home | Facteurs de pianos en France | contact | liens


 

Facteurs de pianos en France

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
 

EBAUDY F.

 

 

 

'Harmoniphone, manufacture d'instruments de musique' ca. 19??

SOUS-MARQUE

A succédé ou une sous-marque de E. FORTIN.

Plus d'info

10, rue Carnot (?), Reims

La même adresse comme MENNESSON (°1860)

EBERHARD Georges Christophe  

'Ébéniste', temoin chez le baptême d'un des enfants de WOLFF Jean Godefroy.

 

Paris
EBERHARD Philippe
| EBERHART Philippe

(? - 1799)(10)(4)

"Eberhart -Englisch factor fecit in Paris 1784"

 

'Facteur des fortepianos' ca. 1788-89 et 'Accordeur de clavecin' (1799)(10)

Époux de GENZAUBACQ Catherine (10)

Il meurt 18 février 1799 [30 pluviôse an VII], âgé de 63 ans. (10)

"Ce nom est écrit à la plume sur la table d'harmonie d'un piano de Zumpe aux Arts et Métiers." (16)

VOIR AUSSI ...

EBERHART à Londres ?

 

5, rue des deux Portes Saint-Saveur (*1788)(***1789)(arr.2), 321, rue du Jour (1799)(4)(10)(arr.1), Paris
EBNER Charles  

'Facteur de pianos' ca. 1838

HATZENBUHLER & EBNER (1838)(10), voir HATZENBUHLER

 

4, rue Favart (1838)(10)(arr.2), Paris

 

ECKARD Adolphe
| EXKARDT
 

'Facteur de pianos' ca. 1861-76  

12, rue de l'Étoile (xxx1861)(*1875)(*1876), Le Mans

 

EDEL L.
| EDEF
 

'Accordeur de pianos' ca. 1855-1857

'Facteur de pianos' c. 1855-64

Succ. de ESLANGER (°1835)

 

73, rue du Four Saint-Germain (z1855)(xx1856)(xx1857)(arr.6), 15, rue des Martyrs (xx1858)(arr.9), 28, rue des Martyrs (xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.9), Paris
EDEL Léon  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1901-10

Liquidation judicaire en 1901. (Archives commerciales de la France, 25/05/1901, p. 647 (Gallica))

 

 

160, rue du faubourg Saint-Denis (1901)(arr.10), 11, rue de Parme (*1909)(*1910)(arr.9), Paris

 

EDELMANN Gottfried Ludwig

(1753 - 1794)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

'Facteur de clavecins et de forte-pianos'  (°1786) Strasbourg
EDER

 

EDER
sur ce site
EXPOSITIONS
INVENTIONS

Cliquer sur les liens ci-dessus.

- Mémorial encyclopédique et progressif des connaissances ..., Volumes 4-5, François Malepeyre, 1834, p. 564

"On vient de faire à Rouen l'essai d'un piano en fonte de l'invention de MM. Edar et H. Gaugain. La fonte exigeant beaucoup moins de volume que le bois pour produire plus de force, laisse plus de liberté aux vibrations de la table d'harmonie. De cette manière, tandis que la durée des vibrations sonores, dans les meilleurs pianos en bois est de 28 à 30 secondes, ici elle est de 43 à 47 secondes, ce qui permet au pianiste de chanter sur l'instrument dont les sons peuvent se lier entre eux, au lieu de se succéder isolement. En second lieu, l'inflexibilité, correspondant à celle des cordes, maintien la fixité du ton. Le piano qui a été entendu sefaissait remarquer par la sonotité compleète de toute l'échelle de ses cordes. Les cordes basses d'une gravité bien nette; les cordes élevées n'ont rien de criard, et le prolongement de la sonorité, qui est une des qualités spéciales de la fonte, donne aux notes du médium un charme de mélodie et d'expression que les meilleurs pians en bois ne parraissent pas, dit-on, posséder à un si haut degré. La société d'émulation de Rouen a décerné une médaille d'argent aux inventeurs, MM. Eder et Gaugain." Journal de Toulouse, 08/05/1835, p. 3 (bibliotheque. toulouse.fr)

"Eder, marchand de mus. et fact. de p." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

"M. Eder, facteur de pianos, rue Grand-Pont, nous a appelés a examiner des perfectionnements qu'il prétend avoir apportés au système de pianos avec barrage en fonte, introduit par lui et M. Gaugain, invention pour laquelle ils ont obtenu concurremment une médaille d'argent, dans une des années précédentes. Il nous a été facile de reconnaître que les changements opérés par M. Eder ont donné à ces pianos plus de légèreté; mais d'autres avantages avoient été signalés par lui; et la Société, en applaudissant à cette amélioration, ne peut que lui exprimer le regret d'avoir été avertie trop tard pour pouvoir faire les expériences qui l'auraient mise à même de prononcer avec assurance." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

"M. EDER, facteur de pianos. Qui, dans la fabrication de ces instrumens a obtenu un succès si complet, que la société libre d'Emulation s'est empressée de le reconnaîtne en lui décernant une medaille, vient d'apporter de nouvelles améliorations dans cette industrie dont il a doté notre ville. Outre ses grands PIANOS qui, par la puissance de leur son, leur solidité et l'élégance de leur forme, peuvent soutenir la comparaison avec ceux des meilleures fabriques de Paris, il vient d'adopter un nouveau modèle qui, grace à la reduction des proportions, permet d'établir ces instrumens à des prix beaucoup plus modérés. Rue Grand-Pont, n° 65, à son magasin de musique d'instrumens, à Rouen." Le Journal de Rouen, 28/05/1837, p. 6

"M. Eder, Rue Grand Pont n° 65, A l'honneur de prévenir le public qu'il arrive de Paris avec une grande quantité de musique nouvelle, dont une partie avec une forte reduction de prix, et un grand assortiment d'instrumens, tels que flûtes, violons, basses, guitares, clarinettes, etc., des premiers auteurs. Il vient de donner une nouvelle extension à sa fabrication de pianos, et peut offrir, dans ce genre, une grande variété de modèles et de prix, avec toute garantie de solidité et de perfection." Le Journal de Rouen, 04/11/1837, p. 4

 

 

'Professeur de musique et facteur de pianos' (*1833), successeur de JACQMIN, Rouen.

"Eder, professeur et marchand de musique, à Rouen." Bibliographie musicale de la France et de l'étranger, ou Répertoire général, 1822, p. 582

EDER (*1833); 'Fabrique de pianos' (**1836)

EDER & GAUGAIN H. (1835)(x1837)

EDER (**1836)

Faillite en 1840 ?

