home | Facteurs de pianos en France | contact | liens


 

 

Facteurs de pianos en France

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
RABAROT  

'Facteur de pianos' ca. 1862

1863 - "Publications de mariages. Du 28 déc. au 4 janvier. [...] 11° arrondissement (popincourt). - Entre : [...] M. Rabarot, facteur de pianos, rue Moret, 6, et Mlle Magny, rue du Grand-Prieuré, 39." La Presse, 02/01/1863, p. 3 (Gallica)

 

6, rue Moret (**1862)(arr.11), Paris
RABINI
| RABINY
 

"Le sieur Rabini, facteur d'orgues & dont les talents sont déjà connus en cette ville, donne avis qu'il s'est déterminé à y fixer sa résidence, on peut en toute assurance s'adresser à lui pour faire des orgues à neuf soit pour les raccommoder. Il demeure quai de la Baleine dans la maison la plus avancée, au 4e étage." Le Moniteur judiciaire de Lyon: organe des tribunaux et des annonces légales, 1763, p. 87

"Une maison meublée, ou sans meubler, à la commodité du locataire, avec cave, grange. à bois & jardin, rue des Tierçairettes, n°. 852 ; s'adresser à M. Rabiny, faisent d'orgues, propriétaire, logé dans ladite rnaison." Journal Universel et impartial, 18/04/1792, p. 4 (Rosalis)

 

 

'Facteur d'orgues' ca. 1763-1811


(la suite)

"Un superbe clavecin organisé, peint en bleu de ciel, avec les deux claviers en ivoire, pouvant jouer séparément l'un de l'autre, les corniches étilées er dorées, ainsi que la sculpture qui retient la montre de l'orgue et qui fait la décoration de ce bel instrument; savoir :
1.° le clavecin va de fa à fa, et l'orgue va de l'ut en bas grave, et du ré en haut ;
2.° le jeu de l'orgue est composé d'un bourdon de 4 pieds, bouché ;
3.° d'unprestant de 4 pieds ;
4.° d'une doublette,
5.° d'un petit cornet de 5 tuyaux par touche ; 
6.° d'une basse de vuix humaine
7.° d'un dessus de crornorne;
8.° d'un soulier triple à balancier separé de l'orgue, qu'on pourra placer à tel appartement qu'on voudra.
Ce superbe clavecin peut servir également pour une église. Ceux qui voudront prendre connoissance de cet instrument, et qui désireront en faite l'acquisition, pourront s'adresser à M. Delpuech, propriétane dudit instrument, rue du cheval-Blanc, section 3 n.° 699, à Toulouse, ou chez M. Rabiny, facteur d'orgues, rue des Tiercerettes, où est déposé ledit instrument." Journal de la Hte-Garonne, 04/05/1806, p. 4 (Rosalis)

"Un orgue d'église, composé de dix jeux, à un seul clavié de cinquante-trois touches, & qu'on se charge de faire porter & placer où on jugera à propos. S'adresser à M. Rabini, facteur d'orgues, rue Tiercerettes, septième section, n.° 351, à Toulouse." Journal de la Hte-Garonne, 11/08/1811, p. 4 (Rosalis)

VOIR AUSSI ...

GRINDA, à Toulouse.

 

Quai de la Baleine (*1763), Lyon

852, rue des Tierçairettes (**1792), 351, rue Tiercerettes, septième section (**1806)(**1811), Toulouse

RABOURDIN C.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-13

47, boulevard de la Meilleraye (*1906)(*1909)(*1913), Parthenay
RABUT  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1885) Lyon
RACHOUX 'Facteur de pianos' ca. 1855 56, rue de la Pépinière (*1855)(arr.8), Paris
RADENEZ  

'Facteur de pianos' ca. 1870

"Publication de mariage : M. Radenez, facteur de pianos, rue Polonceau, 40 et Mme. veuve Vassal, rentière, même maison." Journal des débats politiques et littéraires, 08/05/1870, p. 4 (Gallica)

 

40, rue Polonceau (***1870)(arr.18), Paris
RADENEZ Charles-Joseph
| BADENEY

"Un de nos plus habiles et intelligents facteurs de pianos, Charles Radenez, vient d'apporter une modification très importante dans les pianos. Au moyen d'une pédale expressive, on peut diminuer ou augmenter la force du son, et cela instantanément ou, par degrés imperceptibles. C'est une sorte de perspective appliquée au piano. Nous ne doutons pas que cette heureuse et ingénieuse innovation ne soit promptement adoptée par le monde artistique." Le Ménestrel, 09/11/1851, p. NP (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1851-57

RADENEZ Charles Joseph (1851)(31)

Société, dépôt de pieces, fabrication vente et location de pianos : Société Des Pianos Radenez et Renaus, rue de Richelieu, 8; (1851)(31).

SOCIÉTÉ DES PIANOS RADENEZ & RENAUS (1851)(31)

RADENEZ Ch. & Cie (**1852)(*1853)(**1854)(*1855)

Brevet de 1851 : "220° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1° septembre 1851 au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Radenez (Charles-Joseph) à Paris, rue de Richelieu, n° 8, pour amélioration dans la fabrication des pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1853, p. 585 (Gallica)

 

364, rue Saint-Denis (1851)(31)(arr.3), 8, rue de Richelieu (**1851)(**1852)(*1853)(**1854)(*1855)(x1857)(arr.1), Paris
RADIGUET P.  

"Fabrique d'instruments de Musique - Pianos et harpes - Magasins: 3, rue de Luynes (boul. St. Germ.) Paris Téléphone 715-75 - LOCATION RÉPARATIONS - P. RADIGUET - Lauréat du Conservatoire ex-soliste AU 32' d'infanterie - FOURNISSEUR DES ARTISTS DE L'OPERA, DE L'OPERA-COMIQUE, DES CONCERTS COLONNE ET DES SOCIÉTÉS SYMPHONIQUES - LUTHERIE de CHOIX - Violons, Altos, Violoncelles, Guitares, Mandolines, artistiques "Roméo", de P.-E. RADIGUET (Naples). INSTRUMENTS POUR HARMONIES & FANFARES. MUSIQUE Partitions, Nouveautés musicales. Grande Salle pour Cours et Leçons." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1909 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909

3, rue de Luynes (*1909)(arr.7), Paris
RAFFY

 

Facteur et/ou marchand de pianos et luthier ca. 1876-98

 

23, place Matheron (*1876), 5, rue Thiers (*1893)(*1895)(*1897)(*1898), Avignon
RAFFY Armand  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos, et accordeur ca. 1896-1921

 Comme succ. de FOURNIER (°1837) à Besançon vers 1892. RAFFY, acquereur de FOURNIER en 1892 (Archives commerciales de la France. 01/10/1892, p. 1211 (Gallica))

 

10, rue de la Préfecture (*1896), rue Saint-Pierre (*1903), 19, Place du 4-Septembre (anciennement St-Pierre)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913)(*1921), Besançon
 

RAICHET O.

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
RAMBAUX Charles

(ca. 1825 - 1847)(10)

'Luthier' ca. 1847  

18, rue du faubourg Poissonnière (1847)(10)(arr.9), Paris

RAMBUR M.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
RAMEAU  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1971) Paris
RAMELOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1868) Paris
RAMOND  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-10

Succ. par DEMICHEL.

 

  80, rue Montmartre (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910)(arr.2), Paris
RAMUS  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Liste des exposants Paris, 1849

 

 52, rue de l'Arbre-Sec (1849)(arr.1), Paris
 

RANSON

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922 3, rue de Thionville (**1922), Lille
RAOULT Auguste-Simon

(1795 - 1871)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1827) Paris
RAPP H.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1892

Succ. de STOLTZ Frères en 1890.

VOIR AUSSI ...

... un BRICE RAPP à Metz.

 

62, rue Saint-Lazare (1892)(arr.9), 11bis, rue Pigalle (*1909)(arr.9), 79, rue de Breteuil (*1913)(arr.7), 58, rue de Châteaudun (?)(arr.9), Paris
RATIER A.
| RATTIER
 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1867-1909

1884 - "Publications de Mariages. Entre : [...] Ratier, facteur de pianos, rue de Bondy, 5, et Mlle Leroy, boulevard Voltaire, 13." La Presse, 23/09/1884, p. 4 (Gallica)

DUCHARME - RATIER (*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1909), voir DUCHARME

 

4, rue Rébeval (***1867)(arr.19), 5, rue de Bondy (*1884)(**1884)(**1885)(*1893)(*1896)(*1897)(arr.10), 10, rue du Bac (*1902)(*1903)(*1905)(*1906)(*1909)(arr.7), Paris
RATTE  

'Fabricant de caisses de pianos et tout ce qui a rapport à l'ébénisterie' (x1828)

 

28, rue Amelot (x1828)(arr.11), Paris
RAUCH  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

 Facteur et/ou marchand de pianos automatiques et Orchestrions (°1900) Paris
 

RAUSCHENBACH Jean Evangéliste

(ca. 1814 - 1857)(10)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1857

Il était probablement un ouvrier chez GAVEAU (°1847)

 

53, rue des Vinaigriers (1857)(10)(arr.10), Paris
RAUX Auguste  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1905

 

9, place Puget (*1898)(*1905), Toulon
RAVAULT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-98

 

16, rue Brizard (**1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Bordeaux
RAVAYRE Louis
| RAVER

 (1794 - 1849)

 

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1828) Bordeaux
RAVENNE L.  

"Ravenne (L.), droits et carrés, location et réparations, Faub. du Temple." Almanach des commerçants de Paris, Année 12, 1840 (Gallica) et (***1841)

"Ravenne, pianos droits et carrés de 600 à 1400 fr., garantis pendant deux ans; locations, réparations et accords au mois et à l'année, Faub.-du-Temple, 1." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1841, p. 498 (Gallica)-500

 

'Facteur de pianos' ca. 1839-42, ex-associé de BLONDEL ci-dessous ? (°1839)

Liste des exposants Paris, 1839

1, rue du faubourg du Temple (x1839)(yy1839)(x1840)(xx1840)(***1841)(arr.10), 23, boulevard Saint-Martin (*1842)(arr.10), Paris
RAVENNE et BLONDEL  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1839) Paris
RAYNAUD Frères  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

???
RAYNAUD Louis 'Facteur de pianos' ca. 1857-63  

11, Petite rue Taranne (xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(arr.5), Paris

 

REBOUL J.  

"Nous signalons à l’attention publique, un homme simple et modeste, un ouvrier distingué dans l’art des pianos, que le défaut de toute ambition a fixé depuis long-temps a Draguignan son pays natal. Les meilleurs ouvriers de la capitale lui ont envié son adresse, les maîtres les plus renommés lui ont fait les offres les plus séduisantes, mais toujours inutilement. Il veut vivre et mourir sous le ciel qui l'a vu naître. Ignoré de tous, il se livre avec bonheur, avec passion à la culture de son art. Il ne veut que très-peu d'ouvriers, pour avoir le temps lui-même d'achever avec une perfection infinie, les pièces les plus délicates de ses instrumens. Aucune difliculté ne l'arrête, il comprend tout, devine ce qu'il n'a pu apprendre, et exécute toujours avec un admirable talent.
Dès son enfance, il donna des preuves non équivoques de son intelligence et de son adresse. Il exécuta avec un canif, des pendules en bois qui jouaient des airs de musique et qui marquaient les heures avec une grande exactitude. D'autres ouvrages qu’il est inutile d'énumérer le signalèrent aux yeux d'un administrateur habile, comme un homme précieux pour les arts, dont il fallait seconder les dispositions par l'étude et les leçons des grands maîtres.
Par les soins de M. Chevalier, préfet du Var à cette époque, il fut envoyé à Paris et reçu dans les ateliers d’Erard. Là, en contact avec des ouvriers habiles, les dispositions de Reboul se développèrent rapidement, et l'étude eut bientôt perfectionné ce que la nature n'avait fait qu'indiquer. Il pouvait avec peu d'ambition se créer une position brillante et édifier une fortune; maître de son art, le comprenant dans toutes ses parties, avec son intelligence et son adresse, rien ne lui était difiicile. Il a mieux aimé la solitude, une vie paisible, une vie de famille et son soleil de Provence. Sans le blâmer, nous regrettons vivement une telle détermination qui est une perte pour les arts.
Qu'on se garde de croire que Reboul soit inactif; oh! non, le travail est son élément, c'est sa vie. Mais quelle différence entre Reboul ignoré de tous aufond de sa province, et Reboul au centre du mouvement, en face de toutes les innovations et des perfectionnemens qui auraient stimulé son esprit? Ici nous ne considérons pas Reboul comme facteur de pianos, mais sous le rapport de l'art en général, sous le rapport de son intelligence si prompte à concevoir ou à deviner, et de son adresse à exécuter. Mettez l'esprit de Reboul aux prises avec des difficultés sérieuses, il les résout; donnez-lui un mécanisme défectueux à simplifier ou à perfectionner, il trouve ‘un expédient sans retard. Il y a chez lui des ressources infinies.
Aujourd'hui sa première, sa principale occupation, c'est la fabrication des pianos. L'on conçoit sans peine que toutes les pièces de cet instrument, façonnées et finies par un tel homme, doivent former un ensemble plus parfait que les pianos auxquels dans un atelier concourent tant d'ouvriers divers.
Nous avons vu chez lui des pianos carrés, des pianos à queue et à demi-queue qui ne laissent rien à désirer aux hommes de l'art. Belle qualité de son, accord et unité remarquable entre les sons aigus et les sons graves, solidité impérissable de l'instrument, c'est ce que nous ont dit des musiciens distingués en qui nous avons foi. (la suite )

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1830-40

(la suite)

Reboul possède le sentiment, la moralité de son art à un point qui l'honore beaucoup. Nous savons qu'il rompit les bases d'une association lucrative, parce que son collègue sans scrupule employait du bois qui n'était pas parfaitement sec.
Il va souvent à Paris pour examiner et adopter, s'il y a lieu, les inventions et les perfectionnements utiles. Ses pianos n'ont jamais subi de fâcheuse concurrence. Ceux qui les connaissent rendent à l'auteur cette justice, et cependant Reboul vend peu de pianos. D'où vient donc cette bizarrerie de l'opinion publique? C'est que Reboul mène à l'écart une vie modeste, à 200 lieues de Paris; c'est que Reboul est dépourvu d'ambition, de celle surtout que le mettrait en relief et le ferait connaître; car, tous ceux qui ont visité ses ateliers, tous les maîtres distingués qui ont étudié ses pianos, rendent à son mérite une éclatante justice.
Quittant les pianos et les instrumens de musique, pour ne considérer que le génie de Reboul, nous croyons qu’il ne faudrait que quelques hommes de sa trempe, et dans toutes les branches des arts, pour contrebalancer, si non détruire cette auréole de gloire dont la capitale se parc à nos dépens. Alors ce ne serait plus Paris qui serait le foyer de la civilisation et des lumières, ce serait la France, et cela ne vaudrait que mieux."
Journal, Société d'agriculture, de commerce, et d'industrie du département du Var, Draguignan, 1838, p. 25-28

"Ode à J. Reboul, de Draguignan, facteur de pianos et statuaire." Bulletin de la Société d'études scientifiques et archéologiques de la ville de Draguignan, 1876, p. 583 (Gallica)

"Il y avait alors à Draguignan un fort brave homme, qui joignait à son réel talent de luthier un véritable don de statuaire. On connaissait et on appréciait ses pianos qu'il construisait de toutes pièces ; on lui demanda le buste de M. d'Azémar. [...] " Bulletin de la Société d'études scientifiques et archéologiques de la ville de Draguignan, 1894, p. XXI (Gallica)

 

Draguignan
 

REBOURG Antoine Léon

(ca. 1836 - 1853)(10)

 

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos' ca. 1853 44, rue du faubourg du Temple (1853)(10)(arr.11), Paris
REBOURG François Eugène  

1885 - "Tribunal de commerce de la seine - Déclarations de faillites - Du 19 avril. Rebourg, facteur de pianos, à Montreuil-sous-Bois, rue François-Arago, 8. - S. pr., M. Châle, boulevard Saint-Michel, 7."  Journal des débats politiques et littéraires, 23/04/1885, p. 4 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1885

Faillite en 1885.

8, rue François Arago (***1885), Montreuil-sous-Bois
REBSAMEN J. J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1862

 

5, place de la charité (***1862), Lyon
REDFEARN 'Fabricant de pianos' ca. 1850

Époux de GAIDOT (1850)(10)

41, rue des Vieux Augustins (1850)(10)(arr.1), puis rue des Prêtres Saint Germain (1850)(10)(arr.1), Paris
REDMER Jean Gottlieb

(1802 - ?)(12)

"Redmer, manufacture de pianos en tous genres, expédition en province et à l'étranger, Lancry, 4." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1853, p. 736 (Gallica)

 

'Pianos et ébéniste' (**1854)

'Facteur de pianos' ca. 1848-76

REDMER Jean Gottlieb était né en 17/01/1802 à Dantzig, Prusse (aujourd'hui Pologne). il était ébéniste avant d'établir comme facteur de pianos à Paris. Il a demandé sa naturalisation en 1849. (12)

Pianos droits, avait fait avec un certain EGGERT en 1845 une invention en 1845 (Brevet : 'perfectionnements sur le piano').

REDMER & Cie (*1848)(x1849)(*1850)

Membre d'Association des patrons et ouvriers facteurs de pianos (1848), p. 6-7-8 (Gallica)

Brevet de 1845 : "(2195. 18 octobre 1845.) Perfectionnements dans les pianos. B. d'inv. de 15 ans, pris le 29 septembre 1845, par Eggert et Redmer, facteurs de pianos, élisant domicile chez Armengaud jeune, à Paris, rue des Filles-du-Calvaire, n. 6." Catalogue des brevets d'invention, 1846, p. 278  - Voir EGGERT

Liste des exposants Paris, 1855

 

72, rue de Bondy (*1848)(x1849)(arr.10), 23, rue de Lancry (*1850)(arr.10), 4, rue de Lancry (**1852)(*1853)(arr.10), 6, rue de Lancry (**1854)(*1855)(z1855)(*1856)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.10), 76, rue de Bondy (**1864)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(arr.10), Paris
REÈB L. Pianos droits

Probablement une succursale de Vannes (ci-dessus).

Lorient
REÈB L.  

"Reeb, Henry (Henri). Marchands de musique et instruments." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1893 (Gallica)

 

Pianos droits

'Facteur de pianos'

Membre de la Société des facteurs de pianos de Paris (°1849)

REEB Henri (*1893)

 

Vannes

(Vannes, Lorient, deux villes voisines)

REGNIER  

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870

Achetait le fonds d'un certain CREMER vers 1870.

 

3, rue Saint-Joseph (*1870)(arr.2), Paris
RÉGNIER E.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1879-1910

 

96, rue Lafayette (**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.10), 123, rue du faubourg Poissonnière (*1907)(*1909)(*1910)(arr.9), Paris

 

REGOUBY F.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

Paris
REGY Edmond Louis  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1919) Paris
REHSE F.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-77

 

33, rue Marcadet (*1876)(**1876)(**1877)(arr.18), Paris
REIBAC  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
REICHMANN Jean Christian  

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1820

 Père de Laurent Louis REICHMANN, également facteur de pianos, ci-dessous.

