home | Facteurs de pianos en France | contact | liens


 

Facteurs de pianos en France

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
 

BAAS Jean François Louis
| BASSE

(1751 - 1824)(10)

 

 

 

Piano carré de 1800, Myrna Herzog Collection, Israel

'Facteur de harpes et pianos' ca. 1799-1824

Époux de DELAGOUTE (10).

 

134, rue de la vieille Bouclerie (*1799-1800)(*1800-1801)(*1802)(*1803-1804)(*1805)(arr.5), 74, rue Saint-André-des-Arts (*1809)(x1810)(arr.6), 69, rue Saint-André-des-Arts (*1811)(*1812)(arr.6), 11, rue du Four Saint-Germain (*1816)(arr.6), 2, rue des Mauvais Garçons (*1813)(1824)(10)(arr.4), Paris

 

BAATSCH Henry Joseph

(1796 - ?)(12)

 

"27 mai 1848, .—. (Justice.) — Arrêté qui accorde la naturalisation au sieur : Baatsch (Henry-Joseph), né dans le grand-duché de Hesse-Darmstadt, domicilié a Paris." Recueil des actes administratifs de la Préfecture du département de la Seine, 1848, p. 238 (Gallica)

"37° M. Henri-Joseph Baatsch, né le 29 mars 1796 à Gaubeckelheim (grand-duché de Hesse-Darmstadt, ouvrier en pianos, demeurant à Paris." Bulletin des lois de la Republique Francaise, 1849, p. 464

 

'Facteur de pianos' ca. 1848-49

Né à Gaubickelheim, Darmstadt, en 1796. (12)

Probablement 'finisseur' et avait fait des échappements chez PLEYEL vers 1840-60 (20).

Paris
BABILLON A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1898) Nancy
BACCHETTA Camille  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1921) Nantes - Angers
BACHE J. B.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BACHMAN  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-70

 

Nantes

BACHMANN Georges

 

 

 

Pianos droits et pianos à queue !

TITRE

'Fournisseur breveté de S. M. l'Impératrice'

Piano-harmonica d'avant 1872, de Liszt, Liszt Ferenc Memorial Museum, Budapest, Hongrie
Piano à queue vers 1860, Collection Jean Jude, Tours, France

PIANO-HARMONICA

Liszt a eu un piano de Bachmann : "Table-shaped glass piano [piano-harmonica] from Ferenc Liszt's estate. Four octaves (c'-c9), piano action, with tuned glass plates. In mahogany case, with turned-work parts. Made by Bachmann, Tours & Angers. Without opus number; before 1872." Liszt Ferenc Memorial Museum, Catalogue, 1986, p. 28 & 44

"Le journal du Loiret, du 12 janvier 1867, qui, au sujet du piano-harmonica, donne l'appréciation suivante :
« L'audition du piano-harmonica a soulevé une véritable tempête de bravos, M. Georges Bachmann tenait le piano d'accompagnement pendant que M, Sowinski touchait le nouvel instrument. Le timbre en est délicieux, d'une exquise sonorité, douce à la fois et bien vibrante. Pour certains effets, le piano-harmonica peut rendre de précieux services aux orchestres. Il ne sera pas moins utile et agréable dans un appartement. Le son se marie parfaitement avec celui du piano touché délicatement. L'instrument à été jugé, avant-hier, digne de hautes approbations qui lui ont été décernées et que nous avons reproduites. Le meuble est fort joli. » [...] Il nous reste à parler d'un sujet capital, du Piano-harmonica : Mais d'abord, pourquoi l'appeler harmonica ?
L'harmonica n'a que des sons aigres, vitreux, agaçants, et n'a point de sons graves dignes de ce nom. L'instrument dont nous parlons a au contraire, des sons d'un timbre sui generis, qui plaisent à l'oreille, et les notes graves sont vraiment sérieuses.
Je sais bien que l'intérieur est en verre et que tout harmonica est en verre, mais la réciproque n'est pas vraie : tout instrument en verre n'est pas un harmonica. Témoin celui dont nous parlons. Enfin ne, chicanons point à ce sujet, le nom ne fait rien a l'affaire.
En prenant ce petit instrument comme il est offert, c'est un caprice fort ingénieux, fort amusant et capable d'être associé aux grands instruments dans des conditions pleines d'intérêt, en les combinant avec goût et intelligence. Mais considéré seulement comme distraction de société, comme intermède, il tiendra toujours une place dont l'intérêt se ravivera sans cesse par l'usage qu'on en saura faire. Ce petit instrument-là plaira aux gens riches et fera son tour du monde ; seulement, au lieu de passer de mode, il restera, parce qu'il joint l'utile à l'agréable, Enfin, à la suite d'un concert donné à l'Assemblée des Artistes, le 19 février 1867, une correspondance de Saint-Pétersbourg, s'exprime en ces termes.
« M. Georges Bachmann s'est d'abord fait entendre sur un nouvel instrument, (le Piano-harmonica) patronné par Rossini, Listz [sic], etc., etc., qui a excité l'admiration générale par le velouté de ses sons, qui, tout en étant très-doux, s'entendent distinctement de loin ; de plus, son utilité est incontestable, sa forme agréable, et nous sommes persuadé qu'il est destiné à servir à toutes les personnes qui s'adonnent à l'étude élémentaire du piano: du reste, on a déjà fait de nombreuses commandes, et nous ne doutons pas de sa popularité dans notre pays. »
Ensuite, M. Georges Bachmann s'est présenté à nous comme soliste, et alors nous avons pu juger de ses qualités, comme exécutant et comme compositeur." Notice biographique sur G. Bachmann, pianiste de S.A.I madame la grande duchesse de Russie, Albert Sowinski, 1867 (Gallica), p. 13-14 et 16-19

'Facteur de pianos' - 'Fabrique de pianos' ca. 1850-73

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1852-53, 1856-57 (25)

Succ. par PÉLICIER (**1898).

BACHMANN
sur ce site

 
EXPOSITIONS

Pour lire les commentaires sur les expositions, cliquer sur le lien ci-dessus.

Brevet de 1850 : "67° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 février 1850, au secrétariat de la préfecture du département d'Indre-et-Loire), par le sieur Bachmann (Georges), à Tours, pour un piano métallique pourvu d'une table d'harmonie également métallique." Bulletin des lois de la République française, 07/1851, p. 355

Brevet de 1853 : "652° Le certificat d'addition dont la demande a été déposé, le 4 février 1853, au secrétariat de la préfecture du département d'Indre-et-Loire, par le sieur Bachmann (Georges), à Tours, et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans pris, le 14 février 1850, pour un piano métallique pourvu d'une table d'harmonie également métallique." Bulletin des lois de la République française, 01/1854, p. 1133 (Gallica)

  2 Brevets de 1864 : "131° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 février 1864, au secrétariat de la préfecture du département d'Indre-et-Loire, parle sieur Bachmann (Georges), fabricant de pianos, place du Chardonnet, n° 1, à Tours, pour un piano sans cordes système Bachmann et un piano harmonica." Bulletin des lois de la République française, France, Imprimerie nationale, 1866, p. 190 et 514

"BACHMANN, fournisseur breveté de S. M. l'Impératrice, plusieurs médailles et plusieurs premiers prix, facteur et accordeur de pianos; manufacture à Tours et à Angers." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1873, p. 481 (Gallica)

INFO EXTRA

Vous pouvez lire la biographie de son fils Georges Bachmann (1847 - ?) on-line :

  Notice biographique sur G. Bachmann, pianiste de S.A.I madame la grande duchesse de Russie, Albert Sowinski, 1867, 20p. (Gallica)

Première prix Laval, 1852 | Médaille d'argent  Mayenne, 1853 | Première prix Angers, 1853 | Médaille d'honneur 1e classe Académie nationale Paris, 1854 | Médaille de 2ème classe Paris, 1855 | Médaille d'or Angers, 1857 | Médaille d'or Angers, 1858

1, Place de Chardonnet (*1866), Tours (manufactures à Tours et à Angers)
BACKE 'Facteur de pianos' ca. 1800-01 140, rue du Bout du Monde (*1800-1801)(arr.2), Paris
BADAUL Georges  

SAINT-ETIENNE - "M. BADAUL, facteur de pianos à Saint-Étienne, place Jacquard.
Deux pianos remarquables par leur bonne exécution et leur excellente sonorité. A l'un d'eux est appliqué un ingénieux système dont il est l'inventeur, qu'il désigne sous le nom de Pianométhode, et qui a pour but et pour effet de simplifier considérablement, pour les enfants, les premières difficultés de l'étude du piano. Ce système consiste essentiellement en trois choses :
Une bande de papier dite clavier chromatique, représentant les touches correspondant aux notes;
Un petit cahier contenant les 24 gammes majeures et mineures, avec touches correspondant aux notes;
Enfin, un mécanisme très-simple pour paralyser les notes étrangères à la gamme que l'on joue.
Cette invention a paru au jury très-utile pour l'enseignement." Annales de la Société impériale d'agriculture, industrie, sciences, arts et belles-lettres du département de la Loire, 1868, p. 202 (Gallica)

Brevet de 1863

Brevet de 1867 : "73,475. 17 novembre. — BADAUL, place Jacquard, 2, Saint-Étienne (Loire). — Application sur les pianos et instruments à clavier d'un système mécanique d'arrêt des touches et d'une échelle chromatique élémentaire pour rendre l'étude de ces instruments plus facile." Annales de la Société impériale d'agriculture, industrie, sciences, arts et belles-lettres du département de la Loire, 1867, p. 167 (Gallica)

'Facteur de pianos' et inventeur ca. 1863-82

"Il est question d'un nouveau moyen de se familiariser avec le piano, par le système Badaul. Ce facteur de pianos a imaginé un appareil s'appliquant au clavier, système par lequel le professeur ou l'élève peut établir la gamme qu'il veut jouer, en ne laissant de libre que les touches qui doivent parler. Au dire d'un grand nombre de pianistes qui l'ont examiné, et des professeurs qui déjà en font usage, ce système épargnerait beaucoup de temps et de peine aux élèves commençants, et serait des plus utiles pour leur former parfaitement l'oreille." Le Ménestrel, 24/01/1869, p. 63 (Gallica)


(la suite)

Brevet de 1882 : "147.235. Brevet de quinze ans, 8 février 1882; Badaul, rue de la Loire, n° 4, à Saint-Étienne (Loire). Perfectionnements au mécanisme des pianos droits." Bulletin des lois de la République française, 01/1883, p. 841 (Gallica)

Liste des exposants Saint-Étienne, 1868

14, rue Gerentet (xx1863)(*1865), 2, place Jacquard (*1867)(*1868), 18, rue de la Loire (*1875)(*1876), 4, rue de la Loire (1882), Saint-Étienne
BADE - DUFRESNE 'Facteur de pianos' (***1863) Alençon
BADENEY
| RADENEZ
 

'Facteur de pianos' ca. 1851

Brevet de 1851 : perfectionnement aux pianos

 

8, rue de Richelieu (**1851)(arr.1), Paris
BADER François-Xavier

 

Brevet de 1844 : "95° Le sieur Bader (François-Xavier), facteur de pianos, Dijon, faisant élection de domicile à Paris, chez le sieur Ch. Armengaud, demeurant rue des Filles-du-Calvaire, n° 6, auquel a été délivré, le 5 octobre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans, pour une disposition perfectionnée de cordes à double jeu, ou système pour augmenter la puissance des sons dans les pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1845, p. 235 (13) (Gallica)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

 

'Facteur de pianos' ca. 1842-44

BADER Puiné (x1842)

Dijon
BADER Xavier

"Bader (Xavier), fact.-accord. et march. de pianos, rue des Bouchers, 26." Almanach du commerce des villes de Lyon, de la Guillotière, de la Croix-Rousse et de Vaise, 1843, p. 13 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' (x1842)

BADER Xavier, né en 1762 département du Haut-Rhin, facteur de piano au 26, rue des Bouchers 1er étage appartement de 4 pièces et 8 ouvertures (1838-1847). Il est marié et a un enfant, plus un autre fils René BADER né en 1816 à Dijon en Côte-d'Or, maître de musique en 1839-1841. Xavier est aussi dit "facteur et accordeur de piano" en 1845. (5)

 

26, rue Bouchers (x1842)(xx1843), Lyon
BADIOUX  

'Fabrique de pianos' (y1864)

 

Nièvre
BADUEL & LOUVRIER  

"Baduel et Louvrier, FLUTE-HARMONIQUE, brev. s. g. d. g., rue de Bondy, 66." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1878, p. 1348 (Gallica)

 

 

Facteurs et/ou marchands de pianos ca. 1878

BADUEL & LOUVRIER (**1878), voir LOUVRIER

 

66, rue de Bondy (**1878)(arr.10), Paris
BAEHR J. B.

 

 

 

BAEHR
sur ce site

ARTICLES

Cliquer sur le lien ci-dessus.

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1878-88

BAEHR J. B. (x1880)(**1881)(**1883)(**1888)

"Baehr - 11, rue des Récollets. - Paris. Pianos droits et obliques, fabrications garanties. Strait and oblique Pianos, every article waranted. Commission. - Exportation." Catalogue général descriptif de l'exposition : section française / Exposition universelle de Paris 1878, p. 7 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1878 | Liste des exposants Melun, 1880


11, rue des Récollets (**1878)(**1879)(y1880)(**1881)(arr.10), 60, rue Saint-Maur (**1883)(**1884)(**1888)(arr.11), 17, cité Bertrand (**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.11), Paris
BAËR  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

BAËR Frères (?)

 

Paris
BAGGEN 'Facteur de pianos' ca. 1834  

176, rue du faubourg Saint-Martin (xx1834)(arr.10), Paris

BAHUET Louis Eugène  

'Facteur de pianos' ca. 1863

1863 - "Publications de mariages. Du 17 au 24 mai. [...] 12e arrondissement (Bercy). Entre [...] M. Bahuet, facteur de pianos, rue Duris, 15, et Mlle Moitier, même maison." La Presse, 25/05/1863, p. 3 (Gallica)

 

15, rue Duris (****1863)(arr.11), Paris
BAILLEUL Liévin  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1903) Roubaix - Lille
BAILLOT Armand-Victor  

'Fabricant de pianos' ca. 1865

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1865 (25)

 

Poitiers
BAILLY François  

"Bailly, succ. de Perrin, mécanicien pour pianos, fait les verticales et carrées, pianinos et à frappement par dessus, étouffoirs, pupitres, grand assortiment de mécaniques confectionnées, envoie en province et à l'étranger, r. des Marais-St Martin, 51." Almanach du commerce de Paris, 1838, p. 177 (Gallica)

"Bailly, rue Maison-Dieu, 5, à Montrouge, mécanicien pour pianos, tient magasin de pianos à rendre et à louer, expédie en province et à l'étranger ; auteur d'un nouveau système de fourches en bois avec vis de pression et d'une seule pièce, remplaçant avec avantage les fourches en cuivre, atelier spécial pour les réparations." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1852, p. 680-681 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' (**1837), 'Fabricant des caisses pour pianos' (x1847)

Succ. de PERRIN (*1838)

26, petite rue Saint-Pierre (**1837)(arr.11), 31, rue Marais Saint-Martin (*1838)(x1839)(x1840)(**1841)(arr.4), 12, Cour de la Bonne Graine (x1843)(arr.11), 123, rue du faubourg Saint-Antoine (x1843)(x1847)(arr.12), 5, rue Maison Dieu (*1851)(**1852)(arr.14), Montrouge, Paris
BAKER 'Facteur de pianos' ca. 1802-05  

140, rue Saint-Denis (*1802)(*1803-1804)(*1805)(arr.2), Paris

 

BALANGER & MATHÉ Mmes  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

20, rue du Palais (*1929), La Rochelle
BALAS P.  

'Facteur de pianos' ca. 1875-76

 

15, rue du Musée (*1875)(*1876), Toulouse
BALAYN Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Membre d' Association des facteurs de pianos de Paris' (**1849)

16, Boulevard Saint-Denis (**1849)(arr.10), Paris
BALBASTRE Claude

(1729 - 1799)

 

"On lui doit la perfection donnée à l'instrument appelle Forté-piano qu'il a imagine de faire organiser ainsi que l'idée d'ajouter un jeu de buffle au clavecin ce que MM. Cliquot Facteur d'orgues du Roi, & Pascal, Facteur de clavecin ont exécute avec la plus grande perfection." Essai sur la musique ancienne et moderne. T3, par J.-B. de La Borde, 1780, p. 383 (Gallica) - Voyez Pascal TASKIN (°1757) et CLICQUOT (°1754)

"BALBATRE (CLAUDE), organiste célèbre, naquit à Dijon le 8 décembre 1729, reçut les premières notions de musique de son oncle, organiste dans cette ville. Ce parent étant mort, Balbatre lui succéda, et prit des leçons de Rameau, son compatriote, avec lequel il était intimement lié. Etant venu à Paris quelque temps après, il y étudia encore son art pendant plusieurs années, et se fit entendre au concert spirituel, en 1755. 

 

 

Organiste

  Le genre de concerto qu'il exécuta sur l'orgue, et dont il était l'inventeur, obtint le plus brillant succès. Nommé, peu après, organiste de l'église de Saint-Roch, il y attira, par ses Noëls, un si grand nombre d'auditeurs, que l'archevêque de Paris fut obligé de lui défendre de toucher l'orgue à certains jours de fête. Balbatre, dont la réputation s'était constamment soutenue, mourut à Paris, le 9 avril 1799; il était âgé de 70 ans, et n'avait jamais été malade. Il a laissé des compositions pour le clavecin, qui sont très estimées. On se plaisait à observer l'extrême mobilité de son doigté et la grâce de son jeu, quand il exécutait ses variations sur l'hymne des Marseillais et sur la bataille de Fleurus. Balbatre a perfectionné plusieurs instrumens, et notamment le forté-piano et le clavecin." Biographie nouvelle des contemporains ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la Révolution française, 1820-25, p. 49 (Gallica)

 

Paris
BALFONTAINE  

'Fabricant de pianos' ca. 1856

Époux de MONGELLAT, brocheuse (1856)(10)

 

12, rue de Mézières (1856)(10)(arr.6), Paris
BALISSON  

"BALISSON. Et luthier met les anciens pianos à six octaves, répare les vieux et toutes espèces d'instrumens; r. N.-des-Petits-Champs, 48." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1829, p. 622 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' (*1829), 'accordeur de pianos' (xx1844)(**1845) 48, rue Neuve des Petites Champs (*1829)(arr.2), 6 et 15, boulevard Montmartre (xx1844)(**1845)(arr.9), Paris
BALLAGNY F.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

3, rue des Gardes (*1922)(arr.18), Paris
BALLER  

'Facteur de pianos' ca. 1827

'Chronomètre', Sorte de monocorde, résonnant à l'aide d'un clavier, inventé, en 1827, par Baller, facteur de pianos, à Paris. Cet appareil servait à apprendre l'accord des pianos.

Paris
BALLERON Louis  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

 

55, rue de la Pompe (*1909)(*1910)(arr.16), Paris
BALME Paul  

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1876-97

Grand-rue (*1876), 6, Place de la Halle (**1897), Grenoble
BALTHAZARD Mme.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1879

 

62, rue Montmartre (**1879)(arr.2), Paris
BANKAERT  

Pianos droits et orgues

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1884

BANKAERT Vve. (avant 1884)

Succ. par GILBERT & LAMBERT (1884)

"Vendeur : Bankaert (Vve) - Acquéreur : Gilbert et Lambert - Domicile élu pour les oppositions : R. Bisson, 22, M. Gilbert - Entrée en jouissance : 10 dec. 84 - Fonds vendu : Pianos et orgues, r. de Meaux, 23." Archives commerciales de la France, 04/12/1884, p. 1586 (Gallica)

 

23, rue de Meaux (1884)(arr.19), Paris
BANNIER

(1809 - 1847)(10)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1847

Époux de BIZET Marie (10).