"Etude de M. Gaignoeux, agrée à Rouen, rue Nationale, n° 14.
A vendre à l'amiable, an totalité ou en une belle collection d'outils d'ébénisterie propres à la fabrication des pianos et meubles.
On pourrait également traiter de planches et bois de placage.
S'adresser chez M. EDER, marchand de musique, rue aux Ours n° 14. Pianos et musique à vendre par cessation de commerce, même domicile." Le Journal de Rouen, 04/10/1840, p. 4

"Vente à Rouen - Le mardi, 6 avril 1841, à 11 heures précises, chez le sieur Eder, rue aux Ours, 14, par le ministère de commissaire-priseur, de Pianos droits et carrés ; — Instruments de toutes sortes; — grande quantité de musique imprimée ; — Mobilier du magasin - On pourrait traiter du fonds de commerce avant la vente." Gazette musicale de Paris, Volume 8, 1841, p. 199

EDER Charles Honoré (1850-53)(25)

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1850-53 (25)


(la suite)

"Changement DE DOMICILE. Les magasins de Musique, Pianos et Instrumens de M. Eder, rue Grand-Pont, sont transférés rue aux Ours, n. 14, prês la rue Grand-Pont." Le Journal de Rouen, 02/10/1838, p. 4

  "MUSIQUE ET INSTRUMENS. Vente par liquidation du sieur Eder, rue aux Ours, n° 14, à 75 0/0 de remise sur les prix marqués. Musique ancienne et nouvelle des premiers auteurs, pour les instrumens; Operas, morceaux detachés, romances; Grand rabais our les instrumens, pianos droits et carrés de divers facteurs, flûtes, clarinettes; Violons, Amati, Piques et autres; Guitares, cornets à piston, comets de poste, cors, trompettes, trompettes de cavalerie, ophicléides, bassons, Serpens ; cymbales de Turquie, accordéons, flageolets et Seriuettes." Le Journal de Rouen, 16/04/1840, p. 3

  "LIQUIDATION EDER. 20 PIANOS à vendre rue aux Ours, n.° 14. MUSIQIJE à 75 p. 0/0 de remise." Le Journal de Rouen, 20/06/1840, p. 4

Médaille d'argent 'Piano en fonte', Rouen 1835

 

65, rue Grand-Pont (*1833)(1834)(yy1837)(y1838)(yy1839), 14, rue aux Ours (y1838)(y1840)(1841), 153, rue Beauvoisine (*1850), Rouen
EDER Charles

 

"M. Eder, professeur de harpe, ayant pour but de propager l'étude de son instrument, croit en donner les moyens à MM. les Amateurs, dans les articles qui suivent. Prix pour les personnes qui voudront prendre des leçons par année : pour tous les jours, les dimanches excepté, 311 francs; pour trois fois par semaine, 233 fr. Pour six mois : pour tous les jours, les dimanches excepté, 193 francs; pour trois fois par semaine, 135 francs : le tout payable par trimestre. les personnes qui voudront prendre cachets, 2 francs par leçon. Plusieurs personnes croient que l'entretien d'une harpe est plus coûteux que celui d'un piano; pour prouver le contraire, M. Eder offre à ses écoliers de maintenir leur instrument, bien monté et en bonnes cordes, pour la somme de 50 francs par année, et 30 fr. pour six mois. Tout le monde sait que l'accord d'un petit piano à deux cordes est pour le moins 36 francs par année (non comprix les cordes); la harpe ne coute donc que 14 francs de plus. M. Eder demeure rue Luzerne, N.° 55, au coin de la rue St-Pierre." Le Moniteur judiciaire de Lyon : organe des tribunaux et des annonces légales, 1808, p. 296

 

 

'Professeur de harpe' (*1808)

'Facteur et accordeur de piano et d'harmoniums' vers 1830.

Sur un piano carré d'Erard de ca. 1828 : "Charles Eder, facteur et accordeur de piano et d'harmoniums, 14, rue d'Alma à Lyon."

EDER A. (*1860), 'Accordeur de pianos'

EDER Frères (*1868)

 

55, rue Luzerne (*1808), 14, rue d'Alma (avant 1830), 10, rue Saint-Jean (*1860), 26, quai Archevéché (*1868), Lyon
EDGARD  

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1900

 

Paris
EDINGER 'Facteur de pianos' ca. 1834 15, rue Blancs Manteaux (xx1834)(arr.4), Paris
EECKBOOM Jean Henri  

'Fabricant de pianos', né à Stockholm (Suède) ca. 1811. (26)

 

Dunkerque
EGE Jacques

(1799 - 1851 ?)(12)531)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pianos droits et obliques et pianinos

 

'Facteurs de pianos' ca. 1844-60

Né en 19/07/1799 à Diessen, Hohenzollern-Sigmaringen, aujourd'hui Allemagne. Il demandait sa naturalisation en 1848. (12)

Ce EGE a été travaillé chez PLEYEL (°1807), avant fonder sa propre maison, comme 'égaliseur en 1833, puis, 'finisseur'. Quelques des pianos d'EGE avant 1840 ont une grande ressemblance avec les pianos de PLEYEL de la même époque. Voir le Pub de 1844 ci-dessous.

Époux de Jeanne MERMINOD (10)

EGE Jacques & Cie (1848) ou EGE & Cie

DE TRESSOZ & EGE (vers 1830)

EGE (L) (1849)

EGE Veuve & Fils (1855)(xx1856), voir un des es fils ci-dessous : Pierre Victor EGE.

"Pianos droits et obliques." (1855)

EGE & PÉRICHON Ainé (entre 1857 et 1867) PÉRICHON Ainé .

"Après être resté, durant nombre d'années, dans la fabrique de M. Pleyel et avoir dirigé celle de M. de Tressoz, M. Ége (91, rue Neuve des Mathurins au coin de celle de l'Arenda), s'est établi à son tour. Toutes les pièces dont se composent ses pianos sont fabriquées chez lui, sous sa direction et souvent de sa propre main. De la sorte, il peut non-seulement répondre des pianos droits et des pianos carrés auxquels il a donné les soins les plus importants, mais en outre il est à même de vendre ces beaux instruments aux conditions les plus avantageuses, puisqu'ils sont livrés de première main aux amateurs." Le Journal des Coiffeurs, 1844, p. 769 (Gallica)

"Ege, Nve-des-Mathurins, 91, pianos à régulateur; par un mécanisme très-simple, chaque personne peut, à volonté, rendre le toucher plus lourd ou plus léger." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1849 | Liste des exposants Paris, 1855 | Médaille d'argent Troyes, 1860

91, rue Neuve-des-Mathurins (xx1844)(**1845)(**1846)(*1848)(x1847)(x1849)(1849)(10)(*1850)(*1851)(**1852)(**1854)(*1855)(z1855)(arr.9), 27, rue de la Madeleine (après 1855)(xx1856)(xx1858)(xx1859)(xx1860)(arr.8), Paris
EGE Pierre Victor

(1831 - 18??)(10)

 

'Facteur de pianos', fils de Jacques EGE, ci-dessus, né à Paris. (10)

Époux de RENE (1849)(10)

Ses père et mère étaient Jacques EGE, ci-dessus, et Jeanne MERMINOD (10)

 

 

90, rue Saint-Honoré [adresse privée ?](1849)(10)(arr.1), puis à Montmartre (arr.18), 23, rue de Tivoli (1851)(10)(arr.9), Paris

 

EGER   'Facteur de pianos'  

49, rue du faubourg Saint-Martin (xx1834)(arr.10), Paris

 

EGER  

Etablissements GASTAUD et RAIBAUT

INFO EXTRA

La Musique mécanique à Nice

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos droits, pianos électriques, orchestrions et 'Accordéonjazz' et le Accordeonboy

et la marque 'POLOYVOX'

En 1926, GASTAUD est associé à RAIBAUT.

 

17, Boulevard Gambetta (1926), Boulevard de la Madeleine (?), Nice
EGGERT Georges Daniel  

'Facteurs de pianos'

Brevet de 1845 : "(2195. 18 octobre 1845.) Perfectionnements dans les pianos. B. d'inv. de 15 ans, pris le 29 septembre 1845, par Eggert et Redmer, facteurs de pianos, élisant domicile chez Armengaud jeune, à Paris, rue des Filles-du-Calvaire, n. 6." Catalogue des brevets d'invention, 1846, p. 278  - Voir REDMER.

