home | Facteurs de pianos en France | contact | liens


 

Facteurs de pianos en France

Liste non exhaustive ouverte à toutes les informations, précisions, rectifications, photos ... 
© Copyright all rights reserved

 Utiliser Ctrl + f à chercher un nom sur cette page

a | b | c | d | e | f | g | h | i | j | k | l | m | n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

Marques Image Infos Adresses
       
PACINI
| PACCINI
 

"Pacini, Lelu et Ch. Bochsa, magasin de musique, fabrique de harpes, piano, lyres, guitares, etc., boulevart des Italiens, 8." Almanach du commerce de Paris, des départemens de l'empire français, 1811, p. 36

"On trouve chez Paccini, boulevard des Italiens, n. 14, de très-beaux pianos verticaux et carrés à louer." Revue et gazette musicale de Paris, Volume 5, 1838

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos, compositeur italien et éditeur de musique ca. 1811-38

PACCINI, LELU et Ch. BOCHSA (1811)

Il a édité vers 1840 la valse de Chopin en la bémol majeur. (14)

Succ. par BONOLDI Frères dès 1845 (***1845).

INFO EXTRA

Notice sur G. Pacini, La France Musicale, 26/07/1845, p. 236-237

 

8, boulevard des Italiens (1811)(arr.9), 11, boulevard des Italiens (x1826)(*1828)(arr.9), 14, boulevard des Italiens (**1838)(arr.9), Paris
PACHEREL  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

 

11, rue du Pont-Neuf (*1875), Nice
PACQUET 'Facteur de pianos' vers 1832. (*1832) Marseille
PAGE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1924

 

Boulogne
PAGÈS  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique  (°1835) Clermont-Ferrand
PAGNON  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-96

PAGNON Mme. (*1893)(*1895)(*1896)

 

8, rue de Foy (*1893)(*1895)(*1896), Saint-Etienne
PAILLIOT 'Facteur de pianos' ca. 1838-42  

21, rue de la Cossonnerie (*1838)(x1840)(**1841)(arr.1), 44, rue Grenelle Saint-Honoré (*1842)(arr.1), Paris

 

PAIN Eugène  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1890) Paris
PAITRAULT 'Facteur de pianos' (**1862) Avignon
 

PAJOT Francisque

 

 

 

 

 

 

Tête d'une lettre ca. 1844

 

 

"Manufacture de pianos de F. Pajot, rue de Bourbon et rue Sala, n. 19. Pianos droits et carrés, à deux et trois cordes. Parmi les instruments d'occasion, il y a deux orgues-harmonium qui seront cédés à bas prix, cet article n(étant pas un objet de commerce de la maison." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 30/11/1843, p. 4

"Commerce de Pianos. A la Saint-Jean prochaine, les magasins et ateliers de M. Francisque Pajot seront rue de Bourbon, 6 à Lyon. Outre les pianos neufs, on trouvera à très bas prix des pianos d'occasion ayant peu servi en location.
N. B. - Cette vente à bas prix sera suspendue à l'entrée de l'hiver pour reprendre au printemps prochain. Les appartements et magasins de M. Pajot, rue Sala, 19, et rue Bourbon, sont à louer ainsi que son atelier de facture, rue Sala, 28, composé de sept grandes pièces jouissant d'un très-beau jour. Il pourrait céder de suite." Le Censeur, journal de Lyon, 13 mai 1844, p. 4

 

 

 

'Manufacture de pianos' ca. 1843-48


(la suite)

"Vente pour liquidation. Pianos. Rue de Bourbon, n. 6." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 02/03/1846, p. 4

"Commerce de pianos. M. Pajot, facteur de pianos, rue de Bourbon, n. 6, étant déterminé à ne plus faire la location des pianos, vendra au rabais tous ceux qu'il retire, et à l'avenir on trouvera constamment chez lui un grand choix de pianos de tous facteurs et de tous prix." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 28/11/1846, p. 4

"Pianos neufs Français et étrangers, de tous prix. Occasion, de 50 à 500 fr., 48 ter, rue Basse-du-Rempart. Maison à Lyon, rue Bourbon, 6." La Presse, 29/12/1846, p. 4 (Gallica)

"Pajot, commission, exportation, pianos neufs de toutes factures, de France et de l'étranger, nombreux pianos d'occasion, spécialité de feutres perfectionnés pour pianos, Basse-du-Rempart, 48, 1er, et à Lyon, Bourbon, 6." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

 

48 ter, rue Basse du Rempart (y1846)(*1848)(arr.9), Paris

10, rue Sala (xx1843), 19, rue Sala (***1844), 28, rue Sala (***1844), 6, rue de Bourbon (***1844)(yy1846)(*1848), Lyon

PALOUMET  

TÊTE D'UNE FACTURE

Facture de 1892

 

'Facteurs de pianos' et compositeurs ca. 1875-1924

Pianos droits et pianos automatiques

Selon une facture, la maison était fondée en 1838.

PALOUMET Jean, père (*1875)

PALOUMET Emile (1894)

PALOUMET Frères (*1905)(*1906)

PALOUMET Etienne (1918)(*1924)

Place du Pilori (*1875), 8, Place de Pilori [près l'ancien Hôtel de Ville](*1905)(*1906), 10, rue J. -J. Rousseau (*1918), 6, Place de Pilori (*1913)(*1921)(*1922), 10, rue J. J. Rousseau (*1924), Niort
PALOUMET

'PALOUMET à Paris' est ou un succursale de la maison PALOUMET de Niort ci-dessus ou plus probablement la mention de 'Paris' par raison commerciale. Paris
PANSELLE Aîné  

Ce nom est mentionné dans la liste des expositions de 1849, mais il s'agit ici PAURELLE Aîné. Voir ci-dessous.

Liste des exposants Paris, 1849

 

 32, rue de la Verrerie (1849)(arr.4), Paris
PANSIOT L.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 19??

Dijon
 

PAPE Eric Charles Christophe Louis

(? - 1883)(31)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1883

Né en Allemagne (31)

48, rue Rodier (1883)(31)(arr.9), Paris
PAPE Jean Henri

(1789 - 1875)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1815) Paris
PAPE et BLANC

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909-22

PAPE V. et BLANC (?)

de PAPE et BLANC (*1909)

BLANC H. de PAPE (?)

Succ. par PERROT. (quand?)

Succ. par Ph. BROSSE. (1922)

VOIR AUSSI ...

  PAPE Fils (°1851)

 

171, rue du faubourg Poissonniere (*1909)(*1910)(*1922)(arr.9), Paris
PAPE Frédéric Eugène ou Fils  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1851) Paris
PAPE & DELOUCHE  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos', succ. de PAPE Fils  (°1851) Paris
PAPE et MANCEAU

PARIS - "163 — Pape et Manceau, Compositeur. Paris, rue de la Villeneuve, 15, et rue Franklin, 4. Pianos et orgues." L'Exposition du théâtre et de la musique, Paris, 1896 : catalogue officiel de l'Exposition, 1896, p. 96 (Gallica)

 

Pianos et orgues

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1896

Il y a un MANCEAU au Mans comme successeur de STAUB au Mans.

Liste des exposants Paris, 1896

 

15, rue de la Villeneuve (*1896)(**1896)(arr.2), 4, rue Franklin (*1896)(arr.??), Paris
PAPE Nevue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pianos droits et pianos à queue

'Facteur de pianos' ca. 1855-88

Neveu [?] de PAPE Henri (°1815) qui avait, avec le fils de Henri PAPE, repris sa maison. Plus tard, les deux ont commencé pour leur propre compte. Voir un lettre de Pape dans un journal d'Orléans en 1853.

ANVERS - "213 — Pape neveu, 17, Faubourg Montmartre, Paris. Pianos, nouveau modèle à double expression. Pianos perfectionnés ne se discordant pas. spécialement construits pour les pays chauds et humides depuis 600 francs." Exposition d'Anvers 1885, p. 22

"Pape neveu, manufacture de pianos en tous genres, avec châssis en fer pour exportation, vente, location, boul. Bonne-Nouvelle, 37, entrée r. N. D. de Recouvrance, 20." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 795 (Gallica)

Coups et blessures occassioné une incapacité de travail de plus de vingt jours. (chez un neveu de PAPE) Cour d'Assises de la seine, Gazette des tribunaux, 28/05/1854, p. 1 (data.decalog.net)

Liste des exposants Paris, 1855 | Liste des exposants Anvers, 1885

 

15, rue Monthuyon (1855)(xx1856)(x1857)(arr.9), 37, boulevard Bonne Nouvelle, entrée rue Notre Dame de Recouvrance (xx1857)(arr.2), 41, rue de Paradis Poissonnière (xx1858)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(arr.10), 17, rue du faubourg Montmartre (*1875)(*1876)(1885)(**1888)(arr.9), Paris
PAPES  

'Fabricant de pianos' ca. 1839

dans les archives de la police de 1839 : "Se reporter à MASSY Jean Baptiste, ébéniste (référencé)." (10)

 

Paris
PAPELARD Hector

PARIS - "A exposé un petit instrument à clavier où les cordes sont remplacées par des lames d'acier ou cordes plates. L'essai de M. Papelard s'est borné à une octave ou deux dans les dessus; les sons en ont paru harmonieux." Rapport du Jury Central sur les Produits de l'Agriculture et de l'Industrie, 1849, p. 584

PARIS - "Nous ne mentionnerons le piano-harpe de M. Papelard que pour faire une observation à son auteur : c'est qu'il aurait dû s'apercevoir, en sa qualité d'ouvrier en pianos, que son instrument, dans lequel la corde est pincée tout simplement par une clavette en cuivre garnie de peau, n'est qu'une réminiscence malheureuse de l'ancienne épinette." Etudes sur l'exposition de 1867 ou les Archives de l'industrie au ..., Volume 3, Eugène Lacroix, p. 228

 

Facteur de pianofortes vers le milieu du 19ème siècle

'Piano sans cordes' ou 'Claviola', piano métallique construit par PAPE, de Paris, en 1825 ; Hill, Nunn et PAPELARD, de Londres, de New-York et de Paris, essayèrent aussi ce système, en 1847 - Dictionnaire des instruments de musique, Jacquot, 1886

Brevet de 1847 : "Papelard, imagina un genre de piano sans cordes dit Claviola; à l'extrémité de chaque touche se trouvait fixé par une vis un petit morceau de bois rectangulaire qui au moyen d'une seconde vis faisait levier sur la touche. Le sautereau était maintenu dans une mortaise qui se trouvait au bout du levier; à l'extrémité du sautereau était un bec en acier, servant à pincer le bout d'une lame sonore, (système déjà connu.) (B. F., 6,174.)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Mention honorable Paris, 1849 | Liste des exposants Paris, 1867

 

 

16, rue de l'Empereur (**1847)(arr.14), Montmartre (Seine)

PARDIGON Marius  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1856-66

 

1a, rue de la Darse (yy1856)(yy1858), 12, rue Moustier (yy1863), 2, rue Grignan (y1864)(xxx1865), 4, rue Paradis (yy1866), Marseille
PARDONNEAU Marie-Pierre-Alexis  

'Facteur de pianos' (*1889)

"Déclaration de faillite - Tours. — PARDONNEAU, pianos, av. Grammont. — 25 mars 98. — S. M. Brottier." Archives commerciales de la France, 06/04/1898, p. 427 (Gallica)

"Vente par adjudication [...] deux maison à Orléans, [... et ...] une maison située à Orléans. [...] 1° M. Marie-Pierre-Alexis Pardonneaux, facteur de pianos, et Mad. Marie-Ernestine-Rosa-Josephine Renaudin, son épouse de lui assistée et autorisée, veuve en premières noces de M. Jules- Armand de l'Hôpital, demeurant ensemble à Tours, boulevard Heurteloup, n° 111. [...]" Journal du Loiret, 01/02/1903, p. 4 (Aurelia.Orléans.fr) et encore 3 maisons en 1904 : Journal du Loiret, 17/09/1904, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)

"Déclaration de faillite - Tours. — PARDONNEAU (Pierre, Marie, Alexis), facteur de pianos, 11, b. Heurleloup. — 23 juin 1903. — S. M. Marchais." Archives commerciales de la France, 04/07/1903, p. 848 (Gallica)

VOIR AUSSI ...

 ... un autre PARDONNEAU (°1906) à Lyon, ou c'est la même personne ?

 

avenue Grammont (1898), 11, boulevard Heurleloup (1903), Tours

La Roche-sur-Yon (Vendée)

PARDONNEAU A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1906) Lyon
PARE A. 'Facteur de pianos' ca. 1830-31 Paris
PARFAIT  

SOUS-MARQUE

'FARFAIT' était une sous-marque de  Amédée THIBOUT (°1840), utilisée dès 1902 (21).

 

19, boulevard Beaumarchais (*1913)(arr.4), Paris
PARFAIT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

Un modèle de piano de Paul BEUSCHER (°1850).

 

19, boulevard Beaumarchais (*1913)(arr.4), Paris
PARIDAENS Désiré 'Facteur de pianos' ca. 1829 139, rue du faubourg Saint-Denis (*1829)(arr.10), Paris
PARIS  

'Facteur de pianos' ca. 1855

Époux de KOLER FANTIN, lingère. (1855)(10)

 

110, rue de Richelieu (1855)(10)(arr.2), 31, rue du Bourg l'Abbé (1855)(10)(arr.2), Paris
PARIS Claude 'Facteur des instrumens à cordes'  ca. 1775-1811

PARIS Oncle et neveu (*1811)

 

rue de Roule (*1775)(arr.1), rue Saint-Honoré vis-à-vis celle de la Sourdière (*1777)(*1779)(*1783)(*1786)(*1791)(arr.1), 322, rue Saint-Honoré (*1811)(arr.1), Paris

 

PARIS William Achille Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1842

Époux de GORETTE Marie Antoinette. (1842)(10)

 

16, rue Saint-Louis (1842)(10)(arr.4), Paris
PARIS Pierre Théophile

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1850

MAGER, MAURY, DUMAS & PARIS (vers 1846-51)(**1846)(x1847)(x1849)(*1851), voyez aussi DUMAS (°1830), MAURY

PARIS Pierre Théophile (*1888)(*1894)

PARIS et Fils (xx1857)

Médaille d'argent Montpellier, 1860 (**1860)

 

rue de la Lampèze (xx1850), Nîmes
PARIS - MUSIQUE  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1909

E. GUYARD (1909?)

 

10bis, boulevard Bonne-Nouvelle (*1909)(arr.2), Paris
PARIS - PIANO  

Marque PARIS-PIANO était un sousmarque d' Amédée THIBOUT (°1840) vers 1890. (21)

 

Paris
PARISOT A.  

'Facteur de l'instrumens' ca. 1843-50; (x1837)

"PIANOS. Parizot (A.), tient magasin de pianos et instruments divers, professeur d'instruments à vent, location, accords, réparation, rue du Calvaire, maison Coiquaud." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1850, p. 1474 (Gallica)

 

quai Maillard (x1843), rue du Calvaire, maison Coiquaud (x1849)(xxx1850), Nantes
PARISOT
| PARIZOT
 

"Parisot (F. et A.), fact, d'orgues, pianos, harpes, et march. de mus." Agenda musical : contenant les noms et demeures de tous les artistes et commerçans en musique, 1837, p. 234 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos, et 'Luthier' ca. 1837

PARISOT F. & A. (x1837)

Bordeaux
PARISOT
| PARIZOT
 

"Lauriol, successeur de veuve Parizot, rue du Pont de la Mousque, 8, près la Bourse, fabrique, vend et racommode toutes sorte d'instruments." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos, et 'Luthier' ca. 1820-37; (*1820)

Veuve PARISOT (*1820)

LAURIOL, succ. de veuve PARIZOT (x1837).

rue Saint-Catherine (***1820),  2, rue du Pont du Mousque (*1832)(x1837), Bordeaux
PARISOT Alexandre Joseph
| PARIZOT

"Parisot (F. et A.), fact, d'orgues, pianos, harpes, et march. de mus." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

 

'Luthier et facteur de l'instrumens de musique'

PARISOT F. & A. (x1837)

PARISOT Mme. (*1848)

PARIZOT Soeurs (Mmes) (zz1853)

DESGRANGES - PARISOT (**1862)(*1875)(*1876), voir DESGRANGES

 

1, rue de l'Esprit des Lois (*1831)(*1832), 25, rue Saint-Catherine (*1848)(x1849)(*1851)(y1853)(zz1853)(*1854)(xx1857)(xx1861)(**1862), 58, rue Cancera (*1875)(*1876), Bordeaux
PARISOT Alexandre 'Marchand de musique' ca. 1832-48; (*1822)(*1832)

PARISOT Al. (*1832)

place Richelieu (*1832), 24, allée de Tourny (*1848), Bordeaux
PARISOT F.  

'Luthier et facteur de l'instrumens de musique' (*1832), 'Facteur de pianos, orgues et harpes' (x1837).

PARISOT F. & A. (x1837)

 

2, rue Fossées du Chapeaux Rouge (*1832), Bordeaux
PARIZOT  

'Editeur de musique' ca. 1828

Et il y a un compositeur nommé Victor PARIZOT (1819 - 1866)(**1866), 'Piano et chant', Passage des Panoramas, Galerie Montmartre, 16. (x1837)

 

Paris
PARVY A.
| BARVY

 

Piano carré Zanino & Parvy n° 38, ca. 1826, Stewart Symonds Antique Piano Collection, Sydney, Australie
Piano carré de Parvy ca. 1835, L'Écosse, U.K.

 

'Facteur de pianos' et 'de harpes' ca. 1825-55 (x1825)

et un certain A. PARVY, compositeur vers 1850-55. (**1854)(x1855)(x1860)

et un facteur d'instruments à cordes, PARVY, vers 1856, 15 rue de Crussol à Paris. (xx1856)

ZANINO & PARVY (1826)(2), voir ZANINO

RAOULT - PARVU (ca. 1840), voir RAOULT

"Parvy et comp., marchands de musique et d'inst." Agenda musical pour l'année 1836 : contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes, Volume 3, 1836 (Gallica)

Rappel de médaille d'argent, Arras, 1855

100 bis, rue du Bac (x1825)(arr.7), 22, rue du Montholon (*1835)(arr.9), 14, rue des Fossés-Montmartre (vers 1840), 34, boulevard du Temple (**1854)(arr.11), 33, boulevard du Temple (z1855)(arr.11), Paris
PASDELOUP  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1852)

Paris

PASDELOUP E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

VOIR AUSSI ...

...  un autre ou un des fils de PASDELOUP & VIET à Paris depuis 1852. De famille ???

 

28, rue Milton (*1875)(arr.9), 23, rue des Grands Augustins (*1876)(arr.6), Paris
PASSARD Emile  

Brevet de 1901 : "341926. Brevet de quinze ans, 6 février 1901; Passard (E.), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11. Sourdine progressive basculante pour pianos."
Bulletin des lois de la République française, 01/1905, p. 497 (Gallica)

3 Brevets de 1904 : "341924. Brevet de quinze ans, 6 février 1904 Passard (E.), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11. Régulateur de charge des cordes de piano sur le chevalet.
341925. Brevet de quinze ans, 6 février 1904; Passard (E), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11 - Chevalet pour cordes de piano.
341926. Brevet de quinze ans, 6 février 1904; Passard (E.), représenté par Chassevent, à Paris, boulevard de Magenta, n° 11. Sourdine progressive basculante pour pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1905, p. 497 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

Quelques de ses pianos ont été fabriqué par BORD (°1843)

75, Grande rue (*1929), Morges - Evian
PASZKIEWICZ L.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1888

13, avenue des Ternes (**1888)(arr.17), Paris

74, rue de Montreuil (?), Vincennes

PATELLE Pierre

(1791 - 1850)(10)

 

Piano carré sans numéro, mentionné dans les archives de vente de PLEYEL de 1831, p. 76

  

 

'Facteur de pianos' ca. 1850

Époux de MECHEVIN Philippine (10)

28, rue des Ecouffes (1850)(10)(arr.4), Paris
PATRY Paul  

  CARTE POSTALE

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-1929

"Pianos, lutherie, musique, transports de pianos (vente et location). Paul Patry, 57, Grande-Rue (anciennement, 72, r. de Bretagne). Maison à Boulogne-sur-Seine, 18, boul. de Strasbourg." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1905 (Gallica)

PUB

 

13, rue Parchamps (*1895), 14, boulevard de Strasbourg (*1898)(*1906)(*1907)(*1909)(*1910), 18, boulevard de Strasbourg (*1897), Boulogne sur Seine

2ème adresse : 132, Route de Versailles (?), Billancourt

 32, rue de Bretagne, Asnières (*1898), 72, rue de Bretagne (?), 14, boulevard Jean-Jaurès (*1922), 65, Grande rue (*1909)(*1910)(*1921), 57, Grand rue (*1905)(*1929), Asnières, Boulogne sur Seine

PATUREL  

Pianos, pianinos-fortés mélodium, instruments à deux claviers.