 

18, rue d'Angoulême (1847)(10)(arr.11), Paris
BAQUIÉ Hyacinthe
| BACQUIE

(ca. 1806 - 1848)(10)(16)

 

Brevet de 1845 : "116° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 14 octobre 1844 au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par sieur Baquié (Hyacinthe), pour un mécanisme tendeur et régulateur des cordes de pianos, applicable aux pianos de tout genre." Bulletin des lois de la République française, 07/1845, p. 47 (Gallica)

 

 

'Facteur des caisses de piano' ca. 1844-48

Né à Azille (Aude)(16)

Il était un des Inculpés de l'insurrection de Juin 1848, (site de Jean Claude Farcy)

Dans les archives de la Police de 1848 : "Cité dans l'état nominatif des insurgés de juin, transférés au Havre (76) Seine Inférieure, Seine Maritime dans la nuit du 17 au 18/08/1848 du Journal Le Constitutionnel daté du 29/08/1848." (10)

 

60, rue Amelot (*1844)(arr.11), 16, Impasse Saint-Sébastien (1848)(10)(16)(arr.11), Paris
 

BAR Maurice

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-13

Fondation en 1904 (*1913)

 

17, rue des Bassins (*1905)(*1909), 11, rue Alexandre III (*1913), Dunkerque
 

BAR Maurice

 

Facteur et/ou marchand de pianos, luthier et accordeur ca. 1897-98 117, boulevard de la Liberté (*1897)(*1898), Lille
 

BARA Adolphe Alexandre

(ca. 1827 - 1845)(10)

 

'Facteur d'instrumens' ca. 1840-45 Paris
BARADAT  

'Facteur de pianos' ca. 1865

Un des ouvriers chez PLEYEL :

"9 Arrondissement (Mairie de l'Opéra) [...] Baradat, facteur de pianos, maison Pleyel, rue rochechouart, 22. Mlle, cuisinière, rue de l'Université, 65." L'Indicateur des mariages de Paris, 13/08/1865, p. 2 (Gallica)

 

22, rue de Rochechouart (xx1865)(arr.9), Paris
BARANSKI
| BERENSKI | BARENSCHI

 

 

 

"Baranski, accordeur, Echiquier, 8." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde..., par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

"LECLERC, successeur de BARANSKI, facteur et accordeur de pianos, accords et réparations, échange et location, rue de la Chaussée-d'Antin, 35." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 429 (Gallica)

 

 

 

'Accordeur de pianos' ca. 1842-59; (xx1856)

'Facteur et accordeur de pianos', vers 1859

LECLERCQ [ou LECLERC], successeur dès 1863 (x1863), voir LECLERCQ à Paris.

'Fabricant' (***1863)

Membre de la Société des Fabricants de pianos à Paris (°1849)

 

 

8, rue de l'Echiquier (***1842)(arr.10), 35, rue Chaussée d'Antin (x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(x1852)(x1853)(**1854)(xxx1855)(xx1856)(xx1857)(z1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.9), 55 [?], rue Chaussée d'Antin (*1859)(arr.9), Paris

 

BARAT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1885-88

 

70, passage du Saumon (**1885)(**1888)(arr.2), Paris
BARAUX  

1887 - "Un incendie s'est déclaré hier matin, vers une heure, dans les ateliers de M. Baraux, fabricant de pianos, avenue Constance-Philippe, 1. Les pompiers du poste de la rue Jeanne-d'Arc, accourus au premier signal, se sont rendus maîtres du feu après une heure d'efforts. M. Emile Franck, âgé de vingt-neuf ans, fumiste, demeurant rue Pinel, 3, a été grièvement brûlé la main droite en prêtant son concours aux pompiers. Les dégâts sont évalués à huit mille francs environ." Le Petit Parisien, 21/06/1887, p. 3 (Gallica)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1887 1, avenue Constance-Philippe (arr.?)(1887), Paris
BARBARA Charles

 

"MUSEUM PHILARMONIQUE -  De Charles BARBARA, facteur-luthier, rue Bannier, N°. 55, à Orléans. Le S.r BARBARA, jaloux de répondre à la précieuse confiance dont on a bien voulu l'honorer jusqu'à ce jour, s'empresse de mettre à la disposition de MM. les amateurs de musique, l'établissement le plus complet qui puisse exister dans ce genre. Un catalogue, quelque volumineux qu' on le suppose, ne dirait qu' une partie de ce qu' il faut en penser, mais, en substance, il n' y a pas un auteur ancien, ou moderne, de quelle qu' école qu'il soit, dont on ne puisse s' y procurer les œuvres instrumentales ou vocales. On s'abonne moyennant 1 fr. 50 c. par mois. L'établissement fournit toutes sortes d'instrumens à vent et à cordes, même des orgues à clavier, des orgues à cylindre, et des serinettes, pour le loyer desquelles on traite de gré à gré, soit au mois, soit à l' année. On trouve chez lui des violons neufs depuis 6 fr. jusqu' à 15 louis ; des guitares depuis 8 fr . jusqu'à 25 louis ; des harpes depuis 100 jusqu' à 1,500 fr., et des pianos depuis 60 fr. jusqu'à 2,000 fr. Il accordera, comme par le passé, ceux à 3 cordes, moyennant 5 fr., et ceux à 2 cordes, moyennant 2 fr. Il tient un grand assortiment de cordes de Naples, et autres, en première qualité, ainsi que toutes les fournitures à l'avenant, à des prix très-modérés. On trouve chez lui des partitions, et l'on y échange les iustrumens. La haute estime du Sr. Barbara pour MM. les artistes l'avertit de ne pas mendier leurs suffrages par des primes d'encouragement; une telle amorce ne pourrait que les éloigner d'un établissement qui sollicite toute leur bienveillance." Journal du Loiret, 08/09/1821, p. 4 (Aurelia.Orléans.fr)

 

'Luthier-facteur' (*1821), 'Facteur de pianos' (x1842), 'Magasin de pianos' (y1877)

BARBARA Charles (*1821)

BARBARA Ferdinand (y1877)

"Changement de Domicile. LE MAGASiN DE PIANOS de M. FERDINAND BARBARA est maintenant rue du Colombier, 14, près la rue Bannier. Vente, location, échange, accords et réparation de pianos, pianos neufs et d'occasion, métronomes. Flambeaux, pupitres, pieds en cristal pour pianos." Journal du Loiret, 06/07/1877, p. 4 (Aurelia.Orleans.fr)

55, rue Bannier (*1821), 33, rue Jeanne-d'Arc (**1859)(**1860), 14, rue du Colombier (y1877), Orléans
BARBARA  

'Facteur de pianos' (la même personne de celui ci-dessus?)

Époux de BERGAND (1848)(10)

 

112, rue du faubourg du Temple (1848)(10)(arr.10), 21, rue de la Recouvrance (1848)(10)(arr.10), Paris
BARBARIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

 

4, Avenue de la Gare (*1913), Beaune
BARBÉ Ch.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1899) Le Puy
BARBERINI Jacques
| BARBERI | BARBARINI
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins' (°1770) Grenoble - Lyon - Paris
BARBIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

49, rue Victor Hugo (*1929), Vierzon
BARBIER  

Facteur et /ou marchand de pianos ca. 1922

 

87, rue de la Croix Rousse (**1922), Lyon
BARBIER G.  

Barbier-pianos

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-29

Selon Musique Adresses Universel de 1929, la maison est fondée en 1830.

 

7 et 9, rue du Palais (*1913)(*1922), 9-11, rue du Palais (*1929), La Rochelle
BARBIER Henri  

'Fabrique d'appareils pneumatiques à jouer le piano' ca. 1921

 

rue des Tanneries (**1921), Nancy
BARBIER Louis Victor  

"Barbier et Travaillot, successeurs de Koppe [KOPP] et de Prévost aîné, de Méru, tiennent tout ce qui concerne la facture du piano, cordes anglaises, de Berlin, de Nuremberg et de France, traits d'argent faux, traits rouges et jaunes, clefs, diapasons, peaux, feutres, garnitures de marteau et d'étouffoir, molletons, drap, guide-mains, pupitres, bronzes, ferrures, colle-forte, etc. envoient en prorince, Jussienne, 15." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1847, p. 471 (Gallica)

 

 

Facteur de fournitures pour pianos ca. 1837-51

BARBIER, KOPP et Cie (**1837)(*1838)(x1839)(x1840)

1837 - "BARBIER Louis Victor, négociant puis fournisseur de pianos, associé, rue de la Jussienne, n° 15. Le 14/03/1837, dan sun acte sous seing privé comportant société entre ledit, et TRAVAILLOT Etienne Victor, négociant, même adresse, lesquels se sont associés en nom collectif, pour le commerce, fourniture et facteur de pianos dont ils sont propriétaires, sous la raison BARBIER, KOPP et Compagnie, et dont le siège est à cette adresse. - Source : id/Pièce 378." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois ». - Voir   KOPP

BARBIER & TRAVAILLOT (x1847)(*1848), successeur de KOPP et PREVOST aîné.

BARBIER Vor (*1851), successeur de BARBIER & TRAVAILLOT

 

15, rue de la Jussienne (**1837)(*1838)(x1839)(x1840)(x1847)(*1848)(arr.2), 13, rue de la Jussienne (*1851)(arr.2), Paris
BARBOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876

 

rue de la Mairie (*1876), Carcassonne
BARCHAULT 'Fabricant de pianos' ca. 1849

Époux de REUTH (1849)(10)
 

34, rue Bichat (1849)(10)(arr.10), 9, rue du faubourg du Temple (1849)(10)(arr.11), Paris

 

BARDELET

 

"Bardelet, facteur et accordeur de pianos, r. St-François, 33. - Fait les réparat. et tout ce qui concerne le piano. - Garantie. - Vente et location." Annuaire musical et orphéonique de France, 1876, p. 174 (Archive.Org)

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876  

33, rue Saint-François (*1876), Tours

 

BAREIROS
| BARREIROS

 

'Facteur de pianos' ca. 1858

1858 - "Publications de mariages [...] M. Bareiros, fabricant de pianos, rue de Poitou, 13, et Mlle Aubry, rue du Helder, 20." La Presse, 08/07/1858, p. 3 (Gallica) - Voir un peu plus bas BARREIROS

 

13, rue de Poitou (y1858)(10)(arr.3), 20, rue de Helder (dès 1858)(10)(arr.9), Paris
BARDIES Joseph  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice compl ète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1847) Paris
BARDY Antoine Eugène

(ca. 1825 - 1853)(10)

'Ouvrier en claviers' ca. 1853 32, rue des Vinaigriers (1853)(10)(arr.10), Paris
BARGUES R.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1860)

Bordeaux
 

BARISEAU Célestin Antoine

 (1824 - 1875)

 

 

Ébéniste en 1856, puis 'Facteur de pianos' ca. 18??

Époux de BOOZER ou de DE BOOZER Sabine Louise (10)

Beau-frère de Charles Ferdinand FRINCKEN (°1820)

 

 

 8, rue Saint-Paul (1856)(10)(arr.4), Paris

 

BARON  

'Facteur de pianos' ca. 1839-40

Liste des exposants Paris, 1839

 

 

10, rue de Crussol (yy1839)(x1839)(**1840)(***1841)(arr.11), 186, rue Saint-Honoré (x1840)(arr.1), Paris

 

BARON Auguste L.

(1854 - 1931)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1878) Toulouse
BARON E. & Cie Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-73  

39, Boulevard Saint-Martin (**1871)(**1873)(arr.3), 46, rue Meslay (**1871)(**1873)(arr.10), Paris

 

BARON Léon  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1860)

Paris
BARREIROS  

'Facteur de pianos' ca. 1859

1859 - "Publications de Mariages. Du 10 au 17 juillet. [...] 6° arrondissement. - [...] M. Barreiros, fabricant de pianos, rue du Temple, 177, et Mlle Lancelot, rue Amelot, 68." La Presse, 13/07/1859, p. 3 (Gallica)

 

177, rue du Temple (***1859)(arr.3), Paris
BARREZ-LEULIETTE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-96

 

30, rue Vieux-Abreuvoir (*1893)(*1895)(*1896), Lille
BARROIS Claude François

(1814 - 1863)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1834-63

"Né à Fresnes Saint Mamès (70) Haute Saône, le 23/11/1814, taille 1,700 m, instruction 1,2, sans réclamation. Époux (?) de DONA Jeanne Françoise." (1834)(10). - Célibataire en 1863. (10)

 

39, rue de Reuilly (1834)(10)(arr.12), 75, rue du faubourg Saint Antoine (1863)(10)(arr.11),  Paris
BARROIS Frédéric Guillaume  

'Fabricant de pianos' ca. 1848

Époux de BOUDIGNOT Aimée Pauline (1848)(10)

 

57, rue Aumaire [au Maire] (1848)(10)(arr.3), Paris
BARROUIN Félix J.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Successeur de KREBS Charles, 'Facteur de pianos'  (°1849)

Paris

BARTELLE Alexandre

(ca. 1806 - 1840)(10)

'Ouvrier pianiste' ca. 1840  

54, rue de Tixanderie (1840)(10)(arr.4), Paris

 

BARTHÉ Auguste  

"Accords de pianos - M. Auguste Barthe, premier accordeur de la maison Pape à Paris, envoyé à Toulouse et à Bordeaux pour faire des réparations majeures à plusieurs pianos, annonce aux amateurs de ces instrumens, que sur l'invitation de beaucoup de personnes, il prolonge encore son séjour dans cette ville pour y exercer ses talens. Il répare, accorde les pianos et donne des leçons d'accord. Rue de Peyrou, n° 10." Le Journal de Toulouse, 12/05/1835, p. 4 (Rosalis)

 

'Accordeur de pianos' chez PAPE  ca. 1835-48

Un BARTE Auguste, ébéniste se trouvait en rue Saint-Antoine, 109, à Paris en 1848. (10)

10, rue de Peyrou (xx1835), Toulouse

109, rue Saint-Antoine (1848)(10), Paris

BARTHÉ F.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-10

 

86, rue de Rennes (*1903)(*1909)(*1910)(arr.6), Paris
BARTHEL  

dans Synoptique La Nature, 1910 : Suppléments pour l'année 1910 : n° 1906-1957, p. 100

 

Petits pianos à queue pour enfants

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1910

3bis, rue Villa-Biron (1910), Saint-Ouen-sur-Seine
BARTHÉLEMY  

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur de pianos ca. 1893-98

BARTHÉLEMY & Cie (1896)

"Bordeaux. — Formation. — Société en nom collectif BARTHÉLÉMY et Cie, pianos, 143, Ste Catherine. — 5 ans. —1,000 fr. :— 30 déc. 96." Archives commerciales de la France, 13/03/1897, p. 318 (Gallica)

 

165, rue Sainte Catherine (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), 143, Sainte Catherine (*1896), Bordeaux
BARTHÉLEMY Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1907  

22, passage des Petites Écuries (*1907)(arr.10), Paris

 

BARTHÉLEMY Alexandre  

Facteur et/ou marchand de pianos  ca. 1851-92

"Barthélémy, Alexandre, rue St-Ferréol, 48, au rez de chaussée, marchand et abonnement de musique, ventes et locations de pianos." Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1851, p. 576 (Gallica)

 

48, rue Saint-Ferréol [au rez-de-chaussée](xx1851)(xxx1852)(xxx1853)(xxx1854)(yy1856)(yy1857)(yy1858)[au 4er](xxx1860)[au 1er](yy1861)(1862)(yy1863)(y1864)(xxx1865)(yy1866)(yy1868)(yy1869)(x1873)(xxx1874)(*1875)(*1876)(yy1877)(yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(xxx1892), Marseille
BARTHÉLEMY Henri [Henry]

 

PARIS - "M. BARTHÉLÉMY, rue Paradis-Poissonnière, 29, - Pour un procédé propre à faciliter l'accord du piano, consistant dans l'emploi de vis de rappel tellement faciles a établir que le prix de l'instrument n'en est point augmenté." Rapport du Jury central ..., Paris Jury central, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844, p. 545

Brevet  de 1845 : "710° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 28 avril 1845,au secrétariat de la préfecture du du département de la Seine par le sieur Barthélémy (Henri), pour un pupitre s'adaptant aux pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1845, p. 966 (Gallica)

Brevet de 1846 : "844° Le certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 27 avril 1846 au secrétariat de la préfecture du département de la Seine parte sieur Barthélémy (Henri), et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans, qu'il a pris, le 28 avril 1845, pour un pupitre s'adaptant aux pianos. Ladite addition consiste dans l'application dudit pupitre aux orchestres de concert, de théâtre, etc." Bulletin des lois de la République française, 07/1846, p. 1168 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1844-58

Quelqu'un avec le nom 'BARTHÉLEMY' était ouvrier-caissier chez PLEYEL vers 1854-57. (20)


(la suite)

PARIS - "M. Barthélemy exposait des pianos dont l'accordage s'opère dans des conditions de principe analogues, avec cette condition importante, selon moi, que la vis, terminée par un crochet, passe à travers un trou pratiqué dans une barre métallique derrière laquelle un écrou qu'on serre et qu'on desserre permet de tendre ou de relâcher la corde. Cette disposition présente une fixité beaucoup plus grande que celle de Sébastien Erard, et n'exige pas, comme elle, une grande précision d'ajustement pour éviter le ferraillement de l'écrou dans sa rainure. Je dois ajouter qu'avant M. Barthélemy, M. Pape en avait fait l'application dans ses piano-stables, où elle a parfaitement atteint son but." Revue scientifique et industrielle, Volume 17, 1844, p. 381

Citation favorable Paris, 1844

29, rue de Paradis-Poissonnière (**1844)(x1847)(**1845)(**1846)(arr.10), 8, rue Hauteville (1845)(**1847)(arr.10), 20, rue du Château d'Eau (::1858)(arr.10), Paris
BARTHÉLEMY Jules  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1891) Nancy
BARTHÉLEMY L. 'Facteur de pianos' ca. 1896  

43, avenue Michelet (**1896), Saint-Ouen

 

BARUTH François Claude  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1826)

Lyon

BAS Jean

 

Clavecin ca. 1737, Collection privée ?, Marseille, France

 

'Facteur de clavecins' ca. 1737 Lyon
BAS Louis [Ludovicus]

 

Piano à queue ca. 1781, Collection of the National Music Museum, Vermillion, S.D., U.S.

Le premier piano à queue qu'on connait maintenant

'Facteur de forté-piano' ca. 1781

  'Two early French grand pianos', John Koster, 1994   - - Un piano de Louis BAS 1781 et un piano de Pascal TASKIN de 1787

Villeneuve-lès-Avignon
BASSE
| BAAS
'Facteur de pianos' ca. 1799-1805

Voyez BAAS ci-dessus.

 

134, rue de la vieille Bouclerie (*1799-1800)(*1800-1801)(*1802)(*1803-1804)(*1805)(arr.6), Paris

 

BASSEAU 'Luthier' ca. 1798-99 651, rue Chabannais (*1798-1799)(arr.2), Paris
BASTET Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-97 16-18, rue Victor-Hugo (*1895)(*1896)(*1897), Lyon
BASTIEN E. Facteur et/ou marchand de pianos et luthier ca. 1903-09  

14bis, rue des Carmes (*1903)(*1905)(*1907), 24, rue Gambetta (*1909), Nancy

 

BASTIEN Louis 'Facteur de pianos' ca. 1840 Paris
BATAILLE Aimé 'Facteur et marchans de musique' ca. 1831 Clermont-Ferrand
BATAILLE Alexandre et Cie

 

 

 

 

 

 

'Piano billard', 1859

 

 

'Piano orchestre', 1862

Alexandre Bataille Schalkenbach 1862 avec le Piano-orchestre

 

Pianos droits, pianos à queue, harmoniums et orgues, pianos-orchestre ... et pianos-billards

BATAILLE
sur ce site

 

EXPOSITIONS

PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

Brevet de 1859 ? :  Piano-Billard : "Joli billard de salon renfermant un délicieux piano à queue". (*1861)

Brevet de 1860 : "43275. B. de 15 ans, 15 décembre; Bataille, représenté par Bresson, Paris, rue de Malle, 51. Piano-billard (17)." Catalogue des brevets d'invention, France. Ministère de l'agriculture, 1860, p. 335

L'Art du XIXe siècle, 1858, p. 41 (Gallica)

Manufacture de pianos droits perfectionnés, Alexandre Bataille et Cie, date inconnu

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1854-64

Fondé avant 1855. Il était un ex-ouvrier de chez ERARD et Jean-Henri PAPE.

