Home | Info | Album photo | Pianos | Dater | Radio & Meubles | Publicité | Famille Gaveau


 

Publicité Pianos
GABRIEL GAVEAU

Carte postale, magasin avec des pianos de Gabriel Gaveau, place inconnue

PIANOS D'ART

"La fabrication de Pianos est une industrie française entre toutes.

Aussi est-ce avec un patriotique plaisir qu'on applaudit ici au glorieux succès remporté jusqu'à l'étranger par les célèbres « Pianos d'Art » dont l'éminent facteur, Gabriel Gaveau, chevalier de la Légion d'honneur, créa en 1911 la marque si légitimement et si universellement réputée.

Les deux G dont les silhouettes s'impriment en monogramme sur le cachet qui orne les « Pianos d'Art» Gabriel Gaveau demeurent, pour les virtuoses et les amateurs, l'imprescriptible garant de la perfection instrumentale et de la présentation de haut style de ces remarquables créations.

Tous les. grands marchands de Pianos sont dépositaires des Pianos d'Art » Gabriel Gaveau." 'Le Figaro', 14/09/1912, p. 3 (Galica)

DOUBLE G

"Cette appellation elliptique ne se rencontre dans aucun précis de philologie et elle ne tire ses quartiers d'origine que oie la, vogue toujours croissante., des Pianos d'art» Gabriel Gaveau.

Les deux G sont, en effet, les initiales de l'éminent facteur Gabriel Gaveau et leurs silhouettes majuscules, se détachant, en monogramme, sur chaque piano d'art demeurent, pour les virtuoses et les amateurs avertis, le critérium de l'absolue perfection.

Tous les grands marchands de Pianos sont dépositaires des « Pianos d'art » Gabriel Gaveau. (Maison fondée en 1911.)" Le Figaro, 26/10/1912, p. 3 (Galica)

Publicité Piano 1919

Publicité Pianos 1926,
Comoedia, 25/10/1926, p. 3 (Gallica)

LES DEUX G

"Ce sont les deux majuscules dont les silhouettes s'impriment, en monogramme, sur le cachet qui orne les « Pianos d'art » Gabriel Gaveau.

C'est plus et mieux qu'une estampille de fabrique. C'est le brevet d'absolue perfection de ces remarquables instruments.

Les amateurs et les virtuoses recherchent donc particulièrement les deux G chez les principaux marchands de Pianos qui sont tous dépositaires de la célèbre marque « Pianos d'art Gabriel Gaveau », maison fondée en 1911. " Le figaro, 13/07/1912, p. 3 (Galica)

"C'est celle qui unit le substantif « Art » à l'épithète «Français », et il n'est pas d'esprit, aussi chagrin soit-il, qui ne reconnaisse le rayonnement bienfaisant de cette « alliance » sur les productions artistiques du monde entier.

Nous n'en pouvons choisir preuve pins irréfutable que le succès triomphal des « Pianos d'Art » « Gabriel Gaveau » dont la pure perfection instrumentale et la délicate harmonie des lignes affirment, jusqu'à l'étranger, notre indéniable suprématie dans l'art essentiellement français de la Facture de Pianos.

Tous les grands Marchands de Pianos sont dépositaires dés célèbres « Pianos d'Art » « Gabriel Gaveau ». Maison fondée en 1911. " Le Figaro' 09/11/1912, p. 4 (Galica)

PIANOS D'ART

"Si, comme l'affirme le sensible Roderbach, les « Maisons ont des visages », on ne peut dénier la distinction la plus gracieuse, ni le charme le plus aimable à l'une de ces « physionomies » qui éclaire de son sourire nouveau la façade des numéros 55 et 57, avenue de Malakoff.

C'est, en effet, dans cet élégant quartier de la place Victor-Hugo, à proximité de la si parisienne avenue du Bois, que les « Pianos d'Art » Gabriel Gaveau, fondés en 1911, viennent d'installer, dans leur hôtel particulier, leurs Salons de vente et leurs Salles de cours.

 « Succès oblige » et M. Gabriel Gaveau, le réputé Facteur, a été bien inspiré en créant, avenue de Malakoff, ce cadre digne des célèbres « Pianos d'Art», dont la perfection instrumentale et la grâce de présentation ont conquis si rapidement la faveur des grands virtuoses et des amateurs avertis.

Le Catalogue de luxe est adressé franco à toute demande reçue aux « Pianos d'Art», 55 et 57, avenue de Malakoff, Paris. Tél. 629-53." Le Figaro, 22/02/1913, p. 3  (Galica)

 

DEUX DATES FRANÇAISES

"Décembre 1712.

Un Français, facteur de clavecins, Marius, dépose devant l'Académie royale des sciences une demande de brevet, concernant un « projet d'instrument à maillets, frappant directement les cordes au lieu de les pincer » et crée ainsi le premier « Piano ».

Décembre 1912.