'Facteur de pianos' ca. 1845-49

PATUREL-BAILLY (**1845)

PATUREL (*1848)

Liste des exposants Paris, 1844

 

33, rue Richer (1844)(**1845)(arr.9), 130, rue Saint-Lazare (*1848)(x1849)(arr.9), 35, rue Richer faubourg Montmartre (?)(arr.9), Paris
PAUCH
| PAUCHE | 'PAUCH & Cie'
 

Brevet de 1851 : "150° Le brevet d'invention de cinq ans, dont la demande a été déposée, le 4 septembre 1851 au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par le sieur Pauche, rue Nationale, n° 41, à Lille, pour un perfectionnement apporté au mécanisme du piano." Bulletin des lois de la République française, 07/1853, p. 579 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1851

PAUCH & Cie (1852), 'Fabrique de pianos'

'Facteur de pianos' -  'Fabrique de pianos' (+++). Il était seul fabricant à Lille vers 1850 (?)

41, rue Nationale (**1851), Lille
PAUCH Jean-Frédéric-Paul  

Brevet de 1851 : "Pauche, Perfectionnement au mécanisme du piano. (B. F., 12,202.)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Brevet de 1854 : "686° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande à été déposée le 11 avril 1854 au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Pauch (Jean-Frédéric-Paul), élisant domicile chaussée des Martyrs, n° 15, à Montmartre, pour perfectionnements apportés aux pianos." Bulletin des lois de la République française, 07/1855, p. 158 (Gallica)

Brevet de 1854 : "597° Le certificat d'addition dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1854, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Pauch (Jean-Frédéric-Paul), rue des Cinq-Moulins, n° 4, à la Chapelle, et se rattachant au brevet d'invention de quinze ans pris, le 11 avril 1854, pour perfectionnements apportés aux pianos." Bulletin des lois de la République Française, 1856, p. 1051

"En date du 11 décembre 1854, Au sieur Pauch, à Paris Pour des perfectionnements aux pianos. Pl. XXXIX. La disposition vue fig. 1 et 2, pl. XXXIX, comporte un double échappement.
Ainsi, soit qu'on touche très-fort, soit qu'on touche très-doucement, la mécanique produit toujours exactement l'effet qu'on veut produire par le toucher et, de plus, la répétition juste.
Elle est composée et perfectionnée de telle manière, que je puis la décomposer et la recomposer dans tous les sens, suivant les pianos auxquels je veux l'adapter, et sur lesquels elle produit toujours les effets précités. (lire la suite )

 

'Facteur de pianos' ca. 1855-57

Il y a aussi un FAUCH, c'est le même ? Ou ce PAUCH ci-dessus à Lille ?

En Belgique, à Gand il y avait un facteur de pianos Jean PAUCH vers 1849.


(la suite)

Et cela s'opère au moyen des pièces de la mécanique indiquées par des numéros dans les deux figures.
Dans un certificat d'addition, en date du 29 décembre 1854, l'inventeur fait les échappements droits au lieu de les faire cintrés." Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d ..., Volume 38, 1861, p. 213

Brevet de 1855 : "M. Pauch, à Montmartre; pianos perfectionnés. (Add. du 29 déc. - B. du 11" Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, Volume 54, 1855, p. 737

15, Chaussée des Martyrs (*1855)(arr.9), 4, rue Cinq Moulins (à la Chapelle)(1854)(***1857)(arr.18), Paris (Montmartre)
PAULELLO  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1990)

Villethierry

PAULET

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1845-50

PAULET & Cie (avant 1845)

PAULET & GUGGEMOS (1846)(****1850), voyez plus bas.

 

Nîmes
PAULET Lucien  

FAILLITE 1849

"Vente pour cause de Faillite. Et d'après autorisation du Juge-Commissaire. Vendredi prochain deux mars et jours suivans, de deux heures à six heures du soir, il sera procédé de gré à gré ou aux enchères, si besoin est, à la vente en bloc ou en détail de pianos carrés, droits et à queue, ainsi que du matériel de lam manufacture des sieurs Lucien Paulet et compagnie de cette ville. Le prix sera payé comptant entre les mains du syndie soussigné. Nimes, le vingt-sept février mil huit cent quarante-neuf. PIOLY Ainé. Approuvé par le juge-com. Ch. Vassas." Courrier du Gard, 01/03/1849, p. 108 (Bibliotheque-numerique.nimes.fr)

 

 

Pianos droits

'Facteur de pianos', 'Fabrique de pianos' ca. 1849-64

Fin 1849 (15) 30/12/1849, liquidation par POL Louis (Voyez plus bas sur cette page).

"Paulet, spécialité de pianos droits et mi-obliques, France et export., rue Myrrha, 11, à Montmartre." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 795 (Gallica)

"PAULET, fabr. et accordeur de pianos, fait les réparations, rue Myrha, 22, à Montmartre-Paris." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 281 (Gallica)

Médaille d'argent, Perpignan (?), 1860 | Médaille de l'argent Paris, 1862

 

54, rue de Chaussée de Clignancourt (*1859)(arr.9), 11, rue Myrrha à Montmartre (xx1857)(arr.18), 22, rue Myrrha à Montmartre (xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.18), Paris
PAULET et GUGGEMOS

 

 

 

 

"Manufacture de pianos de PAULET et GUGGEMOS à Nîmes, rue du Chemin d'Uzès. Expéditions à l'étranger et toute la France - Trois années de garantie sur facture. PIANOS DROITS de première classe, 82 notes et 7 octaves, supérieurs en bonté et en beauté, à tout ce qui a paru jusqu'à ce jour (nouveau modèle que l'on ne peut trouver d'ailleurs), sommier en fer, fourches de mécanique en cuivre, à trois cordes, deux pédales, et à roulettes. Ces pianos (nouveaux système), se distinguent par une sonorité veloutée, ample et éclatante, par la faite égalité du clavier, une solidité remarquable et les formes les plus élégantes. PIANOS A QUEUE, sept octaves et trois cordes, construction en fer fondu, d'une solidité à toute épreuve, puissance de sons prodigieuse, richesse et beauté sans égale. - Idem PIANOS carrés. Avis important - Ne pas confondre une maison POL, marchand de musique et accordeur, avec la manufacture PAULET et GUGGEMOS. Ces maisons n'ont aucune espèce de rapport ensemble." Journal de Toulouse, 19/10/1846, p. 4 (Rosalis)

La même publication éditée en 09/04/1847

 

Pianos droits et pianos carrés

'Facteurs de pianos' ca. 1845-50


(la suite)

"La maison Paulet et Guygemos [sic], de Nîmes, obtient tous les jours de nouveaux succès bien mérités sous tous les rapports. Les pianos qui sortent de cette manufacture ont une supériorité in contestable sur ceux de toutes les autres fabriques de province. Leur forme est de plus élégantes; l'égalité du clavier est parfaite; la puissance et la qualité des sons ne laissent rien à désirer. Ajoutons aussi favorables dans les prix, et il sera facile de comprendre comment cette fabrique a pu prendre une aussi grande extension. Nous félicitons MM. Paulet et Guygemos [sic] d'avoir doté la province d'un établissement qui dispense d'avoir recours à la capitale." Journal de Toulouse, 13/01/1847, p. 4 (Rosalis)

VOIR AUSSI ...

  GUGGEMOS et PAULET, à Nîmes, plus haut.

 

rue du Chemin d'Uzès (x1846)(xx1847), Chaussée d'Uzès (xx1850), Nîmes
PAUREAU  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929-36

Succ. de RUCH et HERZ et WIART (°1850) en 1930.

HERZ Neveu (°1863) et RUCH (°1869) réunies (*1913).

PAUREAU Vve en 1936

"Vendeur : Paureau (Cté) - Acquéreur : Paureau (Vve) - Domicile élu pour les oppositions : M. Watin-Augouard, notaire, 10, rue st. Antoine - Fonds vendu : Facteur de pianos, 41, 43, 45 r. des haies - G. T." Archives commerciales de la France, 30/11/1936, p. 4358 (Gallica)

 

45, rue des Haies (*1929)(1936)(arr.20), Paris ?
PAURELLE Aîné ou Clément Antoine

 

 

 

 

 

TOULOUSE - "Dix facteurs de pianos ont placé des instruments à l'exposition de Toulouse. Ce sont MM. Erard, Pleyel, Liegant, Paurelle de Paris, Rousselot de Nimes, Boisselot de Marseille, Cropet, Lataste et Kœnigs de Toulouse. Je parlerai d'abord des facteurs locaux qui méritent spécialement d'étre encouragés. [...]" Expo Toulouse - Revue et Gazette Musicale, 24/08/1845, p. 258

TOULOUSE - "269. Paurelle Aîné, facteur de pianos, rue de la Verrerie, 32 bis, à Paris.
Deux pianos droits de formes différentes." Exposition de Produits de Beaux-Arts et de l'Industrie, Toulouse, 1845, p. 108

 

 

 

'Fabricant de pianos' et éditeur ca. 1842-57

Il était 'fabricant de menuiserie' puis 'fabricant de pianos' (10).

1848 - "Tribunal de commerce de la Seine. Déclarations de faillite. [...] Du 11 août. Paurelle aîné (Clément), facteur de pianos, rue de la Verrerie, 32 bis.– Jupe-comm. M. Leboucher; synd. prov. M. Huet, rue Cadet, 6." La Presse, 13/08/1848, p. 4 (Gallica) et Gazette des Tribunaux, 13/08/1848, p. 4 (data.decalog.net)

PAURELLE Aîné (1849)

PAURELLE Clément dans 'Annuaire de l'Association des artistes musiciens' de 1850,  p. 147, sans mention de sa profession.

Faillite en 1849, et de nouveau faillite en 1853. (10) "Tribunal de commerce de la Seine. Déclarations de faillites. Du 2 août 1853. [...] Paurelle (Antoine), fabricant de pianos, rue de la Verrerie, 32 bis, ci-devant et actuellement rue Beauregard, hôtel de Poitiers. J. c., M. Besançon s. p., M. Huet, rue Cadet, 6." La Presse, 04/08/1853, p. 4 (Gallica)

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1846-53 et 1856-57 (25)

PAURELLE Aîné & Cie (xxx1855)

"Paurelle, facteur et accordeur, fait aussi la réparation, rue du Coq St Jean." Almanach de plus de 45,000 adresses du commerce de Paris, 1843, p. 279 (Gallica)

"Paurelle aîné, spécialité de pianos droits et à demi-queue, et genre console, vente et location de pianos garantis pendant deux ans, Verrerie, 32bis." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

Liste des exposants Toulouse, 1845 | Liste des exposants Paris, 1849 (il était mentionné là comme 'PANSELLE Aîné')

 

8, rue du Coq Saint-Jean (**1842)(**1843)(x1843)(xx1844)(**1845)(arr.4),  rue Beauregard, Hôtel du Portier (?)(10)(arr.2), 32 bis, rue de la Verrerie (x1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(arr.4), 8, boulevard Bonne Nouvelle (*1851)(31)(**1852)(arr.2), rue Beauregard, hôtel de Poitiers (**1853)(arr.2), Paris

vers (xxx1855)(x1857) à Montrouge

PAURELLE Louis Célestin

(ca. 1827 - 1859)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1857-59

Célibataire (10)

"Paurelle (Célestin), facteur de pianos, spécialité des pianos droits et obliques, Chaussée du Maine, 162, avenue du Grand-Montrouge, 2." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1857, p. 795 (Gallica)

 

162, rue de la Chaussée du Maine (xx1857)(arr.14), 2, avenue du grand Montrouge (xx1857)(arr.14), 15, rue de Châtillon (1859)(10)(arr.14), Paris
PAURELLE Jeune ou Adrien

 

 

 

 

 

'Facteur de pianos' et éditeur de musique ca. 1840-63; (*1847)

PAURELLE Jeune & Cie (**1846)(*1848)

PAURELLE Jeune (*1847)

PAURELLE Jeune & BERNARDEL (*1847), voir BERNARDEL

PAURELLE (Ad.) Jeune (**1852)(*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)

"Paurelle, facteur et accordeur, fait aussi la réparation, r. Vieille du Temp. 47." Almanach des commerçants de Paris, Année 12, 1840 (Gallica) et Almanach des commerçants de Paris.... Année 13, 1841 (Gallica)

  Pub. dans "De Grondwet", Journal hollandais de 1854, dans La Haye, p. 4

 

 47, rue Vieille du Temple (**1840)(***1841)(arr.4), 43, rue du Roi de Sicile (xx1844)(**1845)(**1846)(arr.4), 10, rue Cloche-Perche (*1847)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.4), magasin : 26, rue vieille du Temple (**1854)(xxx1855)(z1855)(x1857)(arr.4),  Fabrique : 17, avenue de Pot au Lait et Petit (arr.?)(?), 11, rue de Rivoli (?)(arr.4), Fabr. : 17, avenue du Grand Montrouge (?)(arr.?), 24, rue Jean-de-Beauvais [au coin de la rue des Écoles et près du boul. Sébastopol rive-gauche, ci-devant avenue du Grand-Montrouge, 17](*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(arr.5), Paris
PAVET R.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Succ. de J. BRUNEAU (°1872), après 1913.

 

4, place Louis Lacombe (?), Bourges
PAYAS & BOMPART  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Voir BOMPART

 

21, rue Montaux (xxx1909), Marseille
PAYAN Jean Casimir  

"584° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1862, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Payan (Jean-Casimir), facteur de pianos, élisant domicile à Paris, rue Coq-Héron, hôtel des Gaules, pour un appareil télégraphique imprimeur et son clavier manipulateur." Bulletin des lois de la République Française, Volume 24, 1865, p. 88

 

'Facteur de pianos' (**1842) et facteur d'orgues (**1862)

Liste des exposants Paris, 1855

Avignon (Vaucluse)

rue Coq-Héron, hôtel des Gaules (1865), Paris

PAYEN

(? - 1852)(10)

PARIS - "M. Payen, à Paris, place Dauphine, n.° 24, Pour pianos carrés à trois cordes." Rapport sur les produits de l'industrie française, 1828, p. 391-395

'Facteur et accordeur de pianos' ca. 1823-52

Époux de BRUNTON Isaelle Victorine (10)

Mention honorable Paris, 1827

 

24, Place Dauphine (x1823)(x1825)(x1827)(x1828)(*1829)(x1829)(arr.1), 15, rue Bergère (*1832)(*1833)(*1835)(*1836)(arr.9), 15, rue du faubourg Montmartre (**1837)(x1837)(*1838)(x1839)(x1840)(arr.9), 139, rue du faubourg Montmartre (**1841)(*1842)(**1843)(x1843)(xx1844)(**1845)(*1846)(**1846)(x1847)(arr.9), 56, rue du faubourg Montmartre (*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1852)(arr.9), 56, rue du faubourg Saint-Martin (1852)(10)(arr.10), Paris

PEAUCELLE-COQUET

(1829 - 1903)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1860) Paris
PECHERAL J. M.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1906) Nice
PEDRONNI  

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850 Paris
PEGOURI Félix
| PEGURI
Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1874-77 6, quai du Port (xxx1874), 2, rue de la Rose, coin Place Neuve 14 (yy1877),  Marseille
PEIFFER 'Ouvrier facteur de pianos' ca. 1866  

103, Boulevard du Prince-Eugène (*1866)(arr.11), Paris

PEIFFER
| PEFFER

 

"Peffer, rue Amerval, 2, 2bis, pianos de toutes marques, neufs et d'occasion, vente, location, accords, réparations, échanges, instruments de cuivre et bois, réparartions soignées, traite par correspondance." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1898, p. 786 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos et luthier dès 1882.

PEFFER E. (*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913)

Succ. par LACOMBE

 

rue d'Amerval (*1893)(*1894)(*1895)(*1896)(*1897), 2 et 2bis, rue d'Amerval (*1898)(*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1913), Nancy

 

PEIROT 'Facteur de pianos' ca. 1840-50 Autun
 

PÉLICIER Paul
| PELISSIER

 

 

Pub. dans 'L'Art Lyrique et le music Hall', 24-07-1898

 

 

Pub. dans 'Bains de Mer de l'Etat', 1899

 

 

Pub. dans 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1903, p. 386 (Gallica)

 

 

Cette barre d'adresse de PELICIER, on utilisait dès 1901 (21).

"PIANOS - Pianos Pélissier, brillante sonorité (1e ordre), 32 médailles d'or et autres. Pianos Erard et Pleyel. — Harmoniums, occasions. Maison à Angers et au Mans. LÉPICIER-GROLLEAU, boulevard Saint-Denis, 13." Le Mont-Dore et les eaux minérales d'Auvergne, 1893, p. 7 (Gallica)

"PIANOS - Manufacture de Pianos Pélicier. Solidité garantie : brillante sonorité, 32 médailles d'or et autres.— Pianos neufs et d'occasion, d'Erard et Pleyel. - Harmoniums américains de Bell.
Location, Vente, Echange (Occasions) -
13, Boulevard St-Denis, 13." Alger et ses environs, Piesse Louis, 1895 (Gallica)

PUB

Pub. dans 'Europe Artist', 06-01-1901

Pianos droits et harmoniums

'Manufacture de pianos' ca. 1888-1910

PÉLICIER & GROLLEAU (*1895), voir   GROLLEAU (°1840).

PÉLICIER G. (*1903)(*1905), successeur des anciennes maisons BACHMANN, GILLET et BRESSEAU (**1898)

Dans la première publicité à gauche, vous pouvez voir  'PELISSIER' et 'LEPICIER'. Une sorte de jeu de mots est faite avec le nom : PELICIER - LEPICIER - PELISSIER.

Succ. par GUILLOT (°1872)

Brevet de 1906 : "369052. Brevet de quinze ans, 20 août 1906; Pélissier (F.), représenté par la société Ch. Thirion et J. Bonnet, à Paris, boulevard Beaumarchais, n° 95. Dispositif pour la répétition des notes de piano." Bulletin des lois de la République française, 01/1908, p. 231 (Gallica)

PUB

Pub. dans 'L'Europe Artiste', 25-01-1904

 

119, rue de Montreuil (**1888)(arr.11), 13, boulevard Saint-Denis (1893)(*1895)(*1896)(*1897)(1899)(*1903)(1904)(*1905)(arr.10), 16, boulevard Saint-Denis (*1910)(arr.10), Paris
PELLEGRIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1877

Brevet de 1877 : "120,872. Brevet de quinze ans, 25 octobre 1877; Pellegrin, par Girard, à Paris, rue de Lafayette, n° 83 bis.-Forme de marteau de piano dit marteau-revolver." Bulletin des lois de la République française, 01/1879, p. 89 (Gallica)

 

 Paris ?
PELLERIN Ch. Alex.  

Orgues et pianos et mélophones

'Facteur de pianos' ca. 1843-51

PELLERIN Ch. Alex. (1844), voir aussi LECLERC Pierre Charles et BROWN François Adolphe

Mention honorable Paris, 1844 | Mention honorable Paris, 1849 | Liste des exposants Londres, 1851

 

58 [bis], rue Meslay (x1843)(1844)(arr.3)8, rue de la Jussienne (1849)(arr.2), Paris
PELLETIER et Cie  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Liste des exposants Paris, 1849

 

28, rue de Chabrol (1849)(arr.10), Paris
PELLIN Ch.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1888

 

4, rue Charras (**1888)(arr.9), Paris
PELOUTIER M.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1853-58

PELOUTIER & SONDEREGGER (yy1858) - Voir SONDEREGGER à Marseille.

 

35, rue de Lodi (xxx1853), 4, rue de l'Union (yy1858), Marseille
PELYREL  

Pianos droits, un peu plus en dessous PEYREL, une signature presque identique. Probablement avec le nom de la marque, on veut profiter ici avec le grand succès de PLEYEL.

 

Paris
PENAU  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1863) Bordeaux
PENAU Ludovic
| PÉNEAU

 

  Brevet de 1887 : "Pénau. 7 décembre 1887, brevet 181595. (Mécanique rotative Ludovic Pénau, pour pianos droits et pianos à queue. )" Bulletin des lois de la République française, 07/1888, p. 185 (Gallica)

Brevet de 1889 : "196006. Brevet de quinze ans, 15 février 1889; Penau, rue de la Rampe, n° 42, à Brest. Mouvements de mécanique et pédales à réglage rapide pour pianos droits, carrés et à queue." Bulletin des lois de la République française, 07/1889, p. 998 (Gallica)

Brevet de 1890 : "Pénau, 27 novembre 1890, brevet 196006. (Mouvements de mécanique et pédales à réglage rapide pour pianos droits, carrés et à queue.)" Bulletin des lois de la République française, 07/1891, p. 1642 (Gallica)

 

'Facteur de pianos' ca. 1850-1909 (1)

"Publications de Mariages. Entre : [...] M. Peneau [sic], fabricant de pianos, à Brest, et Mlle Frémont, rue Rodier, 20." La Presse, 08/11/1883, p. 3 (Gallica)

PENAU Dme (avant 1897)

Succ. par SCHELMA Dme. en 1897. (Archives commerciales de la France, 18/12/1897, p. 1599 (Gallica))

Succ. par DENNIEL Alfred, élève de PLEYEL (*1905)(*1909), 'Correspondant de la maison Pleyel'.