Il y avait un ouvrier-caissier chez PLEYEL avec le nom BATAILLE vers 1837. (20)

BATAILLE & GRONVÖLD (1858)

1858 - "Par acte passé devant Me. Letébure de Saint-Maur, notaire à Paris, le quatorze novembre mil huit cent cinquante-cinq, et enregistré le vingt-deux novembre mil huit cent cinquante-cinq, la société formée entre M. Alexandre BATAILLE et M. GRONVÖLD, pour la fabrication générale des pianos établie à Paris, boulevard Saint-Martin, 37, et rue Meslay, 28, a été dissoute à partir du quinze janvier mil huit cent cinquante-huit, et M. Bataille, nommé liquidateur de la société. (S594) A. BATAILLE." Gazette des Tribuneaux, 16/01/1858, p. 4 (data.decalog.net)

BATAILLE Alex. & Cie (z1857)(**1864)

BATAILLE Mme. (*1876)(**1876)(**1877)(**1879)(**1881)

"FABRICATION DES PIANOS. - La maison Alexandre Bataille et Cie de Paris. - Au commencement de ce siècle, la fabrication des pianos n'était encore que très-peu importante en France; on ne comptait, à cette époque, que cinq ou six facteurs, produisant ensemble environ cinq cents de ces instruments par an. Depuis lors, cette industrie a pris un développement tellement considérable que le nombre des facteurs ne s'élève pas aujourd'hui à moins de trois cents, mettant en circulation, chaque année, de dix à douze mille pianos de toutes formes, et dont les prix varient depuis 500 francs jusqu'à 3 000 et plus; sur ce nombre d'instruments, un douzième seulement est exporté. Les talents d'agrément, qui sont venus prendre place dans l'éducation des familles, ne sont pas la seule cause de ce succès rapide; nous devons dire aussi que le piano n'a pas cessé d'être l'objet de recherches nombreuses, d'études approfondies et de travaux importants, et que, dans ces derniers temps, sa construction a fait des progrès immenses [...]." Expo Troyes, Le Chercheur, 03/06/1860, p. 63-64 (Gallica), avec des images

"Le piano-billard manquait à la grande famille des pianos. M. Alexandre Bataille vient de combler cette lacune importante. « Le piano-billard, dit l'inventeur breveté, est un joli meuble fort bien construit, parfaitement dressé, conséquemment très-juste, de forme élégante et moderne ; il est surtout à remarquer qu'il ne laisse d'abord aucunement deviner l'instrument musical qu'il contient. C'est au moyen d'un mécanisme, aussi simple que facile, un mouvement de retraite de la table du billard, qu'il se transforme en un bon et élégant piano à queue, dont les qualités harmoniques ne laissent rien à désirer. A la ville et à la campagne surtout, que de soirées ou de jours de mauvais temps dérobés à l'ennui par l'attrait d'une partie de billard ou par les charmes de la musique ! On chercherait vainement à réunir un quatuor. Le piano-billard est là, c'est le point de ralliement ; deux ou trois fois exercée, une partition de Gluck, de Cimarosa, de Mozart ou de Rossini, voilà tout de suite un concert des plus délicieux. De plus, grâce au piano-billard, les dames, désormais, pourront en toute sécurité faire la partie avec leurs amies ou en famille, et se donner ainsi un exercice salutaire à la santé, puis à leur gré convertir instantanément le jeu de billard en quadrilles, valses, rédowas ou en études musicales. » — Nota. Tous les jours poule et audition du pianobillard, qui a l'à-propos d'être à queue."  Le Ménestrel, 17/06/1860, p. 231 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1855 | Liste des exposants Rouen, 1859 |  Liste des exposants Troyes, 1860 | Liste des exposants Besançon, 1860

 

89, rue Saint-Louis [au Marais](**1854)(xxxx1855)(yy1855)(xx1856)(x1857)(xx1857)(arr.4), Fabrique : 141 & 143, Chaussée Ménilmontant (yy1855)(***1856)(xx1857)(arr.20), fabrique : 60, Chaussée Ménilmontant (xx1858)(*1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(arr.20), 37, boulevard Saint-Martin (***1856)(xx1857)(z1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(arr.10),  Magasins : 28, rue Meslay (très court chez boulevard St. Martin)(***1856)(***1857)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(yy1864)(arr.3),81, rue Lafayette (arr.9), fabrique à Belleville (xx1859), 12, rue Richer (*1876)(**1876)(**1877)(**1879)(**1881)(arr.9), Paris
BATTAULT A.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Chalon-sur-Marne
BATTES

 

Brevet de 1882 : "149,170. Brevet de quinze ans, 24 mai 1882; Battes, représenté par Casalonga, à Paris, rue des Halles, n° 15. Perfectionnements dans la fabrication des pianos à cordes croisées." Bulletin des lois de la République française, 07/1883, p. 534 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1882 Paris ?
BAUDAISÉ  

'Facteur de pianos' (*1856)

Mention honorable Paris, 1855

 

Montpellier
BAUDELET Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 Paris
BAUDELOT Charles  

"BAUDELOT (Charles), 42 bis, r. Friant, Paris. 14° Pianos à clavier, automatiques, électriques. Orgues. (17-10402)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922-25

42 bis, rue Friant (*1922) (**1925)(arr.14), Paris
BAUDET Florentin  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1853)

Paris

BAUDET F. & Cie  

"Baudet, orgues pour, chapelles, et salons système vertical, rue des Trois Bornes, 9." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1879, p. 1395 (Gallica)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-83

Il y avait un 'BAUDET' comme 'vernisseur' chez PLEYEL vers 1858-59. (20)

 

144, rue Richard Lenoir (**1870)(**1871)(arr.11), 108, rue Folie Mirécourt (**1873)(arr.11), 128, boulevard Richard-Lenoir (*1875)(arr.11), 121, boulevard Richard-Lenoir (*1876)(**1876)(arr.11), 7, rue Trois Bornes (**1878)(arr.11), 9, rue Trois Bornes (**1879)(arr.11), 22, rue Lancry (**1880)(**1881)(**1883)(arr.10), Paris
BAUDIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-97

 

281, rue Gambetta (*1895)(*1897), Lille
BAUDIN Claudius  

'Facteur de pianos' ca. 1875-76

 

11bis, rue Pascal (*1875)(*1876), Clermont-Ferrand
BAUDIN J.  

'Facteur de pianos vers 1854

"Le sieur J. BAUDIN, facteur de pianos à Aix, s'est attribué faussement le titre de représentant de la maison PARIS et Fils, de Nîmes. Jamais le sieur BAUDIN n'a reçu de notre maison la mission de nous représenter. Nous désavouons par conséquent tout ce qu'il a pu dire et faire en notre nom. Nous avons l'honneur d'informer les personnes qui désireraient faire l'acquisition d'un piano sortant de notre fabrique, qu'elles peuvent s'adresser en toute confiance à M. CLEMENT, marchand de musique et de pianos, place des Carmélites, 7 à Aix, PARIS et Fils." Le Mémorial d'Aix, 29-03-1854, p. 3 - Voir PARIS et Fils, de Nîmes

 

Aix-en-Provence
BAUDIN Jacques Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-61 66, rue Paradis (xxx1860), 77, rue Saint-Jacques (yy1861),  Marseille
BAUDOUIN

"M. Baudouin est aussi l'inventeur d'un piano du même genre, lequel, au moyen d'un mécanisme ingénieux, écrit la musique à mesure qu'un compositeur, un improvisateur la jouent sur les touches de ce piano." Revue de Paris, Paris, 1839 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1827-39

Piano mélographe', plusieurs facteurs construisirent des instruments de ce genre : MASERA, en 1823; PAPE, en 1826; BAUDOIN, en 1827.  Dictionnaire des instruments de musique, Jacquot, 1886

 

France ?
BAUDOUIN Frédéric
| BEAUDOUIN
 

'Facteur de pianos' ca. 1846

Il est né à Paris VIe, le 13/03/1826, marin engagé (10).

 

96, rue Popincourt (1846)(10)(arr.11), Paris
BAUDOUIN Jean François
| BEAUDOUIN
 

'Facteur de pianos' ca. 1838

"BAUDOUIN Jean François, Marchand quincaillier puis fournisseur de pianos, rue Neuve Saint Laurent, n° 18. Le 10/12/1838, dans un acte sous seing privé entre ledit, comportant société et ROUSSELET Jacques, négociant, rue Neuve Saint Martin, n°2, lesquels se ont associés pour le commerce de quincaillerie et la fourniture de pianos. Source: D31u3-81/Pièce 2013 (10)." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

18, rue Neuve Saint Laurent (1838)(10)(arr.10), Paris
BAUDOUIN Pierre Aimé | BEAUDOUIN

(1822 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1842-49

Il est né à Clécy, Calvados le 16/06/1822 (10)

Époux de CARON (1849)(10)

 

69, rue Popincourt (1842)(10)(1849)(10)(arr.11), 23, rue Beauregard (1849)(10)(arr.2), Paris
BAUDOT Jeune 'Facteur de pianos' ca. 1836 297, rue Saint-Martin (*1836)(arr.3), Paris
BAUDOUX Eugène

 

"BAUDOUX Eugène. Méd. d'A., fondateur de la maison E. BAUDOUX et Cie. actuellement sous la direction de MM. Jean Bénédict Bellon, directeur artistique et Frédéric-Auguste Ponscarme, administrateur général.

La maison E. Baudoux et Cie fondée il y a quelques années seulement, occupe, néanmoins, un des premiers rangs connue importance, dans le commerce de musique.

Par le choix des œuvres éditées, par le soin et l'art apportes à leur publication, elle est, en quelque sorte, à « l'Avant-garde » du mouvement qui a placé notre jeune école musicale française au premier rang de toutes les nations. M. Baudoux, en effet, s'était créé une spécialité en publiant exclusivement la musique de jeunes compositeurs inconnus pour la plupart il s'est souvenu qu'il avait été le collaborateur et l'ami de Flaxland et de Hartmann, les deux éditeurs regrettés qui publièrent, les premiers, les œuvres de compositeurs inconnus alors, mais illustres aujourd'hui, tels que : Richard Wagner. Robert Schumann, Camille St-Saens, Massenet, César Franck.
Théodore Dubois, etc. et il ouvrit, toutes grandes, ses portes et sa caisse, à la nouvelle génération de musiciens.

C'était audacieux ! mais il en fut amplement récompensé car toutes ces œuvres, méconnues à cette époque, sont aujourd'hui au répertoire de tous les grands concerts ou elles sont très appréciées et vigoureusement applaudies à chacune de leurs exécutions faut surtout mettre hors de pair les compositions de Guy-Ropartz, l'éminent directeur du Conservatoire de Nancy. Ernest Chausson, P. de Breville, Henri Duparc, Gustave Doret, Alexandre Georges, de Wailly, Georges Hue, Albert Cahen, A. Magnard, G. Leken. Armande de Polignac, etc.
 (la suite )

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1895-1907

E. BAUDOUX et Cie (*1895)(*1896)(*1903)

ROUART, LEROLLE & Cie (*1909), Srs, éditeurs de musique, 18, boulevard de Strasbourg, Paris, 'anciennes maisons BAUDOUX, PONSCARME, MEURIOT réunies'.


(la suite)

Malheureusement, au mois de janvier 1902, M. Baudoux, homme aimable et travailleur infatigable, tomba sérieusement malade et dut se retirer avant d'avoir terminé l'œuvre artistique à laquelle il avait voué sa vie; le conseil d'administration de la société E. Baudoux et Cie fut forcé de pourvoir au remplacement de son fondateur et, à l'unanimité des voix, nomma M. Jean-Bénédict Bellon directeur artistique et M. Frédéric Auguste Ponscarme administrateur général.

M. Jean-Bénédict Bellon est une physionomie parisienne bien connue, jeune, d'excellente et honorable famille, d'une culture intellectuelle remarquable, passionnément épris d'art: il est musicien, poète, peintre et auteur dramatique; il est enfin très « au courant » de la maison Baudoux, dont, il fut, à la première heure et est encore, un des gros actionnaires et où il donna, en outre, pendant plusieurs années, sa collaboration effective; comme auteur dramatique, M. Bellon a fait représenter (février 1902 au Nouveau-Théâtre l'Etranger, drame allégorique, en trois actes, en vers libres, pièce d'une tendance combative, mais ingénieuse, claire et émouvante cette œuvre a paru en librairie.

M. Frédéric-Auguste Ponscarme est aussi un jeune, très affable, très courtois, et qui a su, par ses bonnes grâces, conquérir la sympathie de tous ceux qui le connaissent; bon musicien également, il était, du temps de M. Baudoux, attaché déjà à la maison et s'occupait spécialement de la partie commerciale proprement dite; artiste de vraie race, il est fils de l'éminent statuaire Hubert Ponscarme, chevalier de la Légion d'honneur. Avec de pareils hommes, qui réunissent à eux deux toutes les qualités nécessaires au bon fonctionnement d'une maison de cette importance, ce très intéressant fonds et musique est en de bonnes mains et on peut dire que le conseil d'administration a fait un coup de maître en choisissant ses deux directeurs.

Nous publierons dans notre prochaine édition les portraits de MM. Bellon et Ponscarme par une délicate attention. M. Bellon a tenu ce que le portrait de son prédécesseur figurât encore cette année dans notre annuaire." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1903, p. 593 (Gallica) (texte et photo)

 

30, boulevard Hausmann (*1895)(*1896)(*1905)(*1907)(arr.9), Paris
BAUDRIER 'Fabricant de pianos' ca. 1857

Époux de BOIS (1857)(10)
 

35, rue Neuve Coquenard (1857)(10)(arr.9), 2, passage du Grand Cerf (1857)(10)(arr.2), Paris

 

BAUËR Ferdinand

(1841 - ?)

   

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898-1909

Il est né en 1841 à Silberbach, canton de Graslitz (Bohème), demeurant à Tarbes (Hautes-Pyrénées)(Bulletin des lois. Partie supplémentaire, 1873, p. 1705)

Succ. par BOÉ P. de Tarbes vers 1910, voir ci-dessous.

 

2, rue Gondrin (x1898)(**1900), 9, rue Brauhauban (**1905), 6, rue Brauhauban (**1909), Tarbes
BAUER Adolphe

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907

Faillite en 1907 : "Le tribunal rapporte 1e jugement du 26 octobre qui avait accordé le bénéfice de la liquidation judiciaire au sieur Bauer Adolphe, facteur et réparateur de pianos, demeurant à Montreuil-sous-Bois (Seine), 62, rue de Lagny. M. Trouiller, j. c.; M. Armand, s." Le Petit Parisien, 01/02/1907, p. 4 (Gallica)

VOIR AUSSI ...

... un BAUER à Strasbourg en 1820.

 

62, rue de Lagny (1907)(arr.20), Paris
BAUER G.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1921) Laval
BAUER Jacques Frédéric

(1801 - ?)(19) 

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1820) Strasbourg
BAUER - NAULIN  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

 

Paris
BAUBILLIER
| BAULILLIER
 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1904) Nice (Alpes-Maritimes)
BAULION  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BAUMAL  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1872)

Lorient

BAUMANN A.

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1859-79

On trouve un 'BAUMANN' chez les ouvriers chez PLEYEL vers 1860, comme 'finisseur'. (20)

26, rue Lamartine (*1859)(xxx1862)(**1864)(arr.9), 10, Place Bréda (**1870)(arr.9), 10, rue des Martyrs (xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.9), 10, rue Bréda (**1871)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(**1878)(1879)(arr.9), Paris
BAUMANN Christian Matthias

(1740 - ?)

 

Piano carré ca. 1775, Salzburger Museum Carolino Augusteum, Salzburg, Autriche
Piano carré
ca. 1775, Bernard Brauchli, Belmont, U.S.
Piano carré
ca. 1782, Deux-Ponts, collection privée, France
Piano carré ca. 1800, Germanisches Nationalmuseum, Nürnberg, Bayern, Allemagne

 

'Facteur de pianos' ca. 1775-1800

Zweibrücken

Deux-Ponts

 

BAUMER

 

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1840

'BAUMER Breveté Paris'

Paris
 

BAUMORE Jean Mathieu Adolph

 

  'Facteur de pianos' ca. 1844 (10) 49, rue Saint Sébastien (1844)(10)(arr.11), Paris
BAUR Paul

 

 

 

Piano carré de 1828, Musée de Saint Jean d'Angély, France

"Baur, r. de l'Échiquier, 24, et r. d'Enghien, 23, faub. Poissonnière. Facteur-accordeur de pianos et harpes, loue vend et répare toute espèce d'instrument." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 566 (Gallica)

 

Pianos carrés

'Facteur de pianos et harpes' ca. 1828-29

BAUR & Co (1829)(10)

"BAUR Paul, Facteur de pianos, passage Choiseul, n° 67 et 69, Le 15/05/1829, dans un acte sous seing privé, comportant société entre ledit et CORBES Julien, propriétaire, rue Beautreillis, n° 3, lesquels se sont associés sous la raison de BAUR et Compagnie. Et aussitôt est inclus : PARTOUT François Louis; employé, rue Meslay, n° 38 à qui, Monsieur BAUR donne pouvoir." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »  

 

4, rue de l'Échiquier (1828)(10)(arr.10), 24, rue de l'Échiquier (x1828)(*1829)(x1829)(arr.10) et 23, rue d'Enghien faubourg Poissonnière (x1828)(*1829)(arr.10), 67-69, passage de Choiseul (1829)(10)(arr.2), Paris
 

BAUTOLLIER-JERA Joseph

 

'Facteur de pianos' ca. 1840 (10) 22, rue Saint-Joseph (1840)(10)(arr.2), Paris
BAUTZ

 

 

 

 

 

Pianos carrés et pianos droits et pianos basculant

'Facteur de pianos' ca. 1843-47

PARIS - "M. Bautz, 36, rue Laffitte. — Les pianos droits ordinaires, destinés à l'étude, que fabrique M. Bautz, sont d'un prix très modéré pour la perfection qui s'y trouve. Nous recommandons sous ce rapport les pianos de l'exposant, qui s'est attaché surtout à l'économie de fabrication, et qui s'est fait une spécialité distinguée dans l'exportation." Musée industriel et artistique ou description complete de l ..., Volume 1,  J.-G.-V. de Moleon, 1844

"Bautz, fab. de pianos en tous genres, fait la location et les échanges; grand assortiment de pianos d'occasion, Laffitte, 36; ateliers, rue Laval, 15." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1846, p. 558 (Gallica); (x1847)

Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1849

 

2, rue Grétry (x1843)(arr.2), 36, rue Laffitte (**1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(arr.9), les ateliers : 59, rue Lafayette (xx1844)(arr.9), 15, rue Laval (**1846)(x1847), Paris
BAUVAIS Edme
| BEAUVAIS

 

 

 

Pianos droits et obliques

"BAUVAIS. Fab. de pianos par un nouveau procédé de son invention. Exp. en 1827; r. de Bretagne, 8, au Marais." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1829, p. 622 (Gallica)

"Changement de domicile. - Beauvais [sic], facteur et accordeur de Pianos, ci-devant rue de Bretagne n° 8, actuellement rue de Grétry n° 3, quartier d'Italiens. Exposant de 1827, mentionné honorablement dans le rapport du jury au ministre de l'intérieur, il prévient MM. les professeurs et amateurs qu'il se chargera d'accorder et entretenir les pianos au prix le plus modéré, tant à Paris qu'à la campagne." Le Revenant, Volume 1, 1832, 19 juin 1832, p. 4

"Bauvais. fab et réparation de pianos, M. H. 1849, Faub.-St-Honoré, 7." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1852, p. 680-681 (Gallica)

"BAUVAIS (G.) fils, B 1858, A 1868, O Lyon 1872, B Paris 1878, ses pianos se recommandent particulièrement pour l'exportation comme offrant toutes garanties de solidité, spéc. de pianos à cordes croisées, Flandre, 99 (cité Michaud)." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1881, p. 1522 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1827-88

E. BAUVAIS (1827)

BAUVAIS Fils (xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1860)(**1864)(yy1864)

1877 - "Paris. — Dissolution, à partir du 1er oct. 1877, de la Société E. BAUVAIS et fils, fab. de pianos, rue de Flandres 99. — Liquid. : M. Louis-Gustave Bauvais. — Acte du 29 oct. 1877, — J. g. d'A." Archives commerciales de la France. 08/11/1877, p. 1423 (Gallica)

BAUVAIS E. et Fils (xx1868)(**1870)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(**1878)

BAUVAIS G. Fils (**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)

PARIS - "M. Bauvais, à Paris, rue de Bretagne au Marais, n.° 8. Pour pianos à six octaves et demie, trois cordes et quatre pédales." Expo 1827 - Rapport sur les produits de l'industrie française, 1828, p. 391-395

PARIS - "1457 (239). M. Beauvais [sic], ä Paris, rue Grétry, n° 3. Piano où le clavier se trouve au milieu de l'instrument, et qui n’a pas de fond sans être toutefois moins solide, ce qui augmente le volume du son." Expo 1834 -  Le musée artistique et industriel: exposition 1834, p. 187-188