Inauguration des nouveaux Salons d'exposition et de vente et des Salles de cours des « Pianos d'art»  Gabriel Gaveau, en leur hôtel, 55 et 57, avenue de Malakoff, Paris. Pouvait-il être rendu hommage plus fervent et plus équitable à un grand inventeur français trop injustement oublié, et le réputé facteur Gabriel Gaveau n'a-t-il pas été particulièrement bien inspiré en faisant coïncider le bicentenaire de Marius avec l'exposition de ces remarquables « Pianos d'art » dont la perfection affirme combien notre génie national a conservé son intangible suprématie dans une industrie qui est et demeure essentiellement française.

Les Pianos d'art » Gabriel Gaveau, 55 et 57, avenue de Malakoff (tél. 629-53), ont été créés en 1911." Le Figaro, 28/12/1912, p. 3 (Galica)

Publicité Pianos

« Art, doux fruict de France »

"Cet aphorisme du délicat rondel de la Renaissance garde encore de nos jours toute une vigueur d'actualité et peut être est-ce dans le domaine de son activité artistique que la France a conservé, sa suprématie la plus intangible et la plus enviée.

Rien donc de plus naturel, qu'après avoir été accueillis avec la ferveur la plus flatteuse par tous nos compatriotes, les « Pianos d'Art » Gabriel Gaveau, grâce à leur perfection instrumentale et à leur présentation de haut, goût, n'aient passé les frontières et conquis, de haute lutte, les principaux marchés de

C'est la une pacifique victoire dont il convient de souligner l'importance nationale, et dont le glorieux mérite revient, sans réserve, à l'éminent facteur Gabriel Gaveau, qui créa, en 1911, ses remarquables et tri(ilisible) phants « Pianos d'Art ».

Tous les grands marchands' de Pianos sont dépositaires des « Pianos d'Art Gabriel Gaveau ». Le Figaro, 12/10/1912, p. 3 (Gallica)

RÊVE DE PAQUES

"Jamais on ne vit plus d'anxieuse impatience, jamais on ne découvrit plus enthousiaste désir sur les visages, mais jamais, non plus, l'on ne pourra reconnaître autant de triomphale joie dans les yeux de tous ces favoris du sort qui vont contempler, aujourd'hui, le cadeau pascal si ardemment convoité le « Piano d'art Gabriel Gaveau » qui leur apportera, en prodigue, les dons les plus précieux de sa perfection instrumentale et l'harmonieuse délicatesse de ses lignes si finement stylisées. L'éminent facteur Gabriel Gaveau, qui fonda sa maison en 1911 vient, pour répondre au désir de son élégante clientèle, d'installer ses salons de vente et ses salles de cours, aux numéros 55 et 57, avenue de Malakoff (hôtel particulier), tél. 629-53." Figaro : journal non politique, 23/03/1913, p. 3 (Gallica)

Catalogue de 1913

UN CACHET CÉLÈBRE


"C'est celui dont les deux GG juxtaposés estampillent les « Pianos d'art » Gabriel Gaveau, et demeurent pour tous les amateurs l'imprescriptible garant de la perfection instrumentale et de la présentation de haut style de ces remarquables créations.

Les « Pianos d'art » Gabriel Gaveau se trouvent chez les principaux marchands de Pianos. Usines modèles fondées en 1911. " Le Figaro, 06/07/1912, p. 3

 

Publicité de 1919, voir
Pianos Classique
Publicité de 1914, Bulletin paroissial mensuel de Notre-Dame de Lourdes, 05/1914, p. 4 (Gallica)
Piano  'Style Empire' - Petite Illustration ca. 1922, voir Pianos 'Clavecin' Piano modèle 'Arts Décoration' - Petite Illustration ca. 1922 - Voir Pianos 'Art Déco' Petite Illustration ca. 1922
  Exemple d'une offerte de GG de 1927 Détail d'une publicité de 1929, ci-dessus, voir Pianos 'Clavecin' Lettre de GG de 1928  

Piano 'Modern Style' ou 'Art Déco', caisse fait par Dominique, Petite Illustration ca. 1928 - Voir Pianos 'Art Déco'

Détail d'une publicité, voir
Pianos 'Clavecin'
'Le Piano à travers les styles' - Petite Illustration ca. 1928, voir Pianos 'Clavecin'
Pub avec des photos de l'atelier de GG ca. 1929 Piano 'style empire' - Petite Illustration ca. 1922 Pub avec des photos de l'atelier de GG ca. 1929, voir
Pianos 'Clavecin'

Pub avec des photos du l'atelier de GG ca. 1929 'Le Piano à travers les Styles' ca. 1929, voir Pianos 'Clavecin' Dans un Publicité de 1929 de Gilbert Pianos à Paris, un GG forme clavecin et peinture sur le couvercle style Watteau. Voir Pianos 'Clavecin'
   
     

 

"Et l'on ne peut s'empêcher, en conscience, de réserver un large tribut de gratitude aux « Pianos d'art » Gabriel Gaveau, qui ont été, grâce à leur perfection instrumentale, les heureux instigateurs et les précieux auxiliaires de la renaissance de ces fêtes dansantes où vont fleurir à nouveau les plus douces joies de la famille française.

