home | Facteurs de pianos en France


 

POL Louis
à Toulouse

1844

"M. Pol de Nîmes est en ce moment à Paris, où il a fait un assortiment complet de musique nouvelle et de pianos. Il a acheté les pianos droits d'exposition de la maison Pleyel divers harmonium de Debain, etc. Ainsi, tous les amateurs de musique trouveront, dans les magasins de M. Pol, tout ce qui s'est fait, et ce qui se publie de meilleur dans la capitale." La France Musicale, 1844, p. 215 (Gallica)

1845

"Le goût et l'étude de la musique en général et du piano en particulier sont aujourd'hui dans telle marche progressive, que de toutes parts on s'efforce de les favoriser, les augmenter encore.

Aussi les magasins de musique, et surtout de pianos, acquiérent-ils chaque jour une plus grande importance. Au milieu de ce mouvement général, M. Pol ne pouvait rester en arrière, et nous recommandons avec plaisir ses magasins à nos lecteurs.

La quantité, la qualité, la beauté, l'élégance des pianos qu'ils renferment sont vraiment remarquables; il est vrai de dire aussi que M. Pol n'a reculé devant aucun sacrifice pour arriver à ce haut degré de perfection, et que tous ses pianos sortent des ateliers les plus renommés de la capitale et de la province.

Son magasin de musique réunit aussi tout ce qu'il y a de plus nouveau et de plus recherché en tous genres et contribue par sa grande variété à justifier la vogue extraordinaire dont cette maison jouit depuis longtemps, vogue d'autant plus méritée que M. Pol ne néglige rien pour aller au devant des désirs du public et s'attirer sa confiance.

Ce qu'il y a aussi de vraiment prodigieux, c'est de voir se renouveler comme par enchantement un assortiment qui ne cesse jamais d'être au grand complet malgré la vente considérable qui s'opère tous les jours.

Les acquéreurs ne manqueront pas de longtemps chez M. Pol, il a de quoi satisfaire tout les goûts, et nous adressons volontiers nos lecteurs chez lui, boulevart de la Magdelaine; à coup sûr ils seront satisfaits." Courier du Gard, 30/07/1845, p. 2 (Bibliotheque-numerique.nimes.fr)

1846

"PIANOS. Aucune branche des arts industriels n'a, peut-étre, réalisé des progrès aussi rapides et aussi importants que la fabrication des pianos ; dans ces derniers temps, surtout, on peut dire que l'étude et l'émulation unies à l'intelligence et au savoir, ont produit de véritables prodiges; cependant l'art du facteur il est pas encore arrivé au plus liant point de perfection possible, chaque jour voit naitre, au contraire, des nouvelles découvertes et surgir de nouveaux systèmes; c'est que jamais champ plus vaste et plus fécond, ne s'ouvrit aux recherches des esprits intelligents; combien de qualités, en effet, exige un bon instrument; puissance et beauté de son, égalité dans le clavier, étendue, simplicité dans le mécanisme; solidité dans son ensemble, forme commode et gracieuse et bon marché : tels sont les avantages que doit indispensablement posséder un piano irréprochable.

M. POL, facteur de pianos de notre ville, dont nous avons parlé souvent, en faisant l'éloge de la belle collection de pianos, sortant des premières fabriques dela capitale, que ses magasins renferment; étant la méme, tous les jours, de suivre les progres et les perfectionnements de la fabrication des pianos, a été assez heureux, pour réussir completement à la construction d'un nouveau Grand modèle Piano droit, dont la puissance de son rivalise le piano à queue, joint à cela une belle égalisation dans toute l'étendue du clavier, dont, jusqu'à ce jour, les basses laissaient il désirer, vu le tres peu de longueur des cordes, et eu y ajoutant une intensité et une rondeur de son qu'on ne saurait atteindre; la solidité de leur construction et leur bonté assurent a M. POL les félicitations de tous les artistes et amateurs, qui s’empresseront de leur donner toute confiance.