VOIR AUSSI ...

 ... un PENAU (°1863) à Bordeaux.

40-42, rue de la Rampe (1889)(*1895)(*1896)(*1897)(*1903)(*1905)(*1909), Brest
 

PÉNÉTIERE Ch.

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos mécaniques vers 1900 Clermont - Ferrand
PENS Facteur et/ou marchand de pianos vers 1850. France
PENSOTTI  

"M. CH. PENSOTTI - ORGANISTE DE LA CATHÉDRALE - PROFESSEUR DE PIANO ET DE CHANT - Quai Saint-Pierre, 8, à Cannes. Tient à la disposition des Étrangers des Pianos de luxe et en tout genre à des prix modérés, soit pour location, soit à vendre. Il se charge également de fournir de la musique aux mêmes conditions." Cannes et ses environs : guide historique et pittoresque, J.-B. Girard, 1859, p. 271 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos vers 1850. 8, Quai Saint-Pierre (x1859), Cannes
PENY H. 'Facteur de pianos' ca. 1903  

51, rue Caulaincourt (***1903)(arr.18), Paris

 

PÉPIN Frères Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1874-98

Succ. par MANUFACTURE MARSEILLAISE DE PIANOS, 26, rue Montgrand, Marseille dès 1906

 

51, rue Saint-Ferréol (xxx1874)(*1875)(*1876)(yy1877)(yy1880)(yy1882)(yy1883)(xxx1885)(xxx1886), 57, rue Saint-Ferréol (xxx1892)(xxx1893)(xxx1897)(xxx1898), Marseille

 

PEQUEREZ F. X.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
PERACCHIO A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1875) Saint-Etienne
PERDRIX Jules

 (1798 - ?)

 

'Facteur de pianos' ca. 1850

COTE & PERDRIX (°1820), à Lyon et Paris

PERDRIX Père et fils (xxx1850)

 

2, rue de la Gerbe (xxx1850), Lyon
PERGE Henri  

PHOTO

Pianos droits et mécaniques

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1922-28

3 bis, rue Lafayette (*1922), Place de Gordes (1928), Grenoble
PÉRICHON Alexandre  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1846) Paris

Le Hâvre

PÉRICHON A. Nevue

Pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1893-1909

Succ. d' Alexandre PÉRICHON (°1846).

19, Place de l'Hôtel de Ville (*1893)(*1895), 9, Place Louis XVI (?), 20, rue Thiers (*1896)(*1897)(*1898), 57, boulevard de Strasbourg (*1902), 5, place Thiers (*1903), 7, rue Edouard-Corbière (*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909), Le Hâvre
PÉRICHON Jeune ou Alexandre  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1835) Paris
PÉRICHON S. Aîné

 

 

 

 

 

TROYES - "Ége et Périchon, rue de la Madeleine, à Paris. - Piano, qualité de son excellente." Expo Troyes 1860 Annuaire administratif et statistique du département de l'Aube, 1860, p. 149 (Gallica)

VOIR AUSSI ...

BONNET & PÉRICHON Jeune (1844) PÉRICHON ici était aussi un ex-ouvrier chez PLEYEL (°1807).

 

 

Pianos droits et obliques, pianos à queue

'Facteur de pianos' ca. 1844-67

PÉRICHON Aîné (1849)(1855). Chopin le connaissait. Il était un des accordeurs de Chopin vers 1847.

EGE & PÉRICHON Aîné (entre 1855-66) EGE était un ouvrier chez PLEYEL (°1807).

PÉRICHON Aîné & LEFÈVRE (*1867)

"Périchon aîné, facteur de pianos, rue des Francs-Bourgeois (Marais) 21, fabrique pianos en tout genre à sommier en fer, prolongés, garantis deux ans." ('Les Tablettes', Paris, 18/07/1847)

"Périchon aîné, Francs-Bourgeois-Marais, 21, pianos droits et obliques, pianos à queue, trois et quatre cordes anglaises, ou en acier dit Sanguinède, 6 octaves 3/4 et 7 octaves, garantis deux ans. De grandes améliorations apportées dans ces instruments par suite d'une longue expérience, permettent de les présenter comme parfaits, tant sous le rapport des soins que sous celui de la solidité." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1848, p. 513 (Gallica)

 Liste des exposants Paris, 1844 | Liste des exposants Paris, 1849 | Mention honorable Paris, 1855 | Médaille d'argent Troyes, 1860 | Liste des exposants Nantes, 1861 | Médaille de 2ème classe Paris, 1865 (*1865) | Liste des exposants Paris, 1867

 

1, rue des Franc-bourgeois au Marais (1844)(**1845)(x1847)(arr.4), 21, rue des Franc-bourgeois au Marais (**1846)(1847)(*1848)(x1849)(arr.4), 64, rue Saint-Antoine (1849)(*1850)(*1851)(**1852)(**1854)(xx1855)(z1855)(*1856)(xx1856)(arr.4), 27, rue de la Madeleine (entre 1855 et 1867)(xx1857)(*1859)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.8), 39, rue de la Madeleine (*1867)(arr.8), Manufacture à Courcelles (?), 9, rue Pasquier (arr.8)(?), 10, rue de Penthièvre (atelier)(?)(arr.8), Paris
PERIÉ Auguste
| PERRIER
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1868-80

 

 

10, Traverse des Convalescents (yy1868), 1a, rue Jemappes (yy1869)(xxx1874)(yy1877)(yy1880), Marseille

 

PERIER Jean Claude

(ca. 1800 - 1852)(10)

 

'Facteur d'instruments [de musique]' ca. 1852

Époux de PHILIBERT Eugénie Elisabeth, elle, fleuriste (10)

 

 

17, Passage Basfroi (1852)(10)(arr.11), Paris

 

PERNY Frêres

"Perny Frères, réprésentants des Maisons Erard et Pleyel, r. de l'Archevêché, 21 et rue de Buffon, 1." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1895 (Gallica) et Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1898 (Gallica)

 

Instruments de musique : pianos et lutherie; instruments à cordes : violons altos, violoncelles; essai de reconstruction de l'ancien vernis.

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-98

PERNY E. (?)

"Tours : — Formation de la Société en nom Collectif PERNY frères (vente et location de pianos et musique). — Durée : 10 ans. — Cap. : 44,000 fr. — Acte du 7 août 1879." Archives commerciales de la France. 07/09/1879, p. 1171 (Gallica)

Mention honorable Paris, 1900

 

3, place du Palais-du-Justice (*1876), 21, rue de l'Archevêché (*1895)(*1897)(*1898), 1, rue de Buffon (*1895)(*1897)(*1898), Tours
PÉRONARD François Balthazard

(ca. 1730 - 1789)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur d’orgues, de pianos forte ordinaires ou organisés et de clavecins' (°1775) Paris
PÉRONARD Pierre Melchior

(1762 - 1818)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1802) Paris
PERONNET Gustave  

Professeur et 'Facteur de pianos' vers (**1850)

Liste des sociétaires de l'Association des artistes musiciens, vers 1850-53, 1856-57, 1859, 1861, 1864 (25)

 

Marseille
PERRAZY Georges  

'Faiseur de cordes de pianos' ca. 1792

 

 

148, rue de Charonne [section de la rue de Montreuil] (1792)(10)(arr.11), Paris

 

PERRETIÈRE Charles  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-22

Succ. de LAUSSEDAT (°1825)

 

8, boulevard Desaix (**1913)(*1922), Clermont-Ferrand
PERRETTE Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893 20, place de la Pucelle (*1893), Rouen
PERRIÈRE  

Pianos droits, machines parlantes

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1931

Succ. de BERNARD (°1923) en 1931 (Archives commerciales de la France, 14/09/1931, p. 4330 (Gallica))

 

157, avenue Suffren (1931)(arr.15), Paris
PERRIN  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

PERRIN Mme. Veuve (*1875)(*1876)

 

 

26, rue Capron (*1875)(*1876), Valenciennes

 

PERRIN Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76  

5, place de l'Hôtel de Ville (*1875)(*1876), Saint-Etienne

 

PERRIN Eugène Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1897-98  

12, rue de l'Etrieu (xxx1897)(xxx1898), Marseille

 

PERRON 'Facteur de pianos' ca. 1875  

rue de Paris (*1875), Moulins

 

PERROT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

Succ. de PAPE et BLANC, voir ci-dessus.

 

 

171, rue du Faubourg Poissonnière (*1913)(arr.9), Paris

 

PESSARD  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
PESSEUX Francois Antoine Facteur de pianofortes entre 1820 et 1830 Blienschwiller (Alsace)
PESTRELLE 'Facteur de pianos', deuxième partie du 19ème siècle. Vendôme
PESTRELLE C.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1880) Châteaudun
PESTRELLE Luc  

'Fabricant de pianos' ca. 1845-54

Ouvrier contremaître d'une usine de pianos [Erard]. Demeurant à Paris (sans précision). Cité lors de l'élection des prud'hommes de 3e catégorie. (Le Journal des Débats Politiques et Littéraires) daté du 20/02/1844. (10)

Ancien ouvrier d'ERARD (*1856) p. 16

 

5, rue Corbeau (1845)(Almanach Royal et national, 1847)(1853)(arr.10), 13, rue du Mail (x1849), 25, rue Corbeau (x1850)(arr.10), 31, rue Corbeau (**1854)(arr.10), Paris
PÉTEL  

'Facteur de pianos' ca. 1925

PÉTEL et CHARPIAT (avant 1925):

"Pantin. — Dissolution. — 5 août 1925. — Soc. PÉTEL et CHARPIAT, fab. de pianos, réparation, 18, Rôuget-de-l'Isle. — M. Petel devient seul propriétaire. — 20 nov. 1925." Archives commerciales de la France, 19/12/1925, p. 2496 (Gallica)

 

18, rue Rôuget-de-l'Isle (1925), Pantin
PETERSDORFF Jean Louis  

'Facteur de pianos' ca. 1849-55

Né à Stargard, Prusse, aujourd'hui Allemagne. (12)

Il y avait un ouvrier ouvrier-claviers chez PLEYEL avec le nom PETERSDORFF dans la première moitié du 19ème siècle (ca. 1833). (20)

Membre d' Association des facteurs de pianos de Paris' (*1849)

 

25, rue Fontaine du Temple (*1849)(arr.9), 12, rue Beaunier (1855)(10)(arr.14), Paris
PETERS Charles  

Piano carré vers 1820-30, et sa signature, Cité de la Musique, Paris, France
Pianino ca. 1840, Germanisches Nationalmuseum, Nürnberg, Allemagne

 

 

'Facteur de pianos' vers 1810

Il y avait un ouvrier-claviste chez PLEYEL avec le nom Peters dans la première moitié du 19ème siècle. (20)

Il y avait à Leipzig (Allemagne) un certain PETERS Carl Friedrich (1779 - 1827), éditeur et 'marchand de musique et de l'instrumens' vers (x1837), sous la direction de BÖHME (1785 - 1855).

 

Paris
PETERS Jean  

'Fabricant de pianos' ca. 1830

Fils de Charles PETERS, ci-dessus ?

 

33, rue de Lancry (1830)(10)(arr.10), Paris
PETERSEN Frédéric Christian

(ca. 1801 - 1850/1)(31)(10)

 

Trois pianos carrés de 1831, sans numéro, mentionné dans les archives de vente de PLEYEL de 1831-32, p. 76

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1850-51

Il y avait un ouvrier-finisseur et échappements chez PLEYEL avec le nom Petersen dans la première moitié du 19ème siècle. (20)

 

39, rue Rochechouart (1850)(10)(1851)(31)(arr.9), Paris
PETIT  

'Facteur de pianos' ca. 1930

Successeur de BERMOND en 1930. (Archives commerciales de la France, 15/12/1930, p. 6720 (Gallica)).

 

27, rue Gambetta (1930), Royan
PETIT  

"Petit, instruments de toute sorte, et pianos." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature, 1862

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1858-62 6-8, rue Contrescarpe (xx1858)(xx1859)(xx1861)(**1862), Nantes
PETIT 'Facteur de pianos' (*1875)  

Moulins

 

PETIT 'Facteur de pianos' ca. 1875-76

PETIT & Fils (*1875)(*1876)

 

42, rue Bellain (*1875)(*1876), Douai

 

PETIT Ph.  

"Petit (Ph.). Editeur; abonnement général de musique; pianos A vendre et A louer; rue Vivienne, 18." Agenda musical pour l'année 1836 : contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes, Volume 3, 1836 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1826-36 12-13, passage Feydeau (x1826), 18, rue Vivienne (*1836)(arr.2), Paris
PETIT Pierre Irénée

(1807 - ?)(10)

 

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur d'instrumens' ca. 1848

Né à Mont. (Meuse)(10)

 

16, rue du Poirier (1848)(10)(arr.14), Paris
PETIT Pierre Victor

(1821 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1841

"Il est né à Dijon, Côte d'Or, le 27/02/1821, propre au service." (10)

 

11, rue Sainte Anastase (1841)(10)(arr.3), Paris
PETITCLERC Charles

 

 

 

Pianos droits, pianos à queue verticale

Brevet de 1851 : Mécanique 'Roller', 1851 - "Petit-Clerc imagina un double échappement mobile à répétition, pour la mécanique dite de Roller. (B. F., 11,148.)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

  -  "58° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 janvier 1851 au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Petitclerc Paris, rue de Cléry, n° 80, pour un double échappement à répétition mobile, applicable à la mécanique et au piano, dite Roller." Bulletin des lois de la République française, 01/1852, p. 574 (Gallica)

"Petitclerc (Ch.) et A. Systermans sous la raison sociale Petitclerc (Ch.) et Cie, brev. s.g.d.g.; domicile, Faub.-Poissonnière, 75; fab., Chateau-Landon, 16; Ecluses-Saint-Martin, 38; pass. Feuillet, 4." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

 

'Facteur de pianos' ca. 1851-63

Époux de COURBARON. (1857)(10)

KNEIP & Ch. PETITCLERC (xx1858), voir KNEIP

PETITCLERC Ch. & A. SYSTERMANS (*1859), voyez aussi A. SYSTERMANS

PETITCLERC Ch. & Cie (*1859)

"Tribunal de Commerce de Paris. CESSATIONS DE PAIEMENTS. — Petitclerc, fab. de pianos, 17, r. Gaillon." Courrier des hôtels, 26/02/1872, p. 4 (Gallica)

"Formation de société : Petitclerc (Ch.) et Cie. — Fab. de pianos. — 15 ans. - Paris." (*1874)(Archives commerciales de la France. 24/09/1874, p. 207 (Gallica))

PETITCLERC Cn. & Cie (*1875)

E. DARDELLE, successeur (au moins dès 1876).


(la suite)

Brevet de 1873 : Piano à queue verticale   "M. Ch. Petitclerc, facteur de pianos à Paris, est l'inventeur d'un piano à queue nouveau modèle, qui a pour objet d'occuper le moins de place possible. La partie renfermant les cordes est adossée au mur. L'artiste se trouve placé entre l'instrument et le clavier en coupole et fait face au public. M. Petitclerc a obtenu du Ministre des Beaux-Arts, la nomination d'une commission chargée d'examiner son invention. Cette commission se compose de MM. THOMAS, de l'Institut, directeur du Conservatoire. H. REBER, Membre de l'Institut. Félicien DAVID, — Victor MASSÉ, — VAUCORBEIL, Commissaire du Gouvernement près les théâtres subventionnés. Camille SAINT-SAENS, Compositeur. Adolphe SAX, Facteur d'instruments de musique. A. CAVAILLÉ-COLL, Facteur de grandes orgues, Rapporteur.  Cette commission s'est réunie deux fois ; après examen, elle a été unanime pour rédiger un rapport des plus favorables, qu'elle a adressé au Ministre, sur le piano de M. Petitclerc. La nouvelle forme de cet instrument ne nuit en rien à son excellence. Il serait, dit-on, appelé à un grand succès et doit figurer à la prochaine exposition de Vienne." Le Ménestrel, 06/04/1873, p. 150 (Gallica)

80, rue de Cléry (**1851)(arr.2), 99, rue du faubourg du Temple (1857)(10)(arr.10), 17, rue Gaillon (*1872)(*1873)(*1874)(arr.2), 58, rue faubourg du Temple (*1876)(arr.11), 75, rue du Faubourg Poissonnière (*1859)(xx1860)(xx1861)(arr.9), 16, rue Château-Landon (*1859)(arr.10), Fabrique : 38, rue Écluses-Saint-Martin,  passage Feuillet,4 (*1859)(xx1860)(xx1861)(arr.10), 18, rue Favart (***1863)(arr.2), rue de la Folie-Mericourt (*1875)(arr.11), 17, rue Gaillon (1872)(*1875)(arr.2), Paris
PETITHUGUENIN S. 'Facteur de pianos' ca. 1855-57  

44, rue d'Angoulême du Temple (xxx1855)(arr.11), 20, rue Phelippeaux (x1857)(arr.3), Paris

 

PETITJEAN
| PETIT-JEAN
 

"PETIT-JEAN, Accordeur-Facteur de Pianos et Harpes de la maison Pape.
Attaché à MM. Cramer et Field dans leurs voyages, prévient les personnes qui auraient besoin de son ministrère qu'il est fixé à Lyon, et fait toutes les réparations nécessaires aux pianos et harpes, rue Sainte-Marie, n° 4 et Sainte-Catherine, n° 3." Le Papillon : journal de l'entr'acte - littérature, arts, poésie, nouvelles, théatres, modes annonces, 27/02/1834, p. 4

 

 

Accordeur-Facteur de Pianos et Harpes ca. 1834-38

Ex-ouvrier de PAPE (°1815)


(la suite)

"Avis - M. Petitjean, de la maison Montgolfier, à Lyon, rue des Rues-des-Capucins, n° 6, maison de la Banque, a l'honneur de prévenir les personnes qui désiraient acheter, echanger et louer des Pianos, qu'ils viennent d'en recevoir soixante, des meilleurs facteurs de Paris. Ce nombre étant continuellement renouvelé facilitera le choix des acquéreurs. Tous ces instrumens sont de six octaves à six octaves et demie, et à des prix modérés, depuis 250 à 2,500 francs. On se charge également de faire toutes les réparations qu'éxigerait un instrument en mauvais état. On trouvera dans les mêmes magasins un choix d'Orgues de six octaves à 700 francs, et de quatre octaves à 300 francs. M. Petitjean, prévient aussi, qu'un homme s'étant introduit dans plusieurs maisons de différentes villes, comme venant de sa part, pour réparer et accorder les pianos, de n'avoir aucune confiance à un intrigant tout-à-fait incapable de travailler à des instrumens aussi délicats. D'après cela, il annonce que toute personne qui présentera comme envoyé de la maison de commerce, sera porteur d'une lettre signée Montgolfier ou Petitjean." Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche, 15/04/1838, p. 4 - Voir l'associé MONTGOLFIER à Lyon.

 

4, rue Sainte-Marie (y1834), et 3, Sainte-Catherine (y1834), 6, rue des Rues-des-Capucins, maison de la Banque (x1838), Lyon
PETITJEAN A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1865) Macon
PETITQUEUX  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1880) Bagnolet (Seine)

Lourdes

PETITQUEUX G.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

 

Place de la République (*1929), Mézieres
PETRELLI B.  

'Facteur de pianos' ca. 1911

"Déclaration de faillite - Lyon. - PETRELLI (B.), facteur de pianos, 20, Creuzet. — 27 mai 1911 — S, M. De Villeneuve." Archives commerciales de la France, 03/06/1911, p. 754 (Gallica)

 

20, rue Creuzet (1911), Lyon
PETREY Claude

(ca. 1789 - 1854)(10)

 

'Luthier' ca. 1854

Époux de LAMPS Jeanne Thérèse (10)

 

11, rue de la Pierre Levée (1854)(10)(arr.11), Paris
PETRON et RANSY  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos et harmoniums  (°1855)

Pau

PETRUT  

'Facteur de pianos' ca. 1860

 

Autun

PETZOLDS Gottfried
| PENZOLDT

   

'Facteur de pianos' ca. 1837-38

"Facteur de pianos puis inventeur en dévication ? associé, rue du faubourg du Temple, n° 137. Le 03/10/1837, dans un jugement arbitral du tribunal de commerce, concernant un litige entre ledit et le sieur BOUDINC., agent d'affaires, qui porte sur une machine brevetée par ledit PETZOLDS en août 1836, machine à rotation pour accélérer la décivation des laines, du linge et des étoffes, sortant de l'eau ou de la teinture. Source : D31u3-75/Pièce 217." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

 

137, rue faubourg du Temple (1837)(10)(xx1838)(arr.10), Paris

PETZOLD Guillaume-Lebrecht

(1784 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1814) Paris
PETZOLD-PFEIFFER  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1806)

Les associés ont établi leurs propres ateliers en 1814.