Époux de OLONDE Marie (10)

 

16, rue Grange Batelière (1820)(10)(arr.9), Paris
REICHMANN Louis Laurent

(1820 - ?)(10)

 

1848 - "Cité dans l'état nominatif des insurgés de juin transférés au Havre (76) Seine Inférieure, Seine Maritime dans la nuit du 12 au 13/09/1848 du Journal Le Constitutionnel daté du 17/09/1848." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »;  et Inculpés de l'insurrection de Juin 1848 et "Transportation. Etat nominatif des individus condamnés à la transportation dirigés sur le Havre, dans la nuit du 12 au 13 septembre courant. [...] Reichmann, Louis-L., 28 ans, Paris, fabricant de pianos." La Presse, 18/09/1848, p. 3 (Gallica)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1848

 Il est né à Paris en 1820. (10) Et il est le fils de Jean Christian REICHMANN, aussi facteur de pianos.

151, rue du faubourg Poissonnière (1848)(10)(arr.9), Paris
REINBACH Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
REINBOLD Louis

(1825 - ? )

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1870

1870 - "Décret Impérial (contre-signé par le garde des sceaux, ministre de la justice et des cultes) qui autorise à établir leur domicile en France, pour y jouir dés droits civils tant qu'ils continueront d'y résider: Le sieur Reinbold (Louis), né le 7 août 1825 à Muttersheim (grand-duché de Bade), facteur de pianos, demeurant à Saintes (Charente-Inférieure)." Bulletin des lois de la République Française, Volume 34, 1870, p. 137

 

Saintes - Paris
REINBOURG Mathias  

'Fabricant d'orgues' ca. 1857

 

53, rue du Cherche Midi (1857)(10)(arr.6), Paris
REINBURG G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909

 

46, rue Diderot (*1909), Paris
REINTJES Henri

 

 

 

 

 

"Reintjes facteur breveté, ancien ouvr. de M. Pape, r. des Fossés St. Germain l'Auxerrois, 26." Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile, 1839, p. 615 (Gallica)

VOIR AUSSI ...

... à Londres & Nothingham, Angleterre, vers 1850 un REINTJES C. H., facteur de pianos, est-ce que la même personne ?

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1836-46

'Ancien ouvrier de M. PAPE' (yy1839)

Brevet d'invention 1839 : "Reintjes, imagina de remplacer dans les pianos les chevilles ordinaires qu'on est obligé d'enfoncer dans le bois et qui sont difficiles à tourner, par une vis montée sur un petit support en équerre; un écrou marchait et tenait la corde. Il suffisait d'une clef de montre pour faire marcher la vis. (B. F.)" Organographie: 'La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861   

   "74° M. Reintjes (Henri), facteur de pianos, rue des Fossés-Saint-Germain-l'Auxerrois, n° 26, à Paris, auquel il a été délivré, le 7 février dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention de cinq ans, pour un mécanisme propre à remplacer les chevilles de pianos." Bulletin du Ministère de l'Agriculture et du Commerce: partie ..., Volume 1, 1840, p. 211

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

Liste des exposants Paris, 1839

 

26, rue Saint-Germain l'Auxerrois (*1836)(yy1839)(xx1840)(***1841)(*1842)(**1845)(**1846)(arr.1), Paris
REISACHER - 'Facteur de pianos' ca. 1893 9, rue de la Préfecture (*1893), Doubs
 

REISACHER Charles

(1821 - 1790)

 

 

 

 

"A remettre immédiatement et pour cause de décès le fonds de commerce et la magnifique clientèle de M. Charles Reisacher, facteur de pianos, rue Moiret, n° 3, à Besançon. Achat, vente et location de pianos. Quarante ans d'exploition. S'adresser à M. Fournier, propriétaire à Casarmène, banlieue de Besançon." Nouvelliste Vaudois, 13/03/1890, p. 4 (scriptorium.bcu-lausanne.ch)

 

'Facteur de pianos' ca. 1842-66 (**1842)

INFO EXTRA

Les frères Reisacher à Besançon, par Jean Marc Stussi

 

41, rue Saint-Vincent (***1860)(*1866), 3, rue Moiret (x1890), Besançon
REISACHER Louis Grégoire

(ca. 1800 - 1875)

 

 

 

'Fabricant de pianos' et 'accordeur de pianos' ca. 1866

INFO EXTRA

Les frères Reisacher à Besançon, par Jean Marc Stussi

 

43, rue Saint Vincent (18??), 3, rue Mairet (*1866), Besançon
REISNER  

"Reisner, pianos, orgues expressifs, gal. et rotonde Colbert, 5." Almanach des commerçants de Paris, Année 12, 1840 (Gallica)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1840-41 5, Galerie et rotonde Colbert (xx1840)(***1841)(arr.2), Paris
REITER  

 

METZ - "M. Reiter, de Metz, qui a obtenu en 1823 une mention honorable pour un très-bon piano, en a exposé cette année un autre qui a été trouvé supérieur pour la netteté des sons et pour les accords. M. Reiter est un excellent facteur d'instrumens à cordes, dont la réputation n'est pas aussi étendue qu'il le mérite. Cependant il commence à être connu dans les départemens voisins.
Cet artiste aurait obtenu une nouvelle distinction, si la Société n'avait pas été forcée de fixer le nombre des médailles."
Mémoires de l'Académie nationale de Metz, Volumes 5 à 7, 1824, p. 55

METZ - "M. Reiter, de Metz. Mention honorable. - Excellent facteur d'instrumens à cordes, M. Reiter reçut des mentions honorables aux deux expositions précédentes. Depuis la dernière, il a fait au piano des changemens qui paraissent avantageux, et il a exécuté un instrument à chevalet mobile, nommé chromamètre, qui donne tous les tons avec une seule corde. Le chromamètre sert non - seulement pour accorder avec facilité les pianos, mais encore pour guider les personnes qui apprennent à chanter ou à jouer du violon. Le piano présenté à l'exposition par M. Reiter est du prix de 600 francs. C'est surtout la modicité de ce prix qui détermine le Jury à décerner une nouvelle mention honorable à l'exposant." Mémoires de l'Académie nationale de Metz, Volume 10, 1829, p. 95

 

 

'Fabrique de pianos' ca. 1842-61;  (**1842)


(la suite)

METZ - "M. Reiter, facteur d'instruments, à Metz, Médaille de troisième classe - A expose un piano, auquel le temps n a pas permis que l'auteur mît la dernière main, mais dont plusieurs parties ont paru ingénieusement disposées. M. Reiter a été jugé digne d'une médaille de 3e classe." Expo 1834, Mémoires de l'Académie royale de Metz, Volume 15, p. 55

Brevet de 1829 : Un piano à chévalet mobile, nommé chromamètreMémoires de l'Académie royale de MetzAcadémie royale de Metz, 1829

Rappel d'une mention honorable, Metz, 1823 | Liste des exposants Metz, 1824 | Mention Honorable Metz, 1829 | Médaille de bronze Metz, 1834 | Médaille de bronze Metz, 1844 | Liste des exposants, 1861

VOIR AUSSI ...

Autres facteurs à Metz du même temps sont CAYE HENRY, LANGER (°1820), et  THIRION.

 

10, rue Fournirue  (***1844), 28, Place d'Austerlitz (***1861), Metz (Moselle)
REITTER François  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Membre d' Association des facteurs de pianos de Paris' (**1849)

20, Passage Brady (**1849)(arr.10), Paris
REITZ Jean Jules  

"REITZ (JULES), rue du Faubourg-Saint-Denis, 55, PIANOS DROITS et spécialité de pianos obliques trois-quarts. — Solidité garantie. — Vente, accord et réparation. - EXPORTATION." Le Luth français. Journal de la facture instrumentale, 1856, p. 8 (Gallica)

"Reitz (Jules), fab. de pianos droits et spéc. d'obliques 3/4, garantis, exportation, location, réparation et accord, Faub.-St-Denis, 55." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

 

Pianos droits

'Facteurs de pianos' ca. 1856-88

Époux de DAVID, passementière. (1856)(10)

REITZ Jules (*1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(**1871)(**1873)(**1877)(**1878)(**1880)(**1881)

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1862 et 1864 (25)

 REITZ Père & Fils (?)

REITZ Jules (**1883)

 REITZ Veuve (*1885), marchande de pianos

1884 - Faillite en 1884 (Archives commerciales de la France, 14/08/1884, p. 1077 (Gallica))

 30, rue du faubourg Saint-Denis (1856)(10)(arr.10), 39 (?), rue du faubourg Saint-Denis (*1856)(arr.10), 55, rue du faubourg Saint-Denis (1856)(10)(***1857)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(1862)(25)(***1863)(yy1864)(arr.10), 10 [ou 18], rue Bleue (**1864)(25)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(arr.9), 74, rue du faubourg Poissonnière (*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(1884)(**1888)(arr.9), Paris
REMY  

"M. RÉMY, LUTHIER à Limoges, Place-Royale, maison Perussor, A l'honneur de prévenir le public qu'il a en magasin un bel assortiment de pianos, fabrique de Pleyel et autres facteurs.
Par suite d'arrangemens avec la maison Pleyel, M. Rémy peut faire aux acheteurs aussi bonnes conditions et leur procurer mêmes avantages que s'ils s' adressaient directement à Paris.
M. Remy fait aussi des échanges de pianos, les répare, améliore le son, etc., etc. On trouve chez lui toute espèce d'instruens à cordes et à vent à des prix modérés." Revue limogienne : industrie, beaux-arts, littérature, 30/06/1836, p. 3 (Gallica)

'Luthier' et marchand d'intruments de musique) ca. 1836 Place-Royale, maison Perussor (xx1836), Limoges
REMY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1892

RÉMY et DÉPENSIER & Cie (avant 1892)

1892 - "Rouen. — Dissolution. — 12 juil. 92. — Société RÉMY et DÉPENSIER, pianos et instruments de musique, 92, République. — L. M. Dépensier qui continue seul. — 12 juil. 92." Archives commerciales de la France, 27/07/1892, p. 949 (Gallica) - Voyez DÉPENSIER

 

92, rue de la République (1892), Rouen
 

REMY Emile

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
REMY Félix Edmond

 

 

 

 

 

TOULOUSE - "PIANOS.- Le piano est aujourd'hui un meuble indispensable. Ce n'est pas seulement un instrument de musique d'une extrême délicatesse, c'est encore un ornement obligé d'un salon comme il faut. Le fabricant ne doit pas seulement s'occuper de la solidité de l'instrument, de sa sonorité et de sa justesse qui en sont les qualités indispensables, mais aussi de la beauté, de l'élégance et même de la richesse decet objet comme meuble de salon. A tous ces points de vue, nous avons admiré ceux qui ont été exposés par MM. Martin et Lagèze, de Toulouse, et ceux que nous ont envoyés M. Gruner, de Lyon, et M. Remy, fabricant à Mirecourt (Vosges)." Journal illustré de l'Exposition toulousaine, 18/03/1866, p. 1 (Gallica)

PARIS - "Maison REMY (Mirecourt). - Ce facteur est un de ces habiles ouvriers que possède Mirecourt; Tout le monde, dans ce pays là, est facteur ou luthier, et ils ont poussé l'art de la facture à un bien haut degré. On fait très-bien à Mirecourt. On y construit même des instruments de luxe, mais cependant le genre ordinaire est ce dont on s'occupe le plus, et les musiciens peuvent trouver à Mirecourt de très bons violons à un excessivement bas prix. Si la lutherie est fort avancée, il n'en est pas de même de la construction des pianos; les instruments présentés par M. Rémy sont de bons instruments, mais ce sont des pianos assez ordinaires comme mécanisme et sonorité." La musique à l'Exposition universelle de 1867, Louis-Adolphe le Doulcet Pontécoulant, p. 161-162

PARIS - "Mais toutes ces considérations ne seraient rien si nous ne constations en même temps que la maison Rémy livre au commerce des pianos dont les bonnes qualités sont surprenantes, eu égard à son peu d'ancienneté. Nous recommandons particulièrement le petit modèle de piano droit, à sept octaves; prix 450 francs, dont le son est plus clair et plus net qu'on ne le rencontre ordinairement dans les mêmes conditions; instrument de chambre à la portée de toutes les petites bourses. Cette maison alimente beaucoup de marchands de Paris qui, le plus souvent, font mettre leur propre nom sur les pianos qu'ils achètent. Pourquoi l'amateur ne s'adresse-t-il pas lui-même au fabricant au lieu d'aller à l'intermédiaire qui le rançonne toujours?"  Etudes sur l'exposition de 1867 ou les Archives de l'industrie au ..., Volume 3, Eugène Lacroix, p. 224

 (la suite )

VOIR AUSSI ....

Il était aussi un REMY Cl. à Limoges, comme 'facteur d'instruments à cordes' vers 1855, et autres luthiers (violons) avec le même nom né à Mirécourt.

 

 

Pianos droits, orgues, surtout des instruments à vent

Commencé comme facteur d'instruments à Mirécourt ca. 1862-72, et puis une succursale à Paris. Selon René Pierre, ils ont été commencés avec la fabrication de pianos vers 1855, et ils avaient aussi une succursale à Londres. Selon Pierre Constant (16), il était commencé dès 1835.

 REMY & GROBERT (1862), connus pour leurs orgues.

REMY Geoges (***1862), à Mirécourt

REMY F. (?)

 REMY et Cie (1867)(**1870)(1872)

REMY georges Félix (1874)

Faillite en 1873 et vente de la fabrique de pianos en 1874 (archives-lutherie-mirecourt.fr)


(la suite)

LYON - "Une maison toute nouvelle se présente, dont les usines sont au fond de la province. A Mirecourt, dans les Vosges, la société Rémy et Cie a monté de vastes ateliers qui se trouvent dans toutes les conditions favorables pour fabriquer a bon marché. Là, les bois en grume nécessaires à la confection des caisses, meubles, barrages, etc., se tirent à peu de frais des forêts voisines; d'où résulte une grande et notable économie dont ne peuvent jouir les manufactures qui ne construisent pas sur les lieux même de production. D'un autre côté, la main d'œuvre, très-chère à Paris, est d'un prix moins élevé en province, tout le monde le sait. L'ouvrier se loge à peu de frais; la vie matérielle coûte moins. Tous ces avantages réunis permettent au facteur de province des prix inabordables pour le facteur parisien. Mais toutes ces considérations ne seraient rien si nous ne constations en même
temps que la maison Rémy livre au commerce des pianos dont les bonnes qualités sont surprenantes, en égard à son peu d'ancienneté. Nous recommandons particulièrement le petit modèle de piano droit, à sept octaves; prix 450 francs, dont le son est plus clair et plus net qu'on ne le rencontre ordinairement dans les mêmes conditions; instrument de chambre à la portée de toutes les petites bourses. Cette maison alimente beaucoup de marchands de Paris qui, le plus souvent, font mettre leur propre nom sur les pianos qu'ils achètent. Pourquoi l'amateur ne s'adresse-t-il pas lui-même au fabricant au lieu d'aller à l'intermédiaire qui le rançonne toujours ?"
Nouvelle technologie des arts et métiers des manufactures, des mines, de l'agriculture, 1872, p. 224

"Remy et Cie, rue des Petites Ecuries 7; ateliers et usine à vapeur, à Mirecourt (Vosges)(200 ouvriers)." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1870, p. 1233 (Gallica)

Mentionné pour leurs pianos sur les exposition : Liste des exposants Toulouse, 1866 | Liste des exposants Paris, 1867 | Liste des exposants Lyon, 1872

 

Usine à Mirécourt (***1862)(*1867)

7, rue des Petites-Ecuries (**1870)(1872)(arr.10), Paris

REMY Jean Mathurin  

"REMY, rue de Grenelle-St.-Honoré, n. 30. Ce luthier fait et racommode toutes sortes dTnstrumens ; tient pianos et harpes d'occasion ; assortiment de cordes de Naples et autres. Envoie en province." Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1826, p. 442 (Gallica)

'Luthier' et marchand d'intruments de musique ca. 1798-1839

Époux de Adelaïde Éléonore Charlier, 8 rue du Mail (1803)(31).

118, rue Tiquetonne (*1798-1799)(arr.2), 103, rue Tiquetonne  (1803)(31)(arr.2), 30, rue Grenelle Saint-Honoré (*1813)(x1826)(arr.1), 44, rue Traversière Saint-Honoré (yy1839), Paris
RENARD Casimir  

"Pianos A. GUILLOT - RENARD ET CAHOUET, Succ. - Les marques de pianos sont si nombreuses que le public est parfois embarrassé pour fixer son choix. Aussi croyons-nous lui être utile en appelant son attention sur la maison A. Guillot dont la réputation s'est répandue dans le monde entier et que dirigent actuellement MM. Renard et Cahouët. Les pianos Guillot sont connus depuis longtemps pour leur brillante qualité de son et pour leur solide construction. Les médailles d'or qu'ils ont obtenues aux expositions, ainsi que l'appréciation des plus grands musiciens, ont classé ces instruments parmi les meilleurs des marques françaises. Signalons les pianos construits pour les colonies, qui se divisent en trois parties, et dont MM. Renard et Cahouët exportent chaque année un nombre considérable. Ces instruments sont munis d'un cadre en fer et d'un sommier métallique, avec cheville brevetée S. G. D. G. pour le maintien de l'accord. Tous les pianos A. Guillot sont en palissandre ou en bois noir; les claviers sont en ivoire de choix. Leur fabrication est des plus soignée. MM. Renard et Cahouët font également la location, l'accord, l'échange, et la réparation de pianos; leur clientèle trouvera chez eux des instruments d'occasion des meilleures marques depuis 200 francs." Le Temps, 20-12-1897 (Gallica)

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1892-1913

Casimir RENARD, était également compositeur

 RENARD et CAHOUET et Cie (1892)(*1893)(*1897)(*1909)(*1910)

Succ. de GUILLOT (°1873)

1892 - "Paris — Formation. — Société en nom collectif RENARD et GAHOUET, facteurs de pianos, 16, b. St-Denis. — 15 ans, du 20 août 92.— 120,000 fr. — 13 oct. 92. — D." Archives commerciales de la France, 26/10/1892, p. 1294 

1905 - "Vendeur : Fischbach et Leclerq - Acquéreur : Renard et Cahouët - Domicile élu pour des oppositions : 16, b. St. Denis - Entrée en jouissance : de suite - Désignation des fonds vendus : Agencement et matériel fab. de pianos, 79, b. Victor-Hugo, Montreuil-sous-Bois." Archives commerciales de la France. 03/06/1905, p. 688 (Gallica)

Médaille d'or Louisiane (État du Sud des États-Unis), 1904

16, boulevard Saint-Denis (1892)(**1893)(*1897)(1905)(*1909)(*1910)(arr.10), 135, boulevard Sébastopol (*1913)(arr.2), Paris
RENAUD  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Voyez aussi chez RINALDI (°1827).