 

Paris
EGLY Jean Baptiste

(ca. 1802 - 1859)(10)

 

"Egly (J.), spécialité de pianos droits dont le bas est oblique (de nouvelle invention); échange, location et expédition pour la France et l'étranger; tient dépôt de bois de table pour pianos; Hauteville, 61." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos'

Époux de HUBMANN Suzanne (10)

"PIANOS EGLY. Les personnes locataires ou dépositaires de Pianos appartenant à M. Egly, facteur à Paris, rue d'Hauteville, 61, sont priées d'en faire la déclaration à M. Gérin, notaire, rue Montmartre, 103, chargé de la succession de M. Egly." La Presse, 12/09/1859, p. 4 (Gallica)

13, rue des Messageries (xx1844)(**1845)(**1846)(arr.10) 61, rue Hauteville (x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(**1854)(x1855)(z1855)(xx1856)(xx1857)(xx1858)(1859)(10)(xx1859)(arr.10), Paris
EICHEL Charles  

"M. Charles Eichel, marchand d'instruments et de musique, rue Neuve, à Valence. A un dépôt des pianos de la Fabrique de M. Rousselot, de Marseille, à des prix très modérés. M. Rousselot, désirant faire connaître et répandre ses Pianos dans la Drôme, prévient le public qu'il les garantit pendant cinq ans et plus; il se charge ensuite de les égaliser sans aucun frais. - M. Rousselot à son passage à Valence, qui a lieu tous les six mois, accordera gratis tous les pianos sortis de sa Fabrique. - Location de Pianos au mois et à l'année." Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche, 17/02/1842, p. 3  -  Voir ROUSSELOT (°1833) à Nîmes.

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos

rue Neuve (xx1842), Valence
EIGENSCHENCK Henri Joseph

(1768 - 1814)

INFO EXTRA

Page genealogique d'EIGENSCHENCK, par Bruno Eigenschenck

 

Facteur et/ou marchand de pianos

Gendre de MERCKEN Johannes Kilianus (°1770), marié avec une des filles de MERCKEN, Anne Gertrude.

Un EIGENSCHENCK, maître de Musique dans Almanach Royal, 1824 et 1829 (Gallica)

 

Versailles
EIGENSCHENCK Camille Charles

(1816 - 1880)(3)

Pianos droits et harmoniums ?

INFO EXTRA

Page genealogique d'EIGENSCHENCK, par Bruno Eigenschenck

 

Facteur et/ou marchand de pianos

Né à Orléans (**1876)

"Magasin des instruments" (*1893)

EIGENSCHENCK Charles (3)

"Versailles. — M. EIGENSCHENCK (Camille-Charles), fab. de pianos, et sa femme, née Lecerre, ont été séparés. — Jug. du 4 fév. 1880." Archives commerciales de la France. 09/05/1880, p. 628 (Gallica)

"Eigenschenck, professeur de musique à l'école normale de Versailles (Seine et Oise)." Journal des Instituteurs, 1882, p. 10

Faillite en 1884. (Archives commerciales de la France. 16/11/1884, p. 1510 (Gallica))

Liste des exposants Paris, 1878

 

20, rue de la Pompe (*1878), 75, avenue de Saint-Cloud (*1893), Versailles
EISENMENGER Michel

 

 

 

 

Piano console ca. 1850, Chris Maene Collection, Ruiselede, Belgique
Piano console ca. 1856, et sa signature, Cité de la Musique, Paris, France

Brevet de 1836 : M. Eisenmenger (Michel), professeur de musique, représenté à Paris par M. Perpigna, demeurant rue de Choiseul, n° 4, auquel il a été délivré, le 29 juin dernier, le certificat de sa demande d'un brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans, pour un piano qu'il nomme piano sténographe." Bulletin des lois de la République francaise, Volume 9; Volume 13, 1836

 "La cession faite, le 18 février dernier, a M. Bavoux propriétaire et maire, demeurant aux Molunes, département du Jura, par M. Eisenmenger, de partie de ses droits au brevet d'invention et de perfectionnement de quinze ans qu'il a pris, le 29 juin 1836, pour un piano qu'il nomme piano sténographe; ladite cession dans le but de former une société en participation ayant jour titre Exploitation du piano sténographe." (*1837) - Bulletin des lois de la République française, 01/1837, p. 367 (Gallica)

'Piano à diapasons'

'Piano balancier', c’est EISENMENGER qui le construisit en 1855. Le succès fut médiocre.  Dictionnaire des instruments de musique, Jacquot, 1886 

 "Eisenmenger, au lieu d'établir un plan vertical pour les cordes du piano droit, fournit à son instrument une inclinaison assez prononcée pour donner à ses cordes la longueur voulue tout en n'ayant qu'une très-petite hauteur : le mécanisme employé est dit à balancier. (B. F. 24,354.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Brevet de 1855 : "213° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 août 1855, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, parle sieur Eisenmenger (Charles-Édouard), à Paris, rue Rochechouart, n° 68, pour un piano incliné avec mécanisme à balancier." Bulletin des lois de la République française, 1858, p. 56-57

Brevet de 1854 : "Eisenmenger, perfectionna le mécanisme du piano. (B. F. 20,622.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Pour voir le brevet original
voyez le site
INPI
(13)

"Eisenmenger frères, ingénieurs-mécaniciens, Chabrol, 45 ; fab. spéciale de pianos inclinés. Les inclinés ont, à cause du peu d'élévation de la caisse (0 m. 80), le clavier placé sur le sommet de la caisse même, de manière à laisser complètement à découvert le buste et la main de l'exécutant placé en face de l'auditoire. Double échappement; pianos droits et métronomes de poche." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 794 (Gallica)

"Eisenmenger, Chabrol, 45; fab. spéciale de pianos inclinés. Volume réduit à la moitié de celui du piano droit, sonorité puissante et distinguée, élégance du meuble surtout pour salon, clavier en saillie au sommet de l'instrument, laissant en évidence la main et la personne de l'exécutant; hauteur, 0,78; pianos droits, nouveau modèle, hauteur, 1m,20." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1858, p. 776 (Gallica)

"Eisenmenger, A [médaille d'argent] D. E. 1858, manufacture de pianos inclinés, volume moitié du piano droit, sonorité puissante et distinguée, clavier en saillie au sommet de l'instrument, pianos droits nouveaux formats, Chabrol, 45." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1860, p. 914 (Gallica)

 

'Facteur de pianos', 'professeur de piano', ingénieur et musicien.