Paris
PEUFLY 'Fabricant de pianos' ca. 1854

 Époux de DESSALES, couturière. (1854)(10)

 

Demeurant à la Chapelle (Saint Denis, près Paris, Seine)(1854)(10), puis, 21, rue de Rochechouart (1854)(10)(arr.9), Paris

 

PEURIOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Successeur de GOMBEAU L., 'Facteurs de pianos'  (°1848)

Paris

PEYREL L.

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
PEYROT 'Facteur de pianos' ca. 1848

 

16, rue de Poitou (*1848)(arr.3), Paris

 

PFEFFEL 'Facteur de pianos'  (*1875)

 

Châteauroux

 

PFEFFEL  

Clavi-orgue ca. 1797, et la signature, Museum für Musikinstrumente der Universität Leipzig, Allemagne

 

'Facteur d'instrumens' ca. 1797

Né en Allemagne.

 Le Havre
PFEFFEL Joseph
| FLEIFFEL

(1758 - 1831)(10)

 

PARIS - "1499 (295). M. Pfeffel, rue Thévenot, n° 13, à Paris, n'a eu que l'honneur de faire admettre ses pianos au concours." Le musée artistique et industriel: exposition 1834, p. 198

 

'Facteur de pianos' ca. 1831-50

PFEFFEL J. (*1836)

Frédéric PFEFFEL (ci-dessous était un des témoins qui signeront l'acte de décès de son père. (10)

"Pfeffel (Jh), droits et carrés perfectionnés vendus avec garantie, nouveau système de confection, solide et faisant tenir l'accord long-temps ; pianos en location, échanges, réparations, r. Thevenot, 13." Almanach du commerce de Paris, 1837, p. 172 (Gallica)

"Pfeffel (Jh.), facteur et accordeur, loue et répare ces instruments, r. de Paris, 102." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1850, p. 1721 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1834 | Liste des exposants Paris, 1839

 

3, rue Thévenot (1831)(10)(arr.10), 13, rue Thévenot (*1832)(*1833)(1834)(1835)(*1836)(**1837)(*1838)(***1838)(x1839)(yy1839)(**1840)(***1841)(arr.10), et 7, rue Saint-Sauveur (*1836)(x1837)(arr.2), 19, rue de Beaune (1839)(xx1844)(**1845)(arr.7), 10, rue Neuve-Bourg-L'Abbé (x1840)(**1841)(**1843)(xx1844)(**1845)(arr.3), 27, rue de Beaune [à Belleville](x1847)(arr.7), 102, rue de Paris (*1850), Paris

Belleville et Ménilmontant (**1842)

PFEFFEL Jeune ou Frédéric Napoléon  

"Pfeffel, r. Montorgueil, 25. Facteur et accordeur de pianos ; l'on échange et répare les instrumens." Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale, 1828, p. 566 (Gallica)

'Facteur de pianos' et accordeur de pianos ca. 1828-56; (**1845)

Époux de POULAIN Amélie. (1839)(10)

 25, rue Montorgeuil (x1828)(*1829)(arr.1), 25, rue Comtesse d'Artois (x1829)(maintenant de nouveau : rue Montorgeuil)(arr.1), 17, rue Saint Sauveur (1831)(10)(x1837)(1839)(10)(arr.2), 8, rue Albouy (xx1844)(**1845)(x1847)(*1848)(1849)(*1851)(**1852)(x1857)(arr.10), 11, rue Copinette (xxx1855)(xx1856)(arr.?), Paris
 

PFEIFFER

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875-76

 

75, rue Ganterie (*1875)(*1876), Rouen

PFEIFFER E.

 

'Facteur de pianos' ca. 1876-1907, successeur de PFEIFFER Jean François Antoine (ci-dessus).

PFEIFFER E. (1834-39), son fils, facteur de pianos, établi à Versailles.

PFEIFFER Henry (*1875)(*1876)(**1888)(1907)

PFEIFFER H. et Cie dès 1885 :

"Du 1er août au 30 septembre 1885 - Sociétés en nom collectif [...] 848. 4 août. H. Pfeiffer et Cie, maison artistique, pianos et musique, 18, rue de Châteaudun (G. 10-11 août)." Journal des sociétés civiles et commerciales, 11/1885, p. 116 (Gallica)

 

18, rue de Châteaudun (*1875)(*1876)(1885)(**1888)(1907)(arr.9), Paris
PFEIFFER François Émile

(1794 - 1880)

 

PARIS - "1501 (1486). M. Pfeiffer (Emile) avait envoyé de Versailles, département de Seine et Oise, des pianos en palissandre et en acajou." Le musée artistique et industriel: exposition 1834, p. 198

PARIS - "Piano avec procédé pour faciliter son accord." (1839)

NÉCROLOGIE

1904 - "La mort a enlevé cette semaine, dans un âge très avancé (elle avait 90 ans), une artiste remarquable qui eut en son temps une grande notoriété comme virtuose, comme professeur et comme compositeur, Mme Clara-Virginie Pfeiffer, qui était née à Versailles en 1814. Elle était la veuve de M. Émile Pfeiffer, qui fut jadis l'associé de Camille Pleyel dans sa fabrique de pianos, et la mère de M. Georges Pfeiffer, le compositeur, qui lui doit son éducation musicale. Élève de Kalkbrenner et de Chopin, Mme Clara Pfeiffer se fit de bonne heure une grande renommée de pianiste par ses rares qualités techniques et l'élévation de son style. Ses succès furent considérables il y a déjà plus d'un demi-siècle, et à ceux qu'elle remportait comme virtuose dans les concerts elle joignit ceux du compositeur. Elle a publié en effet un certain nombre d'œuvres qui témoignaient d'une solide instruction musicale et qui se faisaient remarquer par de réelles qualités de forme et de facture. Dans le nombre on compte plusieurs sonates, un recueil de six études sous le titre d'Esquisses musicales, des nocturnes, des duos pour deux pianos ou pour piano et violon, etc. Mme Clara Pfeiffer faisait partie de ce groupe de pianistes fort remarquables, Mmes Joséphine Martin, Massart, Tardieu de Malleville, etc., dont les succès furent si retentissants au milieu du dernier siècle. A. P." Le Ménestrel, 18/12/1904, p. 406 (Gallica)

"Pfeiffer (Émile), fact. de pianos, éditeur de musique, acquéreur d'une partie du fonds de Pleyel ; fabrique de Paris, rue du chemin Vert, 6." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

"Pfeiffer (Émile), fact. de p., éditeur de mus., acquéreur d'une partie du fonds de Pleyel; magasin de pianos et de mus dép. de la lib. music." Agenda musical, Paris, 1837 (Gallica)

"PFEIFFER (E.), directeur de la succursale de la maison PLEYEL et Cie, Rue Richelieu, 95." Nouveau dictionnaire de musique illustré, Charles Soulier, 1855

 

'Facteur de pianos' ca. 1810-55

François Émile PFEIFFER était le fils de J. PFEIFFER (°1806), facteur de pianos.

Émile PFEIFFER a travaillé aussi pour PLEYEL (°1807) entre 1844-52 dans une succursale de PLEYEL à Lille, et après dans 95, rue de Richelieu (11) :

"Pfeiffer a établi à Lille, pour les pianos, une succursale de la maison Pleyel c'est la qu'Iront désormais s'alimenter les planistes des principales villes du Nord." La France Musicale, 07/01/1844, p. 15 (Gallica)


(la suite)

PARIS - "PFEIFFER (EMILE), à Paris, 33, rue de Clichy. - Pianos. — M. Emile Pfeiffer a exposé deux jours avant la fin de l'exposition, un piano droit à régulateur harmonique.
La difficulté de maintenir l'accord des pianos a toujours été un des graves inconvéniens de l'usage de ces instrumens; il y a peu de personnes, excepté les accordeurs, que la difficulté de faire ce que ces derniers appellent la partition n'arrête complètement. Pour surmonter cet obstacle, ce facteur a adapté, aux pianos qu'il avait exposés, un régulateur harmonique, au moyen d'un petit orgue expressif de deux octaves qui débarrasse entièrement l'accord du piano de la seule partie difficile. La disposition des cordes dans le piano étant verticale a permis, au moyen de quelques dispositions nouvelles dans le mécanisme et le cheviller, de faciliter la partie purement mécanique de l'opération, et l'emploi d'un métal allié inoxydable pour les anches offre une certitude complète que le régulateur ne variera presque jamais. Le régulateur harmonique, indépendamment de son but pour l'accord des pianos, ajoute à cet instrument un orgue expressif de plusieurs octaves. Nous regrettons vivement de n'avoir pu examiner ces instrumens afin d'en constater les avantages."
Lucas Al. Panorama de l'industrie française publié par une société d'artistes et d'industriels sous la direction de M. Al. Lucas, 1839, p. 111 (Gallica)

Liste des exposants Paris, 1834 | Mention honorable Paris, 1839

VOIR AUSSI ...

Et en Belgique, on trouvait aussi un PFEIFFER François (°1859) et un Jean Antoine PFEIFFER à Lyon.

Lille

rue Angivilliers (*1811), 12, rue de la Pompe (ca. 1830-40), 9, rue Satory (*1836) Versailles

22, Esplanade des Invalides (*1820)(x1822)(arr.7), 6, rue du chemin Vert (*1836)(arr.11), 33, rue de Clichy (1839)(arr.9), 95, rue Richelieu (xx1855)(arr.2), Paris

PFEIFFER Jean François Antoine

(1769 - 1838)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1814) Paris
PFEIFFER Jean François Antoine

(1772 -  ?)(12)

 

'Facteur de pianos' ca. 1839

Il esté à Perl département de Sarre en Allemagne (*1823), p. 341, ou (12).

Faillite en 09/08/1839. (10)

Probablement la même personne comme ci-dessus (l'autre habitait 132, rue Montmartre en 1839), ou de la même famille.

Et en Belgique, on trouvait aussi un PFEIFFER François (°1859) et un Jean Antoine PFEIFFER à Lyon.

 

32, rue Montmartre (1839)(10)(arr.2), Paris

 

PFEIFFER Martin François
| PEIFFER

(1788 - 1824)(10)

 

 

'Facteur de pianos'  ca. 1824

L'année après son mort, il y a un certain facteur de pianos PARVY sur la même adresse.

 

100, rue du Bac (1824)(10)(arr.7), Paris
PFLEGER Augustin  

"L'invention du piano vertical est due à un autrichien nommé Augustin Pfleger, sur lequel on n'a aucun autre renseignement, sinon qu'il construisit à Paris le premier de ces instruments que l'on y ait vu, et que l'on croit être le même qui figura à l'exposition des produits de l'industrie française en 1806: ce qui ne put être que par l'effet d'une faveur toute spéciale. (la suite )

 

'Facteur de pianos' ca. 1806

La dimension, le volume de ces instruments infiniment moindre que les autres, leur fait trouver facilement place et partout: c'est un avantage sans doute; mais la qualité du son n'approche pas de celle des pianos carrés, ou à queue, même chez Érard qui en a aussi fabriqué de semblables."  Histoire de la musique moderne: depuis le premier siècle de l'ère ..., Volume 2, p. 188

 

Paris
 PFORTNER Alfred  

"Ajoutons un piquant détail. M. Alfred Pfortner, ce facteur de pianos qui, d'après Mme Adam, fut témoin de la scène du 16 avril 1862, était mort en 1855. Quant à Paul Pfortner, il était avocat et non facteur de pianos. Il est mort il y a deux ans. Mme Adam choisit bien ses témoins, des morts et des anonymes." Revue historique, Volume 85, 1965, p. 305

 

'Facteur de pianos' (*1903) Strasbourg
PHALSK  

 

Facteur et/ou marchand de pianos danois (?) (FALSK) à Paris vers 1840-50. Paris
PHELIX  

"PIANOS, MUSIQUE ET ORGUES - Maison PHÉLIX, J. GAUBERT, Suc - b, Grande-Rue, GRENOBLE (Isère) Vente, Achat, Location, Accords, Réparations GRAND ABONNEMENT à la MUSIQUE CLASSIQUE et MODERNE, Grand Choix de Pianos neufs et d'Occasion ÉRARD, PLEYEL, GAVEAU, ELCKÉ, HERZ, BORD. MUSSARD, etc. FORTES REMISES AU PAIEMENT COMPTANT FACILITÉS DE PAIEMENT PIANOS A QUEUE PLEYEL. Grand Assortiment de Mandolines, Guitares. Phonographes, G-aphophones, Gramophones et toutes sortes d'instruments cuivre et bois. Maison Recmmandée pour sa Lutherie Ancienne et Moderne." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1907, p. 729 (Gallica)

"PIANOS, MUSIQUE, ORGUES - Anciennes Maisons PHÉLIX-GAUBERT - Emile TARDY, Suce - 5, Grande-Rue, angle Place Claveyson, GRENOBLE (Isère) - Locations, Accords, Réparations, Lutherie - GRAND ABONNEMENT A LA MUSIQUE CLASSIQUE ET MODERNE - Grand Choix de Pianos neufs et d'Occasion - REPRÉSENTANT DE LA MAISON PLEYEL - Instruments cuivre et bois. Grammanones et autres Machines parlantes. Disants et Cylindres
REMISES SPÉCIALES AUX ARTISTES – ORGANISATIONS DE CONCERTS - English Spoken - TÉLÉPHONE 18-98 - Man Sprecht Deutsch." 
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1909,  p. 746 (Gallica)

 

 

Pianos droits et orgues

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1909

GRENOBLE

J. GAUBERT, succ. (*1906)(*1907) à Grenoble

Emile TARDY, successeur (*1909)

LYON

PHELIX & PROBST (?), à Lyon, voir PROBST, ci-dessous

PHELIX J. & VIALLAY (*1893), successeurs de BOURGUIGNON

PHELIX J. (*1895)(*1896)(*1897)(*1898), 'marchand de musique et pianos'

CLOT-PROBST-PHELIX (avant *1913), voir CLOT

Succ. par BÉAL Frères (vers 1913)

 

10-11, Grande rue (*1893)(*1895), 5, Grande rue [angle place Claveyson](*1896)(*1898)(*1903)(*1906)(*1909), b, Grande rue (*1907)(*1909), Grenoble

54, rue de Hôtel-de-Ville (*1895), 42, rue de Hôtel-de-Ville (*1893)(*1895)(*1896)(*1897)(*1898), Lyon

PHENIX  

'Pianos automatiques perfectionnés'

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1928

Succersale (?) FORAY & STORACE

13, rue Solférino (1928), Béziers
PHILIPPE Jacques 'Facteur de pianos' ca. 1851 4, rue Saint-Denis Montmartre (1851)(31)(arr.18), Paris
PHILIPPEAU Louis A. M. 'Facteur de pianos' ca. 1921 6, boulevard Voltaire (**1921)(arr.11), Paris
PHILIPPI Frères  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1855)

Paris

PHIQUEBAL- d'ARASMONT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1861

Brevet de 1843 : "Phiquebal-d'Arasmont, imagina un nouveau système de clavier et de monocorde faisant la base d'une nouvelle théorie de la musique. (B. F., 15,756.)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

???
'Le PIANO D'ART'  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1863

B. P. G Dépots

L'expression "Pianos d'art" a été aussi mentionnée chez des facteurs/marchands  MATTHIS et YVON, et dans la publicité de Gabriel GAVEAU (°1911) et il y avait un certain BLOCH à Paris qui faisait publicité comme 'fabricant de pianos d'art' vers 1863.

 

???
PIANELLA  

SOUS-MARQUE

'PIANELLA', une marque d' Auguste DIDENOT, facteur de pianos, dès 1913 (21).

 

 30, rue Lemercier (1913)(21)(arr.17), Paris
PIANINA  

SOUS-MARQUE

'PIANINA', une marque de Maurice FRICOTEL, dès 1913 (21) qui a donné la même adresse comme SCHWANDER Jean (°1835).

 

16, rue d'Evangile (1913)(21)(arr.18), Paris
Le PIANOTIST Facteur et/ou marchand de pianos pneumatiques ca. 1909-10 34, rue Louis-le-Grand (?)(arr.2), 33, boulevard des Italiens (*1909)(*1910)(arr.9), Paris
PIATET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1868-75

7, rue Mercière (**1868)(*1875), Lyon
PICARD  

'Facteur de pianos' (xx1835)(xx1849)

GRENOT-PICARD (x1840)

 

rue du Minage (xx1835), La Rochelle
PICARD  

Brevet de 1869 : "84,352. Brevet de quinze ans, 8 février 1869; Picard, élisant domicile chez Couturier, à Paris, rue de la Ferme-des-Mathurins, n° 16. Instrument de musique dit piano archets." Bulletin des lois de la République française, 01/1873, p. 255 (Gallica)

Brevet de 1869 : "88,195. Brevet de quinze ans, 15 décembre 1869; Picard, élisant domicile chez Couturier, à Paris, rue de la Ferme-des-Mathurins, n° 16. Dispositions nouvelles et perfectionnements à introduire dans la fabrication des pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1873, p. 776 (Gallica)

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881

Il y avait un ouvrier-claviste, puis 'finisseur' et 'égaliseur' chez PLEYEL avec le nom PICARD vers 1850-60. (20)

PICARD, était un facteur aveugle/accordeur (6)

36, rue Ménilmontant (1881)(6)(arr.20), Paris
PICARD & KANEGUISSERT  

'Facteur de pianos' (*1841). Voyez KANEGUISSERT

Il y avait un ouvrier-claviste, puis 'finisseur' et 'égaliseur' chez PLEYEL avec le nom PICARD dans la première moitié du 19ème siècle. (20)

 

Paris
PICAU Emilliaud Médéric

(1848 - ?)

 

M. MÉDÉRIC PICAU

"Né à Bayonne le 29 août 1848 facteur de pianos socialiste révolutionnaire a combattu l'Empire et faisait voter non au plébiscité de 1870.En 1871, fait une propagande active en faveur de Michel Renaud, le républicain basque qui s'était engagé à l'âge de 60 ans et fut élu à l'Assemblée nationale. De 1872 à 1874, s'occupe des élections municipales à Paris et fait partie, de 1875 à 1881 de l'alliance socialiste du dixième arrondissement. En 1882, militant du parti ouvrier, dont il est lé secrétaire de 1885 à 1890. Gérant des journaux socialistes le Prolétariat et le Prolétaire. Organise le congrès national de Charleville (Ardennes) et les congrès régionaux de Paris de 1886 à 1890. Est candidat aux élections législatives de 1889 pour le canton de Charenton. Adhérent à la Fédération Ses travailleurs socialistes de France, etc... M. Picau appartient au groupe le plus avancé du Conseil municipal. Etant du Midi, il est exubérant. A parlé beaucoup dès son arrivée à l'Hôtel dé Ville; a jeté son feu; maintenant il parle moins souvent y gagnera en autorité néanmoins, interrupteur infatigable et pas piano, bien qu'il, en soit facteur. Au demeurant, excellent camarade auquel on sait gré d'avoir battu Cattiaux, qui ne blanchissait pas en vieillissant et que le Conseil ne pouvait supporter, même en peinture. Tape à tour de bras sur l'administration, qui ne s'en porte pas plus mal, mais doit, à coup sûr, procéder avec plus de modération quand il accorde un piano, car, autrement, les cordes ne lui résisteraient pas, n'ayant pas les mêmes qualités d'inertie. Candidat en 1890, dans le quartier d'Amérique, M. Picau obtint au premier tour de scrutin 377 suffrages contre M. Cattiaux qu'il devait battre, au second tour, le 23 avril 1893, par 1,701 voix contre 1,312. M. Picau est le quatrième conseiller municipal du quartier d'Amérique depuis 1871, quartier qui fut représenté par MM. Allan Targé et Hérisson, plus tard ministres. Ernest Gay." La Presse, 14/08/1894, p. 1 (Gallica)

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1903-09

"Liquidation judicaire - Paris.— Picau (Emilliaud, Médéric), fab. de pianos, 77, Haies. — 19 mars 1904. — J. C. M. Bardot. — L. M. Graggs." Archives commerciales de la France. 23/03/1904, p. 360 (Gallica)

"Séparation de biens - Paris.—- PICAU (Emilliaud, Médéric), fab, de pianos, 77, Haies, et sa femme née MAZURIER. 25 juil, 1904.— P.A." Archives commerciales de la France, 06/08/1904, p. 1083 (Gallica)

 

77, rue des Haies (*1903)(1904)(arr.20), 31, boulevard de Charonne (*1907)(*1909)(arr.11), Paris
PICHENOT

 

 

 

Accordéons, piano-accordéons et pianos droits

'Facteur de pianos' ca. 1835-48

PICHENOT & ISOUARD (1835), associé d' ISOUARD vers 1835.