 

Paris
RENAUDI  

Pianos droits et pianos à queue

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 RENAUDI Ph. (?)

 RENAUDI E. (?)

Paris
RENAUDIN



PARIS - "Claviers pour pianos à queue et droits, claviers d'orgues." Expo 1889

PARIS ? - "MM. Renaudin et Cie fabriquent excellents claviers pour pianos et orgues." Rapports du Jury international, Volume 2, 1891, p. 512

 

'Fabrique de pianos' et orgues ca. 1891-95

RENAUDIN & Cie (avant 1891)

1895 - "Provins. — Dissolution. — 1 oct. 95. — Société RENAUDIN et Cie, fab. de pianos et orgues. — L. M. Lange qui continuera seul." Archives commerciales de la France, 07/09/1895, p. 1135 (Gallica)

 Médaille d'argent Paris, 1889 Liste des exposants Paris ?, 1891

 

Provins
RENAULT Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-73 3, rue Caumartin (**1871)(**1873)(arr.9), Paris
RENAULT Sébastien B.  

'Luthier' et facteur de harpes ca. 1789-99

RENAULT et CHATELAIN (1796)

 

rue de Braque (*1789)(arr.3), 21, rue de Braque [au coin de rue Ste Avoye](*1798-1799)(arr.3), Paris
RENIER Alfred  

"Renier (Alfred), tourneur en bois pour les ébénistes, fact. de pianos et fab. de billards, fait le torse, r. St. Ant. 192." Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile, 1841, p. 730 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1841  192, rue Saint Antoine (xx1841)(arr.12), Paris
RENNER Marius  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-1912

 

12, rue Petites Maries (xxx1897)(xxx1898)(xxx1906)(xxx1908)(xxx1909), 159, boulevard de Madeleine (xxx1912), Marseille
RENON Amélie  

'Facteur de pianos' et compositeur ca. 1855

 

18, rue Janus (ca. 1855), Angoulème
RENSING

 

Piano carré n° 180 ca. 1815, Collection Giscard, Château de Saint Bauzille, France (2)

"Rensing, r. Marie-Stuart, 3. Les pianos qu'il fabrique sont recherchés des artistes et amateurs, tant pour la beauté de leur fini que pour l'excellence des sons qu'ils produisent." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 567 (Gallica)

 

'Facteur de Pianos' ca. 1815-48

"Je crois que si on multipliait davantage les arbres têtards nous n'aurions pas besoin d'aller chercher à grands frais des bois étrangers; une circonstance que je vais rapporter me le prouve d'une manière évidente. M. Rensing, facteur de pianos, rue Marie-Stuart, à Paris, m'a fait voir, il y a peu de temps, deux pianos magnifiques, dans lesquels il a incrusté un morceau de bois indigène, dont la beauté du poli et la richesse de la nuance ne le cèdent en rien aux plus beaux bois exotiques. M. Rensing est un de ces hommes dont le génie inventif a produit quelques heureuses innovations, tant dans le mécanisme de cet instrument agréable que dans les ornements extérieurs." Almanach du commerce de Paris..., Duverneuil, 1829, p. 109 (Gallica)

 

59, rue Ste Anne (1815)(arr.1), 3 rue Marie-Stuart (x1828)(*1829)(x1829)(**1848), Paris
RESINGG 'Facteur de pianos breveté' ca. 1855.  Paris
RÉVEILLON Henri-Hyppolyte 'Facteur de pianos' ca. 1863 21, rue des Fourneaux (*1863)(arr.15), Paris
REVEL  

'Facteur de pianos' ca. 1842

REVEL Mme. (**1842)

 

1, rue Marronniers (**1842), Lyon
RÉVILLON Jules  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

 Paris ?
REY  

'Facteur de pianos' ca. 1860-99

Succ. de FRÉVOT (°1807)

Adrien REY (éditeur et marchand de musiques) a repris la maison MOLTER - FÉVROT à Lyon. (1857)(**1860)(**1862)(***1863)(fact.1863).

A. RÉY et Cie en 1884

1884 - "Lyon. — Formation de la Société en nom collectif A. RÉY et Cie musique, pianos et orgues), rue de la République, 17 — Durée : 4 ans. — Cap.: 240,000 fr. — Acte du 12 juin 1884."  Archives commerciales de la France, 03/07/1884, p. 886 (Gallica)

REY Fils (*1895)(*1896)

REY E., Fils Aîné, Marchand de musique, éditeur, rue de la République, 17. (*1899)

Le dernier vendait la sousmarque 'H. FRANCE & Co, Paris' (21) dès 1888.

Repris par MAROKY Michel vers 1902.

4, rue Lafond (**1860)(x1862)(***1863), 17, rue de Lyon, 17, rue Impériale (xx1867), 17, rue de Lyon (ex rue Impériale)(**1857)(**1869)(*1873)(*1875)(*1876), 17, rue de la République (1884)(F1886)(*1893)(*1896)(*1897)(*1899), Lyon
REY  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881

 

50, rue des Moines (**1881)(arr.17), Paris
REYBAUD  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

Fondation en 1847 (*1913)

 

5, rue des Bergers (*1913), Marseille
REYBAUD P.  

'Facteur de pianos' ca. 1905-06

'Facteur-accordeur de pianos et orgues' (*1906)

 

6, rue de la Miséricorde (*1905)(*1906), Aix
REYBOUBET F.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits et harmoniums (°1872) Amiens
REYMOND J.  

'Facteur de pianos' ca. 1855

Liste des exposants Paris, 1855

 

Amiens (Somme)
REYMOND P. [ou J.] Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1885-86 2, rue Grignau (xxx1885)(xxx188§), Marseille
REYNAERT Arthur Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1929 16, rue Bressigny (*1929), Angers
REYNOIRD Frères  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
REZEAU  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-1913

Fondation en 1859 (*1913)

REZEAU Gustave (*1893)(*1898)(*1902)(*1903)(*1913)

 

 

10, rue Ganterie (*1875)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), 18, rue Ganterie (*1876), 14, rue Massacre (*1902)(*1903)(*1909)(*1913), Rouen

 

RHEINLAENDER Christian
| RHEINLANDER

(1805 - avant 1860)(15)

 

 

 

Brevet de 1848 : "129° Le brevet d'iavention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 mai 1848, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les citoyens Rheinlander (Christian) et Schlachter (Balthazar), rue du Grand-Saint-Michel, n° 7, faubourg Saint-Martin, pour un système de pianos dits à double traction." Bulletin des lois, 1849, p. 599

 

'Facteur de pianos' ca. 1847-49

Il était d'origine allemand, né à Hambourg, Allemagne. (15)

Très probablement que c'est le RHEINLAENDER qui était 'caissier', 'tableur' et 'vernisseur' chez PLEYEL ca. 1840-45. (20)

 RHEINLANDER & SCHLACHER ca. 1848, Voyez aussi SCHLACHTER.

 Il a été transféré à New York en 1852. (15) Son fils était probablement également 'facteur de pianos' là.

7, rue du Grand-Saint-Michel, Faubourg Saint-Martin (**1847)(***1848)(***1849)(x1849)(arr.10), Paris
RHIGAS Joseph  

Brevet de 1862 : "868° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 11 juillet 1862, au secrétariat de la préfecture dit département de la Seine, par le sieur Rhigas (Joseph ), facteur de pianos, représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 15, pour des perfectionnements apportés dans les pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1864, p. 200 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1864 Paris ?
RIBIERE Jean Marie  

Facteur d'instruments (de musique ?) ca. 1854

 

37, rue de Seine (1854)(10)(arr.6), Paris
RIBON Nicolas Frédéric

(1823 - 18??)(10)

 

'Facteur d'instruments' ca. 1843

 Il est né à boulogne sur Mer, Pas de Calais, le 03/04/1823. (10)

 

11, rue des Trois Canettes (1843)(10)(arr.6), Paris
RICARD F.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
RICARD  

Brevet de 1876 : "112,800. Brevet de quinze ans, 22 mai 1876, Ricard, élisant domicile chez Bonnet, allée des Capucines, n° 7, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Clavier partégal applicable aux pianos et aux orgues de tous systèmes." Bulletin des lois de la République française, 07/1877, p. 226 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Marseille ?
RICAU E.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
RICCHETTI Rémi Marie Philippe

(1811 - ?)(12)

 

 

 

"Nous recommandons à nos lecteurs les beaux MAGASINS DE PIANOS DE RICCHETTI, rue de Choiseul, 2 ter. Cet habile fabricant a su réunir la modération dans les prix à la perfection dans l'exécution, problème insoluble jusqu'à ce jour car, pour avoir un bon piano, il fallait le payer fort cher, d'autant plus qu'il fallait qu'il sortît d'une de ces rares maisons qui rançonnent le public an moyen de leur renommée. M. RICCHETTI a su affranchir les artistes et les amateurs de ce lourd tribut: ses pianos peuvent non seulement supporter toute comparaison avec ceux de ces maisons, mais encore, outre l'élégance et, la solidité, ils ont une qualité de sons bien supérieure, supériorité que les artistes et les amateurs sont appelés à constater en visitant ses magasins et en essayant ses pianos. Nous attirons principalement l'attention du public musical sur les PIANOS VERTICAUX, cordes droites, et pianos cordes obliques à trois cordes, six octaves et demie, qu'il garantit pour cinq ans et pour un an d'accord." La Presse, 24/12/1840 (Gallica)

"PIANOS RICHETTI, garantis et à l'épreuve Richetti, fabricant de pianos, rue de Choiseul, 2 ter, fournisseur des Italiens, après des essais rétirés est enfin parvenu à donner à ses instrumens, sous le rapport de la solidité, de l'élégance et du prix une qualité qui ne laisse rien à désirer. Il offre de les donner à l'épreuve et d'expédier à ses frais sur tous les points de la France, aux personnes qui lui en feront de la demande, un piano qu'on autait la faculté de garder pendant un temps convenu, et après lequel, s'il convient, on en acquittera le prix. En cas de renvoi on aura à payer les frais de transport et de retour, plus le prix de la location qui sera fixé d'avance.
On peut se procurer dans les magasins de M. Richetti des pianos de toute forme. Il apelle l'attention toute particulière du public misical sur les pianos verticaux, à cordes droites ou obliques, à trois cordes, six octaves et demie et six octaves trois quarts, avec une garantie de cinq années." La Presse, 10/11/1841, p. 4 (Gallica) et La Presse, 03/03/1842, p. 4 (Gallica)

 

'Fabrique de pianos' ca. 1839-44; (***1840)

Né à Reggio, Modène, aujourd'hui Italie, en 12/05/1811. Demandait sa naturalisation en 1839. (12)


(la suite)

"Ricchetti, fab. en tout genre, garantit ses produits pendant 5 ans et 1 an d'accord, r. Choiseul, 2 ter." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde..., Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

"PIANOS RICCHETTI -
Parmi les facteurs de piano, dont les noms acquièrent chaque jour de la célébrité, nous citerons à juste titre Ricchetti, qui, pour répondre aux nombreuses commandes qui lui sont faites, vient d'établir à Boulogne, près du pont de Sèvres, une manufacture où il emploie un grand nombre d'ouvriers pour la fabrication de tout ce qui a rapport à cette importante industrie. — Par ce moyen, il peut offrir constamment au public dans ses magasins de la rue de Choiseul, 2 ter, un assortiment complet de pianos d'une rare perfection, à des prix extrêmement modérés, et dont il garantit d'ailleurs la qualité pendant nombre d'années. Nous recommandons particulièrement comme ayant fixé notre attention, ses pianos droits, genre anglais, à doubles cordes dans les basses, avec cyller harmonique et étouffons derrière les cordes (seul moyen d'obtenir des sons pure). - Ces pianos étant fabriqués par lui sont livrés à la vente à des prix aussi modérés que ceux à système ordinaire, dans lesquels il est presque Impossible d'éviter la confusion des sons. - Nous engageons les artistes et les professeurs à voir ses pianos à queue à agrafes, a sept octaves du La à La, qu'il a sensiblement perfectionnés dans les barrages en fer. Ces pianos joignent à une excellente confection l'avantage de la modicité du prix."
La France Musicale, 04/01/1845 (Gallica) et La Presse, 17/12/1845, p. 4 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1844

334, rue Saint Honoré ci devant rue du Roule, 7 (x1839)(yy1839)(x1840)(xx1840)(***1841)(arr.1), 2 ter., rue de Choiseul (1840)(*1842)(x1843)(x1844)(**1845)(*1848)(arr.2) et fabrique : 2, rue Grétry (xx1844)(arr.2), Paris
RICH Jacques  

Pianos droits et pianos à queue

'Facteur de pianos' ca. 1897

Liste des exposants Paris ?, 1897

 

 207, boulevard Voltaire (1897)(arr.11), Paris
RICHARD  

'Facteur d'instruments (de musique)' ca. 1790

Époux de BOYVIN Marie Geneviève (10)

 

 

cloître Saint Germain (1790)(10)(arr.4), Paris

 

RICHARD J. Rob. 'Facteur de clavecins et d'orgues' ca. 1777-86  

rue de Richelieu à la Bibliothèque du roi (*1777)(*1779)(*1783)(**1786)(arr.2), Paris

 

 

RICHARD Charles Toussaint

(1806 - 1828)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1828 29, rue Sainte-Apolline (1828)(10)(arr.2), Paris
RICHARD Fr. Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-09

66, boulevard Magenta (*1903)(*1909)(arr.10), Paris
RICHARD Jules

 

 

 

CARTE POSTALE

 

Harmoniums, orgues (?) et pianos droits ca. 1867-88

'Manufacture d'harmoniums' (*1913), très probablement, ils ne fabriquaient pas leurs pianos eux-mêmes.

 COUTY & RICHARD (+-1867-78), René COUTY & Jules RICHARD

  RICHARD Jean & Cie (1878)

  RICHARD Vve. (**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)

  RICHARD Vve. Jean & Cie  (*1913)

La maison RICHARD est succ. par un certain GABORIAUD R.

Médaille de bronze Paris, 1878 (orgues)

  Plus d'info

98, rue neuve des Petits Champs (+-1867)(arr.2), 10, St.-Gilles (1878)(arr.3), 35, rue Gay-Lussac (**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1885)(**1888)(arr.5), Paris

Etrépagny (1890)(*1913)

RICHARD M. 'Facteur de pianos' et luthier ca. 1875-1912  

12, place aux Bois (*1875)(*1876), 8, rue des Pochonnets (*1912), Cambrai

 

RICHARD Michel 'Facteur de clavecins' ca. 1710  

rue du Paon, paroisse Saint Etienne du Mont (1710)(10)(arr.6), Paris

 

RICHE 'Facteur de pianos' ca. 1865  

12, rue des trois Couronnes (x1865)(arr.11), Paris

 

RICHELME  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

 

6, Passage Noailles (*1875)(*1876), Marseille

 

RICHER Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876 33, rue Royale (*1876), Tours
RICHER L. Théodore

(ca. 1811 - 1855)(10)

 

"Puisque nous disons un mot des instrumens de musique, et que voici venu la saison des concerts et des bals, ce qui veut dire que l'on tappotera la Polka et que l'on écorchera des concerto partout, depuis le rez-de-chaussée jusqu'au sixième étage, faisons une remarque à propos des petits pianos. Comme à présent on fait un appartement complet dans ce qui n'était qu'une chambre il y a trente ans, on a dû songer à ne plus se servir de ces gigantesques clavecins, qui tiendraient tout au moins à eux seuls le salon et la chambre à coucher; c'est donc le piano droit que l'on a créé pour ces localités exiguës ; puis, pour renchérir encore sur les étroites dimensions de l'instrument, on a inventé le piano-bureau et le piano à bascule; l'idée était tout aussi bonne qu'une autre, et nous remercierions volontiers M. Richer, entre autres, au nom des personnes à petits logemens, si la qualité du son se trouvait dans ces pianos en miniature. Par malheur, il n'en est rien; la sonorité en est généralement acerbe, et nombre de personnes nous révèlent un inconvénient plus grand encore, c'est que les pianos à bascule ne tiennent jamais l'accord, bien différens en cela des orgues-mélodiums, qui le conservent toujours. Les efforts -de M. Richer sont donc perdus, à moins qu'il ne puisse venir au-devant de semblables défauts ... En thèse générale, ce facteur devrait comprendre qu'il n'appartient qu'aux Erard, aux Herz, en un mot, aux grands artistes, à tenter des innovations, et que les commerçans, les artistes ordinaires, devraient seulement tâcher de marcher sur leurs traces, attendu que toute invention n'a de valeur que lorsqu'elle produit des résultats incontestables." La Sylphide, 06/1844, p. 327 (Gallica)

 

 

Pianos droits

 'Facteur de pianos' ca. 1842-59; 'Facteur d'instruments' (**1848)

Il était célibataire (10). Qui était donc son successeur?

PARIS - "Encore un bon instrument à signaler. Il est de M. Richer. C'est un piano droit à cordes obliques, bien construit à l'intérieur, d'après des procédés simples et appliqués avec intelligence, M. Richer est un artiste modeste. Il faut le compter parmi les facteurs qui ne font pas grand bruit, mais qui travaillent consciencieusement. Son piano possède une sonorité élégante et nourrie. C'est un des meilleurs que nous ayons examinés jusqu'ici. A. Giacomelli." La France Musicale, 1855, p. 290 (Gallica)

RICHER
sur ce site

 
PUBLICITÉ

Cliquer sur le lien ci-dessus.

 Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1855

 

42, rue de Rivoli (1842)(arr.4), 6, rue Vendôme (*1842)(x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(arr.3), 4, rue Saint-Claude (**1848)(arr.3), 16, rue Vendôme (*1851)(**1854)(*1855)(z1855)(xx1856)(arr.3), 285, rue Saint-Maur (xx1857)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(arr.10), Paris
RICHERT Charles  

'Facteur de pianos' ca. 1909

 

35, Grand rue (*1909), Nancy
RICHTER Marc & David
| RICHETER

 

 

 

 

 

PARIS - "M. RICHTER à Paris, rue du Temple, n.° 57, Pour pianos à trois cordes, six octaves et demie et quatre pédales." Expo 1827 - Rapport sur les produits de l'industrie française, 1828, p. 391-395

PARIS - "1504 (722). Il en a été de même de celui de M. Richter (David), à Paris, rue Saint-Marc, n° 2. Ce facteur avait été mentionné honorablement en 1827." Le musée artistique et industriel: exposition 1834, p. 199

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1827-88

Pianos carrés et pianos droits

Un des deux frères (?) était l'époux de LENOUVEL Arsène Eugénie (ca. 1810-55)(10)

20 ouvriers en 1839. (6)

1840 - "TRIBUNAL de COMMERCE.– DÉCLARATIONS de FAILLITES. Du 1er avril.- Richter, facteur de pianos, boulevard poissonnière, 4. Juge com., M. Héron; synd. prov., M. Stiegler, rue de choiseul, 19." La Presse, 03/04/1840, p. 4 (Gallica)

RICHTER (**1870)(**1873)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1881)


(la suite)

PARIS - "Parmi les pianos dont le brillant extérieur attirait les regards des passans, nous avons remarqué un piano carré en palissandre, de M. Richter, et garni d'incrustations eu cuivre d'un goût exquis. Le luxe extérieur n'est souvent destiné qu'à cacher la médiocrité d'un instrument; mais joint à des qualités réelles, comme dans celui dont nous parlons, il en relève la valeur. M. Richter, nous aimons à le reconnaître, est un de ces hommes modestes qui, uniquement occupés d'obtenir des perfectionnemens, dédaignent de recourir au charlatanisme pour les faire valoir. Il a simplifié le mécanisme de ses pianos; il y a introduit des améliorations sans jamais se soucier de prendre un brevet. Si M. Richter ne fait pas de bruit dans le monde musical, ses instrumens y font beaucoup d'effet." Gazette musicale de Paris, Volume 1, 1834

"Richter, r. du Temple, 57. Pianos en bois de citronnier à lyre, estrade, avec un mécanisme perfectionné, orné de 2 vases qui peuvent au besoin servir de plombeaux. Exp. en 1827." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 567 (Gallica)

Mention honorable Paris, 1827 | Liste des exposants Paris, 1834 | Liste des exposants Paris, 1844

13, rue Neuve des Mathurins (18??)(arr.9), 57, rue du Temple (1827)(x1828)(*1829)(x1829)(*1833)(*1836)(**1837)(*1838)(x1839)(x1840)(**1841)(**1843)(arr.4), 4, boulevard Poissonnière (y1840)(arr.9), 2bis, boulevard Poissonnière (*1838)(x1839)(xx1840)(***1841)(arr.9), 21, rue Saint-Marc (*1833)(1834)(*1836)(*1837)(**1837)(arr.2), 3, rue du faubourg Poissonnière (***1838)(arr.9)4, rue du faubourg Poissonnière (yy1839)(**1841)(***1841)(arr.9), 2bis, rue du faubourg Poissonnière (x1840)(arr.9), 1, rue du faubourg Poissonnière (*1842)(arr.9), 29 bis, rue de l'Échiquier (x1843)(**1844)(xx1844)(**1845)(arr.10), 40, rue Tour d'Auvergne (**1846)(x1847)(*1848)(arr.9), 67, rue Rochechouart (**1852)(**1854)(*1855)(z1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(**1864)(yy1864)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1884)(**1888)(arr.9), Paris
RICIS G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-95

 

 

241, rue Gambetta (*1893)(*1895), Lille

 

RIDOUX  

"Une maison enlevée par des voleurs. C'est jeu d'enfant, pour un pickpocket, que dérober un mouchoir de poche ou subtiliser une bourse; mais voler une maison voilà qui ne rentre pas dans la catégorie des faits que nous avons habituellement à raconter et confine même à l'invraisemblance. Et pourtant c'est là une mésaventure qui vient d'arriver à M. Ridoux, facteur de pianos boulevard Richard-Lenoir, et le parquet d'Abbeville, saisi de la plainte, ne désespère point de mettre la main sur le ou les coupables de ce vol aussi audacieux qu'original. En août 1894, M. Ridoux avait fait l'acquisition, à Saint-Quentin-Plerge, un petit trou pas cher situé entre Quend et Fort-Mahon, dans la Somme, d'un terrain, sur lequel il avait projeté d'édifier non pas une somptueuse villa, mais une modeste maison d'habitation où il viendrait passer ses vacances annuelles. Il attendait une occasion favorable à la réalisation de son dessein. En 1900, une barque de pêche échouée sur la grève et vendue aux enchères publiques pour une somme de 520 francs fut acquise pas M. Ridoux. Un an plus tard, l'épave, assise sur un solide massif, était transformée en un chalet de plaisance. M. Ridoux vint s'y installer avec sa famille-et y-séjourna deux grands mois.. Il en fut de même en 1901 et, cette année, le 14 septembre, le commerçant se mit en route avec sa famille pour Saint-Quentin. Quelle ne fut pas sa stupeur, en arrivant à destination, de voir que sa maison n'existait plus. Elle s'était volatilisée, évaporée les fondations mêmes avaient disparu. (la suite )

 

'Facteur de pianos' ca. 1899-1902

RIDOUX A., membre de SOCIÉTÉ DES PIANOS FRANÇAIS (°1849)


(la suite)

 L'enchanteur Merlin n'eût pas procédé avec plus d'audacieuse subtilité Que faire ? que devenir ? M. Ridoux installa provisoirement sa famille dans un hôtel du voisinage et se livra à une enquête rapide dans le pays, espérant découvrir le mot de l'énigme, mais il lui fut impossible de savoir ce qu'était devenu son chalet. En désespoir de cause, M. Ridoux revint donc à Paris, non sans avoir adressé une plainte en règle au parquet du procureur de la République d'Abbeville, qui a donné des ordres pour que les voleurs fussent activement recherchés." Le Petit Parisien, 18/09/1902, p. 3 et un autre article dans Le Figaro, 18/09/1902, p. 4 (Gallica) et Journal du Loiret, 20/09/1902, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

Pub de RIDOUX dans L'Avenir commercial. Journal spécial de publicité, spécial pour la vente, achat ou location des fonds de commerce, 01/01/1899, p. 46 (Gallica)

Pub de RIDOUX dans L'Avenir commercial. Journal spécial de publicité, spécial pour la vente, achat ou location des fonds de commerce, 17/02/1901, p. 46 (Gallica)

 

117, boulevard Richard-Renoir (1899)(1902)(arr.11), Paris
 

RIEGEL

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922 14, rue Liverdun (**1922), Nancy
 

RIEGEL Charles

 

 

 

 

 
'Facteur de pianos' ca. 18??

Succ. de BAUER à Strasbourg

Strasbourg
RIEHL  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1864) Paris
RIEHL Edouard

(ca. 1859 - 1911)

 

"M. Riehl, facteur de pianos, 32, rue Saint-Placide, faisait, ce matin, une promenade à bicyclette. Comme il passait avenue Bosquet, la roue avant de sa machine se trouva prise dans un rail. Le cycliste tomba sur le côté et roula sous un tramway Montparnasse-Etoile, qui arrivait au même moment. Le malheureux eût la tête écrasée, le coeur sectionne. Son cadavre fut dégage par les pompiers et transporté au poste de police voisin." Journal des débats politiques et littéraires, 06/06/1911, p. 2 (Gallica)

 

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1907-09


(la suite)

"Cycliste broyé par un tramway. Un affreux accident est arrivé hier avenue Bosquet. Vers 8 heures, un cycliste passait sur la voie du tramway. Les roues de sa machine glissèrent sur les rails et il fut précipité sous le tramway Etoile-Montparnasse. Le malheureux eut la poitrine complètement ouverte. Le cœur était sorti et pendait sur le côté. D'après les papiers trouvés sur lui, c'est Riehl, 52 ans, facteur de pianos, 32, rue Sainte-Placide." La Croix, 07/06/1911 (Gallica) et un autre texte sur le même accident : La Presse, 06/06/1911, p. 2 (Gallica)

Il se trouvait dans le même arr. comme le précédent. Peut-être famille de RIEHL ? (°1864)

 

32, rue St. Placide (*1907)(*1909)(**1911)(arr.6), Paris
 

RIESVAL

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos, vers 1840-50 Paris
 

RIFFIER Auguste

(ca. 1820 - 1858)(10)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1858

Époux de ROBERT (10)

 

28, rue du faubourg Saint-Denis (1858)(10)(arr.10), Paris
 

RIFFEL

 

 

'Ouvrier en pianos' ca. 1885

1885 - "Publication de Mariages [...] Riffel, ouvrier en pianos, rue Custines, 13, et Mlle Barbas, rue Polonceau." La Presse, 08/01/1885, p. 4 (Gallica)

 

13, rue Custine (y1885)(arr.18), Paris
RIGONDEAU  

"Rigondeau, facteur de Pianos, Harpes, Lyres, etc. et fabricant de cordes harmoniques qui rivalisent avec celles de Naples, rue du Palais."  Cicerone ou guide de l'étranger à La Rochelle, M. Benoist, 1835, p. 78 (Gallica)

 

'Marchand de musique' (xx1822), 'Facteur de pianos' (xx1835), 'luthiers'

RIGONDEAU Père; RIGONDEAU Fils (x1840)

RIGONDEAU Père et Fils (xxx1844)(xx1845)

28, rue Busselriée (xx1822), [33 bis] rue du Palais [face la Bourse] (xx1835), La Rochelle
RIGONDEAU Frères  

Facteur et/ou marchand de pianos vers (x1849)(xx1855)(xx1861)(y1864)

 

La Rochelle
RIGOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1845) Epernay
RIMBAULT Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
RINALDI Augustin  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
RINALDI E. Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
 

RINALDI F.

 

 

 

'Facteur de pianos' ca. 18?? Paris
RINALDI H.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
RINALDI Julien Thomas  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1827) Paris
RINALDI Georges-Jules

 

 

 

 

 

Pianos droits

Brevet de 1864 : ""M. Rinaldi fils., facteur de pianos, ayant sollicité par l'entremise de notre collègue, M. Edouard - Chol, la nomination d'une commission qui eût à examiner les perfectionnements apportés par cet industriel distingué à la facture du piano droit, M. Louis Auvray donne mission à MM. Choll, Warot, Rey et Lucas, de se rendre dans les ateliers et salons de vente de la maison Rinaldi fils, et prie notre honorable directeur de la section de musique de faire un rapport sur cette intéressante question. M. le président distribue ensuite à MM. les membres présents le règlement de la Société du progrès de l'art industriel, règlement dont un exemplaire est déposé aux Archives, et il annonce que l'exposition qui va s'ouvrir le 15 septembre prochain, au Palais de l'industrie, sous les auspices de cette Société, sera, comme, ses aînées, l'objet d'un compte-rendu, confié à M. Louis Rey, l'un des collaborateurs de la Revue artistique." Revue artistique et littéraire, 1864, p. 142 (Gallica)

Brevet de 1878 : "125,026. Brevet de quinze ans, 11 juin 1878; Rinaldi, à Paris, rue Riblette, n° 9. Nouveau système de piano." Bulletin des lois de la République française, 07/1879, p. 536 (Gallica)

"Instrumentistes et instruments - Pianos Rinaldi fils, nouveaux perfectionnements (18, rue Favart, boulevard des Italiens). On a beaucoup médi et on médira longtemps encore du piano : est-ce la faute des pianistes? est-ce plutôt la faute de l'inconstance qui fait le fonds du caractère français ? Sans vouloir défendre ici le piano contre de trop nombreuses attaques, et surtout sans revenir sur un réquisitoire plus ou moins fondé, nous avouerons volontiers que le piano a rendu et rend encore d'immenses services, dont le principal est, à nos yeux, une grande vulgarisation des beautés de l'art musical. A ce seul titre, le piano, véritable orchestre réduit, aurait droit de nous occuper.
Mais, en outre, quel vaste champ d'études peut offrir au critique le perfectionnement incessant de cet instrument qui, partant du clavecin rococo, est arrivé, par suite de transformations successives, à l'élégant piano droit, ornement obligé de nos salons !  (la suite )

VOIR AUSSI ...

  RINALDI Julien Thomas, maison fondée en 1827

 

'Facteur de pianos' ca. 1864-88

'Élève de ROLLER' (xxx1864)

 RINALDI Fils & Cie (**1864)(*1865)

RINALDI Fils (18??), Membre d' Association des facteurs de pianos de Paris' (*1849)

"Un professeur de piano des plus distingués, M. ALFRED GODARD, connu aussi par de remarquable transcriptions et des compositions originales pleines de grâce et de sentiment vient de prendre la direction de la maison de pianos Rinaldi fils et Cie, et par sa science profonde du piano, va, sans aucun doute, donner un nouvel essor à cette facture déjà renommée dans le monde artiste." La Comédie, 08/04/1866, p. 8 (Gallica)   -  Voir Alfred GODARD

RINALDI Vve., sa veuve lui succéda en 1867, mais la maison ne produisit plus. (1)

RINALDI Georges Julien (1879)

1879 - "Paris. — Mme RINALDI (Georges-Julien), née Courtaillé, a été séparée de son mari, facteur de pianos, rue Riblette 9. — Jug. du 6 février 1879. —A. P. du lira février 1879." Archives commerciales de la France. 16/02/1879, p. 211 (Gallica)

Faillite en 17 juin 1879 (*1879), p. 796 :

1879 - "Déclaration de faillite : Paris. — RINALDI (Georges-Julien), fab. de pianos, rue Riblette, 9. — J.-c: M. Texier. — S.: M. Barbot." Archives commerciales de la France. 19/06/1879, p. 796 (Gallica) et La Presse, 20/06/1879, p. 4 (Gallica)

1882 - "Résolution de concordats pour inexécution des conditions - Paris et Levallois - Rinaldi (Georges-Julien), dit Jules RINALDI, fab. de pianos, rue Riblette, 9, à Paris, puis à Levallois, r. des Arts et actuellement à Paris, boul. Pereire, 138. - Jug.de 5 déc. 1882 - J. - c. : M Levylier - S.: M. Boussard." Archives commerciales de la France, 14/12/1882, p. 1636 (Gallica)

1883 - Clôture de faillite pour insuffisance d'actif. (Archives commerciales de la France, 03/05/1883, p. 597 (Gallica))


(la suite)

Le piano, véritable Protée moderne, a su se prêter, en acquérant à chaque modification ou de plus grandes qualités de sons, ou plus d'élégance dans son meuble, à toutes les exigences de l'artiste, et à toutes celles bien plus grandes encore des maîtresses de maison.  C'est à la fois sur ces deux grandes données de perfectionnement du piano que nous voulons attirer l'attention, en retraçant sommairement les principales améliorations que M. Rinaldi fils a apportées dans la facture du piano. Tout le monde peut faire de bons pianos : des capitaux suffisants et quelques bons chefs d'atelier sont les seules conditions nécessaires pour approcher de ce résultat souvent atteint ; mais, en revanche, il est fort difficile d'élever le niveau de la facture parisienne à un point supérieur à celui où l'ont portée, depuis plus de trente ans, les Erard, les Pleyel, Roller, Henri Herz ou Blanchet. Faire aussi bien qu'eux est déjà très remarquable; perfectionner après eux paraît difficile. C'est ce qui a tenté pourtant M. Rinaldi. Elève de Roller, l'inventeur et le vulgarisateur du piano droit, il a essayé d'apporter de nouveaux perfectionnements à cet instrument sonore, élégant, qui est une des grandes gloires de l'industrie autant que de l'art français. Les efforts de cet intelligent facteur, qui s'occupe au reste spécialement du piano droit, ont surtout porté sur la forme de la table d'harmonie, la construction du piano et son sommier, enfin, les proportions du meuble et sa décoration. Depuis très longtemps, une singulière anomalie se faisait remarquer dans l'établissement du piano droit, anomalie que présentait rarement le piano carré ou le piano à queue. En effet, la table d'harmonie, dans le piano droit, affectait une forme plus ou moins triangulaire, mais toujours limitée par des lignes droites. Une étude approfondie des lois de l'acoustique, des phénomènes de la vibration et de la production des ondes sonores ont montré que quelles que, soient la foi me du piano et la direction des cordes, il fallait à tous une table d'harmonie calculée presque mathématiquement et qu'alors cette table d'harmonie devait affecter, suivant les circonstances d'établissement du piano, des formes circulaires différentes, mais rappelant de près les courbes qui seraient la représentation des ondes sonores pour le savant. Cette remarque faite et appliquée avec discernement, plus de variations sensibles dans l'égalité ou l'intensité des sons, variations résultant le plus souvent d'une forme jusqu'alors défectueuse dans la table d'harmonie. On conçoit rapidement ce qu'un pareil perfectionnement a d'intéressant à noter dans l'art de la facture du piano et quels peuvent être ses résultats. Cette amélioration suturait pour donner une valeur réelle aux pianos qui nous occupent ; mais quelques modifications d'un intérêt plus secondaires viennent encore s'y joindre et augmenter l'excellence de leur facture. C'est ainsi que les sommiers et les barres, qui sont nécessaires à la construction du piano, sont en fer, et, en assurance ainsi à l'instrument une beaucoup plus grande solidité, avantage si désirable pour le transport à la campagne ou à l'étranger, évitent encore certaines vibrations partielles qui venaient contrarier les vibrations nécessaires qui se produisent sur la table d'harmonie. Enfin, et là sont des améliorations peut-être d'un ordre inférieur pour le pianiste, mais qu'il est bon de constater toutefois. Les pianos les plus ordinaires, même ceux de 800 francs ont, en outre des avantages que nous venons de mentionner, et qui sont communs à tous, celui d'être d'un aspect toujours gracieux, de bois choisi et d'une grande simplicité ou d'un grand luxe, mais toujours d'un goût exquis. Un dernier mot, que nous croyons utile, de magnifiques magasins, de très belles relations artistiques, parmi les associés de la maison un professeur de talent, M. Alfred Godard, sont autant de conditions qui, réunies, nous font beaucoup augurer de l'avenir de la nouvelle maison Rinaldi fils sur laquelle pour reviendrons à l'occasion des intéressantes auditions musicales qui ont lieu journellement dans les salons de la rue Feydeau." La Comédie, 21/08/1864, p. 5 (Gallica) - Voir Alfred GODARD

Liste des exposants Paris, 1867 | Liste des exposants Paris, 1878

 

rue des Écluses Saint-Martin (**1864)(arr.10), 8, passage Feuillet (**1864)(arr.10), rue Feydeau (xxx1864)(arr.2), 48, rue Favart (*1865), 146, rue Saint-Maur-Popincourt (*1867)(**1870)(**1871)(**1873)(**1877)(arr.11), 9, rue Riblette, près de l'église de Paris-Charonne, ci-devant rue St-Maur, 148 (**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(arr.20), 15,  rue Morand (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(arr.11), 138, Boulevard Pereire (1883)(arr.17), 15, rue Auber, près de l'Opéra (**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1888)(arr.9), Paris
RINALDINI

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
RINGEER Jean

(ca. 1788 - 1848)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

Époux de TAXIL Aimée Mathilde (10)


105, rue du faubourg Saint-Denis (1848)(10)(arr.10), Paris
RINGENBACH Victor Henri  

'Facteur de pianos' avant 1902

"Conversation de liquidation en faillite - St-LÔ. — RINGENBACH (Victor, Henri), facteur de pianos. — 3 juin 1902.— S. M. Georges Emile." Archives commerciales de la France, 14/06/1902, p. 768 (Gallica)

"RINGENBACH (H.). 200, r. de la Croix-Nivert, Paris, 15e. T. Ség. 31-85. Facteur de pianos, réparations, accords, achat, vente. (17-34271)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 

Saint-Lô, Manche

200, rue de la Croix-Nivert (**1925)(arr.15), Paris

RIONDÉ  

Pianos et harmoniums

'Luthier et marchand de pianos' (*1837), 'Marchand de pianos' (*1850)

RIONDÉ Veuve (z1864)

LAFEYCHINE Carloman - RIONDÉ  (**1897)(**1898)(*1905)(*1906), successeurs de RAVAYRE-RAVER (°1828).

