home | Facteurs de pianos en France


 

MONTAL Claude
à Paris (°1835)

1836

L'ART D'ACCORDER SOI-MÊME son piano.

"ÉTRENNES. L'ART D'ACCORDER SOI-MÊME SON PIANO.  D'après une méthode sûre, simple et facile, déduite des principes exacts de l'acoustique et de l'harmonie; CONTENANT EN OUTRE les moyens de conserver cet instrument, l'exposé de ses qualités, la manière de réparer les accidens qui surviennent a son mécanisme, un Traité d'acoustique et l'Histoire du piano et des instrumeus à clavier qui l'ont précédé depuis le moyen-âge jusqu'en 1855; Dédié à M. PLEYEL, membre de la Légion-d'Honneur, facteur de pianos du roi.

Par C. MONTAL, ancien répétiteur à l'institution royale des jeunes aveugles, professeur d'accord, accordeur des professeurs de piano les plus célèbres du Conservatoire.

Unvol. in-8, orné de 7 planc. dessinées et gravées par LEBLARC — Prix net: 7 fr. broché, et 8 fr. relié à la Bradel. Chez J. MEISSONNIER, rue Dauphine, 22.; E. DUVERGER, rue Rameau, 6; OLIVIER, rue St-André-des Arts, 35; l'Auteur, rue Poupée, 11, et chez tous les marchands de musique et libraires des départemens." L'Indépendant, 31/12/1836, p. 3

"Sous le titre de l'Art d'accorder soi-même son piano, M. Montal vient de publier en un seul volume un ouvrage très-utile et très-curieux.

Tout ce qui intéresse l'accordage, l'entretien, la réparation, l'histoire du piano, s'y trouve enseigné avec une clarté admirable. L'expérience quotidiene de l'auteur garantit la bonté de sa théorie, dont l'un de nos savants collaborateurs a promis de s'occuper incessamment dans cette feuille.

L'ouvrage de M. Montal doit être surtout précieux aux personnes qui habitent la province ou la campagne, et qui n'ont pas toujours un accordeur ou un ouvrier habile à leur disposition." Le Ménestrel, 07/08/1836, p. 4 (Gallica)



1837

L'ART D'ACCORDER SOI-MÊME son piano.

"D'après une méthode sûre, simple et facile, déduite des principes exacts de l'acoustique et de l'harmonie ; contenant, en outre, les moyens de conserver cet instrument, l'exposé de ses qualités, la manière de réparer les accidents qui surviennent à son mécanisme, un Traité d'acoustique et l'histoire du paino [sic] et des instruments à clavier qui l'ont précédé, depuis le moyen-âge jusqu'en 1834; dédié à M. PLEYEL, PAR C. MONTAL." Monsieur et madame, par le Bon de Lamothe-Langon, 1837, p. 5 (Gallica)



1839

MONVAL

"M. Montal, facteur de pianos, nous prie de faire connaltre que c'est par erreur que nous avons mis dans un article concernant sa maison, le nom Monval. Il faut lire Montal." La Presse, 06/07/1839, p. 4 (Gallica)



1845

"Pianos droits à 4 cordes et transpositeurs. Montal, rue Dauphine, 36, à Paris, vient d'ajouter à ses instruments (qui ont valu une médaille à la dernière Exposition), des perfectionnements qui leur donnent une solidité, une force et une qualité de son supérieures à celles des meilleurs pianos carrés, et qui ne vent être comparées qu'à celles des pianos à queue.

Il invi te MM. professeurs, artistes et amateurs à venir, de deux heures à cinq, visiter ses instruments pour se convaincre de la valeur de ces améliorations." La Presse, 02/11/1845, p. 4 (Gallica)



1846

"Montal, (B) 1844, breveté du roi (sans garantie du gouvernement, pianos droits, à cordes verticales et cordes obliques à 3 et 4 cordes; pianos carrés, pianos à queue ; nouveau- système d'échappements pour répéter les notes à toute la hauteur de la touche, claviers perfectionnes, agrafes en cuivre, sommiers et barrages en fer, expedie pour la France et l'étranger, Dauphine, 36, passage Dauphine." Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers, 1846, p. 559 (Gallica)

"Rue Dauphine, 36, dans le passage. PIANOS MONTAL. Droits à 4 cordes, transpositeurs brevetés, sans garantie du gouvernement, de 800 à 1250 fr., à trois cordes, 700 fr.; solidité, force et qualité de sons égales à celles des pianos à queue. Médaille à l'exposition 1844." La Presse, 24/11/1846, p. 6 (Gallica)



1851

"M. Montal, aveugle, facteur de pianos, expose publiquement, le 3 et le 4 avril, dans ses magasins, boulevard Montmartre, 5, des pianos droits perfectionnés et magnifiquement enrichis de marqueteries et de sculptures, qu'il destine à l'exposition de Londres." La Presse, 02/04/1851, p. 3 (Gallica)



1855

"MONTAL, fournisseur de S. M. l'empereur et l'impératrice des Français et de la maison impériale du Brésil. - Neuf médailles obtenues a Paris et à Londres. Boulevard Montmartre, 5." Nouveau dictionnaire de musique illustré, Charles Soulier, 1855



1858

"M. Montal, facteur de pianos de LL. MM. l'Empereur et l'Impératrice des Français et de l'Empereur du Brésil, récompensé de onze médailles et de la croix de la Légion d'honneur, a l'honneur d'informer sa nombreuse clientèle qu'à partir du 20 septembre prochain il transférera ses magasins du boulevard Montmartre, 5, au boulevard Bonne-Nouvelle, 31.