'Clavier Melodique' (1831)

Brevet de 1835 : "Brevet d'invention de dix ans en date du 30 juillet 1835, aux sieurs Isoard et Pichenot, à Paris, pour des perfectionnements dans les instruments de musique, pl. 5." Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d'invention, 1845, p. 55-60, et image p. 541

 

[16]-18, Passage de l'Opéra (**1835)(**1837)(*1838)(arr.1), 11, rue du Faubourg Saint-Martin (**1841)(x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(arr.10), 55, rue Meslay (*1848)(arr.3), Paris
PICHET  

'Facteur de pianos' ca. 1884

"Publications de mariages [...] Pichet, facteur de pianos, rue Joinville, 40, et Mlle Leloup, même rue." La Presse, 07/09/1884, p. 4 (Gallica)

 

40, rue de Joinville (y1884)(arr.19), Paris
PICHONNIER E.  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

148, rue de Grenelle (*1913)(arr.15), Paris
PICHOT  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1872) Paris
PICO Jean  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

 

8, rue du Carrefour (*1913), Alger
PICQUET O. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913

Fondation en 1831

94, chaussée du Bois (*1913), Abbéville
PIEAU E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
PIEFFER M.  

'Facteur de pianos' ca. 1850 (xxx1850)

 

Paris
PIEFHERS  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
PIERRE  

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850-60

55, rue de Notre-Dame de Nazareth (?)(arr.3), Paris
PIERRE Antoine

(1807 - 1846)(10)

'Fabricant de pianos' ca. 1846 9, rue de la Fidélité (1846)(10)(arr.10), Paris
 

PIERSON Dominique Adolphe

(1831 - 18??)(10)

 

'Ebéniste en pianos' ca. 1851

Il est né à Paris.

Ses parents étaienet PIERSON François et BOURGEOIS Anne Marie (10)

138, rue faubourg Saint-Honoré (1851)(10)(arr.8), Paris
PIFFAUT  

"AVIS. Le sieur Piffaut, facteur d'instrumens, provient le public qu'il fait & répare forté-piano & clavessins, epinettes, serinettes & autres; prend à l'entretien pour l'accord; entretien les instrumens toujours en bon état, échange les vieux pour leur valeur, & en loue ; il vend des forté ou clavessins organisés, répare les orgues & les entretient pour l'accord; il donne des leçons de clarinette. Sa demeure est chez M. Mujort, horloger, rue Royale." Journal du Loiret, 09/06/1791, p. 1 (Aurelia.Orléans.fr)

 

'Fabricant de pianos' ca. 1791

VOIR AUSSI ...

... autres facteurs à Orléans, fin 18ème, sont LEROI, BUEL et TAYER.

chez M. Mujort, rue Royale (**1791), Orléans
PIFFAUT Joseph Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur ca. 1880 19, rue du Musée (yy1880), Marseille
PIGALLE Nicolas

 

Clavecin de 1771, Dr. Andreas Beurmann, Hasselburg, Allemagne

'Facteur de clavecins' ca. 1771 Dijon
PIJANOWSKI André  

'Facteur de pianos' ca. 1837

"PIJANOWSKI André, né dans le grand-duché de Posen, vint en France en 1832; il avait alors le grade de capitaine dans l'armée polonaise, ayant fait ses études à l'École militaire. Arrivé en France, M. Pijanowski chercha à se procurer des moyens d'existence et embrassa la carrière des arts. Il travailla d'abord le violon et entra ensuite chez ERARD et chez d'autres facteurs de pianos pour acquérir les connaissances nécessaires, afin de devenir apte à diriger un établissement d'accords de pianos, leur entretien et leur fabrication. Dans ce but, il fonda une maison à Chartres, et parvint à se former une nombreuse clientèle par son habileté et par son caractère recommandable. Avant de venir se fixer à Chartres, M. Pijanowski habita quelque temps Bourges, Vendôme et Rouen." Les musiciens polonais et slaves, anciens et modernes : dictionnaire, Albert Sowiński, 1837

 

Chartres
PILGER Charles Georges

(1804 - 1834)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1834

Époux de BENARD Henriette. La veuve est partie, on ne sait où, lettre rapportée. (10)

 

10, rue du Cloître Saint Jacques (1834)(10)(arr.1), Paris
PILLET G.

 

 

Pianos droits

FISCHER | PILLET
sur ce site
EXPOSITIONS

Cliquer sur le lien ci-dessus si vous voulez lire les commentaires sur les expositions.

 

'Facteur de pianos' ca. 1891-1922

Successeur de FISCHER à Saumur (°1846) et ancien accordeur-égaliseur de la maison Pleyel, Wolff et Cie

PILLET-BERSOULLÉ (1891)(1902)

"Inventeur et fabricant de fixe-chevilles perfectionnés."

"Nous sommes heureux d'apprendre à nos lecteurs que M. Pillet Bersoullé, facteur de pianos, luthier à Saumur, obtient un joli succès en ce moment avec son Fixe-Chevilles, perfectionné, breveté S. G. D. G. Ce petit accessoire s'adapte aux violons, altos et violoncelles; et du reste, nous disait dernièrement un violoncelliste distingué, c'est indispensable aux violoncelles; le fait est que cette saison nous avons vu plusieurs fois dans les concerts des solistes et non des moindres qui sont ravis de ce perfectionnement, puisque, disent-ils, ce Fixe-Chevilles permet d'accorder très rapidement avec une grande douceur, et sans que jamais la cheville ne fasse aucun mouvement rétrograde, c'est surtout à ce point de vue que la chose est inappréciable." Le Ménestrel, 02/02/1902, p. 40 (Gallica)

Grand prix Saumur, 1891

 

15 bis, rue de Nantilly (*1913)(*1922), Saumur
PILVERDIER Archimède

 

Brevet de 1881 : "141,920. Brevet de quinze ans, 4 mars 1881 Pilverdier et Duvivier, à Paris, rue Frémicourt, n° 40. Addition d'un jeu de flûtes aux pianos." Bulletin des lois de la République française, 01/1882, p. 474 (Gallica) et voyez également  DUDIVIER.

 

 

Pianos droits et harmoniums

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881-1909

"Déclaration de faillite : Paris. — Archimède PILVERDIER, facteur de pianos et orgues, r. Frémicourt, 28. — J.-c. : M. Girard. — S. : M. Mercier." Archives commerciales de la France. 04/01/1883, p. 4 (Gallica) et La Presse, 03/01/1883, p. 4 (Gallica)

Médaille de bronze Paris, 1900

 

40, rue Frémicourt (1881)(arr.15), 28, rue Frémicourt (1883)(**1888)(arr.15), 121, rue de Vanves (*1893)(*1909)(arr.14), Paris
PINAULT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-1903

 

21, rue d'Alace (*1895)(*1896)(*1898)(*1903), Angers
PINET Léon  

TÊTE D'UNE FACTURE

Brevet de 1904 : "340191. Brevet de quinze ans, 5 février 1904; Pinet (L.), représenté par Bert à Paris, boulevard Saint-Denis, n° 7. Connexions électriques pour l'éclairage des pianos droits." Bulletin des lois de la République française, 01/1905, p. 406 (Gallica)

 

Facteur de fournitures pour pianos, harmoniums et orgues ca. 1893-1908

Anciens établissements ESTEVE BERTHION-HÉDOU et GEUFFROY réunnis, fondés vers 1840.

On peut lire dans 'L'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical' de 1893, p. 316 (Gallica), que PINET était le successeur d'un certain ESTEVE.

Médaille d'or, Paris 1889

64, 66, 68, Cours de Vincennes (*1893)(1908)(arr.12), Paris
PINGEON 'Facteur de pianos' ca. 1836-40; (**1836), 'Accordeur de pianos et harpes' (**1840)  

10-12, rue de Paradis (**1836)(x1837)(arr.10), 10, rue de Paradis [au Marais](x1828)(*1829)(**1840)(arr.10), Paris

 

PINGUET Henri Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1883-1913

Fondation en 1883  

19, boulevard de Saumur (*1909), 10bis, rue Lenepvue (*1913), Angers
PINOT  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1867) Carcassonne
PINTARD Aîné ou Jean  

'March. de pianos' (xxx1838), 'Facteur de pianos' (**1842) et professeur de musique

PINTARD Jean né en 1799 à Montpellier dans l'Hérault, marchand de pianos vivant seul en 1841 au 3, place St-Pierre, logement de 4 pièces au 2e étage (patente de 500 francs). (5)

 

3, rue des Bouchers (x1835), 2, place Saint-Pierre (xxx1838)(**1842)(xx1843), Lyon
PIQUEL Jean Jacques Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Toulon
PIQUEREZ F. X.  

"Piquerez (F. X.), magas. de pianos en tous genres perfectionnés, vente, location, réparation, échange, Faub.-St. Denis, 99." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

"Piquerez (F. X.), fab. de pianos obliques en tous genres perfectionnés, vente, location, réparation, échange, faub.-St-Denis, 99." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1859, p. 814 (Gallica)

 

 

Pianos droits

'Fabricant de pianos' ca. 1859-61; (***1863)


(la suite)

"PIQUEREZ (F.), facteur de pianos, vente, location, réparation, échange, pianos neufs depuis 500 f., garantis 5 ans, commission, exportation, rue du faub. St-Denis, 99." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 214 (Gallica)

 

162, rue de la Chaussée du Maine (*1859)(xx1861)(arr.14), 99, rue du faubourg Saint-Denis (*1859)(xx1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.10), 11, rue de la Pépinière (?)(arr.8), 1, rue du Moulin Vert (xx1861)(arr.14), Paris

Maison à Genève (xx1861)(Suisse)

PIRON Paul Jules  

'Facteur de pianos' ca. 1851

Époux de SENGELIN Marie Clémence (1851)(10)

 

23, rue de Grenelle Saint-Honoré (1851)(10)(arr.7), Paris
PIRONÉ Vve.  

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Brest
PIRSON  

'Piano double Grand', ainsi nommé à cause de ses grandes dimensions ; il fut construit par Pirson, de Paris, en 1851, Dictionnaire des instruments de musique, Jacquot, 1886

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1851

 

Paris
PISSON Paul  

'Manufacture de pianos'

"PISSON (Paul), 45 et 47, r. de Babybne, Paris, 7°. T. Ségur 05-84. Magasins et bureaux : 89, bd St-Michel, Paris, 5°. T. Gob. 04/82. Manufacture de pianos. ( 17-24577)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 Probablement membre de SOCIÉTÉ A.R.L. COMPAGNIE NATIONALE DES PIANOS, parce qu'il a eu la même adresse en 1925

"PISSON (Paul), 45 et 47. r. de Babylone. Paris, 7°. T. Ségur 05-84. Manufacture de pianos. (17-213577)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1935 (Gallica)

 

Magasins et bureaux : 89, boulevard Saint-Michel (**1925)(arr.5), 45 et 47, rue de Babylone (**1925)(*1935)(*1938)(arr.7), Paris
PITRE Eugène  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
PLANCHAT  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1883) Cognac
PLANCHAT

 

PUB

Pub dans 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1903

 

Pianos droits et harmoniums

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-1913

PLANCHAT & Cie (avant 1877)

"Paris — Dissolution, à partir du 10 août 1877, de la Société PLANCHAT et Cie (commerce de pianos), rue Le Peletier, 30. — Liquid. : M. Delanoy, rue de l'Echiquier, 41. —Jug. du même jour - D." Archives commerciales de la France. 06/09/1877, p. 1134 (Gallica)

PUB
(la suite)

Pub dans 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1909, p. 389 (Gallica)

 

30, rue Le Peletier (1876)(1877)(arr.9), 4, rue Choron (**1888)(arr.9),  84, boulevard Saint-Michel (**1903)(*1909)(*1913)(arr.5), Paris

ateliers : 38, rue Denfert-Rochereau (*1909)[Boulogne Billancourt], 1, rue Michelet (*1909)(arr.6), 10, rue du Val de Grâce (*1909)(arr.5), Paris

PLANQUE

 

"Planque, estimateur de pianos, accorde à la ville et à la campagne, rue de Bussi, 19." Agenda musical, 1837, p. 134 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos' ca. 1837 19, rue de Bussi [Buci] (x1837)(arr.6), Paris
PLANTADE Charles-François (père)

 

&

 

PLANTADE Charles (fils)

(1787 - 1870)

 

Pub. dans Le Ménestrel, 07/12/1834, p. 1 (Gallica)

"Magasin de pianos à vendre et à louer." Agenda musical, Paris. 1835 (Gallica)

"Entreprise spéciale, Charles Plantade et Comp., boulevard Montmartre, 8. Nous croyons devoir recommander encore au monde musical l'entreprise si utile et si commode de MM. Ch. Plantade et Comp., boulevard Montmartre, 8, Cet établissement déjà favorisé du public, et dans les magasins duquel on trouve un choix d'excellens pianos neufs et d'occasion à vendre ou à louer, se charge du transport, de l'accord et de l'entretien des pianos à la campagne. Ce service organisé pour toute la durée de la belle saison, est fait régulièrement à des prix modérés." Pub in Le Ménestrel, 15/01/1837 (Gallica)

"ACCORD ET LOCATION DE PIANOS POUR PARIS ET LA CAMPAGNE. Entreprise CHARLE [sic] PLANTADE et Compagnie, Boulevard Montmartre, n° 8, en face des Variétés. Cette entreprise envoie pendant la belle saison ses accordeurs en tournée chaque semaine dans les environs de Paris, jusqu'à la distance de six lieues. Elle traite également pour l'accord a des distances plus éloignées. On trouve dans ses magasins un choix de PIANOS neufs des meilleurs facteurs, et de PIANOS d'occasion a vendre et à toner. Elle se charge du transport des pianos à la campagne, et envoie des ouvriers pour les réparations toutes demandes ne sont réculs qu'affranchies." Journal des débats politiques et littéraires, 06/06/1837, p. 4 (Gallica)

"ENTREPRISE DE M. CHARLES PLANTADE ET Cie - Il manquait essentiellement à Paris une administration qui centralisât les différentes industries qui se rattachent au piano, instrument aujourd'hui si répandu et si cultivé. Cette administration vient d'être récemment créée sous le titre d'entreprise spéciale de l'accord et de la location des pianos pour Paris et la campagne, et sous la raison, Charles Plantade et compagnie ; ses bureaux et ses magasins sont situés boulevart Montmartre, n. 8, vis-à-vis le théâtre des Variétés. L'utilité de ses opérations, qui, toutes ont pour objet la spécialité du piano, l'appui que lui offrent un nom favorablement accueilli dans le monde musical, et sa situation dans l'un des plus beaux quartiers de la capitale, tels sont les avantages qui ne pouvaient manquer de lui attirer la faveur dont elle jouit. On ne saurait douter du succès de cette entreprise, si l'on considère combien elle seconde nos habitudes musicales, et combien l'ensemble de ses opérations présente d'avantages aux amateurs du piano. La réunion dans ses magasins d'un choix d'instrumens neufs, de nos meilleurs facteurs, offre aux personnes qui désirent louer ou acheter des pianos, la facilité de pouvoir, sans se déplacer, comparer et choisir. Elle satisfait immédiatement, et à des prix très modérés, à toutes les  demandes qui lui sont faites pour l'accord, soit par abonnement, soit sans abonnement. Des traités avec les meilleurs accordeurs, la mettent à même d'assurer la perfection de cette partie essentielle de ses opérations. Le service d'accordage des pianos ne se borne point à la ville de Paris seulement, il s'étend encore aux environs jusqu'à la distance de six lieues, et pendant toute la belle saison, à partir du premier mai, l'entreprise satisfait à toutes les demandes qui lui sont faites pour l'accord. Ces demandes sont nombreuses, et nous ne doutons pas que les personnes qui habitent, l'été, la campagne, ne s'empressent de confier l'entretien de leurs pianos à à l'entreprise de MM. Charles Plantade et compagnie." Gazette musicale de Paris, Volume 2, 1835

 

 

'Facteur de pianos' et compositeur, était été associé avec FREUDENTHALER (°1789) vers 1839 et puis avec  KRIEGELSTEIN (°1831) des années 1840 jusqu'à 1844, mais voyant ses publicités, il s'agit seulement d'un marchand de pianos.

PLANTADE Ch. & FREUDENTHALER (*1839). Voir FREUDENTHALER (°1789)

PLANTADE Charles & Co (*1838)(**1840)

26/06/1839 - "PLANTADE Charles François, Compositerur de musique et fabricant de pianos, associé, rue Neuve Saint Georges, n° 3. Cité le 26/06/1839, dans un acte notarié comportant dissolution entre ledit et LECOMTE Casimir François, propriétaire, même adresse, lesquels se sont associés dans une société en nom collectif et en commandite, sous la raison Charles PLANTADE et Compagnie, pour la fabrication des pianos connue sous le titre d'Entreprise Spéciale de l'Accord et de location de pianos, laquelle est dissoute à compter de ce jour. Source : D31u3-85/Pièce 1080." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois »

KRIEGELSTEIN et PLANTADE (1839-1844)

01/08/1839 - "PLANTADE Charles François, Compositeur de musique et facteur de pianos, associé, boulevard Montmartre, n° 8. Cité le 01/08/1839, dans un acte sous seing privé, comportant société entre ledit et KRIEGELSTEIN Jean Georges, facteur de pianos, rue de Paradis Poissonnière, nos 46 et 52, lesquels se sont ssociés dans une société en nom collectif pour une manufacture de pianos en tous genres qui est à rattacher à celle de l'Entreprise Spéciale de l'Accord et de la location de pianos pour Paris et la campagne." Source: D31u3-85/Pièce 1118." Informations généaloqiques aimablement établies par Georges Claude Lebrun et son équipe « éclat de bois » - Voir   KRIEGELSTEIN (°1831)

NÉCROLOGIE

"CHARLES PLANTADE. - Un des musiciens-compositeurs les plus aimables du siècle, auquel la chansonnette comique — depuis quelques années si fort en vogue — dut son introduction dans les salons, Charles-Henri Plantade, a succombé vendredi dernier, dans sa 84e année, à une longue et douloureuse maladie.
Charles-François Plantade naquit le 14 avril 1787; il était le fils aîné de Charles-Henri Plantade, mort en 1839, professeur de chant au Conservatoire, directeur de la musique de Louis Napoléon, roi de Hollande, et, ultérieurement, maître de chapelle de Louis XVIII et de Charles X. — Mme Cinti-Damoreau fut une de ses élèves.
Après avoir lui-même fait ses études musicales au Conservatoire. Charles Plantade fut appelé sous les drapeaux et servit sept ans dans la jeune garde impériale, d'où il sortit avec le grade de souslieutenant pour entrer au ministère des finances, où il parvint au grade de chef de bureau. Mais ses occupations ne l'empêchèrent pas de cultiver la musique, son art de prédilection, et ce fut pendant le cours de sa carrière administrative qu'il composa ces chansonnettes divertissantes et ces scènes comiques que personne mieux que lui ne savait dire et faire valoir. Qui ne se souvient encore des Jolis Soldats («Un grenadier, c'est une rose... »); — le Retour du Voltigeur, — le Militaire trop changeur, — le Thé de Mme Gibou, — la Chanson de Forlunio, — le Baptême du Petit Ébéniste, et une foule d'autres productions analogues ou d'un ordre plus élevé, qui jouirent d'une immense popularité, tant dans le monde qu'employées dans les vaudevilles et qui n'ont pas encore vieilli. Il eut pour collaborateurs les hommes les plus spirituels de notre époque : Fr. deCourcy, Désaugiers, Émile Barateau, Alex. Dumas, Léon Halévy, Ch. Delange, E. Bourget, etc.
Il fut, en 1828, l'un des membres-fondateurs de la Société des concerts du Conservatoire, dont il est resté membre honoraire.
Enfin ce fut lui qui avec MM. Bourget, Courcy, Delange, Guérin, Paul Henrion, Masini et Parisot, fonda la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, société qui compte aujourd'hui avec orgueil, parmi ses membres, les noms les plus éminents dans l'art musical en France et à l'étranger, et qui distribue annuellement près de 400,000 francs à ses sociétaires.
Cette institution l'ut, pendant les vingt dernières années de la vie de Plantade, sa joie et son occupation de prédilection ; le premier il en organisa le syndicat, dont il fut nommé président et dont plus tard il devint président honoraire en même temps que trésorier.
Les obsèques de Charles Plantade ont eu lieu vendredi, à l'église de la Trinité, au milieu d'un grand concours de parents, d'artistes et de fonctionnaires, qui tous étaient ses amis.
Le deuil était conduit par MM. le comte Clauzel, gendre du défunt; le vicomte Clauzel, référendaire à la cour des comptes, son petits-fils, et M. Da Costa Athias, substitut à la Cour impériale de l'Oise, son neveu.
On remarquait dans l'assistance MM. Auber, C. Doucet, Manceaux, Pérignon, Robert Fleury, Bellangé, Mène, Caïn, Ravina, Muller, Le fuel, Isabey, de Beauplan, et beaucoup de notabilités des arts et des lettres.
Charles Plantade était chevalier de la Légion d'honneur.
Sa dépouille mortelle a été transportée au cimetière du Père Lachaise, où le président actuel de la Société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique, M. Thomas Sauvage, a prononcé sur sa tombe le discours auquel nous avons emprunté en grande partie cette notice, et qu'il a terminé ainsi:
« Artiste de race et de nature, bien qu'affectionnant le genre familier, Plantade est toujours resté dans les limites du goût. — Ancien militaire, il se plaisait à mettre les troupiers en scène, mais il voulait qu'ils se présentassent dans la tenue correcte du soldat à la parade ; il avait horreur du genre trivial, et c'est ce qui explique l'accueil de ses productions dans la haute société. »" Revue et gazette musicale de Paris, Volume 37, 28/05/1870, p. 173

 

8, Boulevard Montmartre (**1835)(*1836)(**1837)(x1837)(*1838)(x1839)(yy1839)(**1840)(x1840)(***1841)(arr.9), Paris
PLEYEL Camille

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1824)

Paris
PLEYEL Gabriel  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1827) Paris
PLEYEL-HERTZ 'Marchand de pianos' ca. 1871 9, quai de Massena (**1871), Nice
PLEYEL Ignace

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1807)

 

Paris
PLEYEL - LEMME  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos et de harpes' (°1795)

Voyez LEMME (°1790) et PLEYEL (ci-dessous).