Selon Fétis, Eisenmenger a établi sa manufacture à Paris en 1855. (Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique)

EISENMENGER Michel (*1836)

"EISENMENGER (Michel), ingénieur et musicien, né d'une famille originaire du Palatinat, a présenté à l'Académie des sciences de l'Institut de France, le 8 avril 1838, un projet de notation de la musique par un système de signes sténographiques de son invention, et par le moyen d'un appareil mécanique composé d'un clavier semblable à celui du piano on de l'orgue, et de deux cylindres, l'un de presse, pour la formation des signes, l'autre servant de rapporteur pour la traduction, et tous deux agissant par un mécanisme d'engrenage sous l'impulsion d'une manivelle et d'une vis sans fin. L'auteur avait pris brevet d'invention en France et patente en Angleterre : il espérait un rapport de l'Académie des sciences; mais, ne l'ayant pas obtenu, il fit imprimer une longue dissertation suivie d'une description de son système et de son mécanisme mélographe. Cet ouvrage a paru sous ce titre : Traité de l'art graphique et de la mécanique appliqués à la musique; Paris, Gosselin, 1838, 1 vol.in-8° de 182 pages avec 4 planches. Cette invention, comme toutes celles qui ont eu pour objet de noter la musique par la mécanique, n'a point eu de succès : l'ouvrage d'Eisenmenger m'a même pas trouvé de lecteurs. Sous le nom de piano incliné M. Eisenmenger a construit une variété du piano vertical, dont la hauteur n'est à peu près que la moitié du piano droit ordinaire. La table d'harmonie, au lieu d'être horizontale, comme dans le piano à quene et le piano carré, ou verticale, comme dans le piano droit, est inclinée. Le clavier est placé au sommet de l'instrument, et le mécanisme a une disposition telle, que le marteau n'a que le tiers de la longueur de celui du piano et fonctionne sous la main de l'exécutant. Sa répétition est vive et nette. M. Eisenmenger a établi à Paris une manufacture de cet instrument, en 1855." Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de ..., Volume 3,  François Joseph Fétis, 1874, p. 123

EISENMENGER Frères (xx1857)

EISENMENGER Charles Eduoard (1858)(*1878)

PARIS - "Pianos inclinés par M. Eisenmenger, rue de Chabrol, 45. M. Eisenmenger est l'auteur d'un piano qui diffère complètement, par sa forme et ses dispositions intérieures, des instruments anciens. Ce n'est ni un piano horizontal ni un piano droit, c'est un instrument dans lequel le plan des cordes fait un angle de 60° environ avec l'horizon; aussi l'inventeur lui a-t-il donné le nom de piano incliné. Dans ce piano, le clavier est placé à la partie supérieure, ce qui met l'exécutant entièrement à découvert. Le mécanisme qui transmet au marteau l'action de la touche est entièrement placé au-dessous du clavier. C'est un mécanisme à double échappement, d'une combinaison nouvelle, facile à régler et fonctionnant avec facilité. Les instruments de M. Eisenmenger ont pour eux une année d'épreuves authentiques et sérieuses. La disposition nouvelle adoptée par M. Eisenmenger a l'avantage de donner à l'instrument moins de hauteur; elle permet à l'exécutant d'apprécier avec exactitude les effets qu'il produit. La sonorité de l'instrument n'est pas modifiée quand il est placé près d'une muraille; en un mot, il présente tous les avantages du piano droit sans en avoir les inconvénients. Le comité des arts économiques, frappé des avantages spéciaux inhérents à la forme de cet instrument, ainsi que de la disposition ingénieuse de son mécanisme et de son agréable sonorité, a proposé, pour M. Eisenmenger, la médaille d'argent qui lui a été accordée par le Conseil." Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, Volume 57, Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 1858

PARIS - "Pianos inclinés, par M. Eisenmenger. - M. Eisenmenger est l'auteur d'un piano qui diffère complétement, par sa forme et ses dispositions intérieures, des instruments anciens. Ce n'est ni un piano horizontal ni un piano droit, c'est un instrument dans lequel le plan des cordes fait un angle de 60° environ avec l'horizon; aussi l'inventeur lui a-t-il donné le nom de piano incliné. Dans ce piano, le clavier est placé à la partie supérieure, ce qui met l'exécutant entièrement à découvert. Le mécanisme qui transmet au marteau l'action de la touche est entièrement placé au-dessous du clavier. C'est un mécanisme à double échappement, d'une combinaison nouvelle, facile à régler et fonctionnant avec facilité. La disposition adoptée par M. Eisenmenger présente tous les avantages du piano droit sans en avoir les inconvénients." L'Année scientifique et industrielle, 1859, p. 482

PARIS - "EISENMENGER. - France. - Piano à diapasons, léger et peu coûteux par suite d’une construction simple." Chouquet, Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878

Mention honorable Paris, 1878

 

68, rue Rochechouart (1858)(arr.9), 45, rue de Chabrol (xx1857)(*1858)(xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(xxx1862)(***1863)(yy1864)(arr.10), Neuilly, Seine, Paris
EISENMERGER 'Facteur de pianos' (**1862)(y1864) Crécy-sur-Serres
EISMECKER 'Facteur de pianos' ca. 1865 6, rue Véron (*1865)(arr.18), Paris
EIVRARD  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos, milieu du 19ème siècle

Il existe aussi Pierre ERARD, EVRARD, Nicolas ERARD, BÉRARD, ... tous différents facteurs, sans aucun lien familial.

 

Paris
EKCOF  

SOUS-MARQUE

EKCOF (*1875)
EKCOF & Fils (?)

Des sous-marques de la maison FOCKÉ & Fils Aîné (°1860)

 

 

132, avenue Parmentier (?)(arr.11), 9, rue Morand (*1875)(arr.11), Paris

 

ELAND Claude
| ELAN
 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1902-03

Dans l'exposition universelle de 1867, on trouve seulement un certain Claude ELAND, comme coopérateur chez BLANCHET (°1852), qui a été récompensé avec une médaille de bronze. La musique, les musiciens et les instruments de musique : chez les différents, Oscar Comettant, 1868, p. 720

Succ. par CARBEN Léon

 

23, rue de Constantinople (*1902)(*1903)(arr.8), Paris
 

ELCÉ

 

 

 

Facteur de pianos mécaniques par C. LUCHE ca. 1913

Piano mécanique Elce, n° 11777, Musée de piano, Limoux, France

70, rue des Tournelles (*1913)(arr.4), Paris
ELCKÉ Frédéric  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1846), et comme associé de GOMBEAU (°1848). Paris
ELFERS Auguste Guillaume

(1839 - ?)

 

 

"ANCIENNE MAISON BESVILLE. ELFERS ET MAGNUS, successeurs. Pianos, Musique, Instruments, 20, rue Jeanne-d'Arc, 20. La musique se vend avec la remise des 2/3 sur les prix marqués. Abonnement depuis 12 francs par an donnant droit à toute espèce de musique sans exception. Pianos des meilleures maisons de Paris, garantis très-solides." Journal du Loiret, 01/11/1873, p. 4 (Aurelia.Orléans.fr)

 

 

'Fabricant de pianos' et marchand de musique ca. 1873-87

Le sieur Elfers (Auguste-Guillaume), facteur de pianos et marchand de musique, né le 1er avril 1839 à Osnabruck (Hanovre), demeurant à Orléans (Loiret). (Bulletin des lois. Partie supplémentaire, 1873, p. 1154)

BESVILLE & ELFERS (**1864), ELFERS, associé, puis successeur de BESVILLE

1864 - "PIANOS M. Besville vient d'associer à son commerce de Pianos M. Elfers, facteur et accordeur. Cette maison se charge donc de toutes réparations et accords. Grand choix de Pianos neufs et d' occasion. Prix exceptionnels." Journal du Loiret, 17/10/1864, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

ELFERS & MAGNUS (**1873)(x1878)(**1886)(**1887), voir  MAGNUS (°1842)