Jusqu'à cette date, il fera jouir le public d'une très-grande réduction de prix sur tous ses pianos qui renferment les perfectionnements les plus avancés de la facture moderne, et sont approuvés par les plus grands artistes." Revue et gazette musicale de Paris: journal des artistes, des amateurs et ..., 1858, p. 290 et La Presse, 02/09/1858, p. 3 (Gallica)



1859

"Montal fourniss. de l'Empereur et l'Impératrice des Français et de l'empereur du Brésil, récompensé de 11 méd. et du diplôme d'honn. à l'exposition de Bordeaux, 1859; pianos droits et à queue, à pédales, d'expression et transpositeur, construction spéciale à contre-tirage rectiligne pour les colonies, boul. Bonne-Nouvelle, 31." Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

"Vente exceptionnelle, jusqu'au 15 juin, d'un nouveau genre de pianos construits par la maison Montal, fournisseur de LL. MM., 31, boulevard Bonne-Nouvelle. (Onze médailles or et argent, etc.) Ces pianos sont supérieurs à tout ce qu'on a fait de mieux jusqu'à ce jour, et présentent, sur les prix ordinaires, une différence de 35 0/0 au profit de l'acheteur." La Presse, 12/04/1859, p. 2 (Gallica)

"Les nouveaux pianos de M. Montal boulevard Bonne-Nouvelle, 31, se recommandent d'eux-mêmes par leur qualité et leur succès; néanmoins, il n'est peut-être pas inutile de faire connaître aux étrangers qui arrivent à Paris la grande faveur dont ces pianos jouissent, ainsi que leur bon marché." La Presse, 14/08/1859, p. 3 (Gallica)

"Nous recommandons tout particulièrement à nos lecteurs qui vont en ce moment à Paris, de visiter les magasins de M. MONTAL, fabricant de pianos et fournisseur de l'Empereur et de l'Imperatrice, boulevart Bonne-Nouvelle, 31, à Paris. Ils trouveront dans ce magnifique établissement un grand choix de pianos de premier ordre et à des prix à la portée de toutes les fortunes." Journal du Loiret, 08/08/1859, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)



1860

"M. Montal fournisseur de l'empéreur et de l'impératrice, vientde faire exécuter dans ses nouveaux ateliers un grand nombre de pianos sur le plan de ceux qui lui ont valu le diplôme d'honneur à l'Exposition de Bordeaux.

Il informe les personnes qui n'ont pu se procurer plus tôt de ces instruments qu'il est en mesure de satisfaire à toutes les demandes, et que jusqu'au 15 mai, prochain il les fera jouir d'une grande réduction de prix, résultant de la nouvelle organisation." La Presse, 01/04/1860, p. 2 (Gallica)

"M. Montal, fournisseur de LL. MM., a mis en vente des pianos à l'occasion des vacances.

Ces instrumens, qui ont valu à M. Montal les plus hautes récompenses, sont supérieurs en solidité et en qualité de son à ce qu'on a fait de mieux, et présenteront jusqu'au 31 août une grande réduction de prix. Boulevard Bonne-Nouvelle, 31. Paris." Journal des débats politiques et littéraires, 07/08/1860, p. 3 (Gallica)

"Les nouveaux pianos de M. MONTAL, dont nous avons récemment parlé, sont approuvés par les professeurs les plus distingués, et présentent les grands avantages de solidité, qualité de sons supérieure et bon marché, 31, boulevard Bonne-Nouvelle." La Presse, 11/12/1860, p. 3  (Gallica)



1861

"Les pianos les plus perfectionnes sont, de l'avis des grands artistes, ceux de M. Montal, fournisseur de LL. MM. l'empereur et l'impératrice et de plusieurs cours étrangères; aussi ses instruments lui ont-ils valu les plus hautes récompenses aux expositions.

A l'occasion des vacances, M. Montal offre un grand choix de pianos à des prix exceptionnellement réduits. Jusqu'au 15 septembre, boul. Bonne-Nouv., 31." La Presse, 08/08/1861, p. 3 (Gallica) et Journal du Loiret, 15/08/1861, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)



1862

"A l'occasion des étrennes, M. MONTAL, facteur de pianos de Leurs Majestés l'Empereur et l'Impératrice, récompensé d'un diplôme d'honneur et de quatorze médailles, dont deux à l'exposition de Londres en 1862, offre une très grande réduction de prix sur ses pianos, reconnus de qualité supérieure par les jurys et les artistes les plus distingués .31, Boule vart Bonne-Nouvelle, à Paris." Journal du Loiret, 22/12/1862, p. 3 (Aurelia.Orléans.fr)



1863

"M. Montal, facteur de pianos de LL. MM., offre, à l'occasion des vacances, un grand nombre de pianos supérieurs et à des prix réduits. 31, boulevart Bonne-Nouvelle." le Figaro, 20/08/1863, p. 7 (Gallica) et La Presse, 24/08/1863, p. 3 (Gallica)



1886

"PIANOS Ancienne Maison MONTAL. DONNASSON, succr. 1er ordre. Vente et location. Vente à terme pianos tous facteurs. 93 rue Richelieu, 93, Paris." Le Rappel, 30/12/1886, p. 4 (Gallica) - Voir DONNASSON.

MONTAL
sur ce site



ARTICLES

INVENTIONS

PUBLICITÉ

EXPOSITIONS

BIOGRAPHIE

Cliquer sur les liens ci-dessus

Pour les références voyez la page
pianos français 1830 - 1839


 © Copyright all rights reserved | contact