home | Facteurs de pianos en France


 

MANERA Pierre
à Paris

1842

"Si les bals n'ont pas encore commencé, les soirées sont déjà dansantes, et le piano y joue un fort grand rôle.

Je ne saurais trop recommander ceux de Manéra, rue Flechier, 2.

Les pianos de Manéra ont l'avantage de joindre à une sonorité parfaite une qualité de sons qui les placent parmi les meilleurs instrumens des facteurs de Paris.

L'ébénisterie en est très soignée, le clavier est bien fait, le mécanisme est excellent, M. Manera n'employant, pour la garniture de ses marteaux, que des peaux de premier choix." Journal des débats politiques et littéraires, 09/12/1842, p. 4 (Gallica)

1843

"Je suppose que vous avez, comme moi. Mesdames, éprouvé l'inconvénient de transporter à la campagne de grands pianos; je les remplace par des pianos verticaux, de Manéra (2, rue Fléchier).

Malgré leur petit volume, je leur trouve autant de sonorité qu'aux meilleurs pianos carrés. Je pense que cet avis vous sera agréable." Journal des débats politiques et littéraires, 09/04/1843, p. 3 (Gallica)

"Nous recommandons aux amateurs, dans cette saison de concerts, les jolis salons de M. Manera, facteur de pianos, près Notre-Dame-de-Lorette; la location est très-avantageuse, et le local est fort bien distribué." L'Opéra-journal. Musique, littérature, théâtres, 09/04/1843, p. 128 (Gallica)

 

"MANERA, pianos en tous genres, à vendre et à louer. Rue Fléchier n° 2, au bout de la rue Laffitte." Journal des théâtres. Littérature, musique, beaux-arts, 08/06/1843, p. 4 (Gallica)

"Manera, 2, rue Fléchier, a fixé la vogue dans ses salons. Artiste de talent, non moins que facteur habite, il attache une importance extrême, ne fût-ce que par amour-propre ne laisser sortir de ses ateliers que des ouvrages irréprochables, et cette louable susceptibilité, il l'étend même pour les piaaos qu'il donne en location." Journal des débats politiques et littéraires, 15/11/1843, p. 3 (Gallica)

1844

"On n'a pas oublié les concerts de la rue Fléchier, voici donc la saison où une société appréciatrice va se rendre dans les salons de Manera : (2, rue Fléchier, près N.-D. de Lorette) musicien émérite, cet habile facteur dirige lui-même la fabrication de ses magnifiques pianos.

On ne trouve dans ses magasins que des pianos droits. Dans toute la nouvelle Athènes, il n'y a de facteur que Manera ; pour être agréable au public, il a consenti à louer au mois d'excellents pianos." Journal des Coiffeurs, 1844 (Gallica)

"Un piano a toujours sa place dans un salon, et, mieux que les autres, le piano droit est accepté partout, si petits que soient les appartenons.

Les pianos droits de M. Manera rue Fléchier, 2, sont recherchés par les artistes et par les femmes à la mode du quartier Notre-Dame-de-Lorette et ce n'est que justice car outre que M. Manera loue ou vend ses pianos les seuls qu'il fabrique, à des prix très modérés étant pianiste distingué lui-même, ses instrumens, qui se recommandent par leur sonorité et leur justesse, sont soigneusement éprouvés avant d'être livrés au public." Journal des débats politiques et littéraires, 11/01/1844, p. 3 (Gallica)

"Les pianos droits de M. Manéra, rue Flechier, 2, ont aussi tous les avantages qu'il faut pour figurer dans nos appartemens restreints.

M. Manéra, excellent artiste lui-même, en se livrant à leur fabrication exclusive est parvenu à un point de perfection après lequel il nous semble difficile de rien imaginer de mieux.

Les pianos droits non seulement tiennent fort bien leur accord mais en outre ils ont une pureté et une rondeur de son que ne possèdent pas beaucoup de pianos carres et de pianos à queue."  Journal des débats politiques et littéraires, 23/03/1844, p. 3 (Gallica)

"Le temps, sans nul doute procurera les mêmes avantages à M. Manéra.

On sait que M. Manéra est un facteur de piano, qui joint à une profonde connaissance de son commerce un haut sentiment de l'art et qui en se restreignant à la fabrication exclusive des pianos droits, si jolis à la fois et si commodes, leur a donné un degré de perfection qu'on chercherait en yain che~ ses confrères.

La fabrique de M. Manéra est située, rue Fléchier, 2, an centre d'un quartier de luxe où on loue et où on achète beaucoup de pianos." Journal des débats politiques et littéraires, 24/06/1844, p. 3 (Gallica)

1845

"Si le choix d'un piano est compris dans votre budget de dépense, songez que ceux de M. Manéra sont reconnus supérieurs à beaucoup d'autres. C'est un simple avis que je vous donne dans votre intérêt." Journal des femmes, 12/1845, p. 572 (Gallica)

"Le choix d'un piano n'est pas une chose de peu d'importance. Aussi, songeant à celles de vous qui sont musiciennes, je dirai que M. Manéra, un de nos premiers fabricants de pianos, a trouvé le moyen d'atteindre au plus haut degré de perfectionnement possible en ce genre.

Ses pianos, très-supérieurs à beaucoup d'autres, gardent bien plus longtemps l'accord, et ne sont pas sujets à se déranger au moindre choc, comme cela se voit sans cesse.

Adressez-vous donc à lui, si vous avez besoin de cet instrument." Journal des femmes, 11/1845, p. 525 (Gallica)


1846

"La fabrique de M. Manéra est toujours celle où l'on trouve les plus magnifiques pianos. Ils sont préférés par tous les professeurs." Journal des femmes, 01/1846, p. 48 (Gallica)

"Pour celles de vous qui sont musiciennes, je mentionnerai encore la fabrique de pianos de M, Manéra. Ses instruments sont excellents ; ils gardent parfaitement l'accord, et leurs sons doux et purs les font préférer à beaucoup d'autres." Journal des femmes, 05/1846, p. 239 (Gallica)

"Les pianos de M. Manéra sont les meilleurs, je l'ai déjà dit, je vous engage aussi à vous en souvenir." Journal des femmes, 08/1846, p. 383 (Gallica)

"Que celles d'entre vous qui sont musiciennes, se souviennent que les meilleurs pianos sont ceux de M. Manéra. Ils conservent parfaitement l'accord et ils rendent des sons magnifiques." Journal des femmes, 10/1846, p. 479 (Gallica)

MANERA
sur ce site

 
BIOGRAPHIE
PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

Pour les références voyez la page
Pianos français M


 © Copyright all rights reserved | contact