Le catalogue de luxe est adressé franco à toute demande reçue aux « Pianos d'art » Gabriel Gaveàu, 55 et, 57, avenue de Malakoff (hôtel pàrticulier). Téléphone 629-53. Maison fondée en 1911." Le Figaro 10/02/1913 (Galica)

"L'un des quartiers de Paris le plus heureusement transformés depuis ces dix dernières années est, sans contredit, celui qui s'étend de l'avenue du Bois à l'harmonieuse terrasse du Trocadéro.

Chaque jour, des immeubles modernes viennent ajouter leur somptuosité de pierres aux façafles,, déjà existantes et leur délicat confort requiert de plus en plus l'attention de la haute Société parisienne.

A un tel tableau, il fallait une signature qui ne dérogeât pas et M. Gabriel Gaveau, qui créa son artistique Maison en 1911, vient d'apporter le plus délicat tribut au charme de cette « Cité Neuve ».

L'éminent facteur a, en effet, installé aux numéros 55 et 57, avenue de Malakoff, à proximité de la place Victor-Hugo, et dans leur hôtel particulier, les Salons de vente et les Salles de cours de ses réputés « Pianos d'art ».

« Succès oblige », et le triomphe aussi rapide des « Pianos d'art » a décidé M. Gabriel Gaveau a placé dans un cadre digne de leur élégante clientèle, les «Pianos d'art» dont la perfection instumentale et la présentation ont conquis la faveur, la ferveur mème pourrait-on dire, des grands virtuoses et des amateurs avertis." Le Figaro, 01/03/1913, p. 3 (Galica)

 

Voir Pianos 'Classiques'

 

Era Blueband
Belgique, 1926

 

 

 

UN COUP D'ESSAI

"Ce fut également un coup de maître.En effet, créés en 1911, les Pianos Gabriel Gaveau, obtinrent, grâce à leur absolue perfection instrumentale et au charme de leur présentation, un succès si spontané auprès des virtuoses et des grands amateurs, que Gabriel Gaveau dût songer bientôt à mettre ses moyens de fabrication et de vente en rapport avec les demandes chaque jour plus nombreuses de son élégante clientèle.

L'éminent facteur français installa une importante usine modèle à Boulogne-sur-Seine, et il vient d'inaugurer, juste deux ans après la création de sa marque, ses nouveaux salons.d'exposition et de vente, au 55 et 57, avenue de Malakoff Hôtel particulier, tél 429.53).

C'est donc, au coeur du Paris mondain, à proximité de l'avenue, du Bois et à quelques metres de la Place Victor Hugo, que l'on peut apercevoir dorénavant, dans l'écrm de leur artistique façade, les silhouettes si finement délicates et si gracieusement stylisées des réputés « Pianos d'art» Gabriel Gaveau." Le Figaro 15/03/1913 (Galica)

 

 

"Nous relevons dans la nouvelle promotion des officiers de la Légion d'honneur le nom de M. Gabriel Gaveau, le facteur des Pianos d'art de l'avenue de Malakoff, président du groupe des facteurs de Pianos, de la Chambre syndicale des instruments de musique." Le Figaro, 30/05/1926, p. 2 (Galica)

"PIANOS GABRIEL GAVEAU - Maison fondée en 1911. Réalisation d'un stock de pianos droits et à queue, Prix très avantageux. Locations, locations-ventes et ventes & crédit.  - 55, avenue Malakoff (XVI') - 7, rue Drouot (IX')" Le Matin : derniers télégrammes de la nuit, 02/02/1935, p. 7 (Gallica)

 

Publicité Radios
& Phonos GG

 

 
TSF-grammaphone - Publicité ca. 1930 Grammaphone - Publicité ca. 1929
     
 
Publicité de 1928, avec un lien au Piano GG Publicité de 1928
     
 
Publicité de 1929 AroDybe-AroPhone, avec un logo du cadre Piano GG Publicité probablement également de 1929
     
 
Publicité de 1929, AroDybe 2362 & 2342 Publicité dans Journal des mutilés et combattants et le Maroc du Nord. Organe mensuel de l'Amicale des mutilés, combattants et victimes de la guerre résidant au Maroc, 04/1938, p. 4 (Gallica)
     
 
Publicité de 1930   Publicité de 1931
     
 
Publicité de 1930   Publicité de 1930
     
 
Publicité de 1930   Publicité de 1930
     
 
Publicité de 1931, Le Petit journal, 12/04/1931, p. 8 (Gallica)   Publicité de 1932, Le Petit Parisien : journal quotidien du soir, 02/02/1932, p. 6 (Gallica)

 
 

 © Copyright all rights reserved | contact