PARIS - "M. BAUVAIS, rue Grétry, 3, est connu depuis l'exposition de 1827 comme le seul facteur qui établisse des pianos où le clavier se trouvé placé au milieu de l'instrument. Il vient d'y introduire une nouvelle amélioration, qui consiste à supprimer le fond sans nuire à la solidité, et il augmente ainsi de beaucoup le volume du son. Ce perfectionnement a mérité a son auteur un rapport favorable de la société d'encouragement au mois de septembre 1833." Notice des produits de l'industrie française, précédée d'un historique des expositions antérieures et d'un coup d'oeil général sur l'Exposition actuelle : Exposition des produits de l'industrie française, Éverat, imp., 1834

PARIS - "Bauvais, r. Grétry, 3. Pianos qui ont le clavier au milieu, où le fond est supprimé, dont chaque touche peut se retirer séparément, et dont les étouffoirs s'élèvent et s'abaissent horizontalement, détails de construction qui ont leur importance." Mémorial encyclopédique et progressif des connaissances ..., Volumes 4-5, François Malepeyre, 1834, p. 243

PARIS - "Beauvais, à Paris : Pianos dans lesquels le clavier est exactement au milieu, et qui sont à jour par dessous." Recueil industriel, manufacturier et commercial, de la salubrit ..., Volume, 1834

PARIS - "M. BEAUVAIS. - M. Beauvais est un ancien accordeur de piano fort expert dans son art, mais qui a quitté cette industrie pour celle de la facture. M. Beauvais fait bien, ses instruments ne s'élèvent pas au-dessus du rang ordinaire, mais ils y occupent une place honorable; ils sont surtout d'une bonne sonorité et d'un toucher facile." La musique à l'Exposition universelle de 1867, Louis-Adolphe le Doulcet Pontécoulant, p. 112

PARIS - "BAUVAIS ET FILS. - France. - Pianos droits genre Pleyel, où se reconnaît la main de facteurs expérimentés." Chouquet, Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878

Mention honorable Paris, 1827 | Liste des exposants Paris, 1834 | Mention honorable Paris, 1849 | Liste des exposants Paris, 1867 | Liste des exposants Le Havre, 1868 | Médaille d'or, Lyon, 1872 | Médaille de bronze Paris, 1878

 

8, rue de Bretagne au Marais (x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(**1832)(arr.3), 3, rue Grétry (1832)(*1833)(*1834)(*1836)(arr.2), 7, rue du faubourg Saint-Honoré (*1851)(**1852)(**1854)(xxx1855)(yy1855)(xx1856)(arr.8), ateliers : 131, rue Saint-Maur-Popincourt (xx1858)(xx1859)(xx1860)(arr.11), ateliers : 41, rue de la Fontaine-au-Roi (*1859)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(arr.11), 51, boulevard Saint-Martin (*1859)(xxx1862)(**1864)(arr.10), 2, rue des Petites Ecuries (xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.10), 42, rue Meslay (*1859)(xxx1862)(**1864)(*1867)(arr.3), 99, rue de Flandre, cité Michaud (xxx1868)(**1870)(**1871)(1872)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.19), Paris
 

BAUX E.

 

 

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1860

BAUX E. (?)

BAUX (?)

 

14, square des Batignolles (?)(arr.17), Paris
BAYEN Louis Joseph Gaspard

(1790 - 1829)(10)

 

PARIS - "M. Bayen, à Paris, rue de l'Égoût, n.° 17. Pour pianos à échappement." Expo 1827 - Rapport sur les produits de l'industrie française, 1828, p. 391-395

 

'Facteur de pianos' ca. 1827-29

Mention honorable Paris, 1827

17, rue de l'Égoût [de Saint-Paul] (1827)(x1828)(*1829)(x1829)(arr.4), 19, rue Charlot (1829)(arr.3)(10), Paris
BAYSSET Jeune A. 'Luthier et Facteur de pianos' ca. 1906 5, rue Borel (*1906), Castres
BÉAL Frères

 

 

 

PUB

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1902-13

 CLOT E. Fils (?)(°1840)

CLOT-PROBST-PHELIX (avant 1913)

PHELIX & PROBST, voir  PROBST (?)

BEAL Vve. (*1902)(*1903)(*1905)

Succ. par BÉAL Frères (vers 1913)

BÉAL E. (?)

De KORT & AUBER, construisaient les pianos BÉAL

42, rue de l'Hôtel de Ville (*1902)(*1903)(*1905), 15, rue de la République (*1913), Lyon
BEAUCERF  

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1862

"Publication des Mariages. Du 6 au 13 juillet : 11e arrondissement (Popincourt). - Entre : [...] M. Beaucerf, facteur de pianos, rue de faubourg-Saint-Antoine, 83, et Mlle Zeude, rue Saint-Honoré, 245." La Presse, 12/07/1862, p. 3 (Gallica) et L'Indicateur des mariages de Paris..., 06/07/1862 (Gallica)

 

 83, rue du faubourg Saint-Antoine (**1862)(arr.11), Paris
BEAUCERF et ROGER  

 

Facteur de mécaniques pour pianos ca. 1878

Médaille de bronze Paris, 1878

21, rue Planchat (1878)(arr.20), Paris
BEAUCLAIR  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

 

39, rue Saint-Ferdinand (*1909)(*1910)(arr.17), Paris
BEAUDIER Ernest  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1911) La Madeleine-lez-Lille (Nord)
BEAUDET 'Facteur de pianos' ca. 1866 17, rue Boissy-d'Anglas (***1866)(arr.8), Paris
BEAUFORT  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860

BEAUFORT Père et Fils (xx1860)

 

 12, rue du faubourg Saint-Denis (xx1860)(arr.10), Paris
BEAUFRE 'Facteur de pianos' ca. 1860 10, rue des Saussaies (xx1860)(arr.8),  Paris
BEAUFRE Denis François Alexandre  

"Beaufre, facteur de pianos, joint à sa fab. un grand choix de pianos d'occasion à très-bon marché, et, pour offrir toute sécurité à l'acheteur, la maison s'engage à reprendre les instruments à une époque déterminée et à prix convenue, expéd. France et étranger, accord et location, Saint-Martin, 329." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 794 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos et orgues' (xx1859), 'Fabricant de pianos' (10)(***1863) ca. 1854-70

Époux de MARIE Antoinette dite LAROCHE, professeur de piano (1854)(10) - "Publications de Mariages. Entre : [...] M. Beaufre, facteur de pianos, rue Saint-Martin, 278, et Mlle Marie, dite Laroche, rue Saint-Étienne, 2." La Presse, 27/06/1854, p. 3 (Gallica)

BEAUFRE & Cie (*1870)

'Acte de Société' en 1870.


(la suite)

"Beaufre, fabricant de pianos, instruments d'occasion, location, échange, boulevard du Temple, 16." Annuaire spécial des artistes musiciens, 1863, p. 115 (Gallica)

278, rue Saint-Martin (**1854)(10)(arr.3), 2, rue Saint-Étienne (1854)(10)(arr.5), 329, rue Saint-Martin (xxx1855)(xx1856)(***1857)(xx1857)(xx1858)(arr.3), 16, boulevard du Temple [ci-devant rue Saint-Martin, 329](*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.11), 15, rue de Richelieu (*1870)(arr.1), Paris
BEAUMONT  

'Facteur de pianos' ca. 1865

"Publications de mariages. Du 19 au 25 novembre. [...] 2e arrondissement (Bourse). - Entre : [...] M. Beaumont, facteur de pianos, rue St-Saveur, 6, et Mlle Verrier, même maison." La Presse, 23/11/1865, p. 3 (Gallica)

 

6, rue Saint-Sauveur (**1865)(arr.2), Paris
BEAUVAIS G.  

TÊTE D'UNE FACTURE

Facture ca. 1869

 

Facteur et/ou marchand de pianos et luthier ca. 1869

49, rue Royale (F1869)(*1876), 1, rue Claude (F1869), Tours
BEAUVAIX J. B.

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
BECK Joseph

(1777 - 1848)(10)

 

Piano carré fin 18ème siècle, Collection privée, Dallas, U.S.
Piano carré ca. 1810, Conservatoire national supérieure de Musique, Paris, France
Piano carré miniature après 1829, sa signature, Cité de la Musique, Paris, France

Il y avait un BECK Jean Henry, maître de clavecin, rue du Pot-de-Fer-Saint-Marcel (arr.5), 9, mort en 1851 (31).

 

'Facteur de harpes' (*1809), 'Facteur de piano' (*1811), 'Facteur et accordeur de piano', 'Facteur de harpes et pianos' (*1816)(xx1817)

Fils de Gaspard BECK, marchand peaucier, (1738 - 1791). Le dernier a eu deux fils, Joseph (fact. de pianos) et Philippe Gaspard BECK. Et Joseph BECK était probablement le père de Jean Hippolite BECK (ci-dessous), également facteur de pianos. (10)

Il y avait un ouvrier-caissier chez PLEYEL avec le nom Beck dans les années 30 de la 19ème siècle. (20)

"Beck, facteur, loue et accoi de les pianos, envoie en province et à l'étranger, r. St. Denis, 374, cour St. Chaumont." Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile, 1839, p. 615 (Gallica)

"Beck, facteur, loue et accorde les pianos, envoie en province et à l'étranger, r. St. Denis, 374, cour St. Chaumont." Almanach des commerçants de Paris, Année 12, 1840 (Gallica)  et  Almanach des commerçants de Paris.... Année 13, 1841, p. 604 (Gallica)

 364, rue Saint-Denis (*1809)(x1810)(*1811)(*1812)(*1813)(*1819)(x1820)(*1822)(x1822)(arr.3), 363 [?], rue Saint Denis (*1816)(xx1817)(arr.3), 14, rue du Vertbois (x1823)(x1825)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(arr.3), 374, rue Saint-Denis (**1837)(x1837)(***1838)(x1839)(yy1839)(10)(**1840)(x1840)(**1841)(xx1841)(***1841), 15, rue des trois Borne au bous de la rue d'Angoulême (**1845)(**1846)(x1847)(1848)(10)(arr.11), Paris
 BECK Jean Hyppolite ou Johannes
| BOCK

(1808 - 1839)(10)

Signature de "Johannes BECK, rue Saint-Denis N° 364 à Paris, 1820" (?)

 

'Facteur de harpes et pianos' ca. 1833-39

Célibataire (?)(10), et probablement fils de Joseph BECK ci-dessus.

Piano carré ca. 1819, Musée des Beaux-Arts, Tours, France

 

  rue Saint-Denis, maison [cour] St. Chaumont (*1833)(*1836), 374, rue Saint-Denis (**1837)(x1837)(*1838)(***1838)(yy1839)(10)(arr.3), Paris
BECKER  

Brevet de 1897 : "269310. Brevet de quinze ans, 3 août 1897; Becker, représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n°11. Perfectionnements apportés aux mouvements de pianos-forte droits." Bulletin des lois de la République française, 01/1899, p. 1132 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1890-1900

"Michel Biclepage, direct., de la fabrique de pianos Becker et Cie." Moniteur des consulats, 10/02/1901, p. 6 (Gallica)

 Paris
BECKER Facteur et/ou marchand de pianos et 'Facteur des ferrures et mécaniques pour pianos' ca. 1840-48  

42, rue Phélippeaux (maintenant rue des Vertus) (**1840)(arr.3), 25, rue des Fontaines du Temple (**1841)(x1843)(xx1844)(**1845)(arr.3), 7, rue Croix-du-Temple (*1848)(arr.3), Paris

BECKER  

'Facteur de pianos' ca. 1858-64

BECKER Mme. (**1864)

Il y avait un ouvrier-'finisseur' et 'vernisseur' chez PLEYEL avec le nom BECKER vers 1849-1858. (20)

 

53, rue Caumartin (xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(**1864)(yy1864)(arr.9), Paris
BECKER A. 'Facteur de pianos' ca. 1896 32, rue de Flandre (**1896)(arr.3), Paris
BECKER Charles Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1821

"Fils de BECKER Madeleine, demeurant à l'adresse susdite, sa mère. Fils naturel, il est né à Strasbourg (68), (Haut Rhin), exempté, scrophuleux." (1821)(10)

 

6, rue du Parc Royal (1821)(10)(arr.3), Paris
BECKER & CHEMIN  

Brevet de 1842 : "121° Le brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans délivré, le 31 octobre 1842 aux sieurs Becher et Chemin, à Paris, pour une disposition verticale de pianos, ornés d'une glace ou non, ayant la puissance de son d'un piano à queue, et n'occupant que la place d'une armoire ordinaire." Bulletin des lois de la République française, 01/1845, p. 612 (13) (Gallica)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1842-43

BECKER Jean Baptiste et CHEMIN François (*1842)

BECKER (x1843)

51, rue de Charenton (1842)(13)(arr.12), 26, rue Traversière Saint-Antoine (1842)(13)(arr.12), 12, rue du faubourg Saint-Anoine (x1843)(arr.12), Paris
BECKERS G.
| BECQUERS | BECKER
 

'Pianos et harpes'

'Facteur de pianos' et 'Facteur de harpes' ca. 1836-41; (**1841)

 

 

25, rue du Faubourg Montmartre (*1836)(***1838)(arr.9), Paris

 

BECKERS Jean

(1772 - 1839)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos et de harpes' (°1807) Paris
 

BECKNER

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
BEDER  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

VOIR AUSSI ...

... autres avec le nom BEDER : BEDER (°1913) à Meudon, et un BEDER à Bruxelles.

 

Paris
BEDER et GUGENHEIM  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Manufacture de pianos'  (°1913) Meudon
BÉDEVILLE G.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1894) Montbéliard (Doubs)
BEGHIN Pierre

 

Piano carré ca. 1830, MIM Bruxelles, Belgique

 

'Facteur de pianos' ca. 1830 Paris
BEHRENS Père 'Facteur de pianos' ca. 1870 20, rue de Dragon (**1870)(arr.6), Paris
BEILHARTZ 'Facteur de pianos' ca. 1867  

12, impasse Gaudelet (***1867)(arr.11), Paris

 

BEILHARTZ  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-06

 

62, boulevard Jacquart (*1903)(*1905)(*1906), Calais
BEILHARTZ  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922

Fabriqué par KLEIN (°1791)

 

34, rue Ramey (*1922)(arr.18), Montreuil
BEILHARTZ - COLARD  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

VOIR AUSSI ...

BEILHARTZ à Besançon en 1900. Ce n'est pas très loin de Pontarlier.

 

Pontarlier
BEILHARTZ Edouard  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Besançon
BEILHARTZ Jules  

Brevet de 1877 : "121,358. Brevet de quinze ans, 4 décembre 1877; Beilhartz, à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Perfectionnements au piano vertical." Bulletin des lois de la République française, 01/1879, p. 111 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-79

BEILHARTZ J. (*1876)

"Séparations de biens [...] Beilhartz (Jules) - 6 nov. 1879. - Boulogne-sur-Mer." Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 28/12/1879, p. 212 (Gallica)

38, rue des Religieuses-Angl. (*1875)(*1876), Boulogne-sur-Mer
BEILHARTZ Pierre-Jules  

'Facteur de pianos' ca. 1865

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1865 (25)

 

Nancy
BELCOURT  

'Facteur de pianos' ca. 1870-77

 

21, rue Neuve Coquenard (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(arr.9), Paris
BEKER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1835

Il y avait un ouvrier-caissier et 'tableur' chez PLEYEL avec le nom BEKER vers 1849-58. (20)

 

18, rue des Francs Bourgeois-Saint-Michel (*1835)(arr.3), Paris
BÉLÉDIN    

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1872-1913

Fondation en 1872

BELEDIN Mme. (*1893)

BELEDIN F. (*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1907)(*1909)(*1913)(**1921)

7, rue Santeuil (*1875)(*1876)(*1895)(*1896), Passage Pommeraye (*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1907)(*1909), 15 à 23, Passage Pommeraye (*1913), 15-17, Passage Pommeraye (**1921), Nantes
BELHACHE G.  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Membre de l' Association des ouvriers facteurs de pianos de Paris ? (°1849)

 

Paris
BELHOMME  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BELL Martin  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1832)

Paris

BELLEGUEULE  

Marchand d'instruments de musiques ca. 1864

"BELLEGUEULE, magasin de musique et d'instruments, romances nouvelles pour pianos des meilleurs auteurs, et en général tout ce qui a rapport à la musique et aux instrum., rue Delambre, 24." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 616 (Gallica)

 

24, rue Delambre (yy1864), Amines
BELLENGER Félix Isidore
| BELLANGER

(ca. 1823 - ?)(x1878)

 

CAEN - "Rapport sur un Piano confectionné par M. Bellanger fils, luthier à Caen; M. Bellenger a exposé un piano qui, considéré comme un ouvrage d'ébénisterie, est parfaitement exécuté. Considéré comme instrument de musique, il répond très bien à l'impulsion de l'exécutant; il produit des sons fort agréables. On pense que la salle, qui est très-humide et où l'instrument a été déposé pendant quinze jours, lui a été défavorable, et qu'elle a empêché de l'apprécier rigoureusement. La Commission l'a examiné dans l'intérieur; telle a hasardé de faire quelques objections à M. Bellenger, par le désir de perfectionner la lutherie à Caen. Mais elle doit s'empresser de déclarer que les efforts heureux de cet artiste méritent les plus grands éloges et tous les encouragemens que la Société pourrait accorder aux arts." Mémoires, Société d'agriculture et de commerce de Caen, 1836, p. 123

 

  Pianos carrés

'Luthier, facteur de pianos' ca. 1830-76,  élève de LEBRETON

BELLENGER Fils (**1834)

Avait exposé 'un piano' sur l'Exposition des Produits des Arts à Calvados en 1834.

"M. Bellanger [sic], élève de Lebreton, établi à Caen, se place avec avantage près des artistes que nous venons de nommer." De l'état de la musique en Normandie: depuis le IXe siècle, Emma Chuppin de Germigny, 1837, p. 101

BELLENGER Ad. (*1875)(*1876)

Liste des exposants Caen, 1836

19, rue de l'Oratoire (**1834), 4, rue des Jacobins (*1875)(*1876), Caen
BELLET Eugène

 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 

'Facteur de pianos' (°1864)

Paris 
BELLET E.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1865)

Nice (Alpes-Maritimes)

BELLIER Jules  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1905) Chambéry
BELLIER Victor  

'Facteur de pianos breveté' ca. 1864-66

BELLIER A. (yy1882)(yy1883), accordeur

Brevet de 1864 : "409° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée février 1864, au secrétariat de la Préfecture du département des Bouches-du-Marseille, pour l'application d'une genouillère aux pianos." Bulletin des lois de la République française', France, Imprimerie nationale, 1866, p. 210

 

[14-]16, boulevard Gazzino (1864)(xxx1865)(yy1866), 34, Trev. du Chapitre (yy1882), 42, rue de la Bibliothèque (yy1883),  Marseille
BELLOT Louis  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1906) Clermont-Ferrand
BELLOT Louis Charles   'Facteur de clavecins' vers 1750 Paris
BELOUET Georges Ernest  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1879-1904

Élève de PLEYEL et WOLFF (°1807)(1855)(1867).

1904 - "Liquidation judicaire - Paris.— BELOUËT (Georges, Ernest), facteur de pianos, 32, Provence.— 12 avril 1904. — J. C. M. Taconnet. — L M. Ponchelet." Archives commerciales de la France. 16/04/1904, p. 473 (Gallica)  -  LIQUIDATIONS JUDICIAIRES - jugements du 11 avril 1904 - Belouet, facteur de pianos, rue de Provence, 32, demeurant rue de la Victoire, 43. M. Taconnet, juge commissaire." Le Petit Parisien, 14/04/1904, p. 6 (Gallica)

 

32, rue de Provence (**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(*1893)(*1903)(1904)(arr.9), 1, rue Saint-Georges (*1903)(arr.9), Paris
BENACCI  

BENACCI
sur ce site

 

PUBLICITÉ

Cliquer sur le lien ci-dessus.

