home | Facteurs de pianos en France


 

CÔTE
à Lyon (°1820)

1841

"Coté aîné, Faub. Montmartre, 4, ci-devant Grange-Batelière, 21, invent. brev. en 1827, des pianos à claviers sur les cordes ; par ce système; les marteaux frappent les cordes en dessus, M. d'A. S. I. 1838, M. M. H. et M. 1839.

Il a exposé deux pianos carrés à frapper en dessus; celui de ces instruments qu'il a présenté au concours était à deux cordes; il a été placé au troisième rang, mais il aurait mérité d'être placé au deuxième rang, si son clavier n'avait pas paru un peu dur, défaut que M. Côte connaissait, auquel il pouvait facilement remédier; et qu'il n'avait laissé à son instrument que sur de mauvaises indications qui lui avaient été données.

M. Côte est un artiste habile, qui a imaginé le mécanisme à frapper eu dessus qui est dans ses pianos, et diverses dispositions qui semblent heureuses ; c'est ainsi qu'il a mis de doubles étouffoirs aux cordes qui forment les trois octaves les plus graves, et qu'il a établi un mécanisme au moyen duquel on peut étouffer le son de l'une des deux cordes de chaque touche tandis qu'on accorde l'autre. » Rapp. au jury C." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1841, p. 498 (Gallica)


1842

"Vente aux enchères et en détail de divers objets mobiliers, outils, ustensiles et marchandises, composant un atelier de facteur de pianos, situé aux Brotteaux, rue de Sèze, 1, dépendant de la failite des sieurs C. Coté jeune et Perdrix.

Le mardi vingt-trois août 1842, et jours suivants, à dix heures du matin, il sera vendu, au lieu ci-dessus indiqué, par la voie des enchères publiques et le ministre d'un de MM. les commissaires-priseurs, divers bois servant à la confection des pianos et autres, outils, ustensiles, tours, établis, pianos achevés et non achevés, et divers objets mobiliers.

Cette vente a lieu à la requête de M. Fleury Chevillard, arbitre de commerce, à Lyon, rue Lafont, 2, syndic définitif de la faillite des sieurs Côte jeune et Perdix, et en vertu d'une ordonnance rendue sur requête par M. Delaroche, juge-commissaire de la faillite.

Il sera perçu cinq centimes par franc en sus de chaque adjudication, applicables aux frais." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 22/08/1842, p. 4

"Vente aux enchères et en détail de quinze pianos et divers objets mobiliers, provenant de la liquidation de commerce des sieurs Cote jeune et Perdrix, Qui étaient facteurs de pianos à Lyon, rue Clermont, n. 1.

Le mardi vingt-deux novembre 1812, à l'heure de dix du matin, il sera vendu, au domicile ci-dessus indiqué, par la voie des enchères publiques et le ministère de l'un de MM. les commissaires-priseurs de cette ville, divers objets mobiliers, consistant en quinze pianos bois acajou et autres, à X et droits, dont quatre neufs; une pendule à lyre en chêne, glaces, sécretaire, un étau avec un banc, un établi de ménuisier, et divers outils, trétaux, poêles, tables, chaises, etc.

Cette vente a lieu à la requête de M. Fleury Chevillard, arbitre de commerce à Lyon, rue Lafont, n. 2, liquidateur du susdit commerce par jugement en date du 21 octobre 1842. Il sera perçu cinq centimes par franc en sus de chaque adjudication, applicable aux frais." Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, 19/11/1842, p. 4


1843

"Cote aîné, Faub.-Montmartre, 4. invent. brev. en 1827 des pianos à claviers sur les cordes; par ce système les marteaux frappent les cordes en dessus." Annuaire du commerce Didot-Bottin, 1843, p. 518 (Gallica)


1846

"Cote, facteur de pianos du roi, loue et change les pianos, fait les réparations ; par une nouvelle méthode il enseigne, en douze leçons, à accord. les pianos, A.I. 1838, M. H. et R. 1839, Faub.-Montmartre, 4."  Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1846 (Gallica)

CÔTE
sur ce site

EXPOSITIONS

PUBLICITÉ

INVENTIONS

Cliquer sur les liens ci-dessus.

Pour les références voyez la page
pianos français 1800 - 1829


 © Copyright all rights reserved | contact