home | Facteurs de pianos en France | liens


 

Les KIMPEL de Lyon
Facteurs de pianos à Lyon

 

 par Jean-Marc STUSSI et Lieve Verbeeck

 

 


Entre 1843 et 1881, deux frères,
Jean-Georges et Jean Adam KIMPEL, sont établis à Lyon comme facteurs de pianos (1). Jean Georges est installé à La Guillotière, Cour Bourbon 43, dès 1843 où il réside et tient son atelier, tandis que Jean Adam réside au 10 rue de la Martinière (1°). Leur affaire sera ensuite au 38 Montée Gourgouillon – Place de la Trinité (5°). On ne connaît guère d’éléments de leur activité ni de leur production comme fabricants, les mentions dans le Guide indicateur de la ville de Lyon restant très brèves (2).

Le piano carré signalé par un collectionneur privé concerne un modèle qui aurait pu, d’après son meuble, avoir été acquis préalablement chez Erard. Le piètement en « X » est typique des années 1830-40 (style Charles X). La plaque d’adresse « KIMPEL Lyon » (sans prénom) est en parchemin (1 et communication écrite Lieve Verbeeck).

Jean Georges KIMPEL est né le 16 janvier 1805 à Burgheim près de Bad-Kreuznach (Hesse), fils de Jean KIMPEL, meunier, et de Marie Marguerite Moller (décédée le 27 septembre 1818 à Burgheim). Le 23 mars 1839, il épouse, à Lyon, Jeanne Geneste Gars, née le 4 octobre 1789 à Montpellier, veuve Antoine Creyton.

Parmi les témoins, sont cités son frère Jean Adam, 25 ans, 115 rue Saint Catherine, ébéniste, et FÈGE Jean Martin, 36 ans, facteur de pianos et marchand d’instruments rue des Capucines à Lyon et Benjamin Gars, 32 ans, menuisier, cousin de l’épouse, tous trois travaillant sans doute avec Jean Georges KIMPEL (2). Le couple n’aura pas de descendance. Dès son arrivée à Lyon, il est qualifié de facteur de pianos et d’accordeur.

Jean Adam est né le 24 septembre 1813 à Burgheim (Hesse). Le 26 juin 1841, il se marie à Lyon avec Antoinette Collomb, dévideuse, née à Lyon le 1. avril 1821.

Les témoins ont été Georges KIMPEL, 35 ans, facteur de pianos Cour Bourbon maison Crotte à La Guillotière, Jean VOGEL, facteur de Pianos, 25 ans, même adresse, et Pierre Rist, ébéniste 6 rue Henri IV. Le couple aura apparemment un seul fils, Jean, né le 9 janvier 1842 à Lyon 10 rue de la Martinière. Le co-déclarant de cette naissance a été Jean Pintard, facteur de pianos et marchand de pianos établi 2 place Saint-Pierre à Lyon (1, 2), ce qui indique que Jean Adam et Jean Georges entretenaient de bonnes relations avec d’autres facteurs et marchands de la place, voire qu’ils travaillaient pour eux.

Les deux frères semblent être arrivés ensemble à Lyon, l’aîné comme facteur de pianos, le cadet comme ébéniste, qualifié peu après aussi comme facteur de pianos. Vers 1870,
Jean, fils de Jean-Adam se joint momentanément à l’affaire comme facteur de pianos. En 1881, apparemment la dernière mention des frères KIMPEL en activité à Lyon, ils sont qualifiés d’accordeurs. A cette date, Jean Georges a 76 ans et Jean Adam 68 ans, l’un et l’autre ayant sans doute cessé leur activité peu après.


 

 

RÉFÉRENCES

 

(1) – Les facteurs de pianos français. In : www.lieveverbeeck.eu. Et: Guide indicateur de la Ville de Lyon, 1843 – 1881, In : Gallica, bnf.fr.
(2) – Lyon état civil numérisé AD69 1800-1922
 

 

Sur ce site : KIMPEL