 

 

'Marchands de pianos', 'Facteur de pianos' (*1860)

BENACCI et PESCHIER et Cie (1844)

J. BENACCI - PESCHIER et Cie (1844)(y1845)(x1853)(*1860)

 

3, rue Saint-Côme (xx1839), 2, rue Saint-Côme (1843)(1844)(x1853), 43, Place Saint-Pierre (***1843), 2, rue Saint-Dominique (*1860), Lyon
BENARD 'Facteur de pianos' ca. 1845 46, rue de l'Université (**1845)(arr.7), Paris
BENARD-CHAMP

 

Ce facteur a aussi producé des pianos pour autres marques : BEUSCHER (Paris)(°1850) | BRUDERMANN (Paris)(°1900) | CHENAUD (Evreux)(°1896) | CROISSANDEAU (°1880) | DESFORGES (Le Havre)(°?) | GERVAIS (Paris)(°?) | JAVELIER (°1879) | KÖCHLY (Bourges)(°1818)

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1903-09

Successeur de HANEL, BENARD et Cie (°1888) dès 1897.

"Paris. — Modification. — Société HANEL, BÉNARD et Cie, Société des facteurs de pianos de Paris, 54, Poissonniers. — Nomination de M. Champ en remplacement de M. Hanel démissionnaire, comme membre de la société dont la raison devient BÉNARD, CHAMP et Cie. :— Délib. du 2 mai 97. — A. P." Archives commerciales de la France. 22/05/1897, p. 630 (Gallica)

Membre et successeur de SOCIÉTÉ DE FACTEURS DE PIANOS DE PARIS (°1849) et 'Manuel du Spéculateur à la bourse', 1855,  p. 363 - 364

Succ. par CHAMP-RAMEAU dès 1905.

 

54, rue des Poissonniers (*1903)[(*1909)](arr.18), Paris

BENARD Louis Charles 'Facteur de clavecins et de Forté-piano' dès 1776-90  

rue faubourg Saint-Martin (*1779), 33, rue de Montmorency (*1788)(***1789)(arr.3), 15, rue Beaubourg (1790)(4)(arr.4), Paris

 

BENIQUE H.
 | BENIGNE

 

"Benigne H., pianos et harpes à vendre et à louer." Agenda musical, Paris, 1835 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1835

18, rue Guénégaud (**1835)(1840)(**1841)(z1842)(arr.6), Paris
BENNON L.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1850

Paris
BENOIST Ferdinand  

'Facteur de pianos' ca.  1858

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1851-53, 1856-57, 1859, 1861, 1864 (25)

 

Nancy
BENOIST  

'Facteur de pianos' ca. 1856

 

31, rue Meslay (xx1856)(arr.3), Paris
BENOIST

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1883-99

BENOIST Mme. (**1883)(**1884)(**1885)(*1893)

"BENOIST, — 29, rue Madame, Paris. Location, accords, réparations. Occasions. Pianos de toutes marques." Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie, 1899, p. 447 (Gallica)

 

25, rue de Douai (**1883)(**1884)(arr.9), 51, rue de Douai (**1885)(*1893)(arr.9), 29, rue Madame (**1895)(***1899)(arr.6), Paris
BENOIT   Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur de pianos ca 1875-76 8, rue Constitution (*1875)(*1876), Nancy
BENOIT J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1925) Paris
BENOÎT Jules

 

 

 

"Benoît, fab. de pianos en tous genres (comm., exp.), de la Chapelle, 75." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1873, p. 206 (Gallica)

 

 

Pianos droits

Facteur de pianos ca. 1864-78

Succ. de FLEIG (**1864)

BENOÎT Jules (**1864)(**1870)(**1871)(**1873)

BENOÎT Louis (**1878)

Cartouche comparable avec celle de BAUDET (°1853), ils ont eu un atelier dans le même arrondissement, mais également dans la même rue : rue des Ecluses-Saint-Martin.


(la suite)

"Benoît (Louis), 1er prix, exposit. Londres 1865, facteur de pianos de luxe, spec. fi. pianos genre Boule et Louis XVI, Ecluses-St-Martin, 38, passage Feuillet, 4." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1878, p. 1348 (Gallica)

1ste Prix Sydenham, 1865

 

9, rue des Gardes la Chapelle (**1866)(arr.20), 71, rue de la Constitution (1871)(arr.?), 75, [Grande] rue de la Chapelle (**1864)(**1870)(**1871)(x1873)(arr.18), 71, rue de la Chapelle (**1871)(**1873)(arr.18), 38, rue des Ecluses-Saint-Martin (*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(arr.10), 4, passage Feuillet (*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(arr.10),  Paris
BENOIT - LEMAIRE  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos

St. Omer
BENOIST Vve. Marie Elisabeth
| BENOIT | MARCEL
 

'Propriétaire puis marchande d'ouvrages et instruments de musique' et éditeur

MEISSONNIER & MARCEL [Mme. BENOIT/ BENOIST] (1810)(10)

Veuve de BENOIST [BENOIT] Pierre Paul. Le 05/11/1810, dans un acte sous sign. privé, entre ladite veuve et le sieur MEISSONNIER Jean Antoine, auteur et professeur de musique, même rue n°, se sont associés pour tenir et exercer, sous le nom de MEISSONNIER et compagnie, le commerce d'ouvrages et instruments de musique à cordes de Naples, etc. (10) Voir MARCEL Marie Elisabeth et Jean Antoine MEISSONNIER.

 

20, rue de Richelieu (1810)(10)(xx1814)(xx1815)(xx1817)(arr.1), 6, rue Vivienne (xx1821)(arr.2), Paris
BENSA Gérard  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1874-76

 

44, rue d'Aubagne (xxx1874)(*1875)(*1876), Marseille
BÉRARD 'Facteur de pianos' (x1862) Avignon
BÉRARD  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

Il y avait un ouvrier-finisseur chez PLEYEL avec le nom BÉRARD vers 1854-59. (20)

Paris
BÉRAT E.

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1875-1903

BÉRAT Fils (?)

"Clôture de faillites pour insuffisance d'actif: Berat, facteur de pianos, 36, Traversière." Archives commerciales de la France. 20/12/1899, p. 1609 (Gallica)

BÉRAT Alexandre Maurice (1903)

"RÉOUVERTURES DE FAILLITES - Asnières. -- BERAT (Maurice, Alexandre), facteur de pianos, 36, Traversière. — 6 fév. 1903.; — S. M. Baudry." Archives commerciales de la France. 21/02/1903, p. 228 (Gallica)

 

113, boulevard Voltaire (*1875)(arr.11), Paris

13, rue de Paris (187?), 36, Traversière (1899)(1903), Asnières-sur-Seine

BÉRAT Abel  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1892-1913

Fondation en 1892 (*1913)

 

4, parvis Saint-Maurice (*1898)(*1899), 15, rue du Molinel (*1905)(*1906), 88, rue de Paris (*1913), Lille
BERGER Facteur et/ou marchand de pianos mécaniques ca. ?? Paris
BERGER 'Facteur de pianos' ca. ?? Mulhouse
BERGER Adam 'Facteur de pianos' ca. ?? France
BERGER Henri  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1925

"BERGER (Henri), Rouffach (Haut-Rhin). T. 24. Pianos et orchestrions électriques. Pianos de violon électriques et pianolas. Instruments de musique. Rouleaux de musique perforés. (17-21450)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 

Rouffach (Haut-Rhin)
BERGER Jean Antoine

(1719 - 1777)

 

"Nouveau Clavessin organisé de Berger Organiste de Grenoble. Ce Clavessin ne diffère presque pas à l'extérieur des Clavessins ordinaires mais la personne qui joue, peut à Son gré augmenter ou diminuer le son de l'instrument; en poussant avec le genou la queue d'un levier qui fait agir une sourdine : l'un des claviers communique à l'orgue & l'autre au Clavecin, de force qu'on peut les jouer ensemble ou séparément; mais la manière dont l'Artiste opère pour enfler & diminuer le son de l'orgue a paru neuve ingénieuse, & lui a mérité les éloges & l'approbation de l'Académie." Supplément aux tablettes royales de renommée et d'indication des négocians, [...] de la ville de Paris et autres villes du royaume, 1782-1792, p. 45 (Gallica)

"(Jean-Antoine BERGER), organiste de l'église cathédrale de Grenoble, né en 1719, mort en 1777, se fît estimer non - seulement par ses talens pour la musique, mais encore par la découverte qu'il fit dans la mécanique des instrumens.  (la suite )

 

'Organiste', inventeur 17ème siècle

Il sut faire rendre à l'épinette, non seulement le jeu du luth, celui de la harpe, forte-piano, mais crescendo, regardé en effet comme impossible à trouver. En 1762, il alla à Paris faire part de sa découverte à l'académie des sciences, qui lui en donna des certificats. Il l'avait adaptée à l'orgue, de manière que, sans appuyer plus ou moins le doigt sur la touche, pour imiter le piano, le forte ou le crescendo, il suffisait que le genou ou le pied pressât un levier où la mécanique correspondait, et alors on avait des sons plus ou moins forts. Le peu de soins qu'on eut à accueillir cette découverte intéressante, l'a peut-être fait perdre pour toujours. Son fils, musicien estimé, n'a rien trouvé après sa mort qui le concernât." Histoire abrégée de la vie de François de Bonne, duc de Lesdiguières, pair et dernier connétable de France, 1802, p. 179 (Gallica)

Grenoble
BERGERET Emile Laurent

Brevet de 1861 : "pour un mécanisme à frappement par derrière, applicable aux pianos." Bulletin des lois, Volume 20, France, 1863, p. 698

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1861-76

E. BERGERET & Cie (y1864)

BERGERET Mme. Veuve (*1875)(*1876)

Fabricant M. CAUZIER & Fils ?

ARAGON - "Bergeret (E). «Francia» «Burdeos». Pianos, retraido de tomar parte puesto que no ha asistido, ignorándose el por qué." Suplemento á la Memoria descriptiva de la fabricacion de la mesa de billar, 1868, p. 9

Mention honorable Bésançon, 1862 | Médaille d'argent Bayonne, 1864 | Liste des exposants, Aragon, Espagne, 1868 | Liste des exposants Bordeaux, 1865

 

(Paris)

 29, rue des Fossés-de-l'Intendance (xx1861)(xx1862)(xxx1863), 6, place Tourny (y1864), 7, Place Tourny (1864), 42, cours de Tourny (*1875)(*1876), Bordeaux

BERIER Charles

(1786 - 1841)(10)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1841

Époux de BLONDEL Marie Françoise (10).

 

90, rue de Cléry (1841)(10)(arr.2), Paris
BERJONNEAU Jean

(1786 - ?)(10)

 

'Fabricant de cordes à piano' ca. 1806

"Sa description physique est complète. Il est né le 11/05/1786 à Bordeaux. Époux de NOEL Mageruerite." (10)

 

6, rue de l'Egout (1806)(10)(arr.4), Paris
BERJONNEAU Pierre 'Fabricant de cordes à piano', début 19ème siècle. Paris
BERLY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1853

Succ. de TINTORER

BERLY C. & Cie (x1853)

 

5-7, rue du Puits Gaillot (x1853), Lyon
BERLINGUER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

 

Corse ???
BERLIOZ V.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1902) Annecy
BERMOND  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1884) Bordeaux
BERMOND  

'Facteur de pianos' ca. 1930, succursale de BERMOND à Bordeaux, ci-dessus

Succ. par PETIT en 1930. (Archives commerciales de la France, 15/12/1930, p. 6720 (Gallica))

 

27, rue Gambetta (1930), Royan
 BERNADAR Camille et Cie
| BERNADAC
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871

 

15, rue Monsigny (**1871)(arr.2), Paris
BERNARD 'Facteur de pianos' ca. (x1864) Valenton, (Seine-et-Oise)
BERNARD 'Facteur de pianos' ca. 1856 42, rue Rochechouart (xx1856)(arr.9), Paris
BERNARD  

'Facteur de pianos', fin 18ème siècle.

"BERNARD, 'ébéniste et facteur de forte-piano, fait toutes sortes de meubles en bois d'ébène et toutes sortes de bois étrangers." Ville d'Angers. Inventaire du musée d'antiquités Saint-Jean et Toussaint, avec le concours de A. Michel,..., 1884, p. 363 (Gallica)

 

1000, rue de la Roë (?), Angers
BERNARD André  

Luthier et facteur de pianos ca. 1904; (18) p. 50

Né en Belgique, à Liège, 1904 - 1910, et associé avec son frère Auguste BERNARD.

 

Paris
BERNARD Antoine  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1923) Paris
BERNARD-ANTHONY

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893 42, rue Bellain (*1893), Douai
BERNARD Auguste  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

Né en Belgique, à Liège.  (18) p. 51

Apprisentage dans les ateliers d'Augustin GAVEAU (°1911).

 

Paris
BERNARD Jean Albert  

'Facteur de pianos' ca. 1887

SOUS-MARQUE

  'Paolo AMIATI, Paris' (21), dès 1887.

 

8, rue Sainte-Catherine (1887)(21), Bordeaux
BERNARD Maurice  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895

SOUS-MARQUE

'Le MOZART' dès 1895 (21).

 

8bis, rue Turbigo (1895)(21), Paris
BERNARD Pierre Antoine Daniel 'Facteur de pianos' ca. 1836 (10)  

1, rue Boudreau (x1840)?(arr.9), Paris

 

BERNARDEL Gustave Adolphe

 

"Bernardel, vente et réparat. de pianos, Croix P. Champ, 21." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde, 1854, p. 867-868 (Gallica)

"Bernardel et fils, location, accord, spécialité exportation, Croix des Petits-Champs, 31." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

"Gand, et Bernardel frères, rue Croix-des-Petits-Champs, 21." Annuaire Général de la Musique, 1888

 

'Facteur de pianos' ca. 1855-88

Époux de DARIES (1851)(10)

PAURELLE Jeune & BERNARDEL, voir PAURELLE vers 1847.

BERNARDEL & Fils (*1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)

GAND & BERNARDEL Frères (**1880)(**1881)(**1888), voir GAND

Médaille de la 1ère classe, 1855

10, rue Cloche-Perche (*1847)(x1847), 25, rue Blue (**1856)(arr.9), 21, rue Croix des Petits Champs (**1854)(yy1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(*1862)(xxx1862)(***1863)(**1864)(**1880)(**1881)(**1888)(arr.1), Paris
BERNARDEL Léon  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900

Médaille de bronze Paris, 1900

 

Paris
BERNARDINI  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1856)

Paris

BERNARDO-ANGELO  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

VOIR AUSSI ...

  ANGELO.

 

7, rue Guichard (*1909)(*1910)(arr.16), Paris
BERNDDER Joseph

(ca. 1811 - 1859)(10)

'Fabricant de pianos' ca. 1859

3, rue de l'École (1859)(10)(arr.6), Paris

BERNER Rodolphe  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1865)

Marseille

BERNET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

 

21, rue du Village (*1875)(*1876), Marseille
BERNET-STAUB  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Succ. de STAUB (°1848)

Nancy - Jarville

BERNHARD  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1864

 

45, rue du fauourg Saint-Martin (**1864)(arr.10), Paris
BERNHARDT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1931

BERNHARDT et FUHRMANN (avant 1931)

1931 - "Déclaration de faillite - STRASBOURG.— Maison BERNHARDT et FUHRMANN, pianos, 16, bd Victoire. - 10 juin 1931." Archives commerciales de la France, 17/07/1931, p. 3522 (Gallica)

 

16, boulevard Victoire (1931), Strasbourg
BERNHARDT  

"Bernhardt aîné fils et Cie, (Ernest Bernhardt fils, successeur), quatre médailles aux expositions nationales, fabrication spéciale pour l'importation, Francs-Bourgeois-Marais, 33, ci-devant rue de la Roquette, maison à Londres." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1873, p. 1240 (Gallica)

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1852-88

BERNHARDT A. et E. fils et Co. (**1854) - BERNHARD Fils & co

BERNHARDT A. et F. fils et Co. (xx1856)

BERNHARDT A. Fils & Cie (xx1860)(xxx1862)(yy1864)

BERNHARDT Ainé Fils et Cie (xx1857)(**1870)(**1871)(*1875)(*1876) Ernest Bernhardt

BERNHARDT Ernest fils, successeur (**1873)(**1876)(**1877)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)

 

80, rue du Faubourg Poissonnière (***1852)(**1854)(xxx1855)(yy1855)(arr.9), 96, rue de la Roquette (xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(**1864)(yy1864)(arr.11), 39, rue de Lancry (**1864)(arr.10), 9, rue Saint-Ambroise (*1876)(**1876)(**1877)(arr.11), 22, rue des Francs Bourgeois, ci-devant rue de la Roquette (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.4), Paris

 

Maison à Londres (**1873)

BERNHARDT Louis

(1807 - ?)(12)

 

 BERNHARDT BREUGELMANS

"Op last van den Heer L. BERNHARDT. Piano-Fabriekant te Parijs, rue Bleue 25.  Mij begeven hebbende met twee Getuigen bij den Heer BREUGELMAN, Piano-Fabriekant, wonende op de Heerenmarkt, tegenover de Weldadigheid, heb ik bevonden, dat er Piano's waren, die mijn Naam droegen van L. BERNHARDT TE PARIJS, deze Piano's zijn niet uit mijne Fabriek EN VERKLAAR DEZE VOOR VALSCH FABRIEKAAT, iets dat zeer nadeelig is voor mijne verkregene reputatie in Holland. Het geëerde Publiek wordt attent gemaakt, dat dezelve te bezigtigen zijn bij den Magazijnhouder CONSTANTIN DE PROUW, Madame STEUP, Mr. KETNER, Mr. KNIPSCHEER, Mr. LENSING, enz. De Heer BREUGELMAN zal vervolgd worden volgens de Wet, bij aldien hij Piano's Verkoopt met mijnen Naam. (1637) ___ L. BERNHARDT." Algemeen Handelsblad, 30/01/1857, p. 4

BERNHARDT NISSEN

"Attention. Je soussigné LOUIS BERNHARDT, facteur de PIANOS à Paris, déclare avoir obtenu un brevet de 15 années, le 29 Janvier 1858, pour un nouveau système de pointage du chevalet sur la table d'harmonie, c'est a dire, que j'ai donné le cordage voulu par trois pointes; par ce moyen j'évite tout contre tirage et toute fatigue pour la table d'harmonie. J'apprends que Monsieur J. J. NISSEN d'Amsterdam a exposé un PIANO Fabriqué sur mon système, et a l'invention de prendre un brevet comme inventeur de ce système, quand ce ne serait de sa part que copie, ou contrefaçon. On peut s'assurer de la vérité en voyant mes PIANOS chez Ms. Ms. ZWEERS & Cie. et C. DE PROUW à Amsterdam, Ms. Ms. PALING et RIJKEN frères et DE LANGE à Rotterdam, Ms. Ms. RAHR et OSTERBAAN à Utrecht, et dans beaucoup d'autres magasins de PIANOS en Hollande. L. BERNHARDT." Nieuwe Amsterdamsche Courant, Algemeen Handelsblad, 22/08/1861, p. 4

"Je Soussigné ayant lu une annonce sous N° 14417 dans le Handelsblad du 22 Août de Mr. Louis Bernhardt, facteur de pianos à Paris, déclare avoir déjà fabriqué mes pianos d'après mon nouveau système de pointage du chevalet sur la table d'harmonie en 1857, et que je les ai livré à les sieurs Familles respectables dans les Pays Bas et les Indes, dont j'invite Mr. L. Bernardt [sic] de vouloir se convaincre chez moi, à défaut de quoi à mon tour j'ai le droit de considérer son annonce comme d'aucune valeur et de l'accuser de contrefaçon. En 1859 à l'Exposition Provinciale qui a lieu dans le Parc de c./V., une [sic] Piano fabriquée [sic] d'après mon nouveau système a été exposée par moi, et alors, encouragé par la commission de l'exposition, j'ai demandé brevet d'invention, lequel brevet m'est alloué en 1860. Mr. L. B. semble ignorer cette circonstance, car il pense que j'ai besoin d'un brevet. Par conséquent je déclare que Mr. LOUIS BERNHARDT a absolument tort de vouloir s'approprier la priorité de l'invention, et qu'il a prêté l'oreille à fausses illucidations. D'autres annonces ne seront par répondues. Amsterdam, 24 Août 1861. J. J. NISSEN, fabriquant de pianos (14701)." Algemeen Handelsblad 27/08/1861, p. 6 - Voir NISSEN  à Amsterdam, Pays Bas

 

'Fabricant de pianos' ca. 1834-81

Né à Paris, mais son père était né en Prusse, aujourd'hui Allemagne. (12)
Certificat de non-naturalisation en 1828 (12)

Il a eu aussi un succursale à Rotterdam, Pays-Bas.

