Richelieu (x1922)(arr.2), Paris
MELODIAN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1927-38

MELODIAN & Cie en 1927

1927 - "VERSAILLES, — Formation. — Soc. anon. dite MÉLODIAN, fabr. de pianos, à . — 99 ans. — 500.000 fr. — 5 août 1927." Archives commerciales de la France, 27/09/1927, p. 2657 (Gallica)

"MELODIAN (Soc. an.), 93, route des Gardes, Bellevue (S.-et-O.). Cap. 700.000 fr., Pianos et phonographes. (Z-16563)." Annuaire de la curiosité et des beaux-arts : Paris, départements, étranger, 1935 (Gallica)

 

93, route des Gardes (1927)(*1935)(*1938), Bellevue
MELODINA
(magasin du)
 

'Magasin de Pianos - orgues pour salon et voyage' (***1863)

 

48, passage Jouffroy (*1859)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.9), Paris
MELSEN  

Facteur et/ou marchand de pianos et luthier ca. 1875-1909

MELSEN Mme. (*1893)(*1895)(*1897)(*1898)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)

 

 

32, rue de l'Église (*1875), 24, rue des Capucins (*1893)(*1895)(*1896), 24, rue Alexandre III (*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1906), 6, rue des Vieux Remparts (*1907)(*1909), Dunkerque

 

MENANT Frères

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1922

MENANT A., accordeur de pianos et réparations de pianos (x1922)

 

6, rue Courat (x1922)(arr.20), Paris
MÉNARD

 

"Ménard, artiste de l'Opéra, accordeur de pianos, rue d'Amboise, 9." Agenda Musical, 1837, p. 131 (Gallica)

 

'Accordeur de pianos' ca. 1837-45 9, rue d'Amboise (x1837)(**1845)(arr.2), Paris
MÉNARD Jeune ou Célestin  

LA MANCHE - "Menard et Bavard, de Coutances, piano à cordes droites." Expo La Manche 1852 Annuaire du Département de la Manche, Volume 25, 1853, p. 606

LA MANCHE - "M. Célestin Menard, de Coutances, a répondu aux encouragements que lui avait donnés l'Association normande, en 1844, pour ses instruments de musique ; il a exposé un piano vertical, à trois cordes, qui a excité l'admiration de ceux qui l'ont vu et entendu. Aussi a-t-il obtenu une médaille d'argent. A St-Lo, il en avait reçu une de bronze pour un piano à cordes droites." Expo 1844 : Annuaire des cinq départements de l'ancienne Normandie, Volume 20, 1854, p. 499

LA MANCHE - "MM. Ménard et Bavard de Coutances, ont aussi exposé un piano en acajou de leur fabrique, un tabouret et un guide-main ; examinée dans tous ses détails la confection du piano ne laisse rien à désirer pour la solidité ; les sons ont paru un peu faibles peut-être, mais d'une pureté remarquable.—Le prix est élevé. Les exposants commencent un établissement qui mérite des encouragements." Expo 1852 Notices, mémoires et documents, Volumes 1-2, 1857, p. 59

 

 

'Facteur de pianos' (xx1854)(1869) et facteur d'orgues (*1867)

MENARD et BAVARD (**1851)

'Manufacture d'orgues et de pianos' (1879)


(la suite)

PARIS - "Dans le chalet annexe de l'Exposition, M. Ménard ( Coutances-Manche) expose un instrument dans lequel il nous a fait voir un système de soufflerie qu'il a introduit depuis plusieurs années dans ses instruments. Dans le système ordinaire, le réservoir du soufflet est composé de deux plis, l'un saillant et l'outre rentrant, alimentés par une ou plusieurs pompes." Expo 1867 Etudes sur l'exposition de 1867 ou les Archives de l'industrie au ..., Volume 2, p. 146

COUTANCE - "[...] l'Association normande décerne des mentions très honorables, hors concours, à MM. Ménard, facteur, pour la fabrication de ses pianos." Annuaire des cinq départements de la Normandie, publié par l'Association normande, 1886, p. 334 (Gallica)

Médaille d'argent La Manche, 1844 (xx1854) | Médaille de bronze, 1e classe, La Manche, 1852 | Liste des exposants Paris, 1855 | Mention honorable Paris, 1867 | Hors concours Expo Coutances, 1886

 

rue Basse (1869), 16, rue du Palais de Justice (1876), Coutances, Reims
MENAUD A.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921 49, rue Montesquieu (**1921), Libourne
MENNESSON A.  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1911-21

MENNESSON M. à Paris (**1912)(*1913)

MENNESSON A. à Paris (**1921)

 

68, Avenue Kléber (**1911)(**1912)(*1913)(**1913)(**1921)(arr.16), Paris
MENNESSON Emile

(1842 - 1920)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1860) Reims
MENNESSON Jean  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1919) Reims
MENNINGEN M.  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

3, rue Rondelet (?)(arr.12), Paris
MENNINGEN Pierre 'Facteur de pianos' ca. 1844 24, rue Saint-Louis (1844)(10)(arr.4) Paris
MENTON

 

Brevet de 1846 : Transpositeur de clavier. — B. d'inv. de 15 ans (30 juillet 1846) au sieur Menton.