1887 - "Etude de Me MERLIN, avocat-agréé à Orléans, rue Saint-Eloi, n° 5. SUIVANT ACTE sous seings-privés en date à Orléans du 4 juillet 1887, portant cette mention : enregistré à Orléans, le 5 juillet 1887, folio 61, verso, case 5°. Reçu neuf francs trente-huit centimes, décimes compris par duplicata, ( signé ) Gonais-Lanos. Intervenu entre M. Auguste Elfers, facteur de pianos, demeurant à Orléans, rue de l'Eglise-Saint-Marc, n° 45, et Mad. Annette Bodescot, aussi facteur de pianos, demeurant à Orléans, rue Jeanne-d'Arc, n° 33, veuve de M. Adolphe Magnus. La société en nom collectif qui existait entre eux sous la raison sociale Elfers et Magnus pour la location, les réparations et accords de pianos et harmoniums et en général des instruments de musique, ainsi que la vente et la location de la musique et tout ce qui y a rapport, dont le siège social était à Orléans, rue Jeanne-d'Arc, 33, et qui avait été prorogée de dix années à compter du 24 juin 1886, suivant acte sous seings-privés en date à Orléans du 21 dudit mois de juin, en registré à Orléans, le 22 juin 1886, folio 17, recto, case 6°, par M. Olier, receveur, qui a reçu en principal quarante-trois francs et pour les décimes et demie dix francs soixante-quinze centimes, a été dissoute par effet rétroactif à compter du 1° juin 1887. La liquidation en sera faite par les
deux associés. Deux des originaux de l'acte dont est extrait ont été déposés le 6 juillet 1887, l'un au greffe du tribunal de commerced Orléans et l'autre au greffe de la justice de paix du premier arrondissement de la même ville. A. ELFERS. V MAGNUS." Journal du Loiret, 07/07/1887, p. 4 (Aurelia.Orleans.fr)

1896 - "Orléans. — Prorogation au 24 juin 1896 de la Société ELFERS et MAGNUS, facteurs de pianos. — Cap. : 30,000 fr. — Acte du 21 juin 1886." Archives commerciales de la France, 21/07/1886, p. 908 (Gallica)

 

20, rue Jeanne-d'Arc (**1873)(x1878), siège social : 33, rue Jeanne-d'Arc (**1886)(**1887), 45, rue de l'Eglise-Saint-Marc (**1887), Orléans
ELIE
| ELU
 

'Fabricant de pianos' ca. 1850

Époux de GALIZOT (1850)(10)

 

7, rue du Nord (1850)(10)(arr.18), 4, rue de Saint-Quentin (1850)(10)(arr.10), Paris
ELIE Pierre Louis  

'Luthier' ca. 1792

 

rue du faubourg Saint Antoine, paroisse susdite (1792)(10)(arr.11), Paris
EMMANUEL  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

'Facteur de pianos et orgues' (°1834) Limoges
ENDELINE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

8, place des Capucins (*1875)(*1876), Boulogne-sur-Mer
ENDRES 'Facteur de pianos' ca. 1839-41  

23, rue de l'Arcade (yy1839)(**1840)(***1841)(arr.8), Paris

ENDRES Jean Pierre ou ENDRES Père
| ENDRESSE

(ca. 1763 - 1842)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

'Facteur de pianos et harpes' (°1802)  Paris
ENDRES Charles Auguste

(1811 - 1853)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1831-53

Célibataire (10)

Probablement un des fils d'ENDRES Jean Pierre (°1802), et travaillait pour son père ou/et son frère ainé ENDRÈS Jean-Jacques (°1826).

 

45, rue Neuve des Mathurins (1831)(10)(arr.9), 5, rue des Saussaies (1853)(10)(arr.8), Paris
ENDRÈS Jean-Jacques ou fils aîné (?)

(1797 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

'Facteur de pianos et harpes' (°1826)  Paris
ENDRES Joseph Charles Marie

(1815 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835-37

Probablement un des fils d'ENDRES Jean Pierre (°1802), et travaillait pour son père ou/et son frère ainé ENDRÈS Jean-Jacques (°1826)

"Il est né à Paris, le 29/10/1815, taille 1,710 m" (10)

 

45, rue Neuve des Mathurins (1835)(10)(**1837)(arr.9), Paris
ENGELMANN & Cie

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

 

3, passage Josset (*1875)(*1876)(arr.11), Paris

 

ENGELUND Pierre

(1809 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1877

Il est né en 12/05/1809 à Flensbourg, Danemarck. (10)

 

8, barrière Poissonnière (1877)(10)(arr.9), Paris
ENJALBERT C.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1894-1907

 

24, rue Rambuteau (*1894)(*1907)(arr.3), 22-24, rue Rambuteau (*1897)(arr.3), Paris

ENLEN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1896-97

 

rue des Frères (*1896)(*1897), Strasbourg
ENVRARD  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

 

Paris
ENSCH Aîné 'Mécanicien pour pianos' ca. 1852  

134, rue du faubourg Saint-Martin (**1852)(arr.10), Paris

 

EPENNE Pierre 'Luthier' ca. 1827 10, rue Poulaillerie (*1827), Lyon
EPPLÉ Joseph

(1800 - ?)(12)

 

'Facteur de pianos' ca. 1849-52

Né à Loettlingen, Hohenzollern-Sigmaringen, aujourd'hui Allemagne en 24/02/1800. Demandait sa naturalisation en 1848. (12)

Il y avait un ouvrier-ferreur chez PLEYEL avec le nom EPPLÉ dans les années '40 du 19ème siècle. (20)

 

34, rue Fontaines Saint-Georges (x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.9), Paris
EPPELL Thiébault  

Piano carré EPPELL & FÄNDRICH ca. 1778, Musée de l'Hospice Comtesse, Lille, France

"Eppell organist et maître de music à Schletstat en Alsace 1778"

 

'Facteur de pianos' vers 1778

EPPEL et FÄNDRICH Michael (1778)

Schletstat (Alsace)
EQUILBEY F. J.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1897) Cherbourg
ERARD Nicolas  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1865)

Paris

 

ERARD Sébastien

(1752 - 1831)

    &

 Jean-Baptiste ERARD

 (1749 - 1826)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de clavecins de pianos et de harpes' (°1775)

ERARD en 1775
ERARD en 1831
ERARD en 1855
ERARD en 1889

 

Paris
ERHARD  

Piano carré ca. 1784, Musiques-Vivantes, Lyon, France

 

'Facteur de pianos' ca. 1784

"Johannes Erard Wolder fecit Anno 1784".

l'Est de France
ERHARDI  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
ERHART A. F.
| EHRHART
 

Piano à queue ca. 1782,  Germanisches Nationalmuseum, Nürnberg, Bayern, Allemagne

 

'Facteur de pianos' ca. 1775-90 (4) Strasbourg
ERHART Jean Charles

(ca. 1802 - 1839)(10)

 

Brevet de 1836 :  "Ehrhart (J.-C), à Paris, rue Phélippeaux, n. 35 ; 24 octobre, (5 ans). Orgue-orchestre manivelle. (B.I.)" Recueil industriel, manufacturier et commercial, de la ..., Volume 9, 1836, p. 146

 

 

'Fabricant d'orgues'

Célibataire (10)

 

35, rue Phélippeaux (xx1836)(1839)(10)(arr.3), Paris
ERKARDT  

Facteur et/ou marchand de pianos, ca. 1840

 

Le Mans
ERMEL  

'Facteur de pianos et orgues' dès 1820 (**1820)(**1827)(*1832)(**1833); 'fabricant d'orgues' (x1837); 'orgues et pianos' (**1842)

Voyez aussi pour les fabricants avec le nom ERMEL à Belgique.