LAFEYCHINE - RIONDÉ Vve. C. (*1906)(*1907)(*1909)

 

42, rue Esprit-des-Lois (*1837), 1, rue Esprit-des-Lois (*1850)(z1864), 37, rue Esprits des Lois (**1897)(**1898)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), Bordeaux
RIPOLL 'Facteur de pianos'  ca. 18?? 22, rue Mailly (?), Perpignan
RISLER  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1904) Le Puy
RISSER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

19, rue Kléber (*1929), Strasbourg
RISSLER A.  

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
RITTER & Cie

Pianos droits

Brevet de 1900 : "301398. Brevet de quinze ans, 19 juin 1900; Ritter, représenté par Casalonga, à Paris, rue des Halles, n° 15. Perfectionnements apportés aux claviers de pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1902, p. 2431 (Gallica

 

'Facteur de pianos' ca. 1894-1902

"RITTER contra COMPAGNIE GÉNÉRALE TRANSATLANTIQUE - ET CRAISLHEIMER ET FELSENHELD - M. Ritter, fabricant de pianos à Paris, qui avait remis, à Paris, à la Compagnie Transatlantique un piano, pour être expédié par cette Compagnie sur l'un de ses paquebots avait, de son côté, assigné la Compagnie devant le tribunal de commerce de la Seine en paiement de la valeur de ce piano qui avait été atteint par l'incendie. [...] Attendu qu'il est établi que le 9 août 1892, Ritter a remis à la Compagnie Transatlantique, à Paris, une caisse marquée R. 102.183, contenant un piano droit, pesant 310 kilos, et cubant lm 43, pour être transporté à Santo-Domingo. [...]" Recueil de jurisprudence commerciale et maritime du Havre, 1894, p. 85-100 (Gallica)

 

Paris
RITTERMANN
| RETTERMANN
 

"Répartitions de dividendes. - RITTERMANN. fabricant de pianos, rue Saint-Antoine, 185 et rue Charenton, 99. — Syndic : M. Lefrançois, rue de Grammont, 16. — .Dividende de 12 fr. 38 c. 0 troisième répartition." Gazette de l'industrie et du commerce, 31/08/1856, p. 7 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1854-56

Faillite 09/05/1854 (10)

155, rue du faubourg Saint-Antoine (1854)(10)(arr.12), 99, rue de Charonne ? (1854)(10)(arr.11), 99, rue du faubourg Saint-Antoine (*1855)(arr.12), 185, rue du faubourg Saint-Antoine (1856)(arr.12), 99, rue de Charenton (1856)(arr.12), Paris
RIVAY N. 'Facteur de pianos' ca. 1863-76 (*1876) Châteauroux
ROBACH F. 'Facteur de pianos' ca. 1896 2, rue du 27 Mars (**1896), Saint Ouen
ROBERT  

'Facteur de pianos' ca. 1864-65

1865 - "Relevé des mariages affichés dans les 20 mairies de Paris. [...] 16e Arrondissement. (Passy) Place de la Mairie. Robert, facteur de pianos, rue Lancret, 1. Mlle Peroz, blanchisseuse, rue Molère, 15." L'Indicateur des mariages de Paris, 12/03/1865, p. 3 (Gallica)

 

 

2, rue des Trois Frères (x1864)(arr.18), 1, rue Lancret (**1865)(arr.16), Paris

 

ROBERT A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1868) Paris
ROBERT F. A.  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1838) Mantes-sur-Seine
ROBERT Henri

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1884-1929

Succ. d' ISELY dès 1884, qui est à son tour le successeur de GODARD

 

21, rue du Faubourg Montmartre (**1884)(**1885)(xx1886)(arr.9),25, rue Michel le Comte (**1888)(arr.3), 21, rue du faubourg Montmartre (1884)(**1893)(arr.9), 28, rue des Carrières (*1929), Charenton, Paris

ROBERT J.  

'Facteur de pianos' ca. 1896

 

24, rue du 4 septembre (***1896), Béziers
ROBERT L.  

Pianos droits

Facteurs de pianos, début 20ème siècle

ROBERT & Cie en 1897

"Elbeuf. — Formation. - Société en commandite ROBERT et Cie, facteurs de pianos, 13, Neubourg. — 6 ans, — 7 nov. 97." Archives commerciales de la France, 17/11/1897, p. 1452 (Gallica)

 

13, rue Neubourg (1897), Elbeuf
ROBERT Théodore  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-1913

 

13, rue de l'Arbre (xxx1897)(xxx1898)(xxx1906)(xxx1908)(xxx1909)(xxx1912)(*1913), Marseille
ROBIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1853-76

Probablement successeur de SICARD à Nantes

ROBIN H. (*1875)(*1876)

 

20, rue de la Fosse (*1853)(xx1854)(y1855), 19, rue de la Fosse (xx1857)(xx1859)(***1862), 51, rue de la Fosse (y1864), 21, rue de la Fosse (*1875)(*1876), Nantes
ROBIN 'Facteur de pianos' ca. 1852-1910

Succ. de PASDELOUP et VIET (°1852).

29, boulevard Saint-Michel (*1852)(arr.5), 49, rue de Douai (xx1864)(arr.9), 89, boulevard Saint-Michel (*1910)(arr.5), Paris
ROBIN ANSART    

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-10

 

Place de la Gare (*1909)(*1910), Bourg-la-Reine
ROBINOT Louis François

(ca. 1799 - 1831/32)

 

"Le 5 janvier, à Nevers, le sieur Robinot (Louis - François), âgé de 33 ans, natif de Paris, facteurs de pianos, a été trouvé mort dans son lit des suites d'une blessure qu'il s'est faite au cou avec un rasoir. Sur la chaise adossée à son lit étaient l'instrument fatal et la pierre qui servit à le repasser: sur cette même chaise était aussi placé le volume des Oeuvres de Gilbert, ouvert à la page 148; le feuillet replié, et le nom Robinot placé dessous le vers : Qui devenir ? que faire ? O mort, à mon secours ! (la suite )

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1832


(la suite)

Indiquent assez que ce vers fut le thème des dernières pensées du malheureux voyageur et le terme de sa lecture. Un pistolet, dont la détente était lâchée, a été trouvé au pied de son lit sans qu'aucun indice ait pu faire croire que l'arme aurait été chargée à balle. On présume qu'avant sa mort l'infortuné aura tiré un coup de pistolet à poudre, pour marquer l'heure de son suicide." Le Précurseur, 14/01/1832, p. 3 

 

Nevers
ROBLOT & ESLINE  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1823) Paris
ROBUSCHI & GASTAUD et Cie  

INFO EXTRA

La Musique mécanique à Nice

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1910-29

Successeurs de AMELOTTI (°1863) en 1910. (Archives commerciales de la France, 22/10/1910, p. 1654 (Gallica))

VOIR AUSSI ...

EGER (depuis 1926)

 

5, Chemin de la Madeleine (1910)(*1929), Nice
ROCCHI Vve.  

'Location de pianos' ca. 1930

" [...] Mme Marie - Joséphine ARNOULT, veuve de M. ROCCHI, demeurant à Paris, 46, rue de r Abbé-Groult, Le fonds de commerce de Location de Pianos [...]" Archives commerciales de la France, 17/02/1930, p. 1061 (Gallica)

Succ. de VANET.

 

46, rue Abbé-Groult (1930)(arr.15), Paris
ROCHAIX J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

 

68, rue Pellart (*1893), Roubaix

 

ROCHE & A. MARSEILLE

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

Fondation en 1908 (*1913)

30, rue Tapis Vert (*1913), Marseille
ROCHE Ate. Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
ROCHER 'Facteur de pianos' ca. 1842  

8, rue Pavée (1842)(10)(arr.4), 2, rue Dorée (1848)(10)(arr.3), Paris

ROCHER Jean Louis

(1793 - ?)(10)

'Fabricant de pianos' ca. 1828-35

Époux de MENFROY Anne Adélaïde Egalité (10).

80, rue Beaubourg (1828)(10)(arr.3), 99, rue Saint-Honoré (1835)(10)(arr.1), Paris
ROCHET Frères

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1845-51

13, rue Contrescarpe (xx1845)(*1848)(x1849)(*1850)(x1851), Nantes
 

ROCQUARD

(ca. 1828 - 1850)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1850 22, rue Coquenard (1850)(10)(arr.9), Paris
RODDIET  

'Fabricant de pianos' ca. 1850

Époux de PLICHON, modiste. (1850)(10)

 

4, rue Culture Sainte Catherine (1850)(10)(arr.4), et puis 22, rue des Marais (1850)(10)(arr.4), Paris
RO  

'Fabricant de pianos' ca. 1851

Et probablement le fils d'André RODÉ, ci-dessous.

Époux de BREAUDAT (1851)(10)

 

43, rue de la Cerisaie (1851)(10)(arr.4), 6, rue du Jour (1851)(10)(arr.1), Paris
RODÉ André

(ca. 1797 - 1851)(10)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1851

 

43, rue de la Cerisaie (1851)(10)(arr.4), Paris
RODENS  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
RODES
| RODDES | ROHDES
 

"Pianos et orgues. Location de pianos depuis 7 fr. par mois. Vente au comptant à prix réduits de pianos de tous facteurs. Maison Rodes, 80, Passage de l'Argue, Lyon." LE PROGRÈS ILLUSTRÉ - N° 98, 30/10/1892, p. 7

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1868-1907

RODES Vve. (*1896)(*1897)(*1898)(*1902)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)

 

5, rue Commerce (*1868), Passage [Galerie] de l'Argue (*1875)(*1876), rue de l'Hôtel de Ville (*1875)(*1876), 80, Passage de l'Argue (y1892), 37, passage Argue (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1902)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), 80, rue Hôtel-de-Ville (*1897)(*1898)(*1902)(*1903)(*1905)(*1907), Lyon

 

RODOLPHE A. 'Facteur de pianos' ca. 1897 -1910 Troyes
RODOLPHE Alphonse et Fils  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850) et successeur de DEBAIN (°1830) Paris
RODOPLPE Emile-Louis-Gabriel  

"Rodolphe (Emile-Louis-Gabriel), fabricant d'orgues et de pianos, à Nogent-sur-Seine (Aube). Médaille d'or." Bulletin officiel: Volume 69, 1901, p. 507   - mais c'est quelle exposition?

 

'Fabricant d'orgues et de pianos' ca. 1901

Médaille d'or Paris ?, 1900

Nogent-sur-Seine
RODUWART Georges Philippe
| RODOUARD

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de forte-piano' (°1794) Paris
ROECKEL Mathieu  

'Fabricant de pianos' ca. 1847

Brevet 27 décembre 1847 : "Genre de clavier de poche" Catalogue des brevets d'invention, 1848, p. 194 - "destiné à un exercise dont le but était de délier les doigts et d'en augmenter la force" Pontécoulant, 1861

 

18, Impasse du Maine (**1847)(arr.14), Paris
ROECKEL Mathurin 'Ouvrier facteur de pianos' ca. 1823

 Époux de HELLER Marie Anne Michèle. (1823)(10)

4, rue des Boucheries Saint Germain (1823)(10)(arr.6), 7, rue des Mauvais Garçons (arr.4), Paris
ROÉDER Joseph

(? - 1851)(31)

 

Brevet de 1849 : "129° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 10 août 1849, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Roéder (Joseph) à Paris, rue de la Chaussée-d'Antin n° 23 pour un système ayant pour but de prolonger le son du piano et de rendre ce son semblable à celui que produit l'archet dans les instruments à cordes." Bulletin des lois de la République française, 01/1851, p. 299 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' (1849), 'Accordeur de pianos'  (**1852)

23, rue de la Chaussée d'Antin (1849)(1851)(31)(**1852)(arr.9), Paris
ROEEL Facteur et/ou marchand ou marque de pianos ca. 1860  Paris
ROEMER Auguste
| RÖMER
'Facteur de pianos' vers 1826-29

Voir ci-dessous les associés sous le nom ROLOFF & ROEMER  

Paris

ROEMER George Frédéric

(1812 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1848)

Paris

ROENTGEN David

(1845 - 1807)

 

Piano carré de 1785, Collection privée, Allemagne

David Roentgen & Kinzing | à Neuwied sur le Rhin en Allemagne | et à Paris Rue de Grenelle St Honoré | Anno | 1785

BIO

""ROENTGEN (David), célèbre ébéniste et mécanicien allemand , naquit à Hernhut en 1745 d'une famille morave, et s'établit àNeuwied. Sa réputation le fit appeler en Russie par Catherine II, et on voit encore, soit au palais impérial de Pétersbourg, soit à la maison de plaisance de l'hermitage, plusieurs meubles et pendules de cet artiste. Par une invention particulière, il préparait et endurcissait les bois qu'il employait dans ses ouvrages, de manière qu'ils duraient un grand nombre d'années; l'œil le plus fin ne pouvait y apercevoir le moindre assemblage , et ils étaient d'un poli si parfait, qu'ils produisaient le même effet que les glaces les plus unies. Son chef-d'œuvre d'après le rapport de M. Castéra, est un bureau dont Catherine II fit présent à l'académie des Sciences de Pétersbourg.

 

 

'Ébéniste', parfois en pianos ca. 1785

Travaillait avec KINZING

BIO
(la suite)

 En l'ouvrant, on voit d'abord un groupe en bronze, qui, lorsqu'on presse légèrement un ressort, disparaît, et une superbe écritoire le remplace, où sont incrustées des pierres précieuses. Le dessus de l'écritoire est destiné à renfermer des papiers Ou de l'argent. La main téméraire qui voudrait se porter en cet endroit se trahirait bientôt elle-même; car, au moindre mouvement, un orgue caché sous le pupitre fait entendre une musique douce et plaintive, qui décèle l'agresseur. Par le moyen d'une planche qui sort en haut, on peut changer la table à écrire en un pupitre fort élégant et très commode pour lire. L'artiste ne demandait pour ce meuble précieux que 20,000 roubles ; l'impératrice y ajouta un présent de 5,000 roubles. Roentgen amassa beaucoup de fortune, et revint à Veuwied où il mourut en 1807, et non en 1805, à Pétersbourg, comme le dit le Dictionnaire de Prudhomme ; ou en 1796, comme on le voit dans la 7e édition de Feller. Plusieurs seigneurs possèdent à Pétersbourg différens ouvrages de cet artiste." Dictionnaire historique; ou, Histoire abrégée des hommes qui se ..., Volume 11, 1836, p. 457

 

Niewied

rue de Grenelle St Honoré (1785), Paris

ROGER 'Facteur de pianos' ca. 1864  

3, rue de la Ferme-St-Lazare (***1864)(arr.10), Paris

 

ROGER 'Facteur de pianos' ca. 1842

ROGER Vve. (**1842)

Marseille
ROGER 'Facteur de pianos' ca. 1875-93

ROGER F. (*1893)

 

11, rue des Écoles (*1875)(*1876), 15bis, rue des Écoles (*1893), Douai

 

ROGER 'Facteur de pianos' ca. 1849-51  

14, rue de Rohan (x1849)(*1850)(*1851)(arr.1), Paris

 

ROGER Louis

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

Associé de FAURÉ, 'Facteurs de pianos'  (°1840) Paris
ROGERET G.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1894) Le Havre
ROGEZ Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
ROGEZ Jeune 'Facteur de pianos' ca. 1854-55  

9, rue Basse-du-Rempart (**1854)(z1855)(arr.9), Paris

 

ROGEZ E.
 | ROGER
 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' mais surtout 'fabricant de mécaniques pour pianos'  (°1834) Paris
ROHDÉ 'Facteur de pianos' ca. 1834 6, rue Delaborde (xx1834)(arr.8), Paris
ROHDÉ Joannes Henri

 

 

PARIS - "167 — Rohdé Staub et Cie. Paris, rue Caumartin, 9. Pianos." L'Exposition du théâtre et de la musique, Paris, 1896 : catalogue officiel de l'Exposition, 1896, p. 97 (Gallica)

ROHDÉ
sur ce site

ARTICLES

PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

INFO EXTRA

  Les facteurs de pianos à Nancy, J.M. Stussi (8)

 

 

Pianos droits

Marchand de pianos, et éditeur de musique ca. 1856-99

"Système de l'Abbé Pécaut"

Il y avait un ouvrier-'tableur', puis 'finisseur', et avait fait des 'échappemens' chez PLEYEL avec le nom ROHDÉ vers 1837. (20)

Jean ROHDÉ (xx1856)(*1859), gendre de STAUB, à Nancy (°1848)

1865 - Mariage de "Rohde, facteur de pianos, rue Caumartin, 9, Mlle Staub, chez ses père et mère, à Nancy, faubourg Stanislas, 58." L'Indicateur des mariages de Paris..., 17-12-1865 (Gallica)

 ROHDE & Cie (**1871)(**1873)(*1875)(*1876)

1878 - "Chambre syndicale des fabr. de pianos et autres instruments de musique, président Savart; siége de la société chez M. Rodhé, Caumartin, 9." Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1878, p. 1348 (Gallica)

ROHDE H. (**1879)(**1880)(**1881)

ROHDE H. - STAUB  (**1876)(**1877)(**1878)(**1884)(**1885)(**1888)(*1910)

Voyez aussi STAUB J. (°1848) et BERNET-STAUB

M. Joannes Henri ROHDE - 'facteur de pianos'

1897 - "Séparation de biens : Paris — ROHDÉ (Joannès, Henri), facteur de pianos, 9, Caumartin, et sa femme née STAUB." Archives commerciales de la France. 03/03/1897, p. 263 (Gallica)

1897 - "Séparation de biens : Rohdé Joannès, Henri — Facteur de pianos — 22 fév. 97 — Paris." Archives commerciales de la France. 31/12/1897, p. 343 (Gallica)

1899 - "Paris. — Dissolution. — 11 déc. 99. — Société en participation dite SOCIÉTÉ DES ELÉVATEURS (SYSTÈME RIZET). 9. Caumartin et 80, Rome. — L. M. Rohde-Staub. — Délib. du il déc. 99. — C." Archives commerciales de la France. 16/12/1899, p. 1590 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1896

 

 9, rue Caumartin (xx1856)(xx1857)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(**1864)(yy1864)(xx1865)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(***1884)(**1885)(**1888)(x1896)(*1905)(*1909)(*1910)(arr.9), 80, rue de Rome (1899)(arr.8), Paris

Manufacture à Nancy (chez STAUB)(**1883)(**1884)(**1885)

ROHDEN C. 'Facteur de pianos' ca. 18??  

Paris

 

ROHLFS 'Facteur de pianos' ca. 1839-40  

308, rue Saint-Denis (x1839)(yy1839)(x1840)(arr.2), Paris

 

ROHR  

PARIS - "1507 (1220) Et M. Rohr, à Paris, rue Saint-Honoré, n° 367." Musée industriel: description complète de l'exposition des produits de l ..., 1834, p. 199

 

 

'Facteur de pianos', première moitié du 19ème siècle.