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1846

 

?
MERCHEN Frères  

 

'Facteurs de pianos' ca. 1850 ?

"Merchen frères de Londres | Brevetés | à Paris"

Londres (Paris ?)

MERCIER 'Facteur de pianos et de grand orgues' ca. 1906 17, rue du Bœuf (*1906), Dieppe
MERCIER Baptiste

 

"Mercier, pianos droits, r. Saint-Pierre-Amelot, 4." Agenda musical pour l'année 1836: contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes, Volume 3, 1836 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1832-39

Famille de Sébastien MERCIER (°1830) ?

4, rue Basse-Saint-Pierre-Amelot (*1832)(*1836)(*1839)(yy1839)(arr.11), Paris
MERCIER Louis-Léopold  

'Fabricant d'articles de pianos' ca. 1859

1859 - Faillite en 1859 : "7 mars 1859. — MERCIER (Louis- Léopold), fabricant d'articles de pianos, rue Grange-aux-Belles, 39, Juge-comm. : M. Lefebure. — Syndic : M. Beaufour, rue Montholon, 26."  Gazette de l'industrie et du commerce, 13/03/1859, p. 6 (Gallica)

 

39, rue Grange-aux-Belles (1859)(arr.10), Paris
MERCIER Sébastien-Placide  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1830) Paris
MERCIER M.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1896) Dieppe
MERCK Martin

(ca. 1789 - 1836)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1836

Époux de CAILLAT Catherine. (10)

 

159, rue du faubourg Saint-Martin (1836)(10)(arr.10), Paris

MERCKEN Johannes Kilianus
| MERQUENNE

(1743 - 1819)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1770) Paris
MÉRIEL
| ME
RIEL
  'Facteur de pianos' ca. 1868-92

MÉRIEL Fils (**1868)

MÉRIEL L. (*1892)

place Royale (**1868), place du Théâtre (**1858)(*1892), Caen
MÉRIEL
| MERIEL
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1838) Caen

Paris

MÉRIEL Aîné
| MERIEL
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

MÉRIEL Aîné (*1875)

MÉRIEL Aîné & Fils (*1876)

 

7, place Royale (*1875), 5, rue du Pont-Saint-Jacques (*1876), Caen
MÉRIEL Alexandre
| MERIEL
Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876 rue Saint-Martin (*1876), Bayeux
MÉRIEL André
| MERIEL
 

TÊTE D'UNE FACTURE

Facture de 1893

 

'Luthier' ca. 1893 3, rue de Strasbourg (F1893), Caen
MÉRIEL Fernand
| MERIEL
 

Facteur et/ou marchand de pianos et compositeur ca. 1906-07

 

 

28, rue de Paris (?), 2, avenue Mirebeau (*1906)(*1907), 90, avenue de Villiers (19??), Nice (Alpes Maritimes)

 

MÉRIEL L.
| MERIEL
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1838) Caen
MÉRIEL Paul
| MERIEL
'Luthier' ca. 1859-76 6, rue Hamon (*1875)(*1876), Caen
MERITAN Léon  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1892-1921

Fondation en 1888 (*1913)

Fondation en 1898 (**1921), à Marseille

 

1, rue Escoffier (xxx1892), 120, rue Terrusse (xxx1893), 140, rue Terrusse (xxx1897)(xxx1898),  144, rue Terrusse (xxx1906)(xxx1908), 4, rue Monte Christo (xxx1909), 4 rue des Orgues (xxx1912)(*1913),  Marseille

29, rue Persil (**1921), Avignon

 

MERITAN Prosper  

PARIS - "3. MÉRITAN (Prosper), à Philippeville (Constantine). -  Piano symphonium, produisant effet de contre-basse, violoncelle, alto et violon. (ESPLANADE.)" Catalogue général officiel de l'exposition universelle de 1889, p. 10 (Gallica) 

 

'Fabr. de pianos' ca. 1865-89

1875 - Faillite dans (***1875)(Archives commerciales de la France, 27/05/1875, p. 482 (Gallica))

