home | Facteurs de pianos en France


 

PHILIPPI
à Paris (°1855)


1863

"Magasin de Pianos - Grande-Place, 16, à Lille. Grand choix de Pianos des meilleurs facteurs. - Dépôt des excellents pianos de Philippi Frères. Prix très Moderés, avec toute garantie." L'Écho des Tribunaux, 22/05/1863, p. 1 (www.bn-r.fr)

1864

"PHILIPPI, frères, success. de Hérold, ancienne maison femme Hatzenbühler, manufacture de pianos, pianos en tous genres, neufs et d'occasion, vente, location, échange, réparation., accords, exportation, magasin, rue Laffite, 6, atelier, rue Déjean,2, Montmartre-Paris." Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : contenant les noms et domiciles des principaux fabricants, 1864, p. 466 (Gallica)

1876

"Philippi Frères - Manufacture de pianos, 80, rue Doudeauville - Magasin de Vente et Location, rue Lafitte. -

Paris. La fabrication des Pianos, surtout depuis plusieurs années a pris des proportions considérables, et cet instrument, jadis objet de luxe, s'est tellement introduit partout que maintenant c'est une sorte de meuble taisant nécessairement partie de tout mobilier élégant.

Parmi les manufactures de premier ordre qui ont acquis à la France une légitime réputation, il faut citer en première ligne la maison fondée par MM. PHILIPPI FRÈRES en 1855, après que leurs observations sur les instruments qu'ils avaient entendus à l'Exposition Universelle leur eurent donné l'idée de plusieurs perfectionnements à introduire dans cette industrie.

Du reste, sous tous les rapports, nul ne pouvait se trouver dans des conditions meilleures que MM. PHILIPPI FRÈRES pour mener à bien une entreprise de ce genre, car après avoir longtemps étudié chez les principaux facteurs de Paris, chez les Pape, les Pleyel, les Erard, MM. PHILIPPI FRÈRES connaissaient tous les secrets de la fabrication et confiants dans leur réol mérite avaient bien peu à craindre, soutenus qu'ils élaient par une volonté bien arrêtée d'arriver et une énergie infat igable. Ce n'était ainsi que la suite d'études longues et réfléchies qu'ils allaient mettre en pratique. Leurs inventions et leurs perfectionnements furent rapides ot tirent sensation.

Ainsi ils donnèrent à leurs pianos à queue et droits à cordes obliques et verticales un barrage entièrement en fer, coulé d'un seul jet et ne formant qu'une seule pièce, et qui donna bien vite un cachet de réelle supériorité à leur facture, a un tel point que les Américains s'emparerait de cette invention et établirent presque toute leur fabrication sur les données-qu'ils puisèrent dans cette nouvelle invention que MM. PHILIPPI FRÈRES avaient cependant fait breveter.

Ce n'est pas du premier coup que de pareils essais réussissent, mais aussitôt que la vogue arrive, elle vient complète et universelle, MM. PHILIPPI ne furent pas longs à s'en apercevoir et virent bientôt leur maison arriver à leur apogée. Toutes les qualités de leurs instruments sont encore rehaussées par l'élégance des modèles; pianos droits, pianos à queue, pianos concerts, pianos obliques, des prix les plus élevés aux plus modiques sont aussi élégants que parfaits.

Tous ces instruments ont le barrage en fer. Devant leur succès croissant, MM. PHILIPPI ont créé une succursale a Francfort qui'a fort bien réussi, mais toute la fabrication se fait à Paris. Soixante ouvriers livrent ainsi 600 pianos par an, 200 instruments sont toujours exposés comme modèles dans les magasins et plus de 300 servent aux locations." Catalogue général descriptif de l'exposition, 1878, p. 5 (Gallica)

Pour les références voyez la page
Pianos français 1850 - 1874


 © Copyright all rights reserved | contact