Liste des exposants Paris, 1834

 

367, rue Saint-Honoré (1834)(*1836)(**1837)(arr.1), Paris
ROLAND  

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1913

Selon 'adresses musiques' de 1913 il fondait sa maison en 1849. Mais il était le successeur de VASSEILIERE Fils il peut être la date de fondation de le dernier.

 

19, Sous les Allées cours d'Orléans (*1913), Charleville

ROLAND  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Quelqu'un avec le nom 'ROLAND' travaillait chez PLEYEL comme 'vernisseur' vers 1860. (20)

9, rue Châteaudun (?)(arr.9), Paris
ROLLAND Joseph  

'Fabricant de pianos' ca. 1844-56

Époux de HAVARD. (1856)(10)

1844 - "D'un acte fait double à Paris, le 6 janvier 1844, enregistré à Paris, le 20 janvier 1844, folio 56 recto case 8, par Leverdier, qui a reçu 5 fr. 50 cent. Il appert qu'une société en nom collectif a été formée entre M. Louis François ROLLAND père, hôtelier, demeurant à Paris, rue des Douze-Portes, 7, d'une part et M. Joseph ROLAND fils, facteur de pianos, demeurant à Paris, chaussée des Minimes, 7, pour l'exploitation en commun, par moitié, de l'Hôtel garni établi à Paris, rue des Douze Portes, 7, ensemble de l'estaminet, debit de vins et liquers. La durée de la société est fixée à dix années deux mois et vingt jours, à partir de 10 janvier 1844, sous la raison sociale ROLLAND père et fils. [...] Signé Rolland père." Gazette des Tribuneaux, 21/01/1844, p. 4

 

7, chaussée des Minimes (*1844)(arr.3), 79, rue Vieille du Temple (1856)(10)(arr.4), Paris
ROLLAND



"Rolland, r. des Bouchers, Pianos, Pianos autom., Orgues, Orchestrions." Musique-Adresses Universel, 1929

Fabrique de pianos et pianos automatiques ca. 1929

ROLLAND Fils (?)

ROLLAND J. Fils Aîné (*1929)

rue des Bouchers (*1929), Andrézieux (Loire)
ROLLAND Jh. & MOLLION  

"Rolland (Jh) et Mollion, accord, location, vente, exportation, St-Honoré, 332." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1861, p. 968 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1861-63

332, rue Saint-Honoré (xx1861)(***1863)(arr.1), Paris
ROLLER & BLANCHÈ  

Elle semble une marque fausse ca. 1840-50. La vrais marque est écrit ROLLER & BLANCHET (°1826).

 

Paris
ROLLER & BLANCHET  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1826)

Paris

ROLLER Fils  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' Fils de Jean ROLLER ? (°1852)

Paris

ROLLER Jean

(1797 - 1866)

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' ca. 1820-25, fils de Jean ROLLER, père (°1804). Avec le même prénom de son père, il travaillait avec Nicolas Blanchet sous le nom de ROLLER & BLANCHET (°1826). Il était aussi peintre et sculpteur (22). En 1852, il travaille sous son propre nom ROLLER (°1852).

ROLLER Fils (*1822), p. 569 liste d'adresses de 1820.

 

6, rue Vieille Temple (*1820)(*1822)(arr.4), 27, rue de Paradis-Poissonnière (x1822)(x1823)(x1825)(arr.10), Paris
ROLLER Johannes, ou père

(1762 - 1835)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1804)

 

Paris
ROLLET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1861-93

Il y avait quelqu'un avec le nom 'ROLLET' était ouvrier-vernisseur et 'monteur de cordes' chez PLEYEL vers 1853-56. (20)

ROLLET Ch. (xx1861)(***1862)(y1864)(*1875)

 

46, rue Sainte-Catherine (xx1861)(***1862)(xxx1863)(y1864)(*1875)(*1876)(**1893), Bordeaux
ROLLIN  

'Piano droit', piano, dont les cordes et le mécanisme sont verticaux. Rollin en fit un remarquable en 1830. Dictionnaire des instruments de musique, Jacquot, 1886

 

France ?
ROLOFF Henri & ROEMER Auguste

"Rolof [sic] et Romer, pianos en tout genre, harpes et guitares, font la commission, envoient en province et à l'étranger, r. Traversière-St-Honoré, 37." Almanach du commerce de Paris..., Duverneuil, 1829, p. 142 (Gallica)

PARIS - "MM. ROLOFF et ROMER, à Paris , rue Clos-Georgeot, n.° 3, Pour pianos." Rapport sur les produits de l'industrie française, 1828, p. 396

 

'Facteurs de pianos' ca. 1826-29

"ROLOFF Henri, Facteur de pianos, rue Traversière Saint Honoré, n° 37, Le 10/03/1829, entre ledit et ROEMER Auguste, aussi facteur de pianos, même adresse, lesquels se sont associés dans une société verbale, à cette adresse, datée du 15/10/1826, pour la fabrication et la vente de de piano-forte, société à cette adresse, sous la raison : ROLOFF et ROEMER." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois ».

C'est possible que ce Henri ROLOFF retounait à Neubrandenburg ,en Allemagne vers 1830, à fabriquer des pianos sous son propre nom.

Mention honorable Paris, 1827

 

37, rue Traversière Saint Honoré (1826)(10)(x1829)(arr.12), 3, rue Clos-Georgeot (1827)(arr.12), 5, rue Clos-Georgeot (x1828)(*1829)(arr.12), Paris
RONERT & GRENET  

 

'Manufacture de pianos' ca. 1827-29 Vosges
RONOT Emile

(1795 - 1823)(10)

'Facteur d'orgues' ca. 1823 43, rue de Gravilliers (1823)(10)(arr.3), Paris
RONZEAU  

Pianos droits et orgues

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1884

RONZEAU et DARVIERE & Cie (1884)(Archives commerciales de la France, 28/12/1884, p. 40 (Gallica))

 

Lyon
ROOS E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
ROOSE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
ROOSE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-98

rue Saint-Géry (*1897)(*1898), Valenciennes
ROOSE P. E.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1898

rue de Thérouanne (***1898), Hazebrouck (Nord)
ROOSE Vve. M. Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1913 14, rue d'Orléans (*1913), Calais
ROOTHAAN  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1900) Paris
ROQUEBLAVE

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1867-88

ROQUEBLAVE V. (1868)

ROQUEBLAVE Amide (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1888)

"PIANOS - Droits, beaux et bons. Garantis. Bonnes occasions. Facilités de paiement. Échanges, locations, accords. –Expéditions en France et à l'étranger. - V. ROQUEBLAVE, 24, RUE BERGÈRE, A PARIS." L'Europe-artiste, 07/01/1872 (Gallica)

 

24, rue Bergère (x1867)(**1870)(**1871)(1872)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(**1878)(**1879)(**1880)(**1881)(**1883)(**1884)(**1888)(arr.9), Paris
ROQUES et Cie  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1859) Alger

Bône

 ROSE François 'Fabricant de pianos' ca. 1828 26, rue de l'Échiquier (1828)(arr.10), Paris
ROSEL P. H. 'Fabricant de pianos' ca. 1856 59, rue Dunkerque (xx1856)(arr.10), Paris
ROSELLEN Henry

(1773 - 1848)(31)(12)

 

 

PARIS - "MM. Rosellen frères sont nouveaux encore dans la facture des pianos ; il y a peu d'années qu'ils ont établi leur fabrique, et déjà ils jouissent d'une réputation bien méritée. Les trois pianos qu'ils ont exposés, dont un à queue, un carré et un pianino, font preuve de leur talent. On a surtout remarqué le piano à queue, d'une belle exécution et qui se distinguait par sa puissante sonorité. Touché par M. Henri Rosellen, pianiste et compositeur, ce piano produisait beaucoup d'effet dans la salle de l'exposition même, peu favorable, comme on sait, au développement des qualités sonores des instruments. MM. Rosellen ont adopté pour leurs pianos le mécanisme anglais, mais ils y ont apporté de notables modifications, surtout dans le piano carré. Dans le système anglais les marteaux sont embrochés par octaves, ou tenus par divisions de douze. Outre l'inconvénient de ne pouvoir pas retirer les touches séparément, il en résulte un autre plus grave, qui consiste en ce que la barre des marteaux se trouve placée obliquement, tandis que dans les pianos à queue elle est droite, de sorte que les marteaux sont d'équerre avec les touches. Cette disposition oblige, dans les pianos carrés, à percer la noix des marteaux aussi obliquement, ce qui fait que les marteaux fonctionnent mal, ne marchant pas d'équerre avec les touches; et la garniture des noix, fatiguée aux deux angles opposés, s'use trop vite. MM. Rosellen font des fourches en cuivre séparées les unes des autres et qui se trouvent d'équerre avec les touches. On ne saurait méconnaître les bons résultats de celle disposition. Dans la fabrique de MM. Rosellen, chacun des deux frères a sa spécialité, et l'union de leurs talents semble être une garantie pour la bonté de leurs instruments. L'un s'est voué exclusivement à la fabrication, qu'il a apprise dans les ateliers de la manufacture Pleyel, l'autre se livre à l'étude de l'instrument sur lequel il a acquis une exécution brillante et vigoureuse. Ce dernier surveille avec une scrupuleuse attention la confection des claviers dont un pianiste appréciera toujours mieux les qualités que le plus habile facteur qui n'est pas exécutant. Aussi les pianos qui sortent de la fabrique de ces artistes se distinguent-ils par la promptitude et la précision des touches.
Nous nous plaisons à rendre justice à MM. Rosellen en leur donnant les éloges dont ils sont dignes sous tous les rapports." Revue et gazette musicale de Paris, Volume 6, 1839, p. 323

PARIS - "M. Rosellen, à Paris, passage de l'Industrie, 9. - Un piano carré, un pianino et un piano à queue, qui a été placé le sixième de ce genre d'instruments. C'est à ce titre que le jury décerne une mention honorable à M. Rosellen." Rapport du Jury Central, Exposition, des produits de l'Industrie Française en 1839, M. Savart, rapporteur, 1839, p. 346

 

Pianos droits, pianinos, pianos à queue et harpes

'Facteur de pianos' ca. 1827-63

ROSELLEN Henry (Henri), facteur de pianos, est né à Hulkratch, Prusse, aujourd'hui Allemagne en 1773 (12).  Demandait sa naturalisation en 1832. Époux de LORIN Elisabeth. (10). Il habitait Passage de l'Industrie, 9 en 1848.

Était ex-ouvrier, 'caissier' chez PLEYEL (°1807) et père du célèbre pianiste compositeur Louis Henri ROSELLEN (né en 1811).

Un de ses fils, ROSELLEN François Eugène, fabricant de pianos, est né à Paris (des parents allemands) en 1812 (12). Demandait sa naturalisation en 1832.

ROSELLEN Frères (*1839)(x1839)(x1840)(xxx1840)(**1841)(*1842)

ROSELLEN Eugène (*1855)(*1859)(**1864)

Membre de la Société des fabricants de pianos


(la suite)

PARIS - "ROSELLEN FRÈRES, à Paris, 1, rue Saint-Nicaise. — Pianos. — MM. Rosellen frères ont une bonne facture, la solidité et la qualité du son ne laissent rien à désirer. Ces facteurs sont parvenus à établir, avec des marteaux nouvellement garnis par eux, des pianos dont le son ne s'altère jamais. Le mécanisme est le système anglais ; les marteaux sont tenus dans des fourches en cuivre, et séparés les uns des autres. Dans l'ancienne manière de fabriquer, les marteaux étant tenus par division de douze, la barre des marteaux étant dans un sens oblique, il fallait que le centre de la noix fut percé aussi obliquement, ce qui forçait les marteaux à décrire un arc de cercle pour atteindre la corde ; le coup était alors moins fort, mais les cintres garnis s'usaient très-promptement, parce qu'ils étaient frottés angulairement. On doit savoir gré à MM. Rosellen de ce perfectionnement apporté au mécanisme.
Ici se présente encore l'union du pianiste et du facteur. M. Henri Rosellen est un pianiste distingué qui a beaucoup étudié l'instrument ; son frère s'est adonné entièrement à la fabrication. Après avoir passé six années dans les ateliers de MM. Ignace Pleyel et Cie, il s'est établi facteur. MM. Rosellen sont de véritables concurrens de M. Pleyel, car leurs pianos sont de mêmes dimensions et aussi finis que les siens, et sont généralement cotés beaucoup moins chers.
Nous savons que l'intention de ces facteurs est de construire de petits pianos à queue qui ne coûteront pas plus que les pianos carrés, tiendront moins de place et seront supérieurs, assurent-ils, comme qualité de son. Nous regrettons beaucoup qu'ils n'en aient pas encore d'achevés. Nous espérons que leurs instrumens seront d'une facture supérieure et dignes de la réputation que MM. Rosellen frères ont acquise dans le monde artiste." Lucas Al. Panorama de l'industrie française publié par une société d'artistes et d'industriels sous la direction de M. Al. Lucas, 1839, p. 105 (Gallica)

PARIS - "M. ROSELLEN, à Paris, rue Saint-Nicaise, 1, a exposé des pianos droits à cordes verticales. Un de ces instruments porte une seconde table destinée à renforcer le son des cordes graves en leur donnant plus de longueur. Le jury accorde à M. Rosellen le rappel de la mention honorable qui lui a été décernée en 1839." Rapport du Jury central ..., Paris Jury central, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844

"Rosellen (Eugène), MH 1839, R 1840, méd. de 2e cl. 1855; nommé répresentant des facteurs français, à l'exp. de Londres, 1851; Bleue, 1bis." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

Mention honorable Paris, 1839 | Rappel de Mention honorable Paris, 1844 | Médaille de 2e classe Paris, 1855 

 

371, rue Saint-Denis (x1822)(x1823)(arr.3), 4, boulevard Poissonnière (x1825)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(arr.9), 1, rue du faubourg Poissonnière (x1827)(x1829)(arr.9), 9, Passage de l'Industrie [faubourg Saint-Denis](*1833)(1834)(10)(*1836)(*1837)(**1837)(*1838)(x1839)(x1840)(**1841)(arr.10), 2, rue de Rivoli (x1840)(**1841)(arr.4), 1, rue de la Saint-Nicaise (x1839)(**1840)(x1840)(**1841)(*1842)(**1843)(x1843)(**1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(près de Paris)(arr.1), 8, boulevard Bonne-Nouvelle (*1842)(x1849)(*1850)(*1851)(arr.2), 32, rue Échiquier (**1852)(arr.10), 48, rue du Faubourg-Montmartre (*1855)(**1856)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(arr.9), 1bis, rue Bleue (*1859)(xx1860)(xx1861)(**1864)(yy1864)(arr.9), 7bis [?], rue Bleue (***1863)(arr.9),Paris
ROSETTI Hugo  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1920

 

Paris
ROSSIGNOL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

79, route de Lyon (*1875), Lyon
ROSSIGNOL-MAYER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1880-81

 

71, rue des Batignolles (**1880)(**1881)(arr.17), Paris
ROSSI-VIALLIS

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1920-30

ROSSI-VIALLIS (*1929), voyez VIALLIS

"[...] M. Markowitz négociant en sacs [...] Ont cédé à M. Léon-Paulius ROSSI, facteur de pianos, et Mme Marie-Joséphine VIALLIS, son épouse, demeurant ensemble à Paris, rue Elisa-Lemonnier. n- 5. Tous leurs droits pour le temps en restant à courir à compter du 1° avril 1930, au BAIL de divers locaux dépendant d'une mai-
son sise à Paris, avenue Daumesnil, n° 136, où était exploité un commerce de marchand de sacs. [...]"
Archives commerciales de la France, 10/02/1930, p. 919 (Gallica)

Pianos faites par SCHINDLER (°1884)

 

5, rue Elisa-Lemonnier (avant 1930)(arr.12), 136, avenue Daumesnil (1930)(arr.12), Paris
ROSSO Noël  

"Pianos et Harmoniums, réparations et accords pour ville et la campagne, déplacement facile. Recommandé par le Métropole de Toulouse. Rosso, 7, place Saint-Étienne, Toulouse." l'Express du Midi, 29/12/1916, p. 4

Pianos droits, orgues et pianos automatiques

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1916-22

4, rue Boulbonne (*1922), ateliers, 7, Place Saint-Étienne  (1916)(*1922), Toulouse
ROTHEY Henri-Edouard | ROTHÉ

(1818 - ?)

 

'Facteur de pianos' ca. 1869

Le sieur Rothé (Henry-Édouard), facteur d’orgues et de pianos, né le 10 octobre 1818 à Cuba. demeurant à Dijon (Côte-d‘0r) (Bulletin des lois. Partie supplémentaire, 1873, p. 1152)

 

6, rue de l'École de Droit (*1869), Dijon
ROTHIER  

'Facteur de pianos' ca. 1865

1865 - "Publication de Mariages [...] Rothier, fadeur de pianos, rue de la Villette, 18, et Mme veuve Martinet, même maison." La Presse, 18/09/1865, p. 4 (Gallica)

Très probablement que c'est le 'ROTTHIER' qui était 'vernisseur' chez PLEYEL ca. 1850-53. (20)

 

18, rue de la Villette (***1865)(arr.19), Paris
ROTTEE P.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

G. NOEL P. ROTTEE SUCR. VINCENNES

 

Vincennes
ROTTERDAM & Comp.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900

 

Paris
ROUBAUD

'Facteur de pianos' ca. 1859-77

'Ex-accordeur de Liszt et de la maison Pape' (**1864)

ROUBAUD Mme. Vve. (**1877)

 

10, rue du faubourg Saint-Honoré (xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.8), 119, rue du faubourg Saint-Honoré (*1859)(**1864)(**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(**1877)(arr.8), Paris

 

ROUBAUD  

"Roubaud, magasin de pianos et instr. de musique en tous genres, répertoire de musique des plus complets, toute la musique classique, opéra à qrand orchestre." Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde..., part. 2, par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875 1, rue Tête-Noire (*1875), Avignon
ROUBAUD C. [ou G.]  

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos' ca. 1851-54

 

 

7, rue Joly Bourg (xx1851)(xxx1852), 16, rue Venture (xxx1853)(xxx1854), Marseille

 

ROUBAUD Marius  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1851-73

 

 

35, rue de l'Arbre (xx1851)(xxx1852)(xxx1853), 32, rue de l'Arbre (xxx1854), 32, rue Saint-Ferréol (yy1856)(yy1858)(xxx1860)(yy1861), 42, rue Paradis (yy1863)(y1864)(xxx1865)(yy1866)(yy1868)(yy1869)(x1873), Marseille

 

ROUCOLLE & Cie  

'Facteur de pianos' ca. 1895-98

 

 

rue Bayard (*1895), 4, rue de l'Orient (*1896)(*1897)(*1898), Toulouse

 

ROUGET Achile  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1873-97

ROUGET Vve. (*1897)

 

36, rue Poussin (**1873)(*1875)(*1876)(arr.16), Auteuil, 32, rue Poussin (*1897)(arr.16), Paris
ROUGET J.