1879 - "CLÔTURE POUR INSUFFISANCE: MARSEILLE.— M. Méritan, facteur de pianos, place de l'Eglise Saint-Michel, 2." Le Moniteur des Faillites et des Liquidations de France et de l'étranger, 1879 (Gallica) ou "Faillite : Marseille - MÉRITAN (Prosper), facteur- d'orgues et pianos, place de l'Eglise." Archives commerciales de la France. 07/09/1879, p. 1170 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1889

 

84, boulevard de Magdeleine (xxx1865), 48, boulevard Merentié (xxx1874)(*1875)(*1876), 2-8, place de l'Église Saint-Michel (1875)(yy1877)(1879), 2, rue Crudere (yy1882), Marseille

(xx1889) Philippeville, Algérie

MERLIN Gustave André  

1924 - "Etude de Me AUGUSTE SETTIMO, notaire, 41, rue Grimaldi, Monaco. Cession de Fonds de Commerce (Deuxième Insertion.) Suivant acte reçu par Me A. Settimo, notaire à Monaco, soussigné, le quatre octobre mil neuf cent vingt-quatre, M. Lucien-Constant BELLET, facteur de pianos, et Mme Edmée-Juliette-Marie-Louise BUREAU, son épouse, demeurant ensemble à Monaco, 25, rue Grimaldi, Ont cédé : à M. Gustave-André MERLIN, facteur de pianos, demeurant précédemment à Lyon et actuellement à Monaco, 40, rue Grimaldi, Le fonds de commerce de vente de pianos qu'ils exploitaient à Monaco, rue Grimaldi, n° 40. Avis est donné aux créanciers de M. et Mme Bellet, s'il en existe, d'avoir à former opposition sur le prix de la dite cession, dans le délai de dix jours, à compter de la date de la présente insertion, au domicile élu à cet effet par les parties, en l'étude de Me A. Settimo, notaire, sous peine de ne pouvoir critiquer le payement effectué en dehors d'eux, Monaco, le 14 octobre 1924. (Signé :) A. SETTIMO." Journal de Monaco, 14/10/1924, p. 204 - Voir BELLET à Monaco

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1924-29

Successeur de BELLET Lucien-Constant dès 1924 à Monaco

Lyon

25, rue de Grimaldi (*1924), 40, rue Grimaldi (*1924)(*1929), Monaco

MERKLÉ  

'Facteur de pianos' ca. 1860

1860 - "Publications de mariages. Du 16 au 23 décembre. [...] 9e arrondissement (Opéra). - Entre [...] M. Merklé, facteur de pianos, rue Lamartine, 9, et Mlle Schmitz, même maison." La Presse, 20/12/1860, p. 3 (Gallica)

 

 9, rue Lamartine (y1860)(arr.9), Paris
MERKLIN Joseph Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876 11, rue Vendôme (*1876), Lyon
MERMET Gabriel  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1837) Paris
MERQUENNE 'Facteur de pianos', voir MERCKEN (°1770)  

Paris

 

MERRIDERRE
| MERRIDEW
Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-1909  

60, rue de l'Ecu (*1875)(*1876), 60, rue Victor Hugo (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1903)(*1906)(*1907)(*1909), Boulogne-sur-Mer

 

MERTENS  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850) Paris
MERY & DULAC  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
MESNARD

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

Paris
MESSANT L. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921  

31, rue Foucault (**1921), Roubaix

 

MESSERER  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 

'Facteur-accordeur de pianos' (°1880)

 

 Bergerac
MESSERER Henry  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1860) Marseille
MESSERER Robert  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921-29

 

3-7, rue Mounet-Sully (**1921)(*1929), Place du Marché en face l'église Notre-Dame (19??), Bergerac
MESSIRE Alphonse  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907

1, Avenue des Gobelins (*1907)(arr.5), Paris
MESTERMANN 'Facteur de pianos' ca. 1834 14, rue de Tracy (xx1834)(arr.2), Paris
MESTRE  

1884 - "Publications de mariages [...] Mestre, facteur de pianos, rue des Immeubles, 12, et Mme veuve Tronchere, rue des Boulets, 16." La Presse, 12/09/1884, p. 4 (Gallica)

'Facteur de pianos' ca. 1884 12, rue des Immeubles (y1884)(arr.11), Paris
METSANTA 'Facteur de pianos' ca. 1851-57 21, rue la Bruyère (yy1851)(arr.9), Paris
METZENTIN Ch. G. G.

