home | Facteurs de pianos en Belgique | liens |


 

DOPERÉ Eduoard Mathias
à Bruxelles (°1863)


1867

 PARIS - "84. — DOPERE (Edouard), 18, boulevard Botanique, à Bruxelles.
Deux pianos, système Ed. Doperé, à doubles tables d'harmonie, breveté en France et en Belgique."  Belgique : catalogue des produits industriels et des oeuvres d'art, 1867

 

1874

BRUXELLES - "M. Doperé (rue de Cologne 186, Bruxelles) a lui aussi une exposition digne de figurer au premier rang. M. Doperé a eu le tact de s'assurer un collaborateur dont le nom n'est pas inconnu à qui s'occupe d'ébénisterie artistique, M. Dewitte, dessinateur de talent ; grâce à l'association de ces spécialités, les pianos de M. Doperé ont acquis une véritable renommée pour la beauté de leurs formes comme pour la justesse, l'harmonie et la durée de leur sonorisé.

Possédant une usine parfaitement outillée, occupant de nombreux ouvriers et produisant une moyenne de 4 à 5 pianos par semaine, depuis les plus simples et les moins chers, appelés instruments de commerce, jusqu'aux plus riches et aux plus ornés, M. Dopéré est arrivé à se placer au premier rang avec nos plus importants producteurs.

C'est ainsi que son Harmonista V. Gevaert, simple d'apparence, un peu lourd même, a une puissance et une égalité de son très remarquables.

Le piano style Louis XVI, en ébène sculpté, d'après un dessin spécial de M. Dewitte, a obtenu, outre les suffrages des musiciens, ceux du public voyageur, s'arrêtant surtout aux beautés d'apparence.

Un autre a été non moins remarqué, à cause de sa décoration en fleurs incrustées en nacre et en laque.

Comme on le voit, l'envoi de M. Dopéré était important, et nous promet beaucoup pour l'avenir de cette maison, arrivée déjà à un si haut degré de perfection." L'Exposition des arts industriels de Bruxelles : 1874, p. 387-388 (Gallica)

 

1878

PARIS - "DOPERE (E.). - Belgique. - Fabrique lui-même ses piano, qui parlent bien." Chouquet, Rapport sur les instruments de musiques à l'exposition universelle de 1878

PARIS - "Ce sont aussi deux pianos-buffets qu'expose M. Doperé, de Bruxelles. Ils sont très-soignés, d'une égalité peu commune, d'un toucher agréable. Ces instruments, bien qu'ils soient à cordes verticales, emploient néanmoins la pédale céleste d'Erard." Belgique à l'Exposition de 1878, p. 117

 

1894

ANVERS - "Pianos droits, croisés, obliques, demi-queues [sic]." Exposition Universelle d'Anvers 1894, catalogue officiel général, 1894, p. 290

Pour les références voyez la page
Pianos belges de 1850 à maintenant

of in het Nederlands
Belgische piano's van 1850 tot nu


 © Copyright all rights reserved | contact