Paris
PLOUCHART G.  

 

CARTE POSTALE

INCENDIE

1913 - "LOIR-ET-CHER. Incendie. Un incendie détruit les ateliers, de M. Plouchart facteur d'orgues et pianos, rue Porte-Côté, à Blois. Les immeubles voisins ont aussi beaucoup souffert. Toutes les pompes de la ville furent mises en batterie. Sur les lieux du sinistre, on remarquait le clergé de Blois, les autorités civiles et militaires. Un jeune soldat a été légèrement blessé. Les pertes sont importantes. Le 31 décembre dernier, un grand incendie ravageait déjà, le (?) de Blois eu causait aux maisons Durand, Vassal et Plouchart, 100000 francs de dégâts.(G. P.)." La Croix, 15/04/1913 Gallica

 

 

Pianos droits

'La manufacture de pianos' ca. 1907-13

Successeur de HURON J.

"Ancienne Maison HURON fondée en 1846 - G. PLOUCHART, Suc. - Facteur, Luthier - MÉDAILLE D'OR 1876 DIPLOMES D'HONNEUR 1883-1893 -  8, rue Porte-Côte, 8, BLOIS (Téléphone 0.59)  - Pianos neufs et d'occasion de toutes marques. Harmoniums. – Accords et entretien de grandes orgues. Instruments à cordes et a vent bois et cuivre.  - Atelier spécial de réparations de tous instruments, Accords, Ventes, Locations, Échanges
MUSIQUE FRANÇAISE ET ÉTRANGÈRE ABONNEMENT A LA LECTURE MUSICALE -
Dépositaire du piano "Cecilian" pour le Loir-et-Cher et l'Indre." Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical, 1907, p. 742 (Gallica)

 

8, rue Porte Côté (*1907)(*1909)(*1913), Blois
PLUMEREL 'Facteur de pianos' (**1862)(y1864) 5, rue des Quatre-Ecluses (*1875)(*1876), Dunkerque
PLUMEREL Charles

 

 

"Plumerel (Charles), accordeur, assortiment de pianos de divers auteurs; fabrique et réparation, vente et location, magasin de musique." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1854, p. 1711 (Gallica)

TÊTE D'UNE FACTURE

Facture de 1890

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1834-91

Selon Jacquot, établie en 1822 et un des descendants du luthier Jean Plumerel. (**1922)

'Luthier' (**1834), 'Marchand de musique' (x1837), 'Facteur de pianos' et 'accordeur' (**1842)(*1854)

Succ. par GAND Jeune déjà avant 1861

 rue Baudrière (**1834), 87, rue Baudrière (1891), Angers
PLUMEREL François

(1827 - 1873)(7)

VOIR AUSSI ..

  SOUFLETO (°1827)

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. ??

"M. Plumerel facteur et accordeur de pianos, vient de joindre à son assortiment habituel des pianos de la maison Soufleto (t) de Paris, médaille d'or aux expositions de Paris et de Londres. Par suite d'arrangement avec cette maison, M. Plumerel sera toujours en mesure d'offrir aux personnes qui voudront bien l'honorer de leur confiance des instruments neufs et d'occasion offrant toute garantie par leur solidité." Graal.asso.free.fr

 

rue de la Marine (?), Mirecourt
PLUTZBECKER  

'Fabricant de pianos' ca. 1857

Époux de ROBILLERD, modiste (1857)(10)

 

47, rue de la Fontaine au Roi (1857)(10)(arr.11), puis, 40, rue des Acacias (1857)(10)(arr.17), Paris
PNEUMA

"AUTOMATIC - PIANO"

 

 

 

Piano Pneuma n° 12864 van 1925, Musée du piano, Limoux, France

PUB

 

 

'PNEUMA' - 'PIANO PNEUMA' - 'COMPTOIR MUSICAL PARISIEN' - 'AUTOMATIC-PIANO'

Facteur et/ou marchand de pianos mécaniques ca. 1908-15

Voir PRESBERG ci-dessous.

PIANOS ÉLECTRIQUES PNEUMA (avant 1908) :

"Paris. — Modifications aux statuts. — Soc. des PIANOS ÉLECTRIQUES PNEUMA, 29, passage des Panoramas. — La dénomination devient Société anonyme PNEUMA. — 18 fév. 1908. — P. A."

SOCIÉTÉ ANONYME PNEUMA (?), ou PIANO PNEUMA

"Les maisons austro-allemandes - Dans la liste des maisons allemandes et austro-hongroises placées sous séquestre par ordonnance de M. le président Monier, nous relevons les noms suivants : [...] D'autre part, M. Cabaret a été nommé séquestre fies marchandises, des intérêts allemands dans la société anonyme des pianos Pneumo [Pneuma] 22 et 23, passage des Panoramas. Le Petit Parisien, 27/02/1915, p. 4 (Gallica)

 

29, Passage des Panoramas (1908)(arr.2),  32, rue des Archives (*1913)(arr.4), et 22 et 23, Passage des Panoramas (**1911)(*1912)(*1913)(*1914)(*1915)(arr.2), Paris
POCHIOLA J.  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1906-12

 

23, avenue d'Arenc (xxx1906)(xxx1908), 1bis, avenue Clary (xxx1909)(xxx1912), Marseille
POCKÉ  

'Facteur de pianos' ca. 1861

"Publications de Mariages. Du 26 mai au 2 juin. 20° arrondissement (Ménilmontant). - Entre : [...] M. Pocké, facteur de pianos, rue de Paris, 38, et Mlle Lemence, même maison." La Presse, 03/06/1861, p. 3 (Gallica)

 

38, rue de Paris (***1861)(arr.20), Paris
POELMANN Johannes 'Facteur de pianos' ca. ?? France
POERSCH Antoine
| POERSCHE

(1819 - ?)(12)

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

Né à Coblenze, Prusse, aujourd'hui Allemagne en 1819. (12)

"Le sieur Poersch (Antoine), facteur de pianos, né le 28 mai 1819 à Karbach (Prusse rhénane), demeurant à Paris (Seine)." Bulletin des lois de la Republique Francaise, 1873, p. 1895

Inculpés de l'insurrection de Juin 1848

 

4, Boulevard Pigalle (1848)(16)(arr.9), Paris
POFERL E.   Facteur et/ou marchand de pianos et accordeur de pianos ca. 1903-05 9, rue Vauban (*1903)(*1905), Lyon
POFERL H.   Facteur et/ou marchand de pianos  et accordeur de pianos 50, rue Tête-d'Or (*1903)(*1905), Lyon
POFERL  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1912) Lyon
POGLIOTTI L. Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos

Isle-Adam
POIRÉ Facteur et/ou marchand de pianos  

10, rue de l'Odéon (**1852)(**1854)(xxx1855)(z1855)(xx1856)(arr.6), Paris

 

POIRIER Facteur et/ou marchand de pianos  

rue de la Poste (*1895), 2bis, place Marengo (*1903), Toulouse

 

POIRIER 'Facteur de harpes'  

9, rue du faubourg Montmartre (*1809)(arr.9), Paris

 

POIRIN Facteur et/ou marchand de pianos  

16, rue des Ferronniers (*1896), Douai

 

POIROT D.  

"Poirot (D.), par commission, B. 1844, St-Denis, 374." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1846, p. 559 (Gallica)

 

'Facteur de pianos'

Médaille de bronze Paris ?, 1844

374, rue du faubourg Saint-Denis (x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(x1847)(*1848)(x1849)(*1850)(*1851)(**1854)(z1855)(xx1856)(arr.10), Paris
POISEL Facteur et/ou marchand de pianos  

6, place du Jardin-Public (*1875), Nice

 

POISSON J. 'Facteur de pianos' 13, rue Colette (**1896)(arr.17), Paris
POL Louis

 

 

 

-

Pianos droits et pianos à queue

Piano droit ? ca. 1855, University of Leipzig, Museum of Musical Instruments, Allemagne

Brevet de 1854 : "Pol-Louis, de Nismes, pour éviter les changements trop brusquement opérés par les mains de l'accordeur sur la tension des cordes, et pour rendre ainsi la casse de ces cordes moins fréquente, imagina de faire exercer sur ses cordes une pression angulaire au moyen d'une cheville à vis, fixée sur un sommier en cuivre. (B. F. 20,470.)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

Brevet de 1854 : "Pol-Louis, de Nismes, imagina une nouvelle table d'harmonie munie d'éclisses. Pour que cette table eût la même liberté que celle du violon, le facteur lui donna une construction semblable, hors de l'influence de toute pression : elle reposait sur des éclisses spéciales, séparées entièrement du sommier des chevilles et du sommier de pointe. (B. F. 20,470.)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1845-57

"POL-LOUIS, à Nîmes, imagina, en 1854, d'employer la pression angulaire au moyen d'une cheville à vis, qui avait pour effet de rendre la corde sensible au moindre effort. Au musée KRAUS, à Florence, on peut voir un piano de Pol-Louis, dont la table d'harmonie a la forme de celle d'un violon; il fut fabriqué en 1854." Encyclopédie de la musique et dictionnaire du conservatoire, 1927, p. 2080 (Gallica)

'Facteur de piano', et successeur de la maison ROUSSELOT (°1833) à Nîmes.

POL LOUIS (1848)(1849)

POL (xx1850)(*1856)

POL Louis
sur ce site

 

EXPOSITIONS

PUBLICITÉ

Cliquer sur le lien ci-dessus.

"M. Pol a exposé des pianos sonores, d'un mécanismes facile et solide. Ces instruments, où tout est soigné avec la plus scrupuleuse attention, sont exécutés avec un fini digne des plus grands éloges, et placent M. Pol au rang des facteurs les plus remarquables du Midi." Journal de Toulouse, 17/09/1850

PUB

Médaille d'argent Toulouse, 1850 | Médaille du 2ème classe Paris, 1855

 

[6], Boulevard de la Madeleine (xxx1845)(xx1846)(xx1850)(xx1850)(yyy1855), Place Saint-Paul (xx1846)(1850 logo), Boulevard de la Magne (1857), Nîmes

 [1]9, rue de la Pomme (yy1848)(yy1849)(***1850), Toulouse

 37, boulevard Bonne-Nouvelle (*1855)(***1857)(**1858)(arr.2), 20, rue Notre-Dame-Recouvrance (xx1856)(arr.10), Paris

POLINAT-COQUEVAL  

'Facteur de pianos' ca. 1850-51

"Polinat-Coqueval, mécanicien, fait la commission de pianos, r. d'Alger, 18, Chapelle-St-Denis." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1851, p. 656 (Gallica)

 

18, rue d'Alger (*1850)(*1851)(arr.1), magasin : 9, rue du faubourg Saint-Martin (*1850)(arr.10), Paris
 

POLITIS Jean

(ca. 1811 - ?)(**1875)

 

 

"Politis, facteur de pianos, attaché jusqu'à présent à la maison Montgolfier. A son atelier actuellement cours Morand, n° 16, aux Brotteaux. Les personnes qui voudront faire réparer leurs pianos par lui sont assurées d'être datisfaites. A dater de ce jour, on trouvera chez lui des pianos de rencontre en bon état et à prix fixe." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 15/11/1846, p. 4 - Voir MONTGOLFIER à Lyon

 

'Facteur de pianos' ca. 1846 16, cours Morand (y1846), Lyon
PONS

 

Brevet de 1851 : "Pons, de Grenoble, donna son nom à un échappement pour piano droit. Dans le but d'atténuer les défauts que présentait la fabrication, dans l'échappement des marteaux et dans la position de l'étouffoir qui ne repose pas sur la partie des cordes où les vibrations sont les plus grandes, et dans la complication du mécanisme, le facteur adopta les dispositions suivantes : le marteau ayant frappé les cordes, retombait en arrière à une distance de 2 à 3 centimètres de ces cordes, de sorte que les sons conservaient leur force et leur netteté; l'étouffoir était placé sur la partie de la corde où se fait sentir la vibration la plus énergique et il réduisait à quatorze le nombre des pièces du mécanisme au lieu de vingt qu'il possédait dans l'ancien système. (B. F., 11,18.3)" Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

'Luthier et facteur de pianos' ca. 1837-51

Voir aussi ACKLIN à Grenoble

"TOULON - [...] Joseph Pons, luthier et march. de mus." Agenda Musicale, 1837, p. 253 (Gallica)

Grand-rue neuve (xx1842), Grenoble
 

PONSIGNON E.

 

 

 

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1876-88

PONSIGNON Père et Fils (*1875)(*1876)(**1888)

32, Route d'Orleans (?), 33, rue Bonaparte (*1875)(*1876)(**1888)(arr.6), Paris
PORCHER E.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1889-1900

Il y avait un PORCHER qui était 'caissier' chez PLEYEL dès 1851. (20)

Fabriqué par ERARD (°1775) en 1889-1900 | Fabrication LEGUERINAIS (°1856) d'après ?

 Médaille d'argent Paris, 1889 | Médaille d'argent Paris, 1900

 

Paris
 

PORCHER Elvire Stéphanie Zénaïde

(ca. 1814 - 1856)(10)

 

 

'Marchande de pianos', veuve de ROGEZ (°1834), mariage en 1854, et ROGEZ meurt en 1855. Et elle meurt en 31/10/1856.

 

33, rue Jacob (1856)(10)(arr.6), Paris
PORCHER Louis Amédée  

Brevet de 1846 : "288° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 mai 1846, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Porcher (Louis-Amédée) pour l'application du cristal et de l'émail aux touches de pianos et des autres instruments à clavier." Bulletin des lois de la République française, 07/1846, p. 1117 (Gallica)

Brevet de 1869 : "Système mécanique de changement des jeux, applicable aux pianos droits, pianos à queue, etc." Catalogue des brevets d'invention, France. Ministère de l'agriculture, 1869

PUB

On trouve dans une pub. d'un marchand de pianos à Lyon vers 1846 :

"1 Porcher. Piano carré, 3 cordes, 6 octaves 1/2 au sol, palissandre, grand format, à perles et moulures.
1 Porcher. Piano carré, 3 cordes, 6 octaves 1/2 au sol, en bois de courbaril.
10 Porcher. Pianos carrés, 3 cordes, 6 octaves 1/2 au sol, acajou riche, ronceux, moucheté et chenillé." Le Moniteur judicaire de Lyon, 24/12/1846, p. 4

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1827-49

PORCHER &  KNERINGER Jeune dès 1827; (*1833)(*1836)(*1838)(x1839)(yy1839)(**1840)(***1841), voyez KNERINGER.

"Le 31/12/1827, dans un acte notarié comportant société entre PORCHER Louis André, Facteur de pianos, rue du faubourg Poissonnière, n° 8 et KNERINGER Alexandre, facteur de pianos, rue Bleue, n° 38, lesquels se sont associés pour faire une fabrique de pianos qui a commencé le 25/12/1827." (10)

"PIANOS (fabrique de). –Actes, s. s.  pr. 31 janvier 1838. Continuation de société entre M. Louis-Amédée Porcher et Charles-Alexandre Kneringer, sous la raison sociale PORCHER ET KNERINGER Jeune, 10 années qui finiront 24 déc. 1847." Echo des tribunaux de commerce et des sociétés commerciales, 02/1838 (Gallica)

PORCHER (x1843)

'Mécanicien de pianos' (**1847)

Liste des exposants Paris, 1849

 

8, rue du faubourg Poissonnière (1827)(10)(arr.9), 50, rue Neuve des Petits Champs (*1833)(*1836)(**1837)(*1838)(x1839)(yy1839)(**1840)(x1840)(***1841)(**1843)(arr.2), 52, rue Neuve des Petits Champs (x1837)(arr.2), 7, rue Lafayette (x1843)(xx1844)(**1846)(x1847)(arr.9), 116, rue du faubourg Poissonnière (**1847)(arr.9), 16, rue Saint-Sauveur (1849)(arr.2), Paris
PORET  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

 

Paris
PORRE 'Facteur de pianos' ca. 1865 28, rue de Chabrol (x1865)(arr.18), Paris
 

PORSCHE Antoine

(1820 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1848

Né en Allemagne. (10)

4, boulevard Pigalle (1848)(10)(arr.18), Paris
PORTA R. & BALANCA  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1920) Alger
PORTAT 'Facteur de pianos' (y1864) Moulins
PORTHEAU 'Facteur d'instrumens' ca. 1799-1800 43, rue Thionville (*1799-1800)(arr.6), Paris
POTHIER E.

VOIR AUSSI ...

... un LANGER (°1820) à Paris.

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1881

Succ. par  LANGER en 1881.

"Vendeur : Pothier - Acquéreur : Langer - Domicile élu pour les oppositions : Rue d'Aboukir, 123 - Entrée en jouissance : 1er juill. 81 - Fonds vendu : F. facteur pianos, Faub. poissonnière, 148." Archives commerciales de la France, 19/06/1881, p. 808 (Gallica)

 

148, rue du faubourg Poissonnière (avant 1881)(arr.9), Paris
POTIER  

"POTIER, employé chez M. Pleyel, fabricant de pianos, à Paris." Journal du génie civil, des sciences et des arts, 1846, p. 511 (Gallica)

 

 Paris
POUGÉ Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
POULALION  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1884) Paris
POULET Gustave  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-95

 

2, rue de Constantinople (*1893)(*1895)(arr.8), Paris
POULET Jean-Baptiste  

Brevet de 1845 : "Poulet, voulant éviter les inconvénients qui résultent dans les pianos de la garniture des fourches, substitue au drap ou au tissu collé, une garniture double, en cuivre ou en caoutchouc; il existe dans le tube une seconde garniture en drap dans laquelle tourne le pivot. (B. F., n° 1,467.)" Organographie : La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement, Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

 

 

'Mécanicien en pianos', 'Garniture de piano' (*1867), 'Marteaux pour pianos et pianos' (1878)

POULET Vve. (**1852)

POULET Vve. & KNEIP (y1853)(*1854)(y1855)(xx1858), mécaniciens en pianos, voir un certain KNEIP.