'Facteur de pianos' droits ca. 1855-76

Liste des exposants Paris, 1855

101, Avenue des Champs-Elysées (1855)(xx1856)(xx1857)(arr.8), 108, Avenue des Champs-Elysées (xx1858)(arr.8), 53, rue Richer (*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(**1864)(yy1864)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(arr.9), Paris
METZNER Camille

(1836 - 1884)

 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1880) Nancy
METZNER Arthur-LEBLANC

'Fournisseur de l'Association Artistique' (1891)

Angers-artiste, 07/03/1891, p. 350 (Gallica)

PARIS - "Nous apprenons que M. Metzner Leblanc, luthier à Angers, vient d'obtenir une récompense à l'Exposition internationale de Paris 1886 pour son Cadran transpositeur, auquel avait été déjà décernée une mention honorable à l'Exposition de Cherbourg." Le Ménestrel, 19/12/1886, p. 23 (Gallica)

"M. METZNER-LEBLANC - Nous apprenons que notre concitoyen M. Metzner vient de céder sa maison de commerce à deux de ses collaborateurs, MM. MARTIN et MALLE, bien connus, depuis de nombreuses années, de sa clientèle par leurs réparations artistiques de lutherie et de pianos. M. Metzner a su donner une grande impulsion à l'ancienne maison Souchette qu'il a reprise il y a 20 ans, et tout en menant de front ses multiples occupations commerciales, il n'a jamais cessé de prendre une part active à la vie musicale d'Angers, soit en prêtant son concours comme accompagnateur dans de nombreux concerts, soit en faisant obligeamment partie de notre orchestre. Comme éditeur, il a contribué à faire connaître quantité d'œuvres angevines et nous sommes heureux de savoir qu'en quittant les affaires, il ne se retire pas du mouvement musical de notre ville et qu'il continuera à mettre son obligeance habituelle un service de toutes les manifestations artistiques. (la suite )

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits, luthier et éditeur de musique ca. 1891-98

 "Le second fils de Jean Frédéric OBERDOERFFER (de Le Mans), Auguste Paul (1874 Vincennes - ?) deviendra violoniste à l’Opéra de Paris. Il a épousé, en 1902 à Angers, Jeanne Louise Léonie METZNER (°1880 Reims), la fille de Maurice Arthur METZNER (°1857 Mulsen en Saxe - ?) et Caroline Eugénie Leblanc. D’abord employé chez son père fabricant de tissus, il sera, pendant peu de temps autour 1880, commis de marchand de musique à Reims chez MENNESSON (°1860), puis marchand de musique, luthier et éditeur de musique à Angers 15, Place du Ralliement à partir de 1880-1882 environ (raison sociale METZNER-LEBLANC). Maurice Arthur METZNER était le frère de Théophile Camille METZNER (°1880) du marchand de musique et instruments, se disant aussi fabricant de pianos, de Nancy. Les relations entre les familles OBERDOERFFER et METZNER paraissent donc avoir été très suivies." J.M. Stussi, Facteurs de pianos de Strasbourg, Nantes, Le Mans, Mâcon et Angers. Doc. Personnels

Successeur de SOUCHETTE (°1811) dès 1883 :

"Arthur Metzner-Leblanc. Il reprend en 1883 la maison Souchette, marchand de musique et de pianos, fondée en 1811." Soufflants et frappeurs de peau: une petite histoire des sociétés ..., Jérôme Cambon, 2003

Repris par MARTIN & MALLÉ (*1910)


(la suite)

   Nous saisissons avec empressement cette occasion de le remercier du concours si désintéressé qu'il apporte depuis plusieurs années comme archiviste à notre Société des Concerts populaires, et nous nous félicitons d'apprendre que sa retraite des affaires ne nous privera pas d'une collaboration précieuse et dont nous apprécions tout le prix." Angers-artiste, 21/11/1903, p. 101 (Gallica)

 

2, Rue Voltaire (*1891), 15, place du Ralliement (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Angers
MEURCHE 'Facteur de clavecins' ca. 1763 (31) Paris
MEYER

 

 

 

 

 

'Accordeur de pianos' (*1848), 'Facteur de pianos' droits (*1859)

Un "Meyer, accordeur de l'Académie royale de musique, Palais-Royal, 44 et rue Montpensier, 98." Agenda musical pour l'année 1836: contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes, Volume 3, 1836 (Gallica)

Un horloger, même nom,  habitait la même adresse en 1862 : MEYER (Ate), 6, rue des Filles du Calvaire (arr.3). (**1862)

'Facteur de pianos, ébéniste à façon.' (1885)

1894 - "Nom : Meyer (Dme C., C.) - Profession : Pianos (fab. de) Domicile : 19, pass. Ménilmontant Date de jugement : 28 juin Syndic : Hécaen Juge Commissaire : D'Anthonay." Archives commerciales de la France, 04/07/1894, p. 823 (Gallica)

MEYER E. Fils (?)