Ses ateliers de fabrication, uniquement et spécialement pour les pianos droits, sont rue Neuve; ses magasins sont toujours Boulevart de la Magdelaine, 6 et place Saint Paul." Gazette du Bas-Languedoc, 15/11/1846, p. 4 (bibliotheque-numerique.nimes.fr)

"Manufacture de pianos. Pol, Facteur de pianos, Boulevart de la Magdelaine, 6.

Spécialité à la fabrication des pianos droits, nouveau grand modèle. Cinq ans de garantie pour leur bonté et leur solidité.

On trouve également dans ses magasins, un assortiment complet de pianos de tous modèles et de tous les formats, sortant des premières fabriques de la capitale, qui sont, MM. Erard, Pleyel, avec toute garantie désirée." Gazette du Bas-Languedoc, 31/08/1846, p. 360 (Bibliotheque-numerique.nimes.fr)

1848

"PIANOS - M. Pol (Louis), de Nîmes, vient de lever un beau magasin de Pianos droits, grand format, nouveau modèle. Ses salons sont situés rue de la Pomme, 9, à Toulouse." Le journal de Toulouse, 23/07/1848, p. 4 (Rosalis)

 

1849

"MAGASIN DE MUSIQUE ET PIANOS. rue de la Pomme, 9, au premier. POL, facteur de Pianos, a l'honneur d'annoncer, qu'à dater de ce jour, il vient de monter un Magasin de Musique pour la vente et pour l'ahonnernent.

Toute facilité possible sera faite à l'abonné. Musique classique, nouveautés et partitions, seront à l'abonnement. On peut changer la musique à volonté. On trouve également dans ses magasins, un assortiment complet de Pianos, de tous les formats, pour la vente et la location." Journal de Toulouse, 12/04/1849, p. 4 (Rosalis)

"Rue de la Pomme, 9, Maison Debor, PIANOS. M. Pol, facteur de pianos. Etabli depuis quelques temps dans notre ville, et chef d'une grande fabrique à Nîmes, chargé de la liquidation de la maison PAULET & GUGGEMOS et Cie, de plus, acquéreur et successeur de la maison ROUSSELOT, de Nîmes, une des plus anciennes et des meilleures fabriques de grands formats, mi-obliques et grands obliques, au prix de 700 à 1200 fr; et des pianos à queue de plusieurs facteurs, en toute genre, de 1200 à 1800 fr.

M. Pol est à même d'offrir au public des avantages que l'on n'a jamais trouvés à Toulouse soit pour la vente, soit pour la location, vu la quantité des pianos qu'il a à sa disposition.

M. Pol a bien voulu joindre à sa maison un grands magasin de musique. Il vient de recevoir des meilleurs éditeurs de la capitale, pour plus de dix mille francs, les ouvrages les plus nouveaux et les plus à la mode, comme morceaux de piano, violon, opéra, romances, quadrilles, polkas, valses, méthodes, études, ainsi que de la musique instrumentale.

M. Pol offre au public un abonnement, Musique au choix, pour 30 fr. par an, au lieu de 50 fr." Journal de Toulouse, 12/12/1849 - Voir PAULET & GUGGEMOS et Cie, de et voir ROUSSELOT, de Nîmes

1855

"PIANOS à nouveaux systèmes de POL LOUIS brevetés s. g. du gouvernement. Boulevard Bonne-Nouvelle, n. 37 à Paris, et boulevard de la Madeleine, à Nîmes. On peut tous les jours visiter ces pianos. dont les nouveaux systèmes ne laissent plus rien à désirer." La Presse, 15/05/1855, p. 3 (Gallica)

 

POL Louis
sur ce site

 

EXPOSITIONS

PUBLICITÉ

Cliquer sur le lien ci-dessus.

Pour les références voyez la page
alphabétique P


 © Copyright all rights reserved | contact