Médaille de bronze Paris, 1878 | Médaille d'argent Anvers, 1885 | Médaille d'argent Paris, 1889 | Médaille d'or Paris, 1900

 

41, rue du faubourg du Temple (**1844)(arr.11), 45, rue du faubourg du Temple (**1852)(y1853)(*1854)(y1855)(xx1858)(*1859)(y1864)(arr.11), 43-45, rue du faubourg du Temple (y1855)(arr.11), 51, rue du Faubourg du Temple (*1867)(arr.11), 182, Avenue Parmentier (1878)(arr.11), 162, Avenue Parmentier (*1889)(arr.11), 2, rue Parmentier (*1913)(arr.11), Paris
POULIÉ Louis  

TOULOUSE - "Nous devons encore mentionner M. Poulié, facteur à Toulouse, et M. Aucher, à Paris, comme dignes d'être encouragés dans cette industrie des pianos devenue si importante de nos jours." Journal de Toulouse, 17/09/1850, p. 1 (images.jdt.bibl.toulouse.fr)

TOULOUSE - "Poulié (Louis), facteur de pianos, à Toulouse, allée Lafayette, 47.
372. Piano droit en palissandre. [A]" Exposition de Produits de Beaux-Arts et de l'Industrie, Toulouse, 1850, p. 71

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1850


(la suite)

TOULOUSE - "Mention favorable. M. POULIE (Louis), facteur de pianos, à Toulouse, allée Lafayette, A présenté un piano droit qui a été remarqué sous le rapport du mécanisme. Le jury, voulant encourager ce facteur à son début, lui accorde une mention honorable." Exposition des Beaux-Arts et de l'Industrie à Toulouse dans les galeries du musée : Année 1850, p. 183

Mention honorable Toulouse, 1850

 

47, allée Lafayette (***1850), Toulouse
POULIUNN Johannes 'Facteur de pianos' ca. 18?? ?
POULLEAU

"Orchestrino, nouvel instrument à cordes, inventé par M. POULLEAU. - Cet instrument, qui a la forme d'un piano, est garni de cordes à boyaux, depuis la plus petite jusqu'à la plus grosse, toutes filées comme la quatrième du violon ou du violoncelle, et comme les basses du forté-piano, à commencer de l'ut grave jusqu'au sol dièse du médium, filées, percées, à commencer du la, demi-filées jusqu'à la dernière corde de l'aigu. Ces cordes sont tendues sur des chevalets comme à l'ordinaire;

 

'Inventeur's ca. 1821

un archet composé d'une bande sans fin de parchemin préparé d'une manière particulière, et montée sur deux poulies, passe sous les cordes, et les fait vibrer à mesure qu'elles sont moins en contact avec lui. Cet archet, qui frotte constamment entre un morceau de colophane, est mis en mouvement au moyen d'une pédale sur laquelle appuie le pied de l'exécutant. ( Description des brevets d'invention dont la durée est expirée, t. III.)" Archives des découvertes et des inventions nouvelles: faites dans ..., Volume 13, 1821, p. 249 et Dictionnaire chronologique et raisonné des découvertes, invention, 1822-24, p. 375 (Gallica)

 

?
POUPART, CIOCCA, MANCIER et Cie 'Manufacture de pianos automatiques et électriques' ca. 1929 74 bis, rue de Chativesle (*1929), Reims
POUPIN F.  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1870

"Publications de Mariages. M. poupin, facteur de pianos, rue Baudelique, n. 21, et Mlle Meynard, même rue." La Presse, 13/09/1870, p. 4 (Gallica)

 

21, rue Baudelique (**1870)(arr.18), Paris
POURNY N.  

"Pourny (N.), libraire, marchand de musique p. pianos et autres instruments, accord de pianos, q. de l'Hôpital, 62." Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône, 1860, p. 268

 

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos' ca. 1862-76 62, quai de l'Hôpital (xxx1860)(**1862), 50, rue Impériale (**1869), 50, route de Lyon (*1875)(*1876), Lyon
POURNY Fils  

Facteur et/ou marchand de pianos et 'Accordeur de pianos'

62, quai de l'Hôpital (xxx1860), Lyon
POURTIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1878

Médaille de bronze Paris, 1878

 

Nîmes
POURTIER  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1872

Mention honorable Lyon, 1872

 

12, rue Saint-Etienne (1872), près de Paris
POURTIER Louis

PUB

Pub. Annuaire des artistes, 1895

Sculptures pour pianos ca. 1868-89

Médaille de bronze, 1878 | Médaille d'argent Paris, 1889

208, rue Faubourg Saint-Denis (1878)(arr.10), 63, boulevard Barbès (1889)(arr.18), Paris
POUSSIER  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1901) Epinal

Remiremont

POUZACHE A.  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1886) Lyon
POUSSIN 'Facteur de pianos' ca. 1873 77, rue Harlay du Palais (**1873)(arr.1), Paris
POZZOLO Jean  

Facteur et/ou marchand de pianos et luthier ca. 1875

 

 

1, rue des Récollets (*1875)(*1876), Marseille

 

PRA

 

 

 

Piano carré de 1791, Collection privée, U. S.

'Facteur de pianos' ca. 1792 Grenoble
PRADERE Abel 'Facteur de pianos' ca. 1900 Bordeaux ?
PREISS Chrétien-Fréderic

 

 

PeriodPiano

 

TITRE

'Fournisseur de L. L. M. M. les Reines de l'Angleterre et des Pays Bas' (*1858)

Aussi été actif en Belgique (Bruxelles) et à Paris entre 1850 et 1875.

"Une audition intéressante a eu lieu cette semaine dans les salons de la Gazette musicale. M. Frédéric Preiss, facteur de pianos, récemment fixé à Paris et dont nous avons eu occasion d'entrenir nos lecteurs, a fait entendre un des remarquables instruments construits d'après le nouveau système de son invention. La puissance extraordinaire du son, ainsi que la rondeur et la belle qualité des intonations ont vivement frappé les artistes réunis pour cette expérience. Nous reviendrons sur ce sujet et nous analyserons les perfectionnements divers apportés par M. Preiss dans la construction de ses pianos droits, perfectionnements qui constituent un service véritable rendu à l'art musical." Gazette musicale de Paris, Volume 24, 1857, p. 191

Brevet d'invention, 1858 (*1860)

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1857-63

Breveté en France et en Belgique

Après d'être installé à Bruxelles, il s'est fixé à Paris vers 1857. Voyez PREISS à Bruxelles.

"F. Preiss, facteur de pianos, breveté de S. M. le roi des Belges, fournisseur de LL. MM. les reines d'Angleterre et des Pays-Bas, récompensé à l'Exposition universelle de 1855, rue de Navarin, 31 (place Breda). Ses instruments te distinguent par une puissance de son extraordinaire unie à une pureté et une vélocité remarquables, qualités qui lui ont valu les attestations les plus flatteuses des premières sommités musicales, telles que MM. Meyerbeer, Auber, Halévy, Caraffa, Reber, Fétis, Marschner, Lubeck, Apollinaire de Kontzky, Litolff, Daussoigne-Méhul, etc., etc.
Les artistes et les amateurs sont invités à venir entendre et apprécier ses pianos." Gazette musicale de Paris, Volume 24, 1857, p. 423

Liste des exposants Paris, 1855

 

43, rue Saint-Georges (**1857)(arr.9), 31, rue de Navarin (*1858)(xx1858)(xx1859)(*1860)(xx1860)(xx1861)(yy1864)(arr.9), 35 [?], rue de Navarin (y1857)(***1863)(arr.9), Paris
 

PRELOT Augustin Germain

(1803 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1860

Né à Paris en 1803. (10)

22bis, rue Moreau (1860)(10)(arr.12), Paris
PRESBERG Georges PUB

 

'Facteur de pianos' ca. 1913-35

HORVILLEUR H. & PRESBERG Georges (*1913)(*1929). Voyez également HORVILLEUR H. et AUTOMATIC-PIANO.

"PRESBERG (G.), 32, r. des Archives, Paris, 4e. T. Arch 08-81. - Usine : 28, r. Ste-Croix-de-la-Bretonnerie, Paris, 4e. Force motrice électricité. Ouvriers : 25 - Fabrication et réparation de pianos automatiques fonctionnant avec une pièce de monnaie. (17-5611)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica) et Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1935 (Gallica)

Il était le successeur de HORVILLEUR, dès 1925.

Médaille d'or, Metz, 1920

 

7, rue du Temple (*1913), 32 [et 36], rue des Archives (**1925)(*1929)(*1935)(*1938)(arr.4), usine : 28, rue Ste-Croix-de-la-Bretonnerie (**1925)(*1935)(arr.4), Paris
PRESTEL Antoine

(1810 - ?)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1820) Strasbourg
PRESTEL & PIMBEL
| PIMBAL

Il y avait une vente de "vingt quatre pianos" de PAPE, acheté par PRESTEL & PIMBEL. (Archives commerciales de la France, 19/11/1876, p. 1450 (Gallica))

Brevet de 1875 : "113,355. Brevet de quinze ans, 20 juin 1875; Lecomte, Prestel et Pimbel, rue Desjardins, 5, au Havre (Seine-Inférieure). Piano nouveau système." Bulletin des lois de la République française, 07/1877, p. 252 (Gallica)

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1875

LECOMTE, PRESTEL et PIMBEL (1875).

PRESTEL et PIMBEL & Cie en 1876.

"Paris - Formation de la Société en nom collectif PRESTEL et PIMBEL (commerce et location de pianos), avenue des Gobelins, 297. — Durée : 5 ans. — Cap. : 30,000 fr. — Acte du 10 nov. 1876. — Aff. Paris." Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire, 26/11/1876, p. 1478 (Gallica)

VOIR AUSSI ...

  PRESTEL (°1820) à Strasbourg. Il y a un LECOMTE (°1881) à Paris.

 

5, rue Desjardins (1875), Le Havre

297, avenue des Gobelins (1876)(arr.13), Paris

PRESTREAU  

Facteur et/ou marchand de pianos - Facteur d'instruments à vent ca. 1852-67

PRESTREAU (1855)

GENTELLET - PRESTREAU (*1851)(***1852)(**1862)(x1867), voir GENTELLET

Pour les instruments à cuivre : Liste des exposants Paris, 1855 | Mention honorable Paris, 1867

 

32, quai de l'Ecole (***1852)(1855)(arr.1), 6, quai de l'Ecole (**1862)(x1867)(arr.1), Paris
PRÉVEL et Cie

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 18??

Paris
PRÉVOST  

'Fabricant de pianos' ca. 1851

Époux de LELAY. (1851)(10)

 

6, rue des Billettes (1851)(10)(arr.4), Paris
PRÉVOST Et. Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1902-13

Fondation en 1897 (*1913), par CONSTANTIEUX.

Probablement successeur de CONSTANTIEUX à Bayonne.

 

7, rue Lormand (*1902)(*1903)(*1909), 1, rue Marengo (*1913), Bayonne

Succursale :

16, avenue Victor-Hugo (*1903)(*1913), Biarritz

Succursale :

3, rue Gambetta (*1903), Saint-Jean-de-Luz

 

PRÉVOST Louis Alphonse

(1814 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1853

Né à Paris (6e) le 5 septembre 1814. (10)

Il y avait un ouvrier-caissier chez PLEYEL avec le nom PRÉVOST dès 1853. (20)

 

Paris
PRÉVOST Marcel  

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1913-22

PRÉVOST  M. (*1913)

 

22, rue Gay-Lussac (*1913)(*1922)(arr.5), Paris
PRÉVOT  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1929

THEVENIN & PRÉVOT et Cie (avant 1929)

"CLAMART. — Dissolution, — 5 août 1929. — Soc. THÉVENIX et PRÉVÔT, fab. de pianos. 2 bis, Trosy. — L. les -associés. — 8 août 1929. — G. P." Archives commerciales de la France, 23/08/1929, p. 3763 (Gallica)

 

2 bis, rue Trosy (1929), Clamart
PRILIPP Léon Geoffroy ou Jean  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1816) Paris
PRIN Em.  

 

Pianos droits

'Fabrique de Pianos' ca. 1929

8, rue Sainte-Geneviève (*1929), Lyon
 

PRINIER Prosper Léon Marie

(1815 - ?)(10)

 

 

'Facteur d'instruments de musique ca. 1847

Il est né le 05/08/1815 à Gyé sur Seine, Aube.

 

8, rue Chapon (1847)(10)(arr.3), Paris
PRINTEMPS 'Instruments à vent' vers 1832 (*1832) et 'Pianos de Pape' (*1833)(***1842) Lille
PROBST  

TÊTE D'UNE FACTURE

"M. Ph. Probst, facteur et marchand de pianos, a l'honneur de prévenir le public que son magasin est ouvert rue d'Oran, 2, ancienne place de la Boucherie-de-Terreaux. Il se charge des réparations et accords de pianos." Le Salut Public, journal de Lyon, 05/01/1850, p. 4

 

 

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1850-1922

PROBST Théodore (L1852)(*1853), 'marchand de pianos' (**1862)

PROBST J. T. (xxx1860)

PROBST Charles (1880)(*1896), il y a aussi un facteur à Pau, ci-dessous.

PHELIX & PROBST (?)

CLOT-PROBST-PHELIX (avant *1913), PROBST, (°1840)

Succ. par  BÉAL Frères (vers 1913)

Brevet de 1888 : "193927. Brevet de quinze ans, 5 novembre 1888; Probst, représenté par Lépinette et Rabilloud, avenue de Saxe, n° 66, à Lyon. Perfectionnement aux claviers transpositeurs appliqués aux pianos et aux orgues harmoniums." Bulletin des lois de la République française, 01/1889, p. 871 (Gallica)

Liste des exposants Lyon, 1872

 

2, rue d'Oran [ancienne place de la Boucherie-de-Terreaux](y1850)(L1852)(*1853)(yy1855)(xx1857), 11, rue de Constantine (xxx1860)(**1862)(**1868)(*1869)(1872)(*1875)(*1896)(*1897), 3, rue Marca (*1922), 42, rue de l'Hôtel de Ville (?), Lyon
PROBST Charles  

'Facteur de pianos' ca. 1899

"Déclaration de faillite - Pau. — PROBST (Charles), facteur de pianos. - 13 sept. 99. — S. M. Michaud." Archives commerciales de la France, 23/09/1899, p. 1216 (Gallica)

 

Pau
PROBST Henri Albert  'Éditeur de Musique' et associé de Camille PLEYEL jusqu'à 1839, voir PLEYEL Camille (°1824) 14, boulevart Montmartre (1838), Paris
PRODOMME Jean Louis
| PRODHOMME
 

'Fabricant de pianos' ca. 1851

Époux de FOLLIET. (1851)(10)

 

2, rue d'Arcole (1851)(10)(arr.4), 11bis rue Geoffroy Marie (1851)(10)(arr.9), Paris
PROFITER J.
| PROFFITER
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1841-49

PROFITER & VANDEVENTER (*1844)(xx1844)(*1845);  Voir VANDEVENTER.

A droite vous voyez les adresses exclusivement pour PROFITER, les adresses pour les associés, vous trouvez chez VANDEVENTER.

 

15, rue de la Fidelité (**1841)(arr.10), 85, rue de la Fidelité (*1844)(arr.10), 8, rue de la Fidelité (x1843)(xx1844)(**1845)(arr.10), 10, rue du Helder (xx1844)(**1845)(arr.9), 58, rue Provence (x1847)(*1848)(arr.9), 8, rue Chaussée d'Antin (x1849)(arr.9), Paris
PROJELI  

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1888

 

 

47, rue de Meaux (**1888)(arr.19), Paris

PROJET Philibert

(1814 - ?)(10)

 

'Facteur de pianos' ca. 1835

Né à Mariel en 1814. (10)

 Cité parmi 191 individus, pour rassemblement d'anarchistes, chants séditieux et refus de dissiper après les sommations, arrêté le 21/05/1835. (10)

 

187, rue du faubourg Saint-Martin (1835)(10)(arr.10), Paris
PRONNIER Louis-Léon  

"Un Fou - L'individu arrêté s'appelle Louis-Léon Pronnier. C'est un ancien volontaire de la guerre de 1870-71. Il est né à Oran (Algérie). Pronnier s'est montré très calme: arrivé à la questure de la Chambre, où Il a été interrogé, il a déclaré qu'il avait tiré des coups de revolver pour appeler l'attention sur lui. Il s'est plaint que M. Clémenceau n'eût pas répondu à plusieurs lettres qu'il lui avait écrites. Pronnier est évidemment un fou ou, du moins, a agi dans un accès de folie. C'est un homme d'environ trente-cinq ans. Il est convenablement vêtu. Il porte un chapeau forme melon noir et un pardessus en drap vert. Une carte de visite trouvée sur lui porte au-dessous du nom « Louis Pronnier », cette adresse : « boulevard de Saumur, 8, Angers ». Le revolver dont il était muni et qu'on a saisi contenait encore quatre cartouches à balle. Pronnier, après l'interrogatoire sommaire que lui a fait subir dans le cabinet des questeurs de la Chambre M. Santucci, commissaire de police du quartier, a été conduit par doux agents au Dépôt. Au cours de son interrogatoire, il a fait une réponse qui ne laisse aucun doute sur l'altération de ses facultés mentales. On lui avait demandé quelle était sa profession. J'étais anciennement facteur de pianos, [...]" Le Petit Parisien, 27/02/1886, p. 1 (Gallica)

"Pronnier, facteur de pianos, à son arrivée Angers, a habité d'abord rue Saint-Aubin, dans un appartement garni, qu'il a été obligé de quitter a la suite de scènes de toute nature dont il était le provocateur. Il alla ensuite s'installer au logement qu'il a occupé, en dernier lieu, boulevard de Saumur, logement situé au premier étage au-dessus de la pâtisserie Morozani. Il habitait avec sa mère, pour laquelle il professait un grand respect et qui, seule, pouvait le retenir et le calmer dans les accès de colère dont il était fréquemment atteint. (la suite )

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos


(la suite)

Il paraissait surtout en proie au délire de la persécution, se déclarant continuellement menacé, poursuivi et tracassé par des êtres imaginaires, Ses anciens voisins ont été à même, très souvent, de juger de la faiblesse de ses facultés intellectuelles et ont remarqué chez lui des signes d'aliénation mentale. Un jour, il voulut obliger M. B. avoué à Angers, à s'occuper d'un procès qu'il voulait intenter il une personne d'Alger. Sur le refus de cet avoué, Pronnier préféra contre lui des menaces qui obligèrent même M. B. a déposer une plainte à la police.  Pronnier, furieux de ne pouvoir le décider à poursuivre le procès, le provoqua en duel. Une autre fois, Pronnier descendit chez son propriétaire pour se plaindre de ce qu'un autre locataire, son voisin, lui envoyait du vent par la cheminée il ajoutait que s'il continuait ainsi il tirerait sur lui à la première occasion avec un revolver. Il avait fait annoncer qu'il s'occupait de la vente de pianos, et apposer au balcon de la rue une enseigne portant ces mots « Vente et location de pianos »; il avait, en effet, chez lui, en dépôt, un certain nombre de pianos pour la compte d'une fabrique; mais comme on le pense bien, il ne parvint pas à se créer une clientèle. Après avoir végété, il fut obligé de quitter Angers le 24 juin 1885. Il a reparu dans cette ville pour la première fois il y a quinze jours, et il y a séjourné environ quarante-huit heures. Les personnes qui l'ont vu alors ont constaté, se dans un État de surexcitation et d'exaltation des plus violents. A partir de ce moment, on perd sa trace." Le Petit Parisien, 01/03/1886, p. 3 (Gallica)

8, boulevard de Saumur (1886), rue Saint-Aubin (1885), Angers
PROU Christophe  

'Facteur de pianos' ca. 1849

Membre d' Association des facteurs de pianos de Paris' (*1849)

 

10, rue Beaurepaire (*1849)(arr.10), Paris
PROUST et TARTENG

 

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos automatiques ca. 1913-25

"PROUST et TARTENG, 32, r. de l'Entrepôt. Paris, 10°. T. Nord 44-42. Fabrication française de pianos automatiques, à cylindres interchangeables. Réparations. (17-3786)." Annuaire industriel. Répertoire général de la production française, 1925 (Gallica)

 

32, rue de l'Entrepôt (*1913)(**1925), près de Paris
PROVENCE Joseph

(ca. 1828 - 1849)(10)

 

'Facteur d'instruments [de musique]' ca. 1849

Célibataire (10)

 

 

8, rue Bourbon-Villeneuve (1849)(10)(arr.2), Paris

 

PROVOST  

Piano carré sans numéro, mentionné dans les archives de vente de PLEYEL de 1831, p. 76

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1831

 

 

Paris

 

PRUDHOMME
| PRUHOMME
'Facteur de pianos' ca. 1843-46  

2, rue de l'Écharpe (x1843)(xx1844)(**1845)(**1846)(arr.3), Paris

 

PRUDHON 'Facteur de pianos droits' ca. 1839-41 5, rue d'Écouffes (yy1839)(xx1841)(arr.4), Paris
PRUVOST Henri

( ? - 1892)

 

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteur de pianos'  (°1850) Paris
PRUVOST Victor  

Ce facteur a ouvert un atelier dont la fondation est documentée.
Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

'Facteurs de pianos'  (°1852)

Paris

PRYIEMSKI C.  

TÊTE D'UNE FACTURE

'Ex-Facteur-accordeur diplômé de la maison GAVEAU, correspondant de la maison ERARD.'

 

 

Facteur et/ou marchand de pianos et éditeur de musique ca. 1903

Succ. de JOUVE & Vve. MERTZ (18??)

En 1892 un PRZYIEMSKI était représentant pour la maison DIDION (°1847) à Nantes. (L'Union Agricole et maritime, 03/07/1892, p. 8)

Succ. par FIMBEL à Moulins.

VOIR AUSSI ...

 ... un PRZYIEMSKI (°1860) à Bar-le-Duc.