"Meyer, r. Cr.-des-Petits-Champs, 19. Et accordeur de forté-pianos, fab. le glas-cord à clavier, inventé à Berlin, en 1770, par feu son père."Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1826, p. 441 (Gallica)   et    Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 567 (Gallica)

"Meyer, fab. glass cord. ou harmonica à claviér de feu son père, r. Vivienne, 8." Almanach du commerce de Paris, 1833, p. 154 (Gallica)

Diplôme d'honneur Nantes, 1861

 

31, rue Coquillière (x1826)(x1827)(arr.1), 19, rue Croix des Petits Champs (*1828)(*1829)(x1829)(arr.1), 8, rue Vivienne (*1833)(arr.2), 3, rue des Piramides (*1848)(arr.1), 6, rue des Filles du Calvaire (*1851)(arr.3), 94 [92?], rue Pépinière (***1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(arr.8), 8, avenue Percier (**1852)(**1854)(yy1855)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.8), 11, place de l'Eglise-Neuve-de-la-Gare (**1864)(arr.??), 174, rue de Charonne (**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(arr.11), 1, rue de Tunis (1885)(arr.11), 19, passage Ménilmontant (1894)(arr.11), Paris 
MEYER

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1859

 

62, rue du faubourg Poissonnière (*1859)(arr.9), Paris

 

MEYER Albert  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

 

4, boulevard de la République (**1921), Denain
MEYER C.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

3, rue du Reiset (*1929), Strasbourg
MEYER Charles  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

 

7, rue Roesselmann (**1921), Colmar
MEYER Eugène  

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1921

 

Hameau de grand Bray (**1921), Hasnon
MEUNIEUX F. 'Luthier, fabricant' ca. 1921 11, rue Bouffard (**1921), Bordeaux
MEYS Pierre

(1795 - ?)(12)(***1879)

 

'Facteur de pianos' ca. 1879

Né à Bruxelles, Belgique, en 13/12/1795. Demandait sa naturalisation en 1845. (12)

Il y avait un ouvrier-finisseur chez PLEYEL avec le nom MEYS dans la première moitié du 19ème siècle. (20)

 

(***1879), Paris

MIAILHE & Cie
| MIALHE | MAILHE

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1849-76

 

2, place de la Comédie (x1849)(*1851)(y1853)(*1854), 37, rue des Esprit-des-Lois (zz1853)(vvv1855)(yy1856)(*1857)(yy1857)(***1858)(**1859)(xx1861)(**1862)(yy1862)(xxx1863)(y1864)(*1875)(*1876), Bordeaux

 

MICHEL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1904

MICHEL Louis (*1898)

Repris par J. DUJARDIN (dès 1905)

 

104, rue Nationale (*1898)(F1904), Toulon
MICHEL

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1839

Liste des exposants Paris, 1839

 

 

boulevard Saint-Denis (?)(arr.10), Passage du Bois-de-Boulogne (1839)(arr.10), Paris

 

MICHEL Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 18?? Grenoble?
MICHEL Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1885  

62, rue Claude Bernard (**1885)(arr.5), Paris

 

MICHEL Alphonse

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1909

 

6, rue Gaillon (*1893)(*1896)(*1909)(arr.2), Paris

 

MICHEL Georges  

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1883-1937

MICHEL et Fils (1883)

1883 - "Déclaration de faillite : Paris. — MICHEL (Georges), fab. de pianos, r. des Trois-Frères, 41, sous le nom de : MICHEL et fils. — J.-c: M. Rodanet. — S. : M. Normand." Archives commerciales de la France. 03/06/1883, p. 741 (Gallica) et La Presse, 01/06/1883, p. 4 (Gallica)

MICHEL Père et Fils (1886) Répartition de faillite (Archives commerciales de la France, 13/03/1886, p. 309 (Gallica))

 

 41, rue des Trois Frères (***1883)(***1886)(arr.18), 9, rue Médicis (**1888)(arr.6), 102, rue de Rennes (*1937)(arr.6), Paris
MICHEL J. Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1893-96 18, rue Joseph Vernet (*1893)(*1896), Avignon
MICHELET

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-21

Successeur de BILLIOT (°1836) à Bordeaux vers 1905

MICHELET Frères (*1905)(*1909)

MICHELET A. et J. (*1913)

MICHELET (**1921)

 

42, rue de la Devise (*1905)(*1909)(*1913)(**1921), Bordeaux
MICHIELS Louis  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1875

 

38, rue Saint-André (*1875), 28, rue du Nouveau Siècle (?), Lille
MICHOUX E. D.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

Fondation en 1910 (*1913)(**1921)

 

