home | Facteurs de pianos en France


 

Les KIMPEL de Moulins
Facteurs de pianos, marchands de musique et luthiers

 

 par Jean-Marc STUSSI et Lieve Verbeeck

 

 



Fils de
Jean Adam KIMPEL, facteur de pianos à Lyon entre 1843 et 1881 chez lequel il a appris son métier de facteur, Jean KIMPEL s’installera 3 rue Saint-Pierre à Moulins vers 1870 où il ouvrira un magasin de musique et d’instruments de musique (pianos, cuivres). Il se qualifiera également d‘accordeur et de facteur de pianos, vendant des pianos sous la marque « J. KIMPEL Moulins » (1). En 1871, il se dira luthier.

Jean KIMPEL est né le 9 janvier 1844 à Lyon, fils de Jean Adam KIMPEL, et de Antoinette Colomb. Le 17 août 1869, il épouse à Lyon (sa dernière adresse lyonnaise) Jeanne Dupinay née le 22 juin 1846 à Lyon (2), dont il aura trois enfants (3):

Félicien Emile né le 6 juin 1870 à Moulins dont on ne connaît pas le cursus ;
Etienne Antoine. Né le 14 avril 1871 à Moulins, il épousera Françoise Marie Madeleine Lacroix née ca. 1880, dont il aura un fils Georges Jean né le 21 avril 1899. Il deviendra également luthier et prendra la suite de l’affaire de son père Jean transférée, dans les années 1890, place de l’Hôtel de Ville. Sa qualification principale est celle de marchand de musique. Il vendra, comme son père, des pianos sous la raison sociale « E. KIMPEL Moulins » (1), instruments de sa construction ou plus probablement acquis chez autre fabricant qu’il revendait sous son nom. Etienne Antoine KIMPEL semble avoir été une personne très active à Moulins s’impliquant solidement dans son commerce, également comme éditeur, mais aussi intéressé par l’art comme l’atteste l’existence d’une collection KIMPEL déposée au musée Anne de Beaujeu de Moulins (4). Son affaire a existé jusqu’en 1922, reprise ensuite par Demonet de Vichy (1).
Jeanne Mathilde, née le 13 avril 1878, mariée le 29 octobre 1898 avec Jean Charles Virmaux, pharmacien, décédée le 11 février 1951 à Orléans.

Il existe à Loches (Indre-et-Loire), une galerie KIMPEL-LÉZÉ (5) dont le nom pourrait évoquer Georges Jean KIMPEL, fils d’Etienne Antoine, dont l’épouse était originaire de cette ville.

 

RÉFÉRENCES

 

(1) – Les facteurs de pianos français. In : www.lieveverbeeck.eu
pianos_francais.htm. Et Annuaire Musical 1875-1909, Gallica, Bnf.fr.
(2) – Lyon état civil numérisé AD69, 1800-1922
(3) – Moulins état civil numérisé AD07, 1860-1922.
(4) - http://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/0014011977.
(5) - http://www.loches-tourainecotesud.com/sir_loches/Activites/Equipements-de-loisirs/Galerie-KIMPEL-Leze


 

Sur ce site : KIMPEL à Moulins (°1868)