(? - 1901)

 

 

 

TÊTES DE FACTURES

"Pianos - Provenant des manufactures les plus renommées, assortiment des plus Considérables, expressément fabriquée pour la Maison J. ROUGET, RUE SAINT-PANTALEON, 5 - TOULOUSE A LOUER OU A VENDRE - Ateliers de réparations de Pianos et orgues - Série de Pianos d'occasion garantis à 150, 300, 400, 500 francs, ABONNEMENT ET VENTE - De toute musique parue Dépôt de musigle religieuse d'ALOYS KUNC, etc.
Instruments en cuivre et articles de lutherie le fabrication de premier ordre, à 20, 25, 30 019 de rbductimi sur les prix cotés su tarif." Journal de Toulouse, 12/11/1881, p. 4 (Rosalis)

"Maison J. Rouget, Duron & Cie, Succrs. - Rue Saint -Pantaléon, 5 - Toulouse.
On trouve dans les salons de cette importante Maison un choix considérable et distingué de Pianos à queue, droits et obligues, en un mot tous les modèles, produits des Manufactures françaises le plus en renom. Tous ces Pianos sont livrés en location avec faculté d'achat essai. (lire la suite )

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1865-1930

  MARTIN - GAUTIE et ROUGET réunies (1930 ?)

Voyez aussi MARTIN (°1810) et GAUTIE

"Fabrique pour L'Association des Arts et Métiers de Toulouse."

Il était mort, Juillet 1901 : "J. Rouget, facteur de piano à Toulouse." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1902, p. 662 (Gallica)

Succ. par DURON (**1902)(*1903)(*1904)(*1909).


(la suite)

Dans cet assortiment remarquable on trouve les pianos A. Bord, dont la parfaite fabrication les fait rechercher par les bons amateurs de musique. Un atelier pour Réparations, des mieux uotillés, permet d'offrir aux amateurs, à toute époque de l'année, un nombre considérable de Pianos et Harmoniums d'occasion, remis en très bon état. - Les réparations les plus compiquées et les plus difficiles sont entreprises à des prix très modérés et garanties par la maison. Grand abonnement à la lecture Musicale au mois et à l'année. Salle de concerts." Union Artistique de Toulouse : 20me année : Exposition de 1904 ouverture 15 mars au Capitole, 1904, p. 78

5, rue Saint-Pantaléon (yy1865)(*1875)(*1876)(**1881)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(1899)(**1902)(*1903)(*1904)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910)(*1922), 10, rue d'Alsace-Lorraine (1930 ?), Usine : Pont Demoiselles (1930), Toulouse
ROULLEAU Simon  

 

Pianos mécaniques, autopianistes

'Fabrique de cylindres' ca. 1929

3, rue de Calvaire (*1929), 6, rue saint-Nicolas (*1929), Nantes
ROULIT Eugène
| ROULET
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

France
ROUMAGNAC Girard 'Facteur de pianos' ca. 1840 Paris
ROUSSEAU V. C.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905

 

79, boulevard Victor-Hugo (*1905), Lille
ROUSSEAU Antoine Alexandre  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1840) et son successeur GILBERT Paris
ROUSSEL  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870.

Paris
ROUSSEL Alphonse  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1860-76

 

 

24, rue Saint-Ferréol (xx1860), 21, rue Saint-Ferréol (yy1861)(yy1863)(y1864)(xxx1865)(yy1866)[au 1er, dom. boulevard Dugommier 1](yy1868)(yy1869)(x1873)(*1875)(*1876), Marseille

 

ROUSSELOT  

'Facteur de pianos' ca. 1905-06

ROUSSELOT Vve. (*1905)(*1906)

 

28, rue Julien (*1905)(*1906), Alençon
ROUSSELOT 'Ouvrier en pianos' ca. 1866 27, rue Corbeau (***1866)(arr.10), Paris
ROUSSELOT  

"Rousselot — Facteur de pianos. — 14 janvier 1875.— "Séparation de biens- Le Puy : Le Puy.— Mme. Rousselot - née Gras a été séparée de son mari, facteur de pianos. — Jug. 1 du 14 janv. 1875." Archives commerciales de la France, 04/02/1875, p. 103 (Gallica)

 

Le Puy
ROUSSELOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1905-09

 

rue Hamon (*1905)(*1907)(*1909), Caen
ROUSSELOT et DECOMBES

 

 

 

Cliquer pour agrandir.

 

 

Pianos carrés

'Facteurs d'orgues et de pianos' entre 1833-41; (xx1841)

Voyez   ROUSSELOT (°1833) et DECOMBES à Nîmes.

 

rue de la Colonne, près la Maison-Carré (entre 1833-39), Nîmes
ROUSSELOT E. 'Facteur de pianos' ca. 18?? Flers
ROUSSELOT F.  

'Manufacture de pianos' ca. 1909-13

Succ. de  COLIN Paul à Alger/Montpellier (°1830), (Archives commerciales de la France. 24/07/1909, p. 1103 (Gallica)).

 

12, rue Dumont-d'Urville (1909), Alger

1, Passage Bruyas (F1911)(*1913), Montpellier

ROUSSELOT Frères et MOITESSIER

 

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1833) Montpellier

Nîmes

ROUSSELOT G.  

'Facteur de pianos' ca. 1910

 

15, rue aux Sieurs (*1910), Alençon
ROUSSELOT Louis  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1833) Montpellier

Nîmes

ROUSSET Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1832 6, rue Lafont (*1832), Lyon
ROUSSET  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Liste des exposants Paris, 1849

 

Dieu-le-Fit (Drôme)(1849)
ROUSSET Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-98 71, Grande-rue (*1897)(*1898), Sens
ROUSSET  

'Facteur de cordes métalliques pour pianos' ca. 1823-49

 ROUSSET Fils (1849)

Mention honorable Paris, 1823 | Liste des exposants Paris, 1827

 

4, rue Guérin-Boisseau (1823)(arr.2), 45, rue Guérin-Boisseau (1827)(arr.2), Paris
ROUSSIER  

'Facteur de pianos' ca. 1862

Époux de Mlle. Turban (1862) L'Indicateur des mariages de Paris, 20/04/1862, p. 3 (Gallica) ou La Presse, 25/04/1862, p. 3 (Gallica)

 

4, passage Folie-Regnault (*1862)(arr.11), Paris
ROUSSIN Antoine  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1880

ROUSSIN Mathieu (yy1883)

 

2, rue Grignan (yy1880)(yy1882)(yy1883), Marseille
ROUX  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1862-63

 

 

7, rue Impériale (***1862), 2, rue Sainte-Dominique (1863), Lyon

 

ROUX Francis Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Montbéliard
 ROUX Jean Gustave

(1826 - 1900)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans
la rubrique appropriée.

 
'Facteur de pianos' (°1859) Nantes
ROUX Louis  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

 

12, boulevard Jean Jaurès (*1929), Draguignan (Var)

 

ROVER Mme.
| ROYER
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870-76

 

 

5, rue de la Ferme-des-Mathurins (**1870)(**1871)(**1873)(*1875)(*1876)(**1876)(arr.8), Paris

 

ROVILLE L. G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

 

rue Pasteur (*1913), Joigny (Yonne)
ROVILLE Emile  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris ?
ROVILLE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1900

 

rue au Char (*1903), Lisieux
ROY  

"Roy, 38, rue de la Chausée d'Antin, vend et loue des pianos." Agenda musical, Paris. 1835 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835-39

Aussi dans 'Jurisprudence français', et Journal du palais, Volume 9, 1840, p. 52-53 (Gallica)

38, rue de la Chausée d'Antin (**1835)(arr.9), 35, rue de la Chausée d'Antin (yy1839)(arr.9), Paris
ROY Sylvain

(ca. 1760 - 1853)(10)

 

 

'Fabricant de pianos' ca. 1853 3, rue du Delta (1853)(10)(arr.9), Paris
ROY Joseph  

 

'Fabricant d'orgues' ca. 1853-58 47, cours Goufé (xxx1853), 85, Vieux Chemin de Rome (xxx1854)(yy1856), 81, vieux chemin de Rome (yy1858), Marseille
ROYER et ALLOVON  

TÊTE D'UNE FACTURE

Facture ca. 1920

 

 

Facteurs et/ou marchands de pianos ca. 1921-22

'Fondation en 1840' (*1922), référencé à la date de fondation de GOULVIN à Valence

'Élève de la maison Pleyel'

Succ. par Paul ALLOVON à Valence ca. 1923

 

21, rue Emile Augier (**1921)(*1922), Ateliers : 14, rue Bayard (**1921)(*1922),  Valence
ROYER-ERGAULT  

Facteur de pianos et d'orgues (*1875)

 

Vitry-le-François
ROYET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

26, rue Pargaminière (*1875), Toulouse
 

ROYET Jean Baptiste Joseph

(ca. 1797 - 1859)(10)

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1859

 

47, rue des Martyrs (1859)(10)(arr.9), Paris
ROZ Théodule-Joseph-Vite  

Brevet de 1847 : 'système de piano-orgue'

Brevet de 1865 : "928° Le certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 7 décembre 1865, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Roz (Théodule-Joseph-Vite), facteur de pianos et orgues, à Paris, boulevard du Prince-Eugène, n°207, et se rattachant an brevet d'invention de quinze ans pris, le 2 juin 1864, pour un système de piano-orphéon à claviers élémentaires transpositeurs et accompagnateurs, dit piano-orphéon élémentaire Roz." Bulletin des lois de la République française, 01/1868, p. 511 (Gallica)

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

"Roz, Faub. -Montmartre, 33, facteur de pianos et orgues de tout genre pour chapelles et salons, breveté du roi pour 15 ans sans garantie du gouvernement, inventeur d'un nouveau piano droit perfectionné avec orgues expressives, orgues à tuyaux et cylindres; la soufflerie et le cylindre fonctionnent seuls, à volonté; ce système est applicable à tous les pianos ainsi qu'aux orgues à tuyaux. Expédition pour la France et l'étranger, exportation, B [bronze] 1845." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

 

 

Pianos droits et orgues

'Facteur de pianos et orgues' ca. 1844-67

 ROZ T. J. V.  (*1867)

PARIS - "M. ROZ. - Je désirerais savoir ce qu'entend M. Roz par Piano-orphéon à Clavier. — Je ne connais pas de piano sans clavier, si ce n'est le clavier-mécanique de M. Debain. — Ce piano ne se distingue que par des jalousies s'ouvrant à volonté, comme dans les orgues ; mais ce système a déjà été employé, et a été presque aussitôt abandonné que conçu." La musique à l'Exposition universelle de 1867, Louis-Adolphe le Doulcet Pontécoulant, p. 151

NEW-YORK - "Pianos For Children. - Mr. Theodore Roz exhibited his infants' key-board for the piano. This board is intended to be placed on any piano, when used by children, and each key struck operates a corresponding one on the piano. By this arrangement the small hands of children are enabled to strike the octave. This key-board is intended as an attachment to the piano. Mr. Roz has also a key-board to transpose a tune from one key to another." Annual Report of the American Institute, of the City of New York, 1869, p. 852

Liste des exposants Paris, 1844 | Médaille de bronze, 1845 | Liste des exposants Paris, 1849 | Liste des exposants Paris, 1867

 

 69, rue Mongenot, Saint-Mandé (**1844)(arr.12), 33, rue du Faubourg Montmartre (**1846)(**1847)(x1847)(*1848)(arr.9), 81, rue du Bac (1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.7), 71, rue du Bac (x1849)(arr.7), 207, boulevard du Prince-Eugène (1865)(*1867)(arr.11), Paris
ROZE 'Facteur de pianos' ca. 1798-99 1, rue Saint-Denis (*1798-1799)(arr.1), Paris
 

ROZAMBERG E.

 

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 
Paris
ROZET 'Facteur de pianos' ca. 1866 10, rue Pali-Kao (**1866)(arr.20), Paris
RUAULT 'Facteur de pianos' ca. 1849-55  

15, rue des Martyrs (x1849)(*1850)(arr.9), 54, rue du faubourg Montmartre (*1851)(**1852), 54, rue Lamartine (**1854)(*1855)(z1855)(arr.9), Paris

RUBEL A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
RUBENS   

SOUS-MARQUE

'RUBENS - Paris' était une marque de A. LAPUT dès 1913 (21).

 

[Paris] - Clermont-Ferrabd
RUBINSTEIN   

SOUS-MARQUE

Ces pianos sont fabriqués par HANSEN (°1873)(Paris)

 

Paris / Nantes
RUCH  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète
dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1869)

Paris

RUCHON Joseph

(ca. 1806 - ?)(32)

'Facteur de pianos' ca. 18??

Paris

RUDD Albert  

'Facteur d'orgues-harmonium' ca. 1837-1909

RUDD & Cie (1860)

Il a été associé avec DEBAIN (°1830) ca. 1860-1906 à Paris.

VOIR AUSSI ...

RUDD à Londres, Angleterre, U.K.

 

50, boulevard de Buttes Saint Chaumont (arr.12), Paris

74, Dean Street, Soho Square, Londres, Angleterre, U.K.

RUDEL
| RUDET
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1859-64

 

 

48, rue du faubourg Saint-Honoré (*1859)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.8), Paris

RUDHART  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1903

RUDHART Mme. (*1903)

 

20, rue Victor-Hugo (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898)(*1903), Châteauroux
RUDHON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1839

 

5, rue des Ecouffes (yy1839)(arr.4), Paris
RUELLE Joachim 'Facteur de clavecins' ca. 1775-89  

Place Maubert (*1775)(*1777)(*1779)(*1783)(arr.5), rue du Cloître-Saint-Jacques (1775 ?- 89)(arr.1), Paris

RUELLE Frédéric

 

 

 

 

 

Pianos droits

Accordeur de pianos (x1843)(**1845); Facteur de pianos et d'orgues (xx1857)

Succ. par HUE (yy1864)

"Ruelle (F.), facteur-accordeur, orgues expressifs à double clavier et à 12 registres, location pour Paris et les environs, Chaussée d'Antin, 50." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1851, p. 656 (Gallica)

"Ruelle (Frédéric), fact., accordeur et loueur de pianos Chaussée d'Antin, 50." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1854, p. 1118 (Gallica)

 

12, rue de la Chaussée d'Antin, au coin de la rue Neuve-Saint-Augustin (x1843)(xx1844)(**1845)(arr.9), 50, rue de la Chaussée d'Antin (**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1854)(arr.9), 92, grande rue Vaugirard (*1855)(xx1857)(xx1858)(xx1859)(arr.6), Paris
RUELLE Pierre

(ca. 1700 - après 1754)

 

'Facteur de clavecins'

"Il habitait rue Traversière, au faubourg Saint-Antoine, puis rue de la Calandre. Fils d'un boutonnier, Pierre Ruelle fut d'abord ébéniste au faubourg Saint-Antoine."  Les facteurs de clavecins parisiens, Colombe Samoyault-Verlet, 1966, p. 65

 

Paris
RUET 'Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-05 31, rue Neuve (*1903)(*1905), Dunkerque
RUFF Abraham 'Ebéniste et facteur de pianos' (10), ca. 1846 Paris
RUFFIER Marie

(ca. 1833 - 1853)(10)

 

Facteur d'instruments (de musique ?) ca. 1853

Célibataire (10)

 

41, rue des Blancs Manteaux (1853)(10)(arr.4), Paris
RUFSON 'Facteur de pianos' ca. 18??; (1) Paris
RUIZ-VIDAL Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1853 60, rue Sainte Catherine (zz1853), Bordeaux
RUMMEL F.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 
Paris
RUPÉ Charles  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903

 

10, place Saint Léger (*1903), 1, rue des Nonnes (*1903), Chambéry
RUSTANT A.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1871-73

 
70, rue de Turbigo (**1871)(arr.3), 57, boulevard de Strasbourg (**1873)(arr.10), Paris
RUTIN A.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
RUTTEAU F. J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1907-10

 

 

8, rue du Jura (*1907)(*1909)(*1910)(arr.13), Paris

 

RYSSEL  

"RYSSEL. [Facteur] Et accordeur de pianos; fait le raccommodage; r. St.-Denis, 293." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1829, p. 623 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1828-29  

293, rue Saint-Denis (x1828)(*1829)(arr.2), Paris

 

 

 

(*1763): 'Le Moniteur judiciaire de Lyon: organe des tribunaux et des annonces légales', 1763, p. 87

(*1775): 'Almanach musical, Volumes 1-2', 1775, p.171

(*1777): 'Almanach musical, Volumes 3-4', 1777, p. 213 - 220

(*1779): 'Almanach musical, Volumes 5-6, 1779', p. 226 - 232

(*1783): 'Almanach musical', Volumes 7-8, 1783, p. 2099 -2105

(**1785) 'Tablettes de renommée des musiciens, auteurs, compositeurs, virtuoses... avec une notice des ouvrages ou autres motifs qui les ont rendus recommandables. Pour servir à l'Almanach-Dauphin', 1785, p. 61 (Gallica)

(*1789): 'Almanach musical', Volumes 9-10, 1789, p. 326-327 (2889)

(*1791): 'Tablettes de renommée ou du vrai mérite, et d'indications générales des artistes célèbres, et autres personnes d'un mérite distingué dans chaque genre', 1791, p. 129-130 (Gallica)

(**1792): 'Journal Universel et impartial', 18/04/1792, p. 4 (Rosalis)

(*1798-1799): 'Almanach du commerce de Paris', 1798-1799, p. 239 (Gallica)

(*1799-1800): 'Almanach du commerce de Paris', 1799-1800, p. 104+169 (Gallica)

(**1802): 'La clef du commerce: ou, État du commerce et des manufactures des ...', 1802, p. 501

(**1806): 'Journal de la Hte-Garonne', 04/05/1806, p. 4 (Rosalis)

(**1811): 'Journal de la Hte-Garonne', 11/08/1811, p. 4 (Rosalis)

(*1813): 'Almanach du commerce de Paris', 1813, p. 254 (Gallica)

(*1820): 'Almanach du commerce de Paris, des departemens de la France et des ...', 1820

(*1822): 'Bibliographie musicale de la France et de l'étranger, ou, Répertoire générale systématique de tous les traités et œuvres de musique vocale et instrumental: imprimés ou gravés en Europe ...',France, César Gardeton,Chez Niogret, 1822

(x1822): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1822, p. 447 (Gallica)

(xx1822): 'Bibliographie musicale de la France et de l'étranger', 1822, p. 590

(x1823): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1823, p. 351 (Gallica)

(**1824): 'Société des Lettres, Sciences et Arts, et d'Agriculture de Metz', Société des Lettres, Sciences et Arts, et d'Agriculture (Metz)

(x1825): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1825, p. 137 (Gallica)

(*1826): 'Société des lettres, sciences et arts et d'agriculture de Metz, séance ...', 1826

(x1826): 'Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc.', 1826, p. 442 (Gallica)

(x1827): 'Almanach du commerce de Paris', 1827, p. 132 (Gallica)

(x1828): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1828, p. 566-567 (Gallica)

(*1829): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1829, p. 622-624 (Gallica)

(**1829): 'Manuel de l'élagueur ou de la conduite des arbres forestiers', Hotton, 1848

(***1829): 'Mémoires de l'Académie royale de Metz', Académie royale de Metz, 1829

(x1829): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1829, p. 142 (Gallica)