 

Lille
ERNEST Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1836  

74, rue Dauphine (***1836)(arr.6), Paris

 

ERNU Louis Achille

(1809 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1829

 Il est né à Paris, le 14/06/1809. (10)

 

7, rue d'Omesson (1829)(10)(arr.4), Paris
EROLA  

'EROLA' était la marque de pianos du négociant Sidney HÉBERT, dès 1913 (21).

 

8, rue de Turbigo (1913)(21)(arr.3), Paris
ERRHART E. 'Facteur de pianos' ca. ?? (17) rue Neuve des Mathurins (?)(arr.9), Paris
ESBIN Louis Camille
| ESEBIN | ESLIN
 

"Vol avec effraction. Des agents de service rue Bonaparte constataient, hier matin, en passant devant la maison portant le numéro 7, que cette rue, que la porte du magasin de MM. Esbin-Wetzels, fabricants d'orgues et de pianos, était grande ouverte. Ils réveillèrent le concierge de la maison, qui alla prévenir ses locataires. M. Esbin descendit aussitôt à ses ateliers. Des malfaiteurs, restés inconnus, s'y étaient introduits à l'aide d'une pince-monseigneur, qu'ils avaient abandonnée sur les lieux. Ils avaient fracturé un tiroir-caisse où ils avaient soustrait le produit de la recette journalière, ainsi qu'un grand nombre de timbres-poste et de cartes postales. Les voleurs contre lesquels M. Esbin a déposé une plainte au commissariat de police du quartier Saint-Germain-des-Près, ont dérobé également des pendules et plusieurs objets d'art d'une valeur de 3,000 francs environ." La Presse, 20/03/1892, p. 4 (Gallica)

 

Pianos droits

'Facteurs de pianos et orgues' ca. 1891-1907

Il était le successeur de WETZELS, voyez WETZELS (°1825) probalement dès 1891.

WETZELS-ESLIN [sic](*1891)

FAILLITE

Faillite en 1896 (Archives commerciales de la France. 20/05/1896, p. 631) - "TRIBUNAL DE COMMERCE DE LA SEINE FAILLITE DU 15 MAI - Du sieur Esbin (Louis-Camille), facteur de pianos et orgues, dem. rue Bonaparte, 7. M. Gateclout, j.-comm.; M. Vacher, synd. prov." Le Figaro, 19/05/1896, p. 6 (Gallica)

 

7, rue Bonaparte (1891)(*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1903)(*1907)(arr.6), Paris
ESCAICH P.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1897) Toulouse
ESKEDALH Pierre 'Facteur de pianos' ca. 1868  

10, passage Sainte-Marie-du-Temple (x1868)(arr.3), Paris

 

ESLANGER Louis-Bastien  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1835) Paris
ESLINE  

'Facteur de pianos'

ESLINE (***1836)

ROBLOT & ESLINE (?), voyez aussi chez 1830

ESLINE & Veuve ROBLOT (x1836)

 

64, rue faubourg Saint-Denis (***1836)(arr.10), Paris
ESNAULT Marcel  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos

Paris
ESPIC Barthélemy 'Fabricant de pianos' 70, rue Riquet (*1889)(arr.18), Paris
ESPIE Alphonse Facteur et/ou marchand de pianos

ESPIE A. Vve. (*1922)

 

16, rue Molière (*1895)(*1896)(*1897)(*1898), rue Bertand (*1903)(*1905)(*1906)(*1907), avenue de la Gare (*1909), 38, avenue de la Gare (*1922),  Châteauroux

 

ESTRIVIER L.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1877-86

 

12, cours Devillier (yy1877)(yy1880)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886), Marseille
ESTRIVIER Louis  

"March. de pianos des premières fab. de Paris et orgues harmoniums." (**1862)

 

70, rue Riquet (*1889)(arr.18), Paris
ETESSE Emile  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850) Tours

Paris

ETESSE Georges  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1899) Nantes
ETESSE Pierre

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1925

'Ex-facteur et accordeur de la maison ERARD et HERZ'

PUB

 

54, rue Dareau (1929)(arr.14), 30, rue de Trevier (?), Paris
ETIENNE Victor  

Facteur et/ou marchand de pianos

Victor ETIENNE et MANGEOT et Cie (1882)

rue de la Prison (1882), Cambrai
EUDELINE A. Facteur et/ou marchand de pianos  

12, boulevard Clochevile (*1893), Boulogne-sur-Mer

 

EULRIOT Étienne  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos' (°1834) Paris
EULRY
| CULRY

( ? - 1887)

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1870-87

Probablement il s'agit de Nicolas EULRY.

Paris

Nancy

Mirécourt

 EUNICK Frédéric
| EUMIKE | EUNIKE
 

"Frédéric EUNIKE, nouvellement arrivé de Berlin, ci-devant accordeur de Piano à la cour de S.M. le Roi de Prusse, se recommande en cette qualité à MM. les pianistes et amateurs de cette capitale, étant même facteur de Piano. Il se charge de toutes sortes de raccommodages dans ce genre, et donne aux personnes qui le désirent, des leçons pour accorder leurs instrument. S'adresser à lui-même, rue des Petites-Ecuries, n.° 49, faub. Poissonnière, à Paris." Journal de Paris, 1811, p. 537

 

'Facteur de pianos', 'accordeur de pianos du Théâtre de l'Opéra Comique'. (*1819) 49, rue des Petites-Ecuries (1811)(arr.10), 13, rue Marivaux (*1819), 24, rue de Joubert (x1820)(arr.9), Paris
EVEILLARD J.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-93

 

Ateliers : 66, rue Mirrha (*1875)(*1876)(**1878)(**1879)(**1881)(arr.18), Magasin : 89, boulevard Hausmann (**1878)(**1879)(**1881)(arr.8), 2, boulevard de Strasbourg (*1893)(arr.10), Paris

EVETTE & SCHAEFFER

"EVETTE- et SCHAEFFER, 18 à 22, pass. du Grand-Cerf (145, r. St-Denis), Paris, 2e. T. Louv. 07-26. Ad. t. Bufmusub-Paris. Lieber's Code. Code : A.B.C. 5th édit. Usine à Mantes (Seine-et-Oise). Manufacture d'instruments de musique ; clarinettes, fifres et flageolets, hautbois, musettes et reitas, cors anglais, bassons et contre-bassons, saxophones, cornets, bugles, trompettes d' harmonie, (la suite )

 

'Facteur d'instruments' ca. 1925

  MASSPACHER Michel a eu la même adresse, rue Saint-Denis, 145

 trombones, cors d'harmonie, barytons, basses, clairons et trompettes de cavalerie, caisses plates, caisses claires, caisses scolaires, grosses caisses, violone, altos, Violoncelles et contre-basses, pianos. Edition de. musique militaire, méthodes, études, exercices et tablatures pour tous instruments, musique instrumentale pour piano, vocale pour orchestre symphonique de danses. (17-6650)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 

18 à 22, passage du Grand-Cerf (**1925)(arr.2), 145, rue Saint-Denis (**1925)(arr.2), Paris

Usine à Mantes (Seine-et-Oise)(**1925)

EVRARD  

Piano carré, avec l'inscription 'Evrard aîné' n° 18724 ca.1820-30, Musée Hector Berlioz, La Côte St André

 

 

Pianos carrés, pianos droits et pianos à queue, et piano-harmoniums

Facteur et/ou marque de pianos dès 1820.