30, rue Gambetta (*1913)(**1921), Gien
MICOT  

"Vous ne ferez peut-être pas fâchés, Messieurs, que je vous instruise d'une découverte que Guignon & moi avons faite dans ce Pays, pour que vous l'infériez dans votre Mercure, & mime nous vous en prions.
Le sieur Micot Facteur d'Orgues à Lyon, a trouvé le moyen de faire un Instrument à cordes & à vent, lequel a été présenté à l'Académie des Sciences de cette Ville, & a été approuvé; il l'a nommé Orphéon organisé, il est composé d'un Clavier, & au moyen d'une manivelle en forme de pédale, on entend par l'arrangement des registres l'Instrument à cordes, (lire la suite )

 

 

'Facteur d'orgues' ca. 1745

(la suite)

 & celui à vent, alternativement ou conjointement ; cet Instrument n'est pas plus gros qu'une grande Vielle en quarré, & par conséquent très-portatif; tous ceux qui jouent du Clavecin- auront bien tôt trouvé le moyen de jouer de cet Instrument, vous pouvez hardiment le mettre dans votre Mercure parce que le sieur Micot travaille journellement à rendre cet Instrument parfait, il demeure à Lyon rue du Bois, J'ai l'honneur & c, A Lyon, ce 13 Juillet, 1745." Mercure de France, 1745, p. 132

 

rue du Bois (*1745), Lyon
MIGETTE

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1859-97 et 'Accordeur de pianos' (*1859)(***1863)

'Fabrique de pianos' (?)

"Migette, facteur, accordeur de pianos, achats, ventes, échanges, locations et réparations., r. Blanche, 59." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1873, p. 206 (Gallica)

 

3, rue Prouvaires (*1859)(***1863)(arr.1), 59, rue Blanche (x1873)(arr.9), 73, rue Blanche (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(arr.9), 39, rue Blanche (?)(arr.9), 55, rue Blanche (**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(*1897)(arr.9), Paris
MIGEON F. & Cie  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1900

Il y avait un éditeur de musique MIGEON à Paris vers 1839-40, rue des Arcis, 9.

 

Paris
MIGNARD-BILLINGUE  

Fabricant de cordes pour pianos, tréfilerie d'acier ca. 1839

Médaille d'argent Paris, 1834 | Médaille d'argent Paris, 1839

 

26, boulevard de la Chopinette (1839)(arr.10), Belleville, Paris
 

MILBOURNE Henri Perceval

(1823 - ?)(12)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1850

Né à Islington, en Angleterre en 1823. (12)

 

 Paris
MILCHMEYER Philippe Jacob  

"MILCHMEYER (G. J.), mécanicien de cour à Mayence, membre de l'académie de musique à Munich. Dans les années de 1770 à 1780 il était à Paris, maître dé clavecin et de harpe. Lors de son retour à Mayence, il y inventa un nouveau forte—piano à trois claviers, avec deux cent cinquante variations, et qui cependant n'était guère plus grand qu'un forte-piano ordinaire. Lorsque deux personnes voulaient en toucher à la fois, on pouvait en ôter le clavecin inférieur. Le crescendo et le décrescendo des tons s'y exprimaient très-bien ; les variations imitaient la flûte, le basson, la clarinette et la harpe, etc. Cramer, dans son Magasin, année 1, p. 1024, donne une description détaillée de cet instrument." Dictionnaire historique des musiciens, artistes et amateurs, morts ou vivans, 1817, p. 50

 

'Musicien allemand' ca. 1777 Cloître Saint-Honoré (*1777), Paris
MILLARD 'Fabricant de pianos' ca. 1865 3,  rue de l'Hôtel-de-Ville (x1865)(arr.4), Paris
MILLAUX
| MILLOT
'Fabricant de pianos' et accordeur de pianos (xx1844)(**1845)  

54, rue Hauteville (yy1839)(xx1841)(arr.10), 78, rue Hauteville (xx1844)(**1845)(arr.10), Paris

MILLEREAU François  

Facteur d'instruments (de musique) ? ca. 1851 (10)

 

Bercy, près de Paris
MILLET H.-BEAUVAIS  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 1893-97

 

82, rue Nationale (*1893)(*1895)(*1897), Tours
MILLIN 'Facteur de pianos' ca. 1828-41  

42, rue de Cléry (*1828)(*1829)(arr.2), 24, rue Bourbon Villeneuve (yy1839)(xx1841)(arr.2), Paris

 

MILLOT 'Accordeur de pianos' ca. 1837  

14, rue du faubourg Poissonnière (x1837)(arr.9), Paris

 

MILLOT Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Fondation en 1904 (**1921)

 

110, Grande-rue (**1921), Sèvres

 

 

MILON Joseph Alphonse

(1789 - 1830)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1830 3, rue des Petites Écuries (1830)(10)(arr.10), Paris
MINGAUD J.  