(*1830-34): 'Procès-verbaux de l'Académie des Beaux-arts: 1830-1834', Jean-Michel Leniaud, 2001, p. 426

(*1832): 'Annuaire des artistes français', Guyot de Fere, 1832

(*1833): 'Almanach du commerce de Paris', 1833, p. 154 (Gallica)

(*1834): 'Notice des produits de l'industrie française, précédée d'un historique des expositions antérieures et d'un coup d'oeil général sur l'Exposition actuelle: Exposition des produits de l'industrie française, Éverat, imp., 1834

(**1834): 'Mémoires de l'Académie royale de Metz', Académie royale de Metz

(***1834): 'Gazette musicale de Paris, Volume 1', 1834

(xx1834): 'Assemblée générale de la Société Protestante de Prévoyance et de Secours', 1834, p. 49

(xxx1834): 'Musée industriel: description complète de l'exposition des produits de l ...', 1834, p. 199

(y1834): 'L'industrie ... recueil ...: Exposition des Produits de l'industrie en 1834, Stéphane Flachat

(yy1834): 'Catalogue des produits de l'industrie française admis à l'exposition', 1834

(**1835): 'Agenda musical', Paris. 1835 (Gallica)

(xx1835): 'Cicerone ou guide de l'étranger à La Rochelle', M. Benoist, 1835, p. 78 (Gallica)

(*1836): 'Agenda musical pour l'année 1836: contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes', Volume 3, 1836 (Gallica)

(**1836): 'Mémoires, Société d'agriculture, sciences et arts de Valenciennes', 1836

(xx1836): 'Revue limogienne : industrie, beaux-arts, littérature', 30/06/1836, p. 3 (Gallica)

(*1837): 'Agenda musical', Paris, 1837 (Gallica)

(**1837): 'Almanach du commerce de Paris', 1837, p. 171-172 (Gallica)

(*1838): 'Almanach du commerce de Paris', 1838, p. 177-178 (Gallica)

(**1838): 'Mémoires de l'Académie royale de Metz, Volume 19', Académie royale de Metz

(***1838): 'Manuel complet de musique vocale et instrumentale ou encyclopédie ...', Volume 2, Alexandre Etienne Choron

(x1838): 'Le guide des artistes; ou, Répertoire des arts et manufactures', J. R. Armonville, 1838

(**1839): 'Rapport du Jury Central, Exposition, des produits de l'Industrie Française en 1839', M. Savart, rapporteur, 1839

(***1839): 'Revue et gazette musicale de Paris', Volume 6, 1839

(x1839): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1839, p. 454-455 (Gallica)

(yy1839): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1839 (Gallica)

(*1840): 'Bulletin des lois de la République française', France, Imprimerie nationale, 1840

(**1840): 'Die industrieausstellung zu Paris im jahre 1839, mit angabe der producte und adressen der vorzüglicheren aussteller, nachweisungen über den zustand der verschiedenen zweige der fabrication, so wie über ein- und ausfuhr an rohstoffen und manufacten in Frankreich seit 1815 und einem anhange über ...', Friedrich Benedikt Wilhelm Hermann, J.L. Schrag, 1840

(***1840): 'Revue et gazette musicale de Paris‎, 1840

(x1840): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1840 (Gallica), Paris p. 495-496, La Rochelle p. 122

(xx1840): 'Almanach des commerçants de Paris', Année 12, 1840 (Gallica)

(xxx1840): 'La Presse', 1840/12/24

(*1841): 'Archives des découvertes et des inventions nouvelles: faites dans les sciences, les arts et les manufactures, tant en France que dans les pays étrangers ... ', Treuttel et Würtz, 1841 (Gallica)

(**1841): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1841, p. 498-500 (Gallica)

(***1841): 'Almanach des commerçants de Paris.... Année 13', 1841, p. 604 (Gallica)

(xx1841): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1841 (Gallica)

(*1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

(**1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', part. 2, par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

(**1843): 'Almanach de plus de 45,000 adresses du commerce de Paris', 1843, p. 249 (Gallica)

(x1843): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1843 (Gallica), Paris p. 518-519, Nantes p. 1032, Bourges p. 828

(*1844): 'Gazette des Tribuneaux', 21/01/1844, p. 4

(**1844): 'Rapport du Jury central ...', Paris Jury central, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844 (Gallica)

(***1844): 'Mémoires de l'Académie royale de Metz', Académie royale de Metz

(xx1844): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1844 (Gallica), Paris p. 515-517

(xxx1844): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1844 (Gallica), La Rochelle p. 819

(**1845): 'Annuaire musical. Contenant les noms et adresses des amateurs, artistes et commerçants en musique de Paris, des départemens et de l'étranger par une société de musiciens', 1845 (Gallica), p. 278-282 et p. 163-164 (accordeurs)

(xx1845): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1845 (Gallica), Nantes p. 990; La Rochelle p. 804

(**1846): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1846, p. 558-559 (Gallica)

(**1847): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric, 1847

(x1847): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1847, p. 470-471 (Gallica)

(*1848): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1848 (Gallica), Paris p. 513, Nantes p. 990

(**1848): 'Recueil des actes administratifs de la Préfecture du département de la Seine', 1848, p. 304 (Gallica)

(***1848): 'Catalogue des brevets d'invention', 1848

(*1849): 'Rapport du Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie ...', France Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie, 1849

(**1849): 'Association des facteurs de pianos de Paris, rue de Chabrol, 32, à Paris. Statuts', (8 mars.), 1849 (Gallica)

(***1849): 'Bulletin des lois. Partie principale', 1849

(x1849): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1849 (Gallica), Paris p. 495-496, Nantes p. 990 / 992 / 993, La Rochelle p. 804

(*1850): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1850 (Gallica), Lyon p.  1688, Bordeaux p. 1389,  Paris p. 611-612, Saint-Denis p. 1725, Rouen p. 1774 Nantes p. 1471 / 1473 / 1474  

(*1851) : 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1851 (Gallica), Paris p. 655

(**1851): 'Catalogue des brevets d'invention pris du premier janvier au 31 décembre 1851', 1851

(x1851): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1851 (Gallica), p. 2124, Nantes p. 1471

(xx1851): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1851', p. 599 (Gallica)

(**1852): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1852 (Gallica)

(xxx1852): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1852', p. 680 (Gallica)

(*1853): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1853 (Gallica), Nantes p. 1673, Paris p. 735-736

(xxx1853): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1853', p. 684 (Gallica)

(zz1853): 'Annuaire général du commerce et de l'industrie de la ville de Bordeaux et du département de la Gironde', 1853, p. 339 (Gallica)

(**1854): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1854, p. 867 - 868

(xx1854): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1854, p. Nantes 1682 / Angers 1711

(xxx1854): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1854', p. 694 (Gallica)

(*1855): 'Annuaire Musical', 1855, p. 37-40 (Gallica)

(x1855): 'Nouveau dictionnaire de musique illustré', Charles Soulier, 1855

(y1855): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1855 (Gallica), Nantes p.1682; La Rochelle p. 1488

(z1855): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1855, p. 900-901 (Gallica)

(*1856): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1856 (Gallica)

(**1856): 'Revue de musique ancienne et moderne', Théodule Elzéar Xavier Normand, De L'imprimerie de J.-M. Vatar, 1856

(xx1856): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1856 (Gallica), Paris p. 1015-1016

(yy1856): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1856, p. 705 (Gallica)

(***1857): 'Le Luth français. Journal de la facture instrumentale', 1857

(x1857): 'Le Conseiller du pianiste, précédé d'une notice historique sur le piano, par Guilhaume d'Ax', 1857, p. 49 (Gallica)

(xx1857): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1857 (Gallica), Paris p. 794-795, Bordeaux p. 1606, Bourges p. 1497, Nantes p. 1685

(xx1858): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1858 (Gallica), Nantes p. 1718, Paris p. 775-776

(yy1858): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1858', p. 766 (Gallica)

(*1859): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ...', 1859 (Gallica)

(xx1859): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1859 (Gallica), Bourges p. 1510, Nantes p. 1859, Paris p. 813-815

(**1860): 'Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône', 1860, p. 304 (Gallica)

(***1860): 'Guide de l'étranger à Besançon et en Franche-Comté',  Alphonse Delacroix, 1860

(xx1860): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1860 (Gallica), Paris p. 914-916

(xxx1860): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1860', p. 802 (Gallica)

(**1861): 'Organographie: 'La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement', Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861 (Gallica)

(***1861): 'Ville de Metz. Exposition universelle de 1861', Metz expos. universelle de 1861

(xx1861): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1861 (Gallica), p. 1774, Bordeaux p. 1667, Nantes p. 1774, Paris, p. 954-956, Rouen p. 1695, La Rochelle p. 1518

(yy1861): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1861', p. 830-831 (Gallica)

(*1862): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 20-04-1862 (Gallica)

(**1862): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 28.12.1862 (Gallica)

(***1862): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie', 1862, p. 2488

(x1862): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie', 1862

(*1863): 'Bulletin des lois, Volume 20', France, 1863

(zz1864): 'Annuaire spécial des artistes musiciens', 1863, p. 151 (Gallica)

(***1863): 'Annuaire spécial des artistes musiciens', 1863, p. 115-161 (Gallica) 

(xxx1863): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1863, p. 1855 (Gallica)

(yy1863): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1863', p. 897 (Gallica)

(*1864): 'Pasicrisie, ou, Recueil général de la jurisprudence des cours de France et de Belgique en matière civile, commerciale, criminelle, de droit public et administratif', L. M. Devilleneuve, France Cour de cassation, A Carette, Meline, Cans et Comp., 1864

(**1864): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1864, p. 1050-1051 (Gallica)

(***1864): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 24-01-1864 (Gallica)

(x1864): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 04.04.1864 (Gallica)

(xx1864): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 23.10.1864 (Gallica)

(xxx1864): 'La Comédie', 21/08/1864, p. 5 (Gallica)

(y1864): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1864 (Gallica)

(yy1864): 'Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département', 1864 (Gallica), p. 97-98 et 466

(z1864): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1864 (Gallica)

(zz1864): 'Bulletin illustré du Troisième Congrès des sciences sociales', 1864

(*1865): 'Les Modes parisiennes', 1865, p. 408

(**1865): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 12-03-1865 (Gallica)

(***1865): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 10-09-1865 (Gallica)

(x1865): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 22.01.1865 (Gallica)

(xx1865): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 17-12-1865 (Gallica)

(xxx1865): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1865', p. 980 (Gallica)

(yy1865): 'Journal illustré de l'Exposition toulousaine', 13/08/1865 (Gallica)

(*1866): 'Annuaire du Doubs, de la Franche-Comte et du Doubs et de Franche-Comté' par Paul Laurens, Volume 55, Doubs, 1866

(**1866): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 03-06-1866 (Gallica)

(***1866): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 24-06-1866 (Gallica)

(yy1866): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1866', p. 981-982 (Gallica)

(*1867): 'Catalogue général', H. Welter (Firm : Publisher : Paris, Jules Rainal Frères (Paris), E. Dentu, 1867

(**1867): 'La musique à l'Exposition universelle de 1867',  Louis-Adolphe le Doulcet Pontécoulant, 1867

(***1867): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 17-02-1867 (Gallica)

(x1867): 'Le Panthéon de l'industrie et des arts. Journal des expositions et des découvertes', 1867 (Gallica)

(*1868): 'Guide indicateur de la Ville de Lyon: et du département du Rhône', 1868

(yy1868): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1868', p. 1173 (Gallica)

(*1869): 'Les adresses dijonnaises', 1869, Mlle E. Chandellier (Gallica)

(yy1869): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1869', p. 799-800 (Gallica)

(*1870): 'Journal de Bercy. Organe des intérêts vinicoles', 1870 (Gallica)

(**1870): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1870, p. 1231-1233 (Gallica)

(***1870): 'Journal des débats politiques et littéraires', 08/05/1870, p. 4 (Gallica)

(**1871): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1871, p. 1222-1223 (Gallica)

(**1873): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1873, p. 1240-1241 (Gallica)

(x1873): 'Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants', 1873 (Gallica), Paris p. 206, Lyon p. 653, Marseille p. 419, Nantes p. 523-524

(*1875): 'Annuaire musical et orphéonique de France', 1875, p. 66-68, Avignon p. 289, Bordeaux p. 174, Cambrai p. 228, Châteauroux, p. 183, Douai p. 227, Grenoble p. 189, Lyon p. 251, Marseille p. 128-129, Nantes p. 197, Reims p. 209, Rouen p. 276-277, Toulouse p. 166

(**1875): 'Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire...', 26-12-1875 (Gallica)

(*1876): 'Annuaire Musical et Orphéonique de France', 1876, Angoulème & La Rochelle & Rochefort & Saintes p. 138-139, Avignon p. 270, Besançon p. 148, Bordeaux p. 166Caen & Bayeux p. 135, Cambrai p. 214, Carcassonne p. 126, Châteauroux p. 173, Douai p. 213, Grenoble p. 178, Lille p. 209, Lyon p. 236, Marseille p. 129-130, Montpellier & Beziers p. 171, Nantes p. 185, Périgueux p. 146Rouen p. 259, Saint-Etienne p. 183, Toulouse p. 160, Tours p. 175

(**1876): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1876, p. 1345-1347 (Gallica)

(**1877): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1877, p. 1345-1347 (Gallica)

(**1878): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1878, p. 1348-1350 (Gallica)

(*1879): 'Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire...', 1879 (Gallica)

(**1879): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1879, p. 1395-1397 (Gallica)

(**1880): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1880, p. 1588-1590 (Gallica)

(yy1880): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1880', p. 1024 (Gallica)

(**1881): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1881, p. 1521-1523 (Gallica)

(yy1882): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1882', p. 1033 (Gallica)

(**1883): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1883, p. 1584-1585 (Gallica)

(yy1883): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1883, p. 1001 (Gallica)

(*1884): 'La Presse, 23/09/1884, p. 4 (Gallica)

(**1884): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration, 1884, p. 1639-1640 (Gallica)

(***1884): 'La Justice', 29/02/1884, p. 4 (Gallica)

(*1885): 'Journal officiel de la République française', Volume 3, 1885

(***1885): 'Journal des débats politiques et littéraires', 23/04/1885, p. 4 (Gallica)

(y1885): 'La Presse', 08/01/1885, p. 4 (Gallica)

(yy1885): 'Les 3200 adresses des anciens notables commercants de Paris', 1885 (Gallica)

(xxx1885): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1885', p. 1048-49 (Gallica)

(*1886): 'Dictionnaire des instruments de musique', Jacquot, 1886

(**1886): 'L'Union Monarchique du Finistère', 03/03/1886, p. 4

(xx1886): 'Le Panthéon de l'industrie : journal hebdomadaire illustré', 1886, p. 54 (Gallica)

(xxx1886): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1886', p. 1050-51 (Gallica)

(**1888): 'Annuaire Général de la Musique', 1888

(x1890): 'Nouvelliste Vaudois, 13/03/1890, p. 4 (scriptorium.bcu-lausanne.ch)

(y1892): 'Le Progrès Illustré' - N° 98, 30/10/1892, p. 7

(*1893): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1893 (Gallica)

(**1893): 'Le théâtre à Nantes depuis ses origines jusqu'à nos jours, 1830 - 1893', Etienne Destranges, 1893 (txt)

(*1896): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1896

(**1896): 'Revue mensuelle - Touring-club de France', 09/1896, p. 357 (Gallica)

(***1896): 'Revue mensuelle - Touring-club de France', 12/1896, p. 477 (Gallica)

(x1896): 'L'Exposition du théâtre et de la musique, Paris, 1896 : catalogue officiel de l'Exposition', 1896, p. 97 (Gallica)

(*1897): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1897 (Gallica)

(**1897): 'Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie', 1897 (Gallica)

(xxx1897): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1897', p. 860 (Gallica)

(*1898): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1898 (Gallica)

(**1898): 'Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie', 1898 (Gallica)

(***1898): 'Revue mensuelle - Touring-club de France', 15/05/1898, p. 200 (Gallica)

(xxx1898): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1898', p. 887 (Gallica)

(*1899): 'Liste des magasins et ateliers de Lyon, dont les patrons déclarent se faire un devoir de fermer toute la journée des dimanches et fêtes . Troisième édition précédée d'une notice sur la ligue', 1899 (Gallica)

 

 

(*1902): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1902 (Gallica)

(**1902): 'Union Artistique de Toulouse : 18me année : Exposition de 1902 ouverture 15 mars au Capitole, 1902, p. 75

(*1903): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1903 (Gallica), Chambéry p. 961

(*1904): 'Union Artistique de Toulouse : 20me année : Exposition de 1904 ouverture 15 mars au Capitole, 1904, p. 78

(**1904): 'The Music Trade Review', 1904, médailles à Louisiane (État du Sud des États-Unis),

(*1905): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1905 (Gallica)

(*1906): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1906 (Gallica)

(xxx1906): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1906', p. 855 (Gallica)

(*1907): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1907 (Gallica)

(xxx1908): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1908', p. 893 (Gallica)

(*1909): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1909 (Gallica)

(xxx1909): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1909', p. 908 (Gallica)

(*1910): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1910 (Gallica)

(**1911): 'Journal des débats politiques et littéraires', 06/06/1911 (Gallica), p. 2

(*1912): 'Revue mensuelle - Touring-club de France', 01/1912, p. 46 (Gallica)

(xxx1912): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1912', p. 953 (Gallica)

(*1913): 'Musique-Adresses Universel', 1913

(*1921): 'The Music Trade Directory', 1921

(**1921): 'Musique-Adresses Universel', 1921

(*1922): 'Musique-Adresses Universel', 1922

(**1922): 'Le Valentin Haüy : revue française des questions relatives aux aveugles', 01/1922, p. 20 (Gallica)

(**1925): 'Annuaire industriel. Répertoire général de la production française', 1925 (Gallica)

(*1929): 'Musique-Adresses Universel', 1929

(*1935): 'Annuaire industriel. Répertoire général de la production française', 1935 (Gallica)

(1): 'Histoire de piano de 1700 à 1950', Mario Pizzi, 1983

(2): 'La collection Gisclard', Chateau de Saint-Bauzille

(6): 'Music in Paris in the eighteen-thirties', Peter Bloom, 1987

(9): LEP Pianoatlas - R - S

(10): 'EclatdeBois': Source : Archives de Paris / LEBRUN Georges Claude

(12): archivesnationales.
culture.gouv.fr

(13): 'INPI, Institut National de la Propriété Industrielle', Brevets 19e

(15): rheinlander.org

(20): 'Archives de Pleyel, Erard et Bord chez le Musée de la Musique à Paris'

(21): Malou Haine. Marques d'instruments de musique (1860-1919), consulté le dimanche 05 mai 2014

(22): 'Dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours', 1882-1885, p. 410 (Gallica)

(25): 'Association des artistes musiciens', 1844-1866

(31): 'Archives Nationales, salle des inventaires virtuelle', France

(32): 'Journal officiel de l'Empire français', 30/06/1870, p. 1132 (Gallica)

  © Copyright all rights reserved