EVRARD Aîné (1820-30?)

EVRARD Frères (1855?)

Travaillait aussi avec STEEGMULLER ???

Brevet de 1851 : "Evrard, perfect. à la construction du piano. (B. F. 11,270.)" La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861, p. 485

Dans la cartouche d'un piano EVRARD est écrit: "Grand prix - Médaille d'or"

Et dans un piano-harmonium, il y a écrit "Manufacture de pianos - PEAUCELLE-COQUET - fondée en 1860." Mais seront-ils les facteurs des pianos EVRARD ?

Paris
EVRARD Eugène  

Facteur et/ou marchand de pianos

 

Paris
EVRARD G.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

7, rue Paul-Adam (*1929), Nancy
EXBEN  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1845) Bordeaux
EYSERMANN, FRANTZ Fils Aîné  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1874-93

EYSERMANN, FRANTZ Fils Aîné (xxx1874)(*1875)(*1876)(yy1877)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)

 

65, rue Saint Ferréol (xxx1874)(*1875)(*1876), 64-65, rue Saint-Ferréol (yy1877), 64, rue Saint Ferréol (yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(*1893), Marseille
EYSERMANN Marius  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1880-1906

EYSERMANN Marius (yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(*1893)(*1895)(*1897)(*1898)(*1903)

EYSERMANN M. (xxx1906)

 

35, rue Paradis (yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886)(xxx1892)(*1893)(xxx1893)(*1895)(*1897)(xxx1897)(*1898)(xxx1898)(*1903), 32, rue Sainte (xxx1906), Marseille
EYSERMANN Philippe

 

"20 — RUE DE LA DARCE, 20. Pianos de Paris. Philippe Eysermann, Facteur de Pianos. Echange, Louage, Accords et Réparations." Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1851, p. 20 (Gallica)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1848-77

EYSERMANN Philippe, 'Facteur de pianos' (**1858)(xxx1860)(yy1861)(xxx1865)(yy1869)(*1875)(*1876)(*1880)

Existe au moins depuis 1848. Il a vendu aussi des pianos PLEYEL dans son magasin. (20)

 

20, rue de la Darce (xx1851)(xxx1852)(xxx1853)(xxx1854)(yy1856)(yy1858), 50, rue Paradis (xxx1860)(yy1861)(yy1863)(xxx1865)(yy1866), 35, rue Paradis (yy1868)(yy1869)(xxx1874)(*1875)(*1876)(yy1877), Marseille
 

 

(*1788): 'Calendrier musical universel', Minkoff Reprints, 1788, Volumes 9-10, 1788

(***1789): 'Almanach musical', Volumes 9-10, 1789, p. 327 (2889)

(*1802): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1802, p. 83-84 (Gallica)

(*1803-1804): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1803-1804, p. 78-79 (Gallica)

(*1805): 'Almanach du commerce de Paris, des départements de l'empire français et des ...', 1805, p. 58

(*1806): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1806, p.178-179 (Gallica)

(*1813): 'Almanach du commerce de Paris', 1813, p. 254 (Gallica)

(*1816): Almanach des 25 000 adresses de Paris pour 1816

(*1819): 'Annales de la musique ou Almanach musical: de Paris', Volume 1, 1819, p. 81

(**1820): 'Almanach du commerce de Paris, des départemens de la France', 1820, Lille p. 878

(x1820): 'Almanach des 25.000 Adresses des principaux habitans de Paris ...', Volume 2, Henri Dulac, 1820

(**1824): 'Bibliographie de la France, ou, Journal général de l'imprimerie', Volume 1824

(*1826): 'Archives des découvertes et des inventions nouvelles: faites dans ...', Volume 18, 1826

(*1827): 'Indicateur des habitants de la ville de Lyon', 1827

(**1827): 'Almanach du comerce de Paris, 1827, Lille p. 557 (Gallica)

(*1832): 'Annuaire des artistes français', Guyot de Fere, 1832

(*1833) : 'Séance publique de la Société libre d'émulation de Rouen', 1833, p. 123 (Gallica)

(**1833): 'Almanach du commerce de Paris', 1833, p. 649 (Gallica)

(*1834): 'Gazette musicale de Paris', Volume 1, 1834

(A1834): 'Archives des découvertes et des inventions nouvelles: faites dans les sciences, les arts et les manufactures, tant en France que dans les pays étrangers ... 1808-39; avec l'indication succincte des principaux produits de l'industrie française; la liste des brevets d'invention, de ..', Treuttel et Würtz, 1836

(xx1834): 'Assemblée générale de la Société Protestante de Prévoyance et de Secours', 1834, p. 43

(*1835): 'Séance publique de la Société libre d'émulation de Rouen', 1835 (Gallica)

(**1835): 'Archives des découvertes et des inventions nouvelles faites dans les sciences, les arts et les manufactures, ...', 1835 (Gallica)

(*1836): 'Bulletin des lois de la République francaise', Volume 9; Volume 13, 1836

(**1836): 'Séance publique de la Société libre d'émulation de Rouen', 1836 (Gallica)

(***1836): 'Agenda musical pour l'année 1836 : contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes', Volume 3, 1836 (Gallica)

(xx1836): 'Recueil industriel, manufacturier et commercial, de la ..., Volume 9, 1836, p. 146

(*1837): 'Bulletin des lois', Volume 14, France, 1837

(**1837): 'Almanach du commerce de Paris', 1837, p. 171-172 (Gallica)

(x1837): 'Agenda musical', Paris, 1837

(yy1837): 'Le Journal de Rouen', 28/05/1837, p. 6 (Gallica)

(y1838): 'Le Journal de Rouen', 02/10/1838, p. 4

(x1839): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1839, p. 454-455 (Gallica)

(yy1839): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1839 (Gallica)

(x1840): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1840 (Gallica), Paris p. 495-496

(y1840): 'Le Journal de Rouen', 20/06/1840, p. 4

(**1841): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1841, p. 498 (Gallica)

(***1841): 'Almanach des commerçants de Paris.... Année 13', 1841, p. 604 (Gallica)

(*1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

(**1842): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1842 (Gallica), Lille p. 1147

(xx1842): 'Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche', 17/02/1842, p. 3

(x1843): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1843 (Gallica), Paris p. 518-519, Nantes p. 1032, Bourges p. 828

(**1844): 'Rapport du Jury central ...', Paris Jury central, Imprimerie de Fain et Thunot, 1844

(xx1844): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1844 (Gallica), Paris p. 515-517

(*1845): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric., 1845

(**1845): 'Annuaire musical. Contenant les noms et adresses des amateurs, artistes et commerçants en musique de Paris, des départemens et de l'étranger par une société de musiciens', 1845, p. 278-282 (Gallica)

(**1846): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1846, p. 558-559 (Gallica)

(x1847): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1847, p. 470-471 (Gallica)

(*1848): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1848, p. 513 (Gallica)

(x1849): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1849 (Gallica), Paris p. 495-496, Nantes p. 990 / 992 / 993

(*1850): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1850, Lyon p.  1688, Bordeaux p. 1389,  Paris p. 611-612, Saint-Denis p. 1725, Rouen p. 1774 Nantes p. 1471 / 1473 / 1474  