"Mingaud (J.), dépositaire des pianos, A. Muller et Cie, cité Hautteville, 7." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1884, p. 1640 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1884  

7, Cité Hauteville (**1884)(arr.9), Paris

 

MINIGHETTI Fr.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Successeur de BLANC Marius (°1904)(**1921)

 

26, cours Napoléon (**1921), Ajaccio
MINOCCI  

"VENTE ET LOCATION DE PIANOS DROITS ET A QUEUE - Maison Minocci - 31, Avenue de la Gare (rez-de-chaussée) - Nice - PIANOS Pleyel. Gaveau, Klein. H. Herz, Elcké, Kriegelstein, Focké, Bord, Mussard. Lary, Boisselot, Roenisch, etc., etc. - Vente par paiements mensuels - Réparations, Accords, Echange - La maison n'a pas de succursale." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1909, p. 594 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-13

MINOCCI Mme. Vve. (*1903)(*1913)

31, avenue de la Gare (*1903)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913), Nice (Alpes-Maritimes)
MINY Louis Victor

(1818 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1838

Il est né à Paris VIIIe le 31/01/1818. (10)

 

13, rue Beautreillis (1838)(10)(arr.4), Paris
MIOT 'Facteur de pianos' ca. 1842 (**1842), Vienne
MIQUEAU A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Fondation en 1863 (**1921)

Probablement successeur de Vve. ROCHETTE

 

5, rue de Verdun (**1921), Saint-Jean-D'Angely
MIQUET

 

Piano carré ca. 1791, Musée des Beaux Arts, Le Havre, France

 

'Facteurs de Forté-piano' ca. 1793

"A vendre, plusieurs forte-piano, aux prix de 15, 20, 35, 40 et 50 louis, chez le citoyen Miquet, facteur de Forté-piano, rue des Volontaires, au Havre : il les garantit l'espace d'une année."  Le Journal de Rouen, 09/03/1793, p. 8

 

rue des Volontaires (y1793), Le Havre

MIRAMONT  

"MIRAMONT (Mme Vve de), ancienne Maison Emile MARCHAND, — 316, boulevard de la Plage, Arcachon (Gironde). A Sainte-Cécile. Pianos et musique." Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie, 1903, p. 401 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903

316, boulevard de la Plage (**1903), Arcachon
MOCKERS Mme. Veuve

 

"Avis divers. - Vente - Pianos - Location. Mme. Veuve Mockers a l'honneur d'informer sa clientèle, qu'elle vient de transférer son commerce de pianos rue Royale, 14, au rez-de-chaussée de la maison Bardet. Choix de pianos des principaux facteurs de Paris." L'Indicateur de la Savoie, 19/07/1890, p. 1

 

Marchande de pianos ca. 1890

14, rue Royale (*1890), Annecy
MOERS Jean Henri
| MAERS

(1740 - 1823 ou 29)(10)(31)

 

'Marchand facteur de clavecins'  (1778)(10), 'Facteur de clavecins' et  'Fabricant de pianos et de harpes' (*1811); Pianofortes fin 18ème siècle.

Né en Allemagne : "Moers Jean Henry, né à Castenholz, évèque de Cologne; naturalité (oct. 1760)" (31)

Époux de BOHER Colombe. (10)

 

[99], rue Quincampoix (*1777)(*1779)(*1783)(**1786)(***1789)(*1811)(arr.3), rue Quincampoix, maison Beaufort (*1800-1801)(arr.3), 32, rue Quincampoix (*1802)(arr.3), 33, rue Quincampoix (*1803-1804)(arr.3), 63, rue Quincampoix (*1806)(*1807)(*1811)(*1812)(*1813)(arr.3), rue Aubri-le-Boucher (*1811)(*1816)(arr.4), 98, rue Saint-Denis (1823 ou 29)(10)(31)(arr.1),  Paris

 

MOHAIRS
| MOERS ?
'Facteur de pianos et de harpes' ca. 1811 100, rue Saint-Denis (*1811)(arr.1), Paris
MOISSIERE  

Facteur et/ou marchand de pianos droits ca. 18??

 

Paris
MOISSONNIER Emile  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921  

Successeur de MAROKY (°1807)

 

8, rue Lafont (**1921), Lyon
MOISSONNIER J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1902) Lyon
MOITESSIER Prosper Antoine

(1807 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1830) Mirecourt

Montpellier

Nîmes

MOITESSIER

 

"Moitessier, tient piano et tout ce qui concerne la lutherie, patrons stradivarius, rue Tupin, 10." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

 

 Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1837

Probablement une succursale de MOITESSIER (°1830).