Fils de BERNHARDT Pierre-Antoine-Daniel (°1824)

Brevet de 1858 : "20190. Brevet d'invention de quinze ans. En date du 27 janvier 1858, Au sieur Bernhardt, à Paris, Pour un nouveau pointage sur le chevalet de la table d'harmonie des pianos. Pour effectuer le pointage des cordes sur le chevalet de la table d'harmonie dans les pianos, et éviter ainsi ce que l'on nomme le frisement des cordes, on a fait usage jusqu'à ce jour de deux pointes d'une direction ou pente différente en donnant le coude voulu; mais ce système à deux pointes a l'inconvénient de produire un tirage énorme contre le chevalet, ce qui tend à le décoller d'avec la table d'harmonie et par suite à fendre cette dernière et aussi le chevalet. Cet inconvénient, excessivement grave, que reconnaissent tous les facteurs de pianos n'avait pu encore être évité; mais plus heureux que mes confrères, je suis parvenu par mes recherches laborieuses à imaginer un nouveau pointage de cordes sur le chevalet de la table d'harmonie qui a l'avantage de ne produire aucune tendance au déplacement ou décollage du cheval, et dès lors ne fatigue en aucune manière ce dernier ni la table d'harmonie. [...]" Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d 'invention, Volume 66, 1869, p. 292

6, rue de Touraine (1834)(10)(arr.4), 17, rue Saint-Maur Faubourg du Temple (1834)(10)(yy1839)(*1842)(1844)(**1846)(arr.11), 25, rue Bleue (xxx1855)(yy1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(yy1864)(arr.9), 39, rue de Lancry (**1870)(**1871)(arr.10), 139, rue Saint Maur (*1875)(*1876)(**1876)(arr.11), 167, rue Saint-Maur (**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(arr.11), Paris
 BERNHARDT Pierre Antoine Daniel  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1824)

Paris

BERNIER  

'Facteur de pianos' ca. 1787, invention d'un piano pour des enfants.

"Klavier. Herr Bernier in Paris hat im J. 1787. Klaviere und Forte Piano's für Kinder erfunden, welche den Unbequemlichkeiten und Nachtheilen vorbeugen, die für Kinder, wegen der Kleinheit ihrer hände, bey dem Spielen auf gewohnlichen Klavieren erwachsen." Technologisches Wörterbuch oder alphabetische Erklärung aller ..., Volume 6, 1793, p. 265

 

Paris
BERNIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1911

Peut être famille des BERNIER ci-dessus ?

BERNIER Père et Fils (1911), succ. de BRÉBION : "Vendeur : Brébion - Acquéreur : Bernier père et fils - Domicile élu pour les oppositions : 4, La Vacquerie - Entrée en jouissance : 17 juin - Fonds vendu : Mat., outillagr et modèles d'un F. de pianos, 3, Immeubles-Industriels." Archives commerciales de la France, 21/06/1911, p. 830 (Gallica)

 

3, rue Immeubles-Industriels (1911)(arr.11), Paris
 

BERNIER

 

 

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1844

'Outils pour menuisiers, facteurs de pianos' (**1844)

"ébénistes - anc. KLEIN" (**1844)

BERNIER Aîné et Frère (**1844)

91, rue Faubourg Saint-Antoine (**1844)(arr.11), Paris
BERNIER C.  

"BERNIER (C), accord et réparation de pianos, nettoyage et raccommodage de meubles, cour Commerce, 49, faub. St-Honoré, 123." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 234 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1864 49, Cour Commerce faubourg Saint-Honoré (yy1864)(arr.8), Paris
BERNIER (Jean) Charles

(1803 - 1847)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1847

Célibataire (10)

Probablement il était un ouvrier-claviste chez PLEYEL dans la première moitié du 19ème siècle. (20)

 

8, rue de Chabrol (1847)(10)(arr.10), Paris
BERNIOL Fr.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922

 

17, cours de Vincennes (*1922)(arr.20), Paris
BERSAGEON
| BERSAGEONI
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-79

 

36, rue de Penthièvre (*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(arr.8), Paris
 

BERTAQUI Mathurin Martin

(1799 - 1810)(10)

 

 

'Ouvrier facteur de pianos' (10)

Époux de DESCAMPS Joséphine Marie (1840)(10)

 

87, rue du faubourg Saint Denis (1840)(10)(arr.10), Paris
BERTHAUT

Pianos droits

 

'Facteur de pianos' ca. 1868-86

VALÉRY D. BERTHAUT, HAURILLON et Cie (1882)

"Paris — Formation de la Société aux nom collectif Valéry-D. BERTHAUT, HAURILLON et Cie, dite union des facteurs de pianos, rue Bellefond, 22 bis — Durée: 20 ans — Cap.: 20,000 fr. — Acte du 28 juin 1882. — A. P."  Archives commerciales de la France. 06/07/1882, p. 914 (Gallica)

VALÉRY-DIZEN-GREMEL, HAURILLON et Cie (1886)

"Paris. —Dissolution, à partir du 8 juil. 1886, de la Société VALÉRY-DIZEN-GREMEL, HAURILLON et Cie, dite Union des facteurs de pianos, rue Bellefond, 22 bis. — Liquid. : M. Jouffroy, gérant de la Société. — Délib. du même jour.— A. P." Archives commerciales de la France, 14/07/1886, p. 866 (Gallica)

La même adresse comme BELLET Eugène et FISSORE Joseph Père (°1860), les deux probablement aussi membre d' UNION DES FACTEURS DE PIANOS.

 

139, rue faubourg Saint-Martin (x1868)(arr.10), 22 bis, rue Bellefond (1882)(1886)(arr.9), 57, rue de la Mare (*1886), Paris
BERTHAUT  'Facteur de pianos' ca. 1886-91  

57, rue de la Mare (*1886)(*1887-88)(arr.20), 116, rue des Couronnes (*1891)(arr.20), Belleville

 

BERTHET  

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893 7, rue des Arches (*1893), Lyon
BERTHÉLÉMY R.  

TÊTE D'UNE FACTURE

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19?? 8, rue Bossuet (?), Dijon
 

BERTHEMET Antoine

(1778 - 1831)(10)

 

 'Ouvrier en pianos' ca. 1831 (10)  

9, rue du faubourg Saint Denis (1831)(10)(arr.10), Paris

 

BERTHIER 'Facteur de pianos' ca. 1857 138, rue Ménilmontant (xx1857)(arr.20), Paris
BERTHIER George  

Facteur et/ou marchand de pianos

 

3, rue Gérot (F1958), Auxerre
BERTHIER P. A.  

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

BERTHIER Alex (?)

VOIR AUSSI ...

  VANDENBROUCKE & BERTHIER

 

Paris
BERTIN  

Pub dans 'Album d'Étrennes', 1865

Pub dans 'Le Moniteur de l'Exposition universelle de 1867', 28/02/1866, p. 7 (Gallica)

"La Société Bertin et Cie vient d'introduire une réforme radicale dans la fabrication et la vente de ces intruments et elle est parvenue à pouvoir les vendre à des prix accessibles aux plus modestes fortunes. Elle a aussi pour la location d'excellents pianos à des prix modérés. Il est bien entendu que le bon marché exceptionnel des pianos Bertin n'influe en rien sur leur qualité. Comme solidité, pureté de son, délicatesse de mécanisme, ils égalent ceux des fabriques les plus renommées. On peut voir et essayer les pianos Bertin dans le local de la Société, passage Choiseul, no 4. Cette visite sera en outre pour les amateurs une occasion d'entendre les excellents artistes qui se donnent tous les jours rendez-vous à la maison Bertin et remplissent le passage Choiseul d'harmonie et de gaîté." L'Union des arts. Nouvelles des beaux-arts, des lettres et des théâtres, 1864, p. 121 (Gallica)

"FABRIQUE DE PIANOS DE BERTIN & CIE - 4, Passage Choiseul, 4,
PIANOS droits, palissandre, 7 octave - 700 fr.
— demi obliques - 800
— obliques - 1000
— grands obliques - 1500
Ces instruments perfectionnés sont remarquables par leur solidité, la puissance et la pureté de leurs sons, la légèreté et l'égalité de leur mécanisme 200 Pianos à louer à 12, 16, 20 ct 25 francs par mois MAISON DE CONFIANCE.—GARANTIE SÉRIEUSE."
Album-étrennes, L'ami du foyer illustré, 1865 (Gallica)

"[...] — Je suis, madame, très-heureuse de pouvoir vous enseigner des pianos excellents, qui ne sont malheureusement pas assez connus, ce sont les pianos Bertin et Cie. Les pianos obliques de cette maison ont la force et la puissance des pianos à queue. Les soins les plus minutieux sont apportés à leur fabrication; ils sont sonores et harmonieux, ils gardent parfaitement l'accord, ils ne subissent pas les influences atmosphériques, ils voyagent sans éprouver aucun dérangement; les pianos de Bertin sont des chefs-d'œuvre de perfection qui font le succès des artistes, et aident les élèves à le devenir, quand les parents et les professeurs ont le bon esprit de choisir avant tout un bon piano pour faire commencer les élèves, contrairement à ceux qui croient qu'il suflit d'un mauvais instrument pour commencer et qui ne réussissent jamais à faire un artiste en voulant faire une sotte économie; puisque vous êtes musicienne, allez, madame, au passage Choiseul, 4, essayer les pianos Bertin, et jugez-les !" L'artiste: revue de l'art contemporain, 1866, p. 213

"PIANOS BERTIN ET CIE - 400 pianos neufs à 10, 20 et 25 fr. par mois. Paris, 10, rue Neuve-Saint-Augustin." Le Figaro, 01/04/1870, p. 4 (Gallica)

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1864-88 et éditeur de musique (zz1864), p. 218-219

BERTIN Eugène (**1864)

BERTIN & Cie (zz1864)

1864 - Société formation en 1864 : "Bertin et Cie. — M. Bertin et un commanditaire. — Fabrication, vente et location de pianos; durée 3, 6 ou 9 ans; siège passage Choiseul, 4." Bulletin général des faillites. Déclarations, concordats, répartitions, formations, dissolutions de sociétés, 16/02/1864, p. 11 (Gallica)

1868 - "Publications de Mariages. [...] 2° arrondissement. - Entre [...] M. Bertin, facteur de pianos, passage Choiseul, 4, et Mlle Champion, rentière, boulevard de Latour-Maubourg, 74." La Presse, 29/08/1868, p. 3 (Gallica)

BERTIN & Cie (**1870)(**1871)

BERTIN Eugène (xx1873)(1876)

1873 - "Tribunal de commerce. Déclarations de faillites .[...] Du 23 mars. - [...] Bertin (Eugène), ancien fabricant de pianos et marchand de musique, rue de l'Evêque, 21; J. c., M. Mozet, s. p., M. Bégis, rue des Lombards, 31." La Presse, 26/03/1873, p. 4 (Gallica)

1876 - "Rapport de cloture de faillite pour insuffisance d'actif Paris. — BERTIN (Eugène), fab. de pianos et md de musique, rue Lévêque, 21, Jug. du 9 nov. 1876." Archives commerciales de la France. 23/11/1876, p. 1464 (Gallica)

BERTIN (**1879)

BERTIN & Cie (**1880)(**1883)(**1884)(**1885)

PARIS - "La prochaine exposition universelle a mis égalera ent en émoi les ateliers de nos grands fabricants. Chacun rêve à la médaille. Bertin, facteur de pianos au passage Choiseul, a réalisé le problême du clavecin enserré dans une boîte perpendiculaire, et m'a invité à venir juger des résultats de ses travaux. Outre le plaisir que j'ai eu à entendre les sons mélodieux du nouvel instrument, j'ai recueilli de la bouche du créateur une anecdote dont je vous offre la primeur. Bertin a deux industries. Il est facteur de pianos et éditeur de musique. Il a installé une petite boutique sous le péristyle des Bouffes où il vend les productions des maestri, et il a installé un de ses produits dans un coin de son établissement. Ensuite, il a fait venir un pianiste polonais et l'a prié de toucher du piano pour attirer vers son étalage les passants fuyant la pluie du dehors ou vaquant à leurs affaires. Si les Polonais sont incapables de reconquérir leur indépendante, ils excellent à captiver par leurs aptitudes musicales les oreilles d'un auditoire. Aussi, dès ce premier concert improvisé, la foule était grande dans le passage, la circulation était devenue difficile, et Pasdeloup, que le hasard avait conduit sur les lieux, commençait à craindre pour son entreprise. Bertin reçut tout à coup l'ordre de rentrer son piano et son Polonais. Intrigué, il voulut savoir d'où lui venait cette niche méchante, et il apprit... que la marchande d'oranges, sa voisine, avait provoqué par une plainte l'arrêt de la préfecture de police. En vérité, il y avait là un mystère intéressant à éclaircir... j'ai été aux informations, et j'ai appris que l'industrielle avait jadis été séduite par un pianiste et que depuis cette époque elle a le piano en horreur !" Expo Paris 1867: Les romans du wagon, Adrien Marx

Liste des exposants Paris, 1867

 

57, rue Sainte-Anne (**1864)(arr.2), 4, Passage Choiseul (zz1864)(1865)(**1866)(xxx1868)(arr.2), 4 & 65, Passage Choiseul (x1866)(arr.2), 40, rue Neuve des Petits Champs (**1870)(arr.2), 10, rue Neuve-Saint-Augustin (1870)(**1871)(arr.2), 21, rue L'Evêque (xx1873)(*1875)(*1876)(**1876)(arr.8), 56, rue J. J. Rousseau (**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.1), Paris
BERTIN Emile  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1888

 

146bis, rue de Rennes (**1888)(arr.6), Paris
BERTINI  

 

SOUS-MARQUE

'BERTINI' était une sous-marque de Félix GERVEX (°1848), dès 1899 (21).

 

 Paris
BERTINI C.

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos

Est-il été le créateur du meuble de piano chez MONTAL ???

Paris
BERTON Joseph  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1893) Paris
BERTRAND Charles Joseph

(1808 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1847

Il est né à Arras, Pas de Calais. (10)

 

37, rue de la Montagne Sainte Geneviève (1847)(10)(arr.5), Paris
BERTRINGER Pierre
| BERTINGER

PARIS - "M. BERTRINGER. - Ce facteur expose des pianos droits d'une bonne fabrication. Il y a une remarque à faire, c'est que, généralement, la fabrication française est partout la même, et si à l'Exposition on remarque parmi les pianos verticaux peu d'instruments Excellents, vient qu'aujourd'hui le piano droit s'établit comme une montre à Genève. C'est-à-dire que le travail du piano s'est divisé. Une maison fait les caisses, celle-ci construit les mécaniques, cette autre ne confectionne que des clavecins, et la plupart des facteurs, que nous pourrions appeler des assembleurs, ne font plus que réunir ces diverses parties principales, les ajuster, les finir et les terminer. (la suite )

 

Pianos droits 

'Facteur de pianos' ca. 1852-1910; (*1859)


(la suite)

 Ces facteurs obtenant ainsi, à des prix bien plus faibles que s'ils les faisaient confectionner chez eux, ces parties si compliquées et si minutieuses, peuvent livrer leurs instruments à de meilleures conditions. M. Bertringer a obtenu du jury international en 1867 une Mention HONORABLE."  La musique à l'Exposition universelle de 1867, Louis-Adolphe le Doulcet Pontécoulant, p. 140-141

Mention honorable Paris, 1867

 

13, rue Neuve Guillemin (1852)(10)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(yy1864)(arr.6), 4, rue de Sèvres (*1859)(**1864)(*1867)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(arr.6), 13, rue Casette (**1878)(arr.6), 3, rue Casette (**1879)(arr.6), 12, rue du Dragon (**1885)(**1888)(*1893)(*1903)(*1909)(*1910)(arr.6), Paris
 

BERTTNER L.

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1860

Paris
BESANÇON A.

Facteur et/ou marchand de pianos

 

22, marché Saint-Barthélemy (***1868), Lyon

 

BESNARD A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1910) Paris
BESNARD F.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1886) Paris
BESNARD V.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1863) Avranches
BESSONNARD
| BESONNARD
 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1898) Clermont-Ferrand
BESVILLE  

"PIANOS M. Besville a l'honneur d'informer le public qu'on trouvera dans ses magasins un grand choix de Pianos neufs et d' occassion. Aperçu des prix : Pianos droits d'occasion, depuis 200 fr. Pianos neufs, depuis 500 fr." Journal du Loiret, 01/11/1861, p. 3 (Aurelia.Orleans.fr)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850

BESVILLE & ELFERS (zz1864), voir ELFERS, associé, puis successeur de BESVILLE.

"PIANOS. M. Besville vient d'associer à son commerce de Pianos M. Elfers, facteur et accordeur. Cette maison se charge donc de toutes réparations et accords. Grand choix de Pianos neufs et d' occasion. Prix exceptionnels." Journal du Loiret, 17/10/1864, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

 

rue Jeanne d'Arc (xx1852), Orléans
BETIN Mathurin 'Fabricant de pianos' ca. 1834 rue Boucher (1834)(10)(arr.1), Paris
BEUNON Louis Hippolyte

 

 

 

 

PARIS - "Le piano de M. Beunon a été remarqué à l'exposition pour sa décoration en chêne sculpté. Au concours, cet instrument a été mis au premier rang de la deuxième série des pianos obliques. Le jury, voulant récompenser l'heureux début de M. Beunon, lui accorde la médaille de bronze." Rapport du Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie, France Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie, 1849

PARIS - "M. Beunon, qui a exposé un piano en bois de chêne d'un bon style et qui rappelle celui en bois de noyer que M. Erard mit à l'exposition de 1839. Ce piano à queue et en bois indigène dans toute sa simplicité, sans aucun vernis, était orné de tètes sculptées et de figures peintes du plus bel effet. Après ces industriels animés d'un esprit d'innovation, s'appliquant au mécanisme ou à la forme extérieure de l'instrument." Revue et gazette musicale de Paris, Volume 16, 1849, p. 261

PARIS - "Beunon (L. Ant.), à Paris, r. de la Chaussée d'Antin, 4. - Piano de palissandre." Quinze visites musicales à l'Exposition universelle de 1855, Adrien de La Fage, 1856, p. 210

VOIR AUSSI ...

... un BEUNON Germain Hippolyte, facteur d'orgues, à Paris, et né à Fontenay le Fleury, Seine et Oise. (10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1849-76

BEUNON L. Ant. (1855)

BEUNON L. & TRUPHEMUS (1856) ? Voir TRUPHEMUS

Brevet de 1875 : "Etouffoirs 1875, aussi en 1883 (addition)."

Brevet de 1880 : "139,093. Brevet de quinze ans. 1 octobre 1880; comte de Nydpruck et Beunon, représentés par Le Blanc et Pagès, à Paris, rue Sainte-Apolline, n° 2. Perfectionnements dans la fabrication des pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1881, p. 829 (Gallica)

Brevet de 1882 : "Comte de Nydpruck et Beunon, 30 décembre 1882, brevet 139,093. (Perfectionnements dans la fabrication des pianos.)." Bulletin des lois de la République française, 07/1883, p. 1515 (Gallica)

"BEUNON (L.), cité un des premiers au concours de 1849 pour ses pianos demi-obliques. Rue de la Chaussée-d'Antin, 4." Nouveau dictionnaire de musique illustré, Charles Soulier, 1855

"317 pianos droits, neufs et d'occasion des meilleurs facteurs de Paris. En vente, à des conditions très-avantageuses, chez Beunon, rue de la Chaussée-d'Antin, 4."  Le Luth français. Journal de la facture instrumentale, 1856, p. 8 (Gallica)

 Médaille de bronze Paris, 1849 | Mention honorable Paris, 1855 | Official catalogue Philadelphie, 1876

72, rue Blanche (1849)(arr.9), 14 [?], rue de la Chaussée-d'Antin (**1852)(arr.9), 4, rue de la Chaussée-d'Antin ($$$1851)(**1854)(x1855)(yy1855)(**1856)(xx1856)(***1857)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(arr.9), 5, rue Truffault (1876)(arr.17), Paris

Magasin à Beziers (vers 1860)

BEURIER Gustave

(1800 - 1836)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1836

Célibataire (10)

 

125, rue du faubourg Saint-Martin (1836)(10)(arr.10), Paris
BEURIERE
| PEURIERE
 

'Facteur de pianos' ca. 1851

Époux de BOULANGER (1851)(10)

 

18, rue de la Tour d'Auvergne (1851)(10)(arr.9), Paris
BEUSCHER  

Page dans la catalogue de Paul BEUSCHER ca. 1920-30.