(*1851): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1851 (Gallica), Paris p. 655

(xx1851): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1851', p. 599 (Gallica)

(**1852): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1852

(xxx1852): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1852', p. 680 (Gallica)

(xxx1853): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1853', p. 684 (Gallica)

(**1854): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1854, p. 867-868

(xxx1854): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1854', p. 694 (Gallica)

(*1855): 'Annuaire Musical', 1855, p. 37-40 (Gallica)

(x1855): 'Nouveau dictionnaire de musique illustré', Charles Soulier, 1855

(z1855): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1855, p. 900-901 (Gallica)

(xx1856): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1856 (Gallica), Paris p. 1015-1016

(yy1856): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1856, p. 705 (Gallica)

(xx1857): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1857 (Gallica), Paris p. 794-795, Bordeaux p. 1606, Bourges p. 1497, Nantes p. 1685

(*1858): 'Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale', Volume 57, Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 1858

(**1858): 'Tribune artistique et littéraire du Midi : revue mensuelle / publiée sous les auspices de la Société artistique des Bouches-du-Rhône', 01/1858, p. 277 (Gallica)

(xx1858): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1858 (Gallica), Nantes p. 1718, Paris p. 775-776

(yy1858): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1858', p. 766 (Gallica)

(*1859): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ...', 1859

(xx1859): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1859 (Gallica), Bourges p. 1510, Nantes p. 1859, Paris p. 813-815

(*1860): 'Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône', 1860, p. 304

(xx1860): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1860 (Gallica), Paris p. 914-916

(xxx1860): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1860', p. 802 (Gallica)

(*1861): Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

(**1861): 'Bulletin des lois', France, Imprimerie Royale, 1861

(xx1861): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1861, p. 1774 (Gallica), Bordeaux p. 1667, Nantes p. 1774, Paris, p. 954-956, Rouen p. 1695

(xxx1861): 'Le Guide du voyageur au Mans et dans le département de la Sarthe pour 1861...', F. Legeay, 1861, p. 494 (Gallica)

(yy1861): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1861', p. 830-831 (Gallica)

(**1862): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature', 1862

(***1863): 'Annuaire spécial des artistes musiciens', 1863, p. 115-161 (Gallica)

(yy1863): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1863', p. 897 (Gallica)

(y1864): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1864 (Gallica)

(yy1864): 'Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département', 1864, p. 97-98 (Gallica)

(*1865): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 23-07-1865 (Gallica)

(xxx1865): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1865', p. 980 (Gallica)

(yy1866): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1866', p. 981-982 (Gallica)

(*1868): 'Guide indicateur de la Ville de Lyon: et du département du Rhône', 1868

(yy1868): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1868', p. 1173 (Gallica)

(yy1869): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1869', p. 799-800 (Gallica)

(**1873): 'Journal du Loiret', 01/11/1873, p. 4 (Aurelia.Orléans.fr)

(xxx1874): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1874', p. 907 (Gallica)

(*1875): 'Annuaire musical et orphéonique de France', 1875, p. 66-68, Bordeaux p. 174, Boulogne p. 241, Grenoble p. 189, Le Mans p. 258, Marseille p. 128-129, St. Etienne p. 195

(*1876): 'Annuaire Musical et Orphéonique de France', 1876, Angoulème & La Rochelle & Rochefort & Saintes p. 138-139, Besançon p. 148, Bordeaux p. 166Boulogne p. 227, Caen & Bayeux p. 135, Grenoble p. 178, Le Mans p. 243, Marseille p. 129-130, Montpellier & Beziers p. 171, Périgueux p. 146Saint-Etienne p. 183, Toulouse p. 160, Tours p. 175

(**1876): 'Journal du Loiret', 17/06/1876, p. 3 (Aurelia.Orleans.fr)

(yy1877): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1877', p. 970 (Gallica)

(*1878): 'Catalogue général descriptif de l'exposition : section française', Exposition universelle de Paris 1878 (Gallica)

(**1878): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1878, p. 1348-1350 (Gallica)

(x1878): 'Journal du Loiret', 27/03/1878, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

(**1879): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1879, p. 1395-1397 (Gallica)

(*1880): 'Tribune artistique et littéraire du Midi : revue mensuelle / publiée sous les auspices de la Société artistique des Bouches-du-Rhône', 01/1880, p. 285 (Gallica)

(**1880): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1880, p. 1588-1590 (Gallica)

(yy1880): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1880', p. 1024 (Gallica)

(**1881): 'Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration', 1881, p. 1521-1523 (Gallica)

(yy1882): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1882', p. 1033 (Gallica)

(yy1883): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1883, p. 1001 (Gallica)

(*1886): 'Dictionnaire des instruments de musique', Jacquot, 1886

(**1886): 'Journal du Loiret', 26/06/1886, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

(xxx1886): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1886', p. 1050-51 (Gallica)

(**1887): 'Journal du Loiret', 07/07/1887, p. 4 (Aurelia.Orleans.fr)

(*1889): Supplément à "la France maçonnique" : nouvelles divulgations, Léo Taxil, 1889 (Gallica)

(xxx1892): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1892', p. 826 (Gallica)

(*1893): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1893 (Gallica)

(xxx1893): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1893', p. 820 (Gallica)

(*1894): 'Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie', 1894 (Gallica)

(*1895): 'Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie', 1895 (Gallica)

(*1896): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1896 (Gallica)

(*1897): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1897 (Gallica)

(xxx1897): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1897', p. 860 (Gallica)

(*1898): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1898 (Gallica)

(xxx1898): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1898', p. 887 (Gallica)

 

 

(*1902): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1902 (Gallica)

(*1903): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1903 (Gallica)

(*1905): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1905 (Gallica)

(*1906): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1906 (Gallica)

(xxx1906): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1906', p. 855 (Gallica)

(*1907): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1907 (Gallica)

(*1909): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1909 (Gallica)

(*1910): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1910 (Gallica)

(*1913): 'Musique-Adresses Universel', 1913

(**1925): 'Annuaire industriel. Répertoire général de la production française', 1925 (Gallica)

(*1929): 'Musique-Adresses Universel', 1929

(1): 'Histoire de piano de 1700 à 1950', Mario Pizzi, 1983

(2): Harmonium.Forumactif

(3): 'Les Instruments de musique, les luthiers et la facture instrumentale precis historique', Constant Pierre, 1893

(4): 'Makers of the Piano: 1700-1820 & 1820-1860, Martha Novak Clinkscale

(10): 'EclatdeBois':  Archives de Paris / LEBRUN Georges Claude

(12): archivesnationales.
culture.gouv.fr

(13): INPI, Institut National de la Propriété Industrielle, Brevets 19e

(16): 'Les facteurs d'instruments de musique: les luthiers et la facture instrumentale; précis historique', 1893

(17): 'Le verre et le vin de la cave à la table du XVIIe siècle à nos jours, Christophe Bouneau, Michel Figeac, Centre d'études des mondes moderne et contemporain - 2007, p. 121

(20): 'Archives de Pleyel, Erard et Bord chez le Musée de la Musique à Paris'

(21): Malou Haine. Marques d'instruments de musique (1860-1919), consulté le dimanche 05 mai 2014

(25): 'Association des artistes musiciens', 1844-1866

(26): 'Dictionnaire des musiciens à Dunkerque', Declerck

  © Copyright all rights reserved