home | Facteurs de pianos en France


 

JEAN HENRY CLASSING
(1761 – 1812)
Facteur d’instruments et de forte-pianos à Nantes

 par Jean-Marc STUSSI

 



Parmi les facteurs de forte-pianos provinciaux, Battault (1) cite la présence, à Nantes, de Jean Henry CLASSING. Ce facteur de forte-pianos et facteur d’instruments, ayant pratiqué une « double mécanique », vient, comme Guillaume HILLEBRAND, de Wesphalie, natif de Munster le 2 décembre 1761, fils de Théodore Hermann CLASSING et de Catherine Benninck. Il est à Nantes quelques temps avant le 10 février 1793, date de son mariage à Saint-Aignan avec Marie Anne Leturc, née le 24 septembre 1766 à Saint-Aignan, fille de Pierre Charles Leturc, négociant, et de Jeanne Marie Chardot. Jean Henry CLASSING résidait rue Faydeau, maison Rive, dans la paroisse de Sainte-Croix.

Deux enfants sont issus de ce mariage: Henriette née le 16 octobre 1795 au domicile Quai Forbin, avec pour déclarant Jean Philippe Desentis, 35 ans, musicien, déjà signataire lors du mariage CLASSING–LETURC ; Henri, né le 21 septembre 1797, en son domicile rue Monfort. A cette naissance, le père est absent depuis quinze jours pour ses affaires. L’un des déclarants est Jean Lemonnier, ébéniste, qui est probablement un collaborateur de CLASSING. Parmi les autres signataires non déclarants, on relève la signature de LUPPERGER (signé LUPBERGER), autre facteur de forte-pianos de Nantes (2).

Jean Henry CLASSING est décédé prématurément à 50 ans le 12 septembre 1812 à la rue Delisle, maison Dufour, 4° canton. L’un des déclarants du décès n’est autre que Jean GEIGER, facteur de pianos de 26 ans résidant également rue Delisle, d’origine bavaroise (2). Cela laisse supposer que GEIGER, d’une génération plus jeune, travaillait chez CLASSING et qu’il a pu prendre la suite de son affaire. L’autre a été Charles Mangin, ébéniste de 42 ans, sans doute également collaborateur de CLASSING.

Il est intéressant de souligner que la facture de forte-pianos et d’instruments à Nantes est en partie tenue, entre 1780 et 1820, par des facteurs venant d’Allemagne. CLASSING et HILLEBRAND venant de Westphalie, se sont peut-être connus dans cette région, l’un sollicitant l’autre de venir à Nantes. Le Bavarois GEIGER est peut-être arrivé à Nantes par des contacts entre facteurs qui paraissent avoir beaucoup circulé, comme de nombreux artisans. Toujours est-il qu’ils entretenaient entre eux de bonnes relations, voire travaillaient ensemble au moins momentanément. La plupart ont fait souche à Nantes ou en France dans des activités diverses.

 

RÉFÉRENCES

(1) - Battault J. C. (2009). Les facteurs de piano-forte des provinces de France, 1760-1820. In : Le pianoforte en France 1780-1820, CNRS Editions, Paris.
(2) -  Stussi J. M. (2015). Un siècle de facture de pianos à Nantes.