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1909-22

Reprend l'usine de THIBOUTVILLE-LAMY.

BEUSCHER Paul (*1910)

C'est vraiment drôle parce que j'ai aussi information que parle que BEUSCHER laissait fabriquer ses pianos par CHAMP-RAMEAU (°1848) et HANSEN (°1873).

SOUS-MARQUE

PARFAIT est une sous-marque de BEUSCHER.

 

19, boulevard Beaumarchais (*1909)(*1910)(*1913)(arr.4), 27, boulevard Beaumarchais (*1922)(arr.4), Paris
BEVER - CARRÉ  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1919) Nancy
BEVILACQUA  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1855

Brevet de 1855 (**1861)

Paris ?
BEYER  

Glas Harmonica, ca. 1783, Hans Adler Collection of Early Instruments

"M. Beyer a présenté à l'académie royale des sciences de Parts, le 18 Mars dernier, un instrument de nouvelle invention en forme de forté-piano. Cet instrument est portatif & susceptible d'être placé dans une voiture de manière à pouvoir en jouer en voyageant. Voici ce que les commissaires de l'Académie pensent de l'invention de M. Beyer.
« Le son dans cet instrument ne se tire point comme dans les forté-piano ordinaires, de cordes tendues frappées par des marteaux. A ces cordes, l'auteur a substitué des glaces attachées sur deux especes de chevalets, dont l'extrêmité libre est frappée par des marteaux garnis d'étoffé. La queue de ces marteaux est compassée de maniere que les touches leur communiquent un mouvement capable de tirer de toutes les lames un son égal, & qui surtout ne puisse être assez fort pour les casser. Il résulte de cette construction, que l'instiument n'a jamais besoin d'être accordé.... L'harmonie de cet instrument nous a paru douce & agréable, & s'accorder assez bien avec la voix. Cette idée de M. Beyer nous a paru heureuse : c'est un moyen de plus de varier les sons, & l'auteur n'a rien négligé dans la patrie de l'exécution ».... Le premier instrument que M. B yec ait exécutés a été emporté en Amérique par M. Franklin, qui l'a nommé glass-cord, nom composé des deux mots anglois, glass, verre, & cord, corde, & qui désigne un instrument 4 cordes de verre." Journal encyclopedique ou Universel, 1785, p. 164-165

"Aux Auteurs du Journal.
Ce 5 Octobre 1785.
Messieurs, Permettez-moi une petite réponse aux observations qui ont été faites dans votre Journal du 2 de ce mois, sur l'invention de mon fortepiano , nommé Glass-cord.
M. Gaussen , de la société Royale de Montpellier, prétend qu'il n'y a rien de nouveau dans l'instrument dont j'ai donné la description dans votre Feuille du 24 Août, que l'adaptation d'un clavier à une suite de Lames de verres accordées; c'est comme si M. Gaussen disoit qu'il n'y a rien de nouveau dans mon invention que l'invention mème : eh ! qu'ai je prétendu autre chose que ce qu'il dit lui-même : il n'y a personne qui ne sache, d'après l'harmonica, que le verre peut rendre des sons distérens, des sons plus ou moins sorts, suivant que les points de sa surface sont frappés par intervalles, ou occupés fixement, par des corps solides; il n'y a donc rien d'étonnant dans la rencontre qu'a faite M. Gaussen d'un tympanon à cordes de verres : la difficulté étoit de trouver l'art de mesurer les tons, en compassant lts touches de manière à pouvoir tirer des lames un son égal, comme l'explique très bien l'Académie dans le rapport qu'elle a eu la bonté d'en faire; il falloit, en effet, pour qu'il y eût quelque chose de nouveau ans non invention, que je calculasse, avec un travail pnible, les interv diatoniqu avec les sons du verre, lesqs sont autant plus aigus qu'ils s'éloignent d'avantage du point d'appui, & que je susse fixer invariablement cette mesure.
Au reste je ne suis pas fâché que M. Gaussen ait de la peine á croire qu'on puisse jamais se servir de cet instrument comme du clavecin, ou du piano-forte ; c'est faire, d'une part, l'éloge de mon invention sans le vouloir ; c'est m'offrir, d'une autre, l'occassion d'inviter M. Gaussen me faire l'honneur de venir en entendre l'effet; j'indiquerai incessamment le jour, qui n'est pas éloigné, où mon instrument fera en état d'être soumis aux regards du Public, & au jugement des Amateurs.
J'ai l'honneur d'être, &c. Signé Beyer." Le Journal de Paris, 10/10/1785, p. 1167

'Facteur d'instruments'  ca. 1783-85

BIO

"BEYER, allemand de naissance, physicien, domicilié à Paris, y inventa une nouvelle espèce dé fortépiano, avec des cordes de verre, auquel Franklin donna le nom de glass-chord, et sur lequel le maître de clavecin Scbonck se fit entendre, pendant quinze jours de suite, au mois «le novembre 1785. On a depuis employé, avec succès, cet instrument à l'Académie Impériale dans îe troisième acte des Mystères d'Isis, où l'on s'en sert pour accompagner Bocchoris." Dictionnaire historique des Musiciens, 1810, p. 77

"Le Sr Beyer prévient les Amateurs que le forte piano à cordes de verre de son invention, annoncé dans le Journal du 14 Aoút dernier, qui a mérité le suffrage de l'Académie des Sciences, sous le nom de glass-chord que lui a donné M. Franklin, peut être vu chez lui les Dimanches depuis onze heures jusqu'à une heure, & les Mardis, Jeudis, Samedis depuis midi jusqu'à une heure & demie ; il fera joué par le Sr Schonck, Maître de clavecin, pendant 11 jours, à commencer de Dimanche prochain. On verra aussi, chez l'Auteur, un Portefeuille avec lequel on peut écrire sans voir, même dans la poche & en voiture, en dirigeant les interlignes; il peut être surtout de la plus grande utilité pour les Gens de Lettres qui veulent jetter leurs idées par écrit pendant la nuit, à la promenede, à la campagne, &c. On peut, par le moyen de ce Porte-feuille, tracer sans confusion trois lignes dont les es[illisible]es se renouvellent en blanc par un mécanisme propre à pouvoir remplir une feuille d'écriture jusqu'au nombre de cent lignes. Le Sr Beyer demeure rue du F. Montmartre, vis-à-vis celle Grange-Batelière, à la Boule rouge." Journal de Paris, 18/11/1785, p. 1326

 rue du fuabourg Montmartre, vis-à-vis celle Grange-Batelière, à la Boule rouge (**1785), Paris
BÉZY  

'Facteur de pianos' ca. 1883

1883 - "Publications de Mariages. Entre : [...] M. Bézy, facteur de pianos, rue Rodier, 45, et Mlle Proquer, à Saint-Ouen." La Presse, 30/11/1883, p. 4 (Gallica)

45, rue Rodier (***1883)(arr.9), Paris
BIACABE Albert Frédéric 'Facteur de pianos' (*1925) Mont-de-Marsan
BIANCHI A. & SEGHIERI D.  

Facteurs de pianos automatiques ca. 1908-14

Fondation en 1908 (*1919)

1914 - "Marseille.— Dissolution. — 10 fév. 1914.— —240,000 fr. — 2 mars 1914.- Soc. A. BIANCHI et D. SEGHIÉRI, fab. de pianos Bordeaux. — Dissolution. — 1 avril 1914." Archives commerciales de la France, 01/04/1914, p. 444 (Gallica)

 

95, rue Cherchell (xxx1912)(*1913)(*1919), Marseille
BIAU Armand Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912  

85, rue Breteuil (xxx1912), Marseille

 

BIAU Joseph Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1912  

27, rue des Princes (xxx1912), Marseille

 

BICHELBERGER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1926

 

119, rue Saint-Dizier (*1926), Nancy
BICON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

53, Galerie de l'Argue (*1875)(*1876), Lyon
BIDELLER Charles
| BIDETTER

(1811 - ?)(5)

 

 

 

MARSEILLE - "Nous avons encore les pianos de MM. Maury et Dumas, de Nîmes; Martin, de Toulouse; Aucher, de Paris; Bideler et Schultz, instruments établis dans d'excellentes conditions, et qui font le plus grand honneur à ces fabricants, dont les noms trouvent encore une place honorable à côté de ceux des maîtres de la facture." Expo Marseille - Le Ménestrel, 18/08/1861, p. 2 (298) (Gallica)

 

Pianos carrés et droits

'Facteur de pianos' (xxx1858)(***1868)

BIDELLER Cles. & PRÉVOT (x1842)(xx1843),  "BIDELLER Charles né en 1811 en Bavière, marié, facteur de piano au 9, rue du Plat de 1840 à 1845, immeuble appartenant à Mr Auguste Berlioz fils, appartement de 6 pièces au 3e étage [en 1839 c'est Jean Louis Berlioz médecin né en 1769 qui y habite] et Sébastien PREVOT né en 1818 département du Rhin, maître de musique vivant avec une autre personne et 1 domestique, [nota: PREVOT n'est plus là en 1845, en 1846 l'appartement est resté vide puis occupé par un rentier en 1847]." (5)

BIDELLER & SCHULTZ (z1861)

"Membres de l'Institut Polytechnique, admis en 1862 [...] Ch. Bideller, fabricant de pianos (bonté de ses instruments)." La Célébrité industrielle, artistique et littéraire, 17/05/1863, p. 151 (Gallica)

BIDELLER Mlle. (*1875)

Brevet de 1852 : "Bideller, mécanisme de piano à double échappement. (B. F. 19,658.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

"469° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 novembre 1852, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Bideller (Charles), place Bellecour, n° 10, à Lyon, pour une mécanique pour pianos droits, double échappement." Bulletin des lois de la République française, 01/1854, p. 483 (Gallica)

Brevet de 1854 : "(19658. 11 juillet 1854.) Mécanisme de piano à double échappement. B. de 15 ans, pris le 20 mai 1854, par Bideller, place Bellecour, n. 15, à Lyon (Rhône)." Catalogue des brevets d'invention, 1854, p. 395 (Gallica)

 Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1855 | Liste des exposants Marseille, 1861 | Liste des exposants Londres, 1862

 

9, rue Plat (x1842)(xx1843), 10, place Bellecour (*1850)(*1852)(1853), 15, place Bellecour (*1855)(yy1855)(xx1857), 2, rue des Marronniers (xxx1858), rue Impériale (1859 ?), 35, rue Impériale (*1860)(xx1862)(***1863), 38, rue Tupin (xx1862), 8, rue Saint-Côme (***1868)(*1875), Lyon
BIDERMANN Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1904-07  

63, boulevard de Grenelle (***1904)(**1907)(arr.15), Paris

 

BIDET Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-98  

rue du Mail (*1895)(*1898), Angers

 

BIEAU J. B. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1877-86  

[30]-32, rue Montévidéo (yy1877)(yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886), Marseille

 

BIENFAIT Facteur et/ou marchand de pianos, accordeur et réparateur ca. 1893  

67, rue Bourg Saint-Denis (*1893), Reims

 

BIERSTEDT Jean Frédéric Guillaume

(1780 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1816) Paris
BIGOURAT  

'Facteur de pianos' ca. 1875

BIGOURAT  Fils Aîné (y1864)

BIGOURAT Fils Aîné (*1875)

 

Place de l'Horloge (*1875), Moulins
BIGOURAT Jacques  

Brevet de 1862 : "382° Le brevet d'invention de quinze ans, dont demande a été déportée, le 5 juin 1862 au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bigourat (Jacques), luthier, à Paris, rue du Chaume, n° 10, pour application de cordes plates eu acier aux pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1864, p. 165 (Gallica)

 

'Luthier' ca. 1862-64

48, rue de Rivoli (*1862)(arr.4), 10, rue du Chaume (*1864)(arr.?), Paris
BILDÉ Ch.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1892) Paris

Annecy

BILLAN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1906

Succ. par H. JUDE dès (*1906)

 

32, rue Ernestale (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905)(*1906), Arras
BILLARD 'Fabricant de pianos' ca. 1847-50

Époux de LAVAYSSE (1850)(10)

 

13, rue Lavoisier (x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(arr.8), 69, rue des Marais du Temple (1850)(10)(arr.10), 4, rue Boucher (1850)(10)(arr.1), Paris

BILLARD  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1873-81

 

98, rue Nollet (**1873)(arr.17), 95, rue Nollet (*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1881)(arr.17), Paris
 

BILLAT Alfred

(1827 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1847

Né à Paris en 1827. (10)

46, rue des Boucheries (1847)(10)(arr.6), Paris
BILLIARD  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1861-64

 

 

102, rue Amsterdam (xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.9), Paris

BILLET Pierre Augustin  

'Facteur de pianos'

Époux de PATIENCE Victoire Célestine (1837)(10)

 

57, rue du Temple (1837)(10)(arr.4), Paris
BILLION Eugene-Hippolyte

Brevet de 1840 : "129° M. Billion jeune (Eugène-Hippolyte), fabricant de calottes grecques et feutres imperméables demeurant à Paris, rue Ménilmontant n° 5 auquel il a été délivré, le 19 octobre dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de cinq ans, pour une nouvelle fabrication de feutres à l'usage des marteaux et étouffoirs de pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1841, p. 407 (Gallica)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI (13)

 

Facteur de fournitures et mécaniques pour pianos ca. 1841-1913

Succ. par ROLLE E. (*1893)(*1895)(*1897)(*1898)(*1903)(*1907)(*1909)(*1913)

PARIS - "BILLION. - France. - Feutres pour marteaux de pianos et étouffoirs, très bien préparés et d’excellente qualité." Chouquet, Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878

 Médaille de bronze Paris, 1867 | Liste des exposants Vienne, 1873 | Médaille d'argent Paris, 1878

 

3, rue Ménilmontant (*1841)(arr.20), 5, passage Crussol (*1848)(arr.11), 11, Passage Joinville (Faubourg du Temple)(**1852)(*1859)(arr.19), Paris

Usine : 21, rue des Ursulines (*1893)(*1895)(*1897)(*1898)(*1903)(*1907)(*1909)(*1913), Saint-Denis (Seine)

BILLIOT

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 'Facteur de pianos'  (°1836) Bordeaux
BILLON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

"A Lyre des Gobelins." (*1909)(*1910)

 

39, avenue des Gobelins (*1909)(*1910)(arr.13), Paris
BINETTI Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922  

17, rue Jean Alexandre (*1922), Poitiers

 

BINETTI Camille  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur ca. 1872-1913

Fondation en 1872 (*1913)

C. BINETTI - VAUDEY (*1903)(*1905), voir VAUDEY

'Représentant de la maison ERARD' (*1903)(*1909)

 

49, rue d'Antibes (*1893)(*1895)(*1897)(*1903)(*1905)(*1909)(*1913), Cannes (Alpes-Maritimes)
BINTHEM Jean Mathieu
| BEINTHEM | BINTHEM | BINTHON

(ca. 1759 - 1838)(10)

 

"LETTRE sur une nouvelle manière d'accorder les Forte - Pianos ... L'expérience a démontré le contraire; et pour éviter les inconvéniens qui en résultent dans l'accord des Forte - Pianos, M. de Lasalette propose d'user, pour les accorder, d'un circuit de douze quartes,
d'où résulte une plus grande facilité. Cette manière ne laisse rien d'ailleurs à l'arbitraire de l'oreille. J'ai assisté, au mois d'avril dernier, à l'épreuve de la méthode proposée par M. de Lasalette, faite par MM. Binthem, facteur, et Roquefort, professeur de Piano à Paris, et le résultat a complètement justifié les assertions de l'auteur de la Lettre."
Notice des accroissements de la bibliothèque de la ville de Grenoble pendant l'année 1808, J.-J. Champollion-Figeac, 1809, p. 25 (Gallica)

 

 

Pianofortes

'Facteur de pianos', avant 1810, 'Facteur et accordeur de piano' (**1810)

Époux de BOURDON Louis Marguérite (10)

BINTHEM Vve. (x1843)(xx1844)(**1846)(x1847)

"Binthem, Pianos à vendre et à louer, rue de l'Est d'Enfer, 15." Agenda musical, Paris, 1835 (Gallica)

"[...] Un autre est M. Roquefort, qui, dans sa généreuse confiance, m'a communiqué des livres et des manuscrits que j'aurois peut-être cherchés vainement. Et c'est encore lui qui, bravant des préjugés peu raisonnables, s'est rendu le défenseur officieux de la vérité, en osant répéter, conjointement avec M. Binthem, facteur et accordeur de piano, l'expérience de l'accord des claviers par la quarte qui modère la quinte. Le succès de cette expérience n'ayant rien laissé à desirer, et ayant été annoncé dans quelques journaux, je me dispenserai d'en parler davantage ici. [...]" Considérations sur les divers systèmes de la musique ancienne et ..., Volume 1, Pierre J. Joubert de la Salette, 1810, p. iv

 

 

1372, rue de Seine (*1799-1800)(*1800-1801)(*1802)(arr.6), rue des Boucheries (*1803-1804)(*1805)(arr.6), 58, rue des Boucheries (*1806)(*1807)(*1808)(arr.6), 58, rue des Boucheries Saint-Germain (*1809)(arr.9), 54, rue des Boucheries-Saint-Germain (x1810)(arr.6), 30, rue Four Saint-Germain (*1812)(*1813)(x1822)(x1823)(x1825)(x1827)(x1828)(*1829)(*1832)(*1833)(arr.6), 6, rue Mabillon Saint-Germain (*1835)(arr.6), 6, rue de Babylone (**1837)(arr.7), 15, rue de l'Est d'Enfer (**1835)(*1838)(x1839)(yy1839)(x1840)(arr.14), 87, rue de Seine-Saint-Germain (*1836)(arr.6), 15, rue de l'Est (yy1839)(**1840)(**1841)(***1841)(arr.20), 23, rue de l'Est (***1842)(arr.20), 33, rue de l'Est (x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(arr.20), Paris

BIONNE & Cie  

1873 - "Bionne et Cie (soc. des orgues d'Alexandre père et fils ), Richelieu, 106. ( Voir Alexandre pére et fils )." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1873, p. 1240 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1873 106, rue Richelieu (**1873)(arr.2), Paris
BIRCKENHAUER Bernard
| KIRCHENHAUER
 

 

'Facteur de pianos' ca. 1849

Époux de LEGARDEUR Françoise (10)

21, rue Jean Robert (1849)(10)(arr.18), Paris
BISCARA Féry   Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875 rue des Kalbs (*1875), Niort
BISCHOFF E.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1909) Orléans
BISCHOOFF  

'Facteur de pianos' ca. 1856

 Époux de KROENÜG. (1856)(10)

154, rue de Ménilmontant (1856)(10)(arr.20), Paris
BISOGNINI Paul-Hilarion  

'Facteur de pianos' ca. (**1850)

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1848-53 (25)

 

Marseille
 

BITTNER L.

 

 

 

 

AndrewHopkinsArt

 

 

"Bittner (L.) fils, ancienne maison Bittner père, vente et location, accord et réparation, expédie en France et à l'étranger, Cerisaie, 13." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 794 (Gallica)

'Facteur de pianos' ca. 1837-56

Pianos droits dès 1840

BITTNER Jean (1851)(31), fabricant de pianos, rue de la Cerisaie, 13.

BITTNER et Fils (?)

BITTNER L. Fils (1855)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(yy1864) 'Fact. et accordeur de pianos'  - Époux de BIGOT. (1853)(10)

Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1849 | Liste des exposants Paris, 1855

2, place de l'Arsenal (**1837)(arr.4), 3, rue de la Cérisaie (x1839)(yy1839)(**1840)(x1840)(***1841)(***1842)(**1843)(x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(arr.4), 3-5, rue de la Cerisaie (**1844)(*1846)(arr.4), 13, rue de la Cerisaie (x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(1853)(10)(**1854)(***1855)(yy1855)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(**1864)(yy1864)(arr.4), 87, rue Saint Antoine (1853)(10)(adresse d'habitation de BITTNER fils ?)(arr.4), 58, rue Neuve-Saint-Augustin (xx1856)(arr.9), Paris
BIZOT  

'Facteur de pianos' ca. 1848-53

BIZOT & ZIELINSKI (*1848)(x1849)(*1851)(x1853)

VOIR AUSSI ...

  ZIELINSKI.