10, rue Tupin (x1837), Beaucaire
MOITESSIER

 

"Moitessier, tient pianos et tout ce qui concerne la lutherie; violons, altos, violoncelles, copies du stradivarius, rue de la Mairie. Dép. de la Lib. music." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

 

 

Probablement une succursale de MOITESSIER (°1830).

rue de la Mairie (x1837), Carcassonne
MOLÉ  

'Facteur de pianos' ca. 1865

1865 - "Publications de mariages. Du 24 au 27 septembre. 18e arrondissement (Montmartre). - Entre : [...] Mole, facteur de pianos, rue du Château, 10, et Mlle Bourdin, rue Muller, 21." La Presse, 25/09/1865, p. 3 - et - Le Temps, 30/09/1865, p. 3 (Gallica)

 

10, rue du Château (***1865)(arr.18), Paris
MOLINAS D.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1908) Cavaillon
MOLLERON  

Facteur et/ou marchand de pianos et fabricant d'instruments de musique ca. 1860-76; (**1860)

 

19, rue Longue (**1860), 61, rue Impériale (***1868), 12, passage de l'Hôtel-Dieu (*1875)(*1876), Lyon
MOLTER-FÉVROT  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

Successeur de FÉVROT, 'Facteurs de pianos' (°1807)  Lyon
MONACO P.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1921

Successeur de Mme. DISSART (**1921)

 

9, rue des Couteliers (**1921), Moulins
MONDAIN  

Facteur et/ou marchand de pianos mécaniques ca. 1904

MONDAIN & ROULIN & Cie (1904)

1904 - "Paris.— Formation. — Société en nom collectif MONDAIN et ROULIN, fab. de pianos mécaniques, cartons perfores, 3, Wattignies.— 6000 fr.— 8 juin 1904.— P.A." Archives commerciales de la France, 16/07/1904, p. 986 (Gallica)

1904 - "Paris.— Dissolution. — 30 sept. 1904. — Société MONDAIN ROULIN, fab. de pianos mécaniques et cartons perforés, 3, Wattignies. — L. M. Roulin. — 1 juil. 1904. — P. A." Archives commerciales de la France, 12/11/1904, p. 1531 (Gallica)

 

3, rue Wattignies (1904)(arr.12), Paris
 

MONDERFELD Pierre Joseph

(1803 - ?)(10)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1845

Il est né à Peyferoff, Prusse. (10)

 

34, rue du Mail (1845)(10)(arr.2), Paris
MONDON P.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

Fondation en 1893 (*1913)(**1921)

 

rue du Palais-du-Justice (*1913)(**1921), Bazas
 

MONDOU Pierre Joseph

(1819 - 1902)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1870

Probablement il a travaillé chez BOISSELOT (°1827).

 

29, boulevard Baille (1872), 90a, rue Bergère (1875-76), 90a, rue Bergère (yy1877), 28, rue Melchion (1877), 12, rue Navarin (1879), Marseille
MONGAS R.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-21

Fondation en 1860 (*1913)(**1921)

 

200, rue de Bourgogne (*1913)(**1921), Orléans
MONGELARD Jean-Claude

(ca. 1765 - après 1830)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos et de harpes'  (°1802)

Paris
MONIER Léon  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1913-21

Fondation en 1876 (*1913)(**1921)

 

33, rue Terme (*1913)(**1921), Lyon
MONIN H. 'Facteur de pianos' ca. 18?? Saint-Denis
MONNIER Eugène 'Facteur de pianos' ca. 1850 3, rue Vaillant (*1869), Dijon
MONNIOT Marc ou Père

(1818 - 1835)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835

Probablement famille (un fils ?) du facteur MONNIOT Martial-Etienne ci-dessous. Ils ont eu la même adresse.

32, rue du Petit Carreau (1835)(10)(arr.2), Paris
MONNIOT Martial-Etienne
| MOMIOT | MONIOTTE

 

 

 

Pianos droits, pianos pont

Piano 'Monniot' ca. 1830, The M.H. de Young Memorial Museum, Golden Gate Park, San Francisco, California, U.S.

ÉLÈVES de ROLLER

"L'atelier de Roller a fourni de nombreux facteurs ; MM. Boutron, Guerber, Moniot [Monniot], Thomas, Souffletto [Soufléto], Mercier, Gibaut, Bernard [Bernhardt], Mermes [Mermet], etc., etc., sont de jeunes facteurs, tous Français qui ont fait chez lui leur apprentissage ; plusieurs d'entre eux figuraient avec distinction à l'exposition." Lucas Al. Panorama de l'industrie française publié par une société d'artistes et d'industriels sous la direction de M. Al. Lucas, 1839, p. 97  - Voir ROLLER (°1808) et ROLLER & BLANCHET (°1826)

 

 

'Facteur de pianos' et imprimerie (?) ca. 1836-56