 

2, rue de Paris (*1903), 2, rue de Diderot (*1903), Moulins
 PRYTULOSKA Constatin
| PRZYTUSKI
 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1893-1922

PRYTULOSKA Constatin (*1893)

PRYTULOSKA Constatin et  PRYTULOSKA Mlle. Ernestine (*1895)(*1896)(*1897)(*1898)

PRZYTUSKI Constatin (*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)

CONSTATIN-PRZYTULSKI F. (*1922)

 

14, rue de l'Indre (*1893), 107, avenue Deols (*1895)(*1896)(*1897)(*1898), 16, avenue de  Déols (*1903)(*1905)(*1906)(*1907)(*1909)(*1922), Châteauroux
PRZYIEMSKI Abel  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1860) Bar-le-Duc
PUGET Théodore Père et fils  

'Facteur d'orgues'  ca. 1841-1929

Fondation en 1841 (*1929)

PUGET Th. Fils (*1898)

PUGET Théodore Père et fils (*1913)

 

27, rue Bayard (*1898), 3, boulevard Montels (*1903), 3, boulevard Michelet (*1913), 45, rue Négreneys (*1929), Toulouse
PUISSANT

 

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1895-76

Probablement successeur de VIÉ à Auxerre, dès 1895.

 

10, rue Fécanderie (*1895)(*1897)(*1898)(*1903)(*1905), 1, rue Fécanderie (*1907)(*1909)(*1913), 4, rue Philibert (*1913), Auxerre
PUJOL A. (Alfred?)  

Pianos droits

Facteur et/ou marchand de pianos ca. 1859-76

Les murailles politiques françaises: La guerre-La Commune. Paris-Provine, 1874, p. 998

VOIR AUSSI ...

...  un certain PUJOL Jules à Paris vers 1880, et un Pierre Joseph PUJOL comme associé de Gabriel PLEYEL (°1827), et deux PUJOL à Barcelone.

 

 28, rue Truffault-Batignolles (*1859)(xx1860)(xx1861)(***1863)(yy1864)(arr.17), 160, Boulevard Voltaire (*1876)(arr.11), Paris
PUJOL Jules  

Cliquez ici pour avoir accès à la notice complète dans la rubrique appropriée.

 

Facteur et/ou marchand de pianos  (°1880) Paris
PUTHEL  

"Un triple accident a mis en émoi hier la rue Bonaparte un camion, dont le conducteur est resté inconnu, parcourait la rue au grand galop dans sa course furieuse, le cheval a accroché la voiture de M. Puthel, facteur de pianos; le cheval de ce dernier véhicule a été lance dans la devanture d'un magasin d'épicerie, a brisé cinq glaces et a eu le poitrail fortement coupé par les éclats du verre. (lire la suite )

 

 

'Facteur de pianos' ca. 1877


(la suite)

 Tout n'était pas fini le cheval de M. Puthel, rendu furieux par la douleur s'est mis à ruer, et, d'un coup de pied, a envoyé rouler sur la chaussée le nommé Papillon, imprimeur, qui passait en ce moment.
Blessé grièvement ce dernier a été transporté à la Charité. Quant au conducteur du camion, il a pris la fuite." La Presse, 27/09/1877, p. 4 (Gallica)

 

Paris
 

 

(*1777): 'Almanach musical, Volumes 3-4', 1777, p. 213-220

(*1779): 'Almanach musical', Volumes 5-6, 1779', p. 226-232

(*1783): 'Almanach musical', Volumes 7-8, 1782, p. 2101

(**1786): 'Almanach général des marchands, négocians et armateurs de la France', 1786, p. 509-510

(*1791): 'Tablettes de renommée ou du vrai mérite, et d'indications générales des artistes célèbres, et autres personnes d'un mérite distingué dans chaque genre', 1791, p. 129-130 (Gallica)

(**1791): 'Journal du Loiret', 09/06/1791, p. 1 (Aurelia.Orléans.fr)

(*1799-1800): 'Almanach du commerce de Paris', 1799-1800, p. 104+169 (Gallica)

(*1811): 'Almanach du commerce de Paris, des départemens de l'empire français et des ...', Jean de La Tynna, p. 259 - 260

(*1819): 'Annales de la musique ou Almanach musical: de Paris', Volume 1, 1819

(*1820): 'Almanach du commerce de Paris, des départemens de la France et des ...', 1820

(**1822): 'Bibliographie musicale de la France et de l'étranger', 1822, p. 589

(***1820): 'Journal de Lyon : et du département du Rhône', 1820

(x1822): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1822, p. 447 (Gallica)

(*1823): 'Bulletin des lois', France, 1823

(x1823): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1823, p. 351 (Gallica)

(x1825): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1825, p. 137 (Gallica)

(x1826): 'Bazar parisien, ou Annuaire raisonné de l'industrie des premiers artistes et fabricans de Paris : offrant l'examen de leurs travaux, fabrications, découvertes, produits, inventions, etc., 1826, p. 43 (Gallica)2

(x1827): 'Almanach du commerce de Paris', 1827, p. 132 (Gallica)

(*1828): 'Revue musicale, Volume 2', 1828

(x1828): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1828, p. 566-567 (Gallica)

(*1829): 'Répertoire du commerce de Paris, ou Almanach des commerçans, banquiers, négocians, manufacturiers, fabricans et artistes de la capitale', 1829, p. 622-624 (Gallica)

(x1829): 'Almanach du commerce de Paris...', Duverneuil, 1829, p. 142 (Gallica)

(*1831): 'Bulletin des lois de la République Française', Vol. 2-4, 1831, p. 571

(*1832): 'Annuaire des artistes français', Guyot de Fere, 1832

(*1833): 'Almanach du commerce de Paris', 1833, p. 154/649 (Gallica)

(**1834): 'Bulletin', Volumes 4-7, 1834, p. 244

(y1834): 'Le Papillon : journal de l'entr'acte - littérature, arts, poésie, nouvelles, théatres, modes annonces, 27/02/1834, p. 4

(*1835): 'Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris', Panckoucke, 1835

(**1835): 'Agenda musical', Paris. 1835, p. 119 (Gallica)

(***1835): 'Gazette musicale de Paris', Volume 2, 1835

(x1835): 'Almanach commercial, ou Indicateur par ordre alphabétique des habitants de Lyon', 1835

(xx1835): 'Cicerone ou guide de l'étranger à La Rochelle', M. Benoist, 1835, p. 78 (Gallica)

(*1836): 'Agenda musical pour l'année 1836: contenant tous les renseignements utiles aux amateurs de musique et aux artistes', Volume 3, 1836 (Gallica)

(*1837): 'Les musiciens polonais et slaves, anciens et modernes : dictionnaire', Albert Sowiński, 1837

(**1837): 'Almanach du commerce de Paris', 1837, p. 171-172 (Gallica)

(x1837): 'Agenda musical', Paris, 1837

(xx1837): 'Le Ménestrel', 1837/01/15 (Gallica)

(*1838): 'Almanach du commerce de Paris', 1838, p. 177-178 (Gallica)

(**1838): 'Revue et gazette musicale de Paris', Volume 5, 1838

(***1838) : 'Manuel complet de musique vocale et instrumentale ou encyclopédie ...', Volume 2, Alexandre Etienne Choron

(x1838): 'Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche', 15/04/1838, p. 4

(xx1838): 'Bulletin des lois', Volume 16, France, 1838

(xxx1838): 'Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône', 1838

(*1839): 'La Presse', 18/01/1839, p. 4 (Gallica)

(x1839): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1839, p. 454-455 (Gallica)

(yy1839): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1839 (Gallica)

(**1840): 'Almanach des commerçants de Paris', Année 12, 1840 (Gallica)

(x1840): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1840 (Gallica), Paris p. 495-496, La Rochelle p. 122

(*1841): 'Grosses Adressbuch der Kaufleute, Fabrikanten und handelnden ..., Volume 19', 1841, p. 50

(**1841): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1841, p. 498-499 (Gallica)

(***1841): 'Almanach des commerçants de Paris.... Année 13', 1841, p. 604 (Gallica)

(xx1841): 'Almanach général des commerçans de Paris et des départemens : contenant plus de 100,000 adresses vérifiées à domicile', 1841 (Gallica)

(*1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

(**1842): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde...', part. 2, par Séb. Bottin, 1842 (Gallica)

(***1842): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1842 (Gallica), Lille p. 1147

(xx1842): 'Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche', 02/10/1842, p. 4

(**1843): 'Almanach de plus de 45,000 adresses du commerce de Paris', 1843, p. 249-279 (Gallica)

(x1843): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1843 (Gallica), Paris p. 518-519, Nantes p. 1032, Bourges p. 828

(xx1843): 'Almanach du commerce des villes de Lyon, de la Guillotière, de la Croix-Rousse et de Vaise', 1843, p. 321-344 (Gallica)

(*1844) : 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1844 (Gallica), Paris p. 516

(**1844): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric, 1845

(***1844): 'Le Censeur, journal de Lyon, 13 mai 1844, p. 4

(xx1844): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1844 (Gallica), Paris p. 515-517

(**1845): 'Annuaire musical. Contenant les noms et adresses des amateurs, artistes et commerçants en musique de Paris, des départemens et de l'étranger par une société de musiciens', 1845, p. 278-282 (Gallica)

(***1845): 'La France Musicale, 26/07/1845, p. 239

(x1845): 'Exposition de Produits de Beaux-Arts et de l'Industrie, Toulouse', 1845, p. 108

(xx1845): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1845 (Gallica), Nantes p. 990; La Rochelle p. 804

(xxx1845): 'Courier du Gard', 30/07/1845, p. 2 (Bibliotheque-numerique.nimes.fr)

(*1846): 'Almanach des 25000 addresses des principaux habitans de Paris: Année 32, 1846', M. Corby, 1846

(**1846): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1846, p. 558-559 (Gallica)

(x1846): 'Journal de Toulouse', 19/10/1846 (Rosalis)

(xx1846): 'Gazette du Bas-Languedoc', 15/11/1846, p. 4 (bibliotheque-numerique.nimes.fr)

(xxx1846): 'Indications generales sur la mise en scene de "L'ame en peine" opera', 1846, p. 171

(y1846): 'Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire', 15/11/1846, p. 4

(yy1846): 'Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire', 28/11/1846, p. 4

(*1847): 'Bibliographie de la France', Adrien Jean Quentin Beuchot, Cercle de la librairie (France), Au Cercle de la Librairie, 1847, p. 412

(**1847): 'Catalogue des brevets d'invention', France min. de l'agric, 1847

(x1847): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1847 (Gallica), p. 470-471, Nîmes p. 884

(xx1847): 'Journal de Toulouse', 07/02/1847, p. 4 (Rosalis)

(*1848): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1848 (Gallica), Paris p. 513, Nantes p. 990, Bordeaux p. 914

(yy1848): 'Le journal de Toulouse', 23/07/1848

(*1849): 'Association des facteurs de pianos de Paris, rue de Chabrol, 32, à Paris. Statuts', (8 mars.), 1849 (Gallica)

(x1849): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1849 (Gallica), Paris p. 495-496, Nantes p. 990 - 992 - 993, Bordeaux p. 914, La Rochelle p. 804, Nîmes p. 884

(yy1849): 'Journal de Toulouse', 12/12/1849

(*1850): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1850 (Gallica), Lyon p.  1688, Bordeaux p. 1389,  Paris p. 611-612, Saint-Denis p. 1725, Rouen p. 1774 Nantes p. 1471 / 1473 / 1474  

(**1850): 'Annuaire de l'Association des artistes musiciens', Association des artistes musiciens

(***1850): 'Exposition de Produits de Beaux-Arts et de l'Industrie, Toulouse', 1850, p. 71

(x1850): 'Almanach national', France, 1850

(xx1850): 'Annuaire du département du Gard', 1850, p. 599

(xxx1850): 'Revue musicale‎',  François-Joseph Fétis, 1850

(y1850): 'Le Salut Public, journal de Lyon, 05/01/1850, p. 4

(*1851): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1851 (Gallica), p. 2124, Paris p. 655, Bordeaux p. 1395, Nantes p. 1471, Nîmes p. 1365

(**1851): 'Catalogue des brevets d'invention pris du premier janvier au 31 décembre 1851', Ve. Bouchard-Huzard, 1852

(*1852): 'Almanach des spectacles', Paris, 1852, p. 140 (Gallica)

(**1852): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1852 (Gallica)

(***1852): 'Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers', 1852 (Gallica)

(*1853): 'Nouvel indicateur de l'agglomération lyonnaise: divisé en trois parties', 1853

(**1853): 'La Presse', 04/08/1853, p. 4 (Gallica)

(xxx1853): 'Nouvel indicateur marseillais, ou Guide du commerce pour l'année 1853', p. 684 (Gallica)

(y1853): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1853 (Gallica), Bordeaux p. 1596, Nantes p. 1673

(zz1853): 'Annuaire général du commerce et de l'industrie de la ville de Bordeaux et du département de la Gironde', 1853, p. 339 (Gallica)

(*1854): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1854 (Gallica), Bordeaux p. 1603, Paris p.

(**1854): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1854, p. 867-868 (Gallica)

(*1855): 'Catalogue des brevets d'invention', France,  min. de l'agric., 1855

(**1855): 'Mémoires et procès-verbaux', Volume 20, 1855, p. IX

(***1855): 'Nouveau dictionnaire de musique illustré', Charles Soulier, 1855

(x1855): 'Bibliographie de la France', Bibliothèque nationale, 1855, p. 914

(xx1855): 'Nouveau dictionnaire de musique illustré', Charles Soulier, 1855

(xxx1855): 'Annuaire Musical', 1855, p. 37-40 (Gallica)

(y1855): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1855 (Gallica), Paris p. 666-668

(yy1855): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1855 (Gallica), Lyon p. 1560

(yyy1855): 'La Presse', 15/05/1855, p. 3 (Gallica)

(*1856): 'Revue de musique ancienne et moderne', Théodule Elzéar Xavier Normand, L'imprimerie de J.-M. Vatar, 1856

(xx1856): 'Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde', 1856 (Gallica), Paris p. 1015-1016

(yy1856): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1856, p. 705 (Gallica)

(**1857): 'Gazette musicale de Paris', Gazette musicale de Paris, 1857

(***1857): 'Bulletin des lois de la République française', France, Imprimerie nationale, 1857

(x1857): 'Le Conseiller du pianiste, précédé d'une notice historique sur le piano, par Guilhaume d'Ax', 1857, p. 49 (Gallica)

(xx1857): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1857 (Gallica), Paris p. 794-795, Bordeaux p. 1606, Bourges p. 1497, Nantes p. 1685, Lyon p. 1912, Nîmes p. 1573

(y1857): 'Gazette musicale de Paris', Volume 24, 1857, p. 423 (Gallica)

(z1857): 'Le Luth français. Journal de la facture instrumentale', 1857

(*1858): 'Gazette musicale de Paris', Gazette musicale de Paris, 1858 (Gallica)

(**1858): 'Bulletin des lois', France, Imprimerie Royale, 1858

(xx1858): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1858 (Gallica), Nantes p. 1718, Paris p. 775-776

(yy1858): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1858', p. 766 (Gallica)

(*1859): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ...', 1859 (Gallica)

(x1859): 'Cannes et ses environs : guide historique et pittoresque', J.-B. Girard, 1859, p. 271 (Gallica)

(xx1859): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1859 (Gallica), Bourges p. 1510, Nantes p. 1859, Paris p. 813-815

(*1860): 'Bulletin des lois de la République francaise', France, Imprimerie nationale, 1860

(**1860): 'Compte rendu du concours régional et des expositions de Montpellier en 1860', M. Isidore Bonnet...', 1860 (Gallica)

(***1860): 'Société agricole, scientifique & littéraire des Pyrénées-Orientales', Pierre Vital, Joseph Calmette - 1860

(x1860): 'Journal de l'imprimerie et de la librairie en ..., Volumes 7-8; Volumes 1860-1861', p. 57

(xx1860): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1860 (Gallica), Paris p. 914-916

(xxx1860): 'Annuaire administratif et commercial de Lyon et du département du Rhône', 1860, p. 304

(**1861): 'Organographie: La facture instrumentale depuis 1789 jusqu'en 1857 inclusivement', Adolphe Le Doulcet Pontécoulant, 1861

(***1861): 'La Presse', 03/06/1861, p. 3 (Gallica)

(xx1861): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1861 (Gallica), p. 1774, Bordeaux p. 1667, Nantes p. 1774, Paris, p. 954-956, Rouen p. 1695

(*1862): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 09-02-1862 (Gallica)

(**1862): 'Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature', 1862

(***1863): 'Annuaire spécial des artistes musiciens', 1863, p. 115-161 (Gallica) 

(yy1863): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1863', p. 897 (Gallica)

(y1864): 'Annuaire du commerce Didot-Bottin', 1864 (Gallica)

(yy1864): 'Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants', 1864 (Gallica), Paris p. 97-98, Lyon p. 543, Havre p. 607, Rennes p. 492

(*1867): 'Catalogue général', H. Welter (Firm : Publisher : Paris, Jules Rainal Frères (Paris), E. Dentu, 1867

(x1867): 'Catalogue general publie par la Commission Imperial: Materiel et ...', Volume 2, 1867

(*1868): 'L'Indicateur des mariages de Paris...', 22-11-1868 (Gallica)

(**1868): 'Guide indicateur de la Ville de Lyon: et du département du Rhône', 1868

(yy1868): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1868', p. 1173 (Gallica)

(*1869): 'Catalogue des brevets d'invention', France. Ministère de l'agriculture, 1869

(**1869): 'Guide indicateur de la Ville de Lyon: et du département du Rhône', 1869

(yy1869): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1869', p. 799-800 (Gallica)

(**1870): 'La Presse', 13/09/1870, p. 4 (Gallica)

(**1871): 'Annuaire des Alpes-Maritimes', Société des lettres, sciences et arts des Alpes-Maritimes, 1871, p. 45 (Gallica)

(*1873) : 'Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale', s. n., 1873

(**1873): 'La vie à grand orchestre', charivari parisien, Quatrelles, 1873 (Gallica)

(*1874): 'Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire...', 31-12-1874 (Gallica)

(**1874): 'Journal officiel de la République française', 25/09/1874, p. 6705 (Gallica)

(xxx1874): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1874', p. 907 (Gallica)

(*1875): 'Annuaire musical et orphéonique de France', 1875, p. 66-68, Bordeaux p. 174, Châteauroux, p. 183, Douai p. 227, Dunkerque p. 228, Grenoble p. 189, Lyon p. 251, Marseille p. 128-129, Moulins p. 118, Nice p. 119, Niort p. 281, Rouen p. 276-277, St. Etienne p. 195, Valenciennes p. 229

(**1875): 'Journal officiel de la République française', 30/06/1875, p. 4780 (Gallica)

(*1876): 'Annuaire Musical et Orphéonique de France', 1876, Angoulème & La Rochelle & Rochefort & Saintes p. 138-139, Besançon p. 148, Bordeaux p. 166Caen & Bayeux p. 135, Douai p. 213, Dunkerque p. 214, Grenoble p. 178, Lyon p. 236, Marseille p. 129-130, Montpellier & Beziers p. 171, Périgueux p. 146Rouen p. 259, Saint-Etienne p. 183, Toulouse p. 160, Tours p. 175, Valenciennes p. 215

(yy1877): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1877', p. 970 (Gallica)

(**1878): 'Catalogue général descriptif de l'exposition : section française', Exposition universelle de Paris 1878 (Gallica)

(yy1880): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1880', p. 1024 (Gallica)

(yy1882): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1882', p. 1033 (Gallica)

(yy1883): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année', 1883, p. 1001 (Gallica)

(y1884): 'La Presse', 07/09/1884, p. 4 (Gallica)

(xxx1885): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1885', p. 1048-49 (Gallica)

(*1886): 'Dictionnaire des instruments de musique', Jacquot, 1886

(xxx1886): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1886', p. 1050-51 (Gallica)

(*1888): 'Rapports du Préfet, procès-verbaux des délibérations - Conseil général du Gard', 1888, p. 362 (Gallica)

(**1888): 'Annuaire Général de la Musique', 1888

(*1889): 'La Vendée Républicaine', 1889

(*1890): 'Archives commerciales de la France. Journal hebdomadaire...', 1890 (Gallica)

(xxx1892): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1892', p. 826 (Gallica)

(*1893): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1893 (Gallica)

(xxx1893): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1893', p. 820 (Gallica)

(*1894): 'Rapports du Préfet, procès-verbaux des délibérations - Conseil général du Gard', 1894, p. 440 (Gallica)

(*1895): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1895 (Gallica)

(*1896): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1896 (Gallica)

(**1896): 'Revue mensuelle - Touring-club de France', 09/1896, p. 351 (Gallica)

(***1896): 'Revue mensuelle - Touring-club de France', 02/1896, p. 77 (Gallica)

(*1897): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1897 (Gallica)

(xxx1897): 'Indicateur marseillais : guide du commerce : annuaire du département des Bouches-du-Rhône pour l'année 1897', p. 860 (Gallica)

(*1898): 'Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical', 1898 (Gallica)