 

26, rue d'Esprit des Lois (*1848), 14, rue Duplessis (x1849)(*1851)(x1853), Bordeaux
BLAICHER Georges  

"BLAICHER (Georges), boulevard Bonne-Nouvelle, n. 31. Facteur de harpes à différentes mécaniques et de pianos. Il en tient aussi pour location." Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1826, p. 437 (Gallica)

"Blaicher (George), musiq., fact.-pianos, boul. Bonne-Nouvelle, 31." et  "[...] Facteur de harpes à mécaniques." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828 (Gallica), p. 566/p. 737

 

'Facteur de pianos et harpes' ca. 1826-46; (xxx1841) 31, boulevard Bonne Nouvelle (x1826)(x1828)(*1829)(*1833)(arr.10), 25, rue du faubourg Montmartre (**1837)(*1838)(arr.9), 24, rue de Bellefond (**1845)(**1846)(arr.9), Paris
BLAISIL Léon  

'Fabricant de pianos' ca. 1864

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1864 (25)

 

8, rue Vincent (1864)(25), Belleville
BLANC 'Fabricant de pianos' ca. 1868 1, place Saint-Vincent (*1868), Lyon
BLANC Jean  

Brevet de 1849 : "232° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 9 juillet 1849, au secrétariat de la préfecture du département du Jura, par le sieur Blanc (Jean), à Lons-le-Saunier, pour un mécanisme qui s'adapte aux pianos droits, et destiné à faciliter l'étude de l'orgue." Bulletin des lois de la République française, 07/1850, p. 487 (Gallica)

 

Lons-le-Saunier
BLANC Louis  

"Piano à pédalier, plusieurs essais furent faits en ce genre, par BLANC, en 1848." Dictionnaire des instruments de musique, Jacquot, 1886

"Blanc, pour faciliter l'étude de l'orgue adapta aux pianos droits un mécanisme dit pédalier." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1848-1913

BLANC aurait été apprenti chez PLEYEL.

PAPE V. et BLANC (*1922)

Plus tard quelques pianos ont été fabriqués par THERSEN (°1899)

67, rue des Moines (*1913)(arr.17), 77, rue des Moines (?)(arr.17), Paris
BLANC D. & PAPE  

 

Pianos droits

Facteurs et/ou marchands de pianos ca. 1893-95

VOIR AUSSI ...

PAPE & BLANC

 

171, rue du faubourg Poissonnière (*1893)(*1895)(arr.9), Paris
BLANCHARD  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1950

Saintes
BLANCHARD Antoine  

ROUEN - "M. Antoine Blanchard, de Rouen, a exposé un piano fabriqué à Rouen, et une harpe éolienne. En ce qui concerne le piano, la lutte est difficile à soutenir contre les facteurs parisiens; néanmoins on doit encourager les efforts tentés par les facteurs locaux.  [...]" Revue des Races Latines, 07/1859, p. 385 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1839-76

"Nous devrions parler encore d'un piano à queue, construit par M. Blanchard. C'est le premier instrument de ce genre qui soit sorti des ateliers d'un facteur de Rouen; mais, comme il n'était pas entièrement terminé lors de la clôture du travail de la commission, la Société a dû suspendre son jugement sur le mérite de l'exécution." Bulletin des travaux de la société libre d'emulation de Rouen, année 1842, p. 58

"Pianos. Changement de domicile. M. Blanchard, facteur de pianos, a transferé son domicile de la rue Beauvoisine, n° 47, rue du Coquet, n° 1er, près l'église Saint-Godard."  Le Journal de Rouen, 17/10/1839, p. 4

Liste des exposants Rouen, 1859

 

47, rue Beauvoisine (yy1839), 1, rue Coquet (y1839)(***1847)(*1848), 5, rue Coquet (*1850)(*1875)(*1876), Rouen
BLANCHARD Jules  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903

37, rue Ducouedic (*1903)(arr.14), Paris
BLANCHE  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1899) Valenciennes
BLANCHET  

"Blanchet fils, accordeur des pianos de l'école royale et de l'Institut, rue du faubourg Montmartre, n. 17. Blanchet (Mme), tient magasin de pianos à vendre et à louer, cordes sonores pour tous les instrumens et articles divers, tels que diapasons, clés à accorder, chevalets, colophane, etc., rue du Faubourg Montmartre, n. 17." Bibliographie musicale de la France et de l'étranger ou répertoire général ..., César Gardeton, 1822, p. 523

 

'Fabricant et accordeur de pianos' ca. 1822-29;  (**1822)

Probablement BLANCHET Armand François, plus tard l'associé de ROLLER avant de s'établir comme associés en 1826. (voir ci-desous)

17, rue faubourg Montmartre (*1822)(x1825)(*1826)(arr.9), 10, boulevard Poissonnière (*1827)(**1828)(x1829)(arr.9), Paris
BLANCHET  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins' (°1750) Paris
BLANCHET Armand-François-Nicolas  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Associé de ROLLER, 'Facteurs de pianos'  (°1826) Paris
BLANCHET N.  

"Rue Puits-Gaillot, 5 et 7, à Lyon. Magasin de musique et pianos, de N. Blanchet, ancien facteur pensionné du Conservatoire, de l'Institut de France, etc., Successeur de Tintorer et Comp. Les garanties et les facilités qu'offre cette maison au public sont telles qu'elle ne peut redouter la concurrence d'aucune autre. Ses pianos sont neufs, de première qualité et de forme élégante. Le choix le plus varié en musique calssique et dramatique lui assure également la préférence des amateurs les plus distingués comme les plus modestes. Abonnement aux nouveautés musicales au mois et à l'année. Location de pianos à l'année, au mois et pour soirées. Pianos d'Erard et autres facteurs réputés aux prix les plus modérés. Pianistes pour les soirés dansantes, copistes, accordeurs, etc." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 20/11/1848, p. 4

 

 

Ex-facteur de pianos ca. 1848

C'est la même personne de ci-dessus ?

Successeur de TINTORER & Cie dès 1848.

Puis succ. par BERLY C. et Cie vers 1853, voir ci-dessus.


(la suite)

"Rue Puits-Gaillot, 5-7, à Lyon. Au magasin de musique et pianos, de N. Blanchet, ex-facteur pensionné du Conservatoire de France. Albums de 1849, de Goria, Henrion, C. Schubert, Arnaud, Bohlman, et autres auteurs renommés. Pianos de Paris à vendre ou à louer avec garantie réelle et facilités notables. - Abonnements, pianistes de soirées, accordeurs, etc. La partition du Val d'Andorre a été mise en vente le 18 de ce mois." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 28/12/1848, p. 4

 

5-7, rue Puits-Gaillot (y1848), Lyon
BLANCHET Pierre Armand Charles ou Fils

(1819 - ? )

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1851) Paris
BLANCHON et Cie  

Facteur et/ou marchand de pianos, 'Anc. Etabl.' (*1929)

 

273, Cours Lafayette (*1929), Lyon
BLANCHOT Antoine  

Facteur et/ou marchand de pianos, 'accordeur de pianos' (1890)

Conversion de faillite en liquidation. (Archives commerciales de la France, 12/07/1890, p. 915 (Gallica))

 

Rodez
BLAND M.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BLANSCIART Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
 

BLASON

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

France
BLATTNER  

Facteur et/ou marchand de pianos et harmoniums et accordeur ca. 1878-1922

Fondation en 1878 (*1913)

BLATTNER H. (*1913)(*1922)

 

75, rue Orbe (*1893)(*1895)(*1896)(*1898)(*1902)(*1903)(*1907)(*1909), 77, rue Orbe (*1913)(*1922), Rouen
BLAÜE  

"Tribunal de Commerce de Paris. Déclarations de faillites du 4 juillet. Blaüe, fab. de pianos, 27, r. des martyrs. Juge-comm., m. Boullay." Courrier des hôtels, 06/07/1865, p. 4 (Gallica) et La Presse, 07/07/1865, p. 3 (Gallica) "VENTE aux enchères publiques, après faillite de M. Blauë, facteur de pianos (ancienne maison Wolfel), rue des Martyrs, 26, les 6 et 7 novembre 1865, à une heure précise, de 22 pianos presque terminés, avec toutes les pièces nécessaires à leur achèvement. Calibres et modèles provenant de la maison Wolfel. Bel assortiment de bois de toutes essences, premier choix. Bel outillage de précision, balancier, tours, machines à percer, à tarauder, a fileter, et quantité d'outils divers. M. HAMOUY, commissaire-priseur, rue Bleue, 1." La Presse, 31/10/1865, p. 3 (Gallica)

 

'Fabricant de pianos' avant 1865

Successeur de WÖLFEL (°1834).

Faillite en 1865.

Puis, tout le matériel et pianos ont été acheté par PAPE Fils (°1853)

27, rue des Martyrs (***1865)(arr.9), Paris
BLAVIEZ  

'Facteur de pianos' ca. 1849

 Époux de PONTIGNY. (1849)(10)

 

1, chemin de ronde de la barrière de Clichy (1849)(10) [maintenant Place Chichy] (arr.17), Paris
BLAZY Victor Joseph  

'Fab. de pianos' ca. 1902-10

Déclaration de faillite en 1902. (Archives commerciales de la France, 07/05/1902, p. 584 (Gallica))

 

1-3, rue des partants (1902)(arr.20), 18, rue des Maronites (*1903)(*1909)(*1910)(arr.20), Paris
BLEGER Michel Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893 quai Sud (*1893), Macon
BLEMAT 'Facteur de pianos' ca. 1815 Paris
BLÈVE J.
| BLIVE
 

'Fabricant de pianos' ca. 1857-63

Brevet de 1858 : "Bleve. table d'harmonie avec combinaison nouvelle au système de chevalet. (B. F., 30,919)." Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

 

52, galerie Vivienne (xx1857)(xx1858)(arr.2), Salons : 31, rue Valois [au Palais-Royale] (**1858)(xx1859)(xx1860)(arr.1), 129, Palais Royale [au 1er] (**1858)(xx1859)(xx1860)(arr.1), 135, 31, rue Valois [au Palais-Royale] (xxx1862)(arr.1), 23, galerie de Valois, Palais Royal (y1863)(arr.1), 10, rue Monsieur Le Prince (*1859)(arr.6), 123, galerie de Valois, au Palais-Royal (xx1861)(***1863)(arr.1), Paris

 

BLÈVE  

"Blève, fact. dep., prof. de mus, et march. d'instr., dép de la Libr. music, rue de Paris, 123." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

'Fabricant de pianos' ca. 1837 123, rue de Paris (x1837), Le Havre
BLETZER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BLEUSTEIN A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

49, boulevard Barbès (*1913)(arr.18), Paris
BLITZ Léon  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Paris
BLOCH J.  

"Bloch (J.), pianos riches, St-Louis-Marais, 20." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1861, p. 954 (Gallica)

 

 

"Ebéniste et facteur de pianos' ca. 1859-88;  (*1859)

BLOCH J. (xx1861)

'Fabricant de pianos d'art' (***1863)

BLOCH-MASSPACHER (**1880)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888), voir MASSPACHER

 

20, rue Saint-Louis au Marais (*1859)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.4), 35, passage du Grand-Cerf (**1880)(arr.2), 39-41, passage du Grand-Cerf (**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.2), Paris
BLONAY Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1777

Époux de LEGAULT Georgine. (10)

Cité lors d'un baptême de BLONAY Jean Louis, fils dudit, le 16/01/1777. (10)

 rue des Martyrs (1777?)(10)(arr.4), Paris
BLONDEL Alphonse Philippe Alfred

(1813 - 1893)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1839) Paris
BLONDIN  

"Blondin, accordeur de pianos, rue des Jacobins, 54. Magasin de pianos, passage du Commerce, 25." Liste alphabétique des principaux habitants de la ville d'Amiens, 1862, p. 19 (Gallica)

 

 

'Accordeur de pianos, magasin de pianos' ca. 1862


(la suite)

"BLONDIN, accordeur de pianos, pianos, orgues, réparation, échange, location, rue des Jacobins, 54." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 617 (Gallica)

 

54, rue des Jacobins (x1862)(yy1864), 25, passage du Commerce (x1862), Amiens
BLOQUET  

"Bloquet, serrurier-mécanicien, tient un assortiment de ferrures pour pianos, pédales, charnières, serrures, tambourins, etc., r. Chaussée-des-Minimes, 2." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 567 (Gallica)

 

Facteur de fournitures pour pianos 2, rue Chaussée-des-Minimes (x1828), Paris
BLUM Nathan  

'Facteur de pianos'

"Déclaration de faillite - Paris. — BLUM (Nathan), facteur de pianos, r. Béranger, 6.- J.-c. : M. Soubrier. - S. : M. Sattvalle." Archives commerciales de la France, 25/09/1884, p. 1267 (Gallica) - La Presse, 23/09/1884, p. 4 (Gallica)

 

6, rue Béranger (1884)(arr.3), Paris
BLUMMER Auguste Emile Sigismond

(1818 - ?)(10)

 

"Cité dans l'état nominatif des insurgés de juin transférés au Havre (76), Seine Inférieure, Seine Maritime dans la nuit du 02 au 03/09/1848 du Journal Le Constitutionnel daté du 05/09/1848." (1848)(10) et Inculpés de l'insurrection de Juin 1848

 

 

Ébéniste en pianos' (1848)(10) et plus tard 'Fabricant de caisses de pianos et orgues' (**1852) et puis 'Facteur de pianos' (1853)(10)

Il est né à Furstemberg (Fûrstenberg) Mecklembourg, Allemagne en 1818. (10)

Faillite en 26/04/1853. (10) TRIBUNAL DE COMMERCE DE LA SEINE. Du 28 avril 1853. Blummer (Auguste-Emile), fabricant de pianos, rue du Pas-de-la-Mule, 3. J. c., M. Berituer; s. p., M. Duval-Vaucluse, r. de Lancry, 45. 10 mai." La presse, 12/05/1853, p. 3 (Gallica)

 

8, impasse Saint Martial (1848)(10)(arr.12), 11, rue Lion Saint-Paul (**1852)(arr.4), 3, rue du Pas de Mule (1853)(10)(arr.4), Paris
BLUMET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BLUNAT Jean  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
BOCCHI M.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

rue Jacques-Cartier (*1929), Algers
BOCH Alloys
| BOSCH Jean | BUSCH
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins' (°1781) Paris
BOCQ A.
| BECQ

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-73 35, boulevard Magenta (**1871)(**1873)(arr.10), Paris
BOCQUET Jean Joseph Auguste

(ca. 1800 - 1856)(10)

'Facteur d'orgues' ca. 1856

Veuf de HENRY Anne (10)

39, chemin de Vincennes (1856)(10), Saint Mandé, Paris
BODEFROYE  

"Se vende en зЭ rí. un piano de excelentes voces, cinco octavas, caja y pies de la mejor caoba maciza, construido en Paris por Bodefroye." Diario de avisos de Madrid, Tomas Jordan, 1830

 

'Facteur de pianos' ca. 1830

VOIR AUSSI ...

GODEFROID

Paris
BODESCOT Mad. Annette  

'Facteur de pianos' ca. 18??

Veuve de Adolphe MAGNUS (°1842)

ELFERS & MAGNUS (**1887), voir ELFERS

 

Orléans
BODSON J.  

'Facteur de pianos mécaniques' ca. 1913

Pneuma-accordéon Jazz -
avec un système emprunté aux orchestrions pneumatiques allemands

 

70, rue des Tournelles (*1913)(arr.4), Paris
BOÉ P.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-1929

Fondation en 1860

Successeur de BAUER de Tarbes ?

BOÉ P. et Fils (*1929)

 

6, rue Brauhauban (**1910)(**1911), 7, Avenue Bertrand-Barrère (*1913)(**1914)(*1929), Tarbes
BOELL  

"M. Boell, facteur de pianos et égaliseur, accordeur des premières fabriques de Paris, a l'honneur de prévenir les personnes qui ont des pianos à réparer, enfin tout ce qu'un piano usé pourra désirer, il se charge de le mettre dans son état primitif. Avantageusement connu à Toulouse, par son travail habile, les personnes qui voudront bien lui accorder leur confiance, pourront s'adresser chez Pampuza, hôtel de Paris, place Lafayette." Le Journal de Toulouse, 07/12/1848, p. 4 (Rosalis)

 

'Facteur de pianos et égaliseur' ca. 1848 chez Pampuza, hôtel de Paris, place Lafayette (xx1848), Toulouse

Paris

BOETTIGER

"Un organisé ou jeu de flùte, composé de cinq octaves, ayant un très-beau clavier en bois d'acajou; un forté-piano ordinaire à deux cordes et 5 octaves; à vendre à bon compte. S'adresser au sieur Boettiger, facteur de forté-piano, maison de M. Romagnési, rue S.e-Catherine, près le lycée." Journal du Loiret, 01/06/1811, p. 1 (Aurelia.Orléans.fr)

'Facteur de forté-piano' ca. 1811 maison de M. Romagnési, rue Sainte-Catherine, près le lycée (**1811), Orléans
BOFFRIED Johann
| GOFFRIED
 

'Facteur de pianos' ca. 1???

"Un forte piano, de Johann Boffried 1 [sic], rue des petits-Carreaux, n° 5 ... [...]
BOFFRIED, probablement Goffried, luthier d’origine anglaise, élève de Blanchet."
Un inventaire sous la terreur, Bruni, 1890

 

5, rue des Petits-Carreaux (?)(arr.2), Paris
BOHAIN Victor Maurice  

'Facteur de pianos' ca. 1912

"Liquidation judicaire - Amiens. — BOHAIN (Victor-Maurice), facteur de pianos, 26, Noyon. — 21 juin 1912. — L. M. Dauban." Archives commerciales de la France, 09/07/1912, p. 966 (Gallica)

 

26, rue Noyon (1912), Amiens
BOHEM  

Dans les archives de Lille entre les "Libraires et imprimeurs" 1813-1881, on trouve :

BOHEM (Désiré, Louis, Gustave) (1815 - 1844) : lithographe
BOHEM, née BAYART (Juliette, Aimée, Joseph) (1821 - 1852) : lithographe, l'épouse

 

 

'Facteur d'instruments' (x1869), graveur (*1818), éditeur de musique

On trouve vers (*1818) un BOHEM, graveur et souvent sous le nom BOHEM-VAQUET, et plus tard en (*1841), de nouveau un BOHEM, 'graveur de musique'.

BOHEM Vve. ou BOHEM Mme (***1832)(**1833)(*1837)(**1842), 'marchande de musique'

BOHEM Désiré Louis Gustave (15), son fils

BOHEM Hypolyte (xx1862)(***1863)(y1864)(*1875)(*1876)(*1898), et plus tard succ. par MARTIN de Lille (*1895).

VOIR AUSSI ...

... à Lille vers 1893, un certain LEIBNER-BOHEM Ch., avec un COURTOIS comme successeur, probablement marchand de musique, 17, rue de la Grande Chaussée, 17. Voyez aussi LEIBNER (et LEIBNER-BOHEM) à Lille.

 

[26], rue de la Grande Chaussée (**1822)(**1833)(*1837)(xx1838), 19, Marché aux Poulets (1844)(15), 20, rue de la Grande Chaussée (xx1862)(***1863)(y1864)(*1875)(*1876)(*1895)(*1898), 18, rue de Fleurus (*1901), Lille
BOHL  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

AURAND & BOHL, succ. de Samuel WIRTH. (°1830) Lyon
BOHL Léon  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1903) Le Creusot
BOHLMAN  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BOHNE P. E.  

Facteur de claviers pour pianos ca. 1878

 

Mention honorable Paris, 1878

 

9, rue des Partants (1878)(arr.20), Paris
BOISSELIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850

 

17, rue Maitresse (*1850), Rouen
BOISSELOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1827) Marseille
BOISSIÈRE

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
BOITEUX Benjamin 'Mécanicien, facteur de pianos' ca. 1845 (10) rue du Croissant (1845)(10)(arr.2), Paris
BOLLEN  

'Fabr. de forte-pianos' ca. 1832-33

Il était également un certain BELLEN (ci-dessus).

 

20, passage Vendôme (*1832)(*1833)(arr.3), Paris
BOLL Gabriel Alfred

(1845 - ?)(22)

 

'Fabricant de caisses de pianos' ca. 1892

"BOLL Gabriel Alfred né le 24 janvier 1845, à Paris, demeurant 19, rue Pajol, à Paris, chef de groupe pour l'exposition universelle de Paris (1889). Grade dans la Légion d’honneur : chevalier le 14 août 1900." Archives Nationales, p. 204

 

19, rue Pajol (*1892)(arr.18), Paris
BOMBOIS Paul  

Artiste de hautbois et cor ca. 1903

CHARTIER-BOMBOIS (*1913), voir CHARTIER Charles.