home | Facteurs de pianos en France


 

BATAILLE Alexandre
à Paris

1853

"Pianos droits perfectionnés. - ALEXANDRE BATAILLE, rue St-Louis, 89, au Marais.

Nous signalons avec avantage, aux amateurs et artistes, les excellents pianos droits perfectionnés d'A. Bataille.

Ce facteur artiste, enthousiaste de son art, ayant occupé des places importantes dans les premières maisons de Paris, vient de fonder des ateliers pour la fabrication spéciale des pianos droits.

Bonne et solide construction, belles qualités de sons, forme élégante et gracieuse, font de ces pianos ce que l'on peut désirer de mieux.

Grand choix de pianos en bois de palisssandre, de 600 à 700 francs, vendus à garantie trois années. Echanges, locations, réparations et accords." Le Causeur : littérature, théâtre, beaux-arts, modes, voyages, industrie, 08/1853, p. 19 (Gallica)

1855

"BATAILLE (Alexandre), pianos droits perfectionnés, pianos en vieux chêne avec ornements en zinc estampe. - Inventeur du Tourne-page mécanique. Rue Saint-Louis, au Marais, 89." Nouveau dictionnaire de musique illustré, Charles Soulier, 1855

1856

"Pianos ALEXANDRE BATAILLE et Cie. facteurs de Pianos droits perfectionnés. 89, rue Saint-Louis (au Marais,) — Exportation. " Le Mercure Parisien, 1856, p. 4 (Gallica)

"MANUFACTURE DE PIANOS DROITS - PERFECTIONNÉS, ALEXANDRE BATAILLE et Cie., fabrique chaussée Ménilmontant, 141 et 143, à Belleville.

— Magasins de ventes et locations à Paris, rue Meslay, 28, et boulevard Saint-Martin, 37.

— Spécialité d'excellents pianos droits perfectionnés pour l'exportation.

— Pianos tous les genres des prix modérés.

— Garantie de dix années contre tout défaut de fabrication." Le Luth français. Journal de la facture instrumentale, 1856, p. 8 (Gallica)

1858

Piano droit d'Alexandre BATAILLE, Revue des races latines : française, espagnole, italienne, portugaise, belge, ..., 10/11/1858, p. 685 (Gallica)

"MANUFACTURE DE PIANOS DROITS ET ORGUES, HARMONIUMS
ALEXANDRE BATAILLE ET CIE:
ÉLÈVE DES MAISONS ÉRARD ET PAPE.

COMMISSION. — EXPORTATION. - PARIS, Boulevard Saint-Martin, 37 ET RUE MESLAY, 28
Pianos ordinaires, de 650 à 1,000 fr. — Pianos de commande, genre Boule, bois rose, chêne, sculpture, gravure, de 1,200 f. à 2,000 fr.

ORGUES DEPUIS 1OOF. JUSQU'A 2,000 F.

Maison de commission pour tous les Instruments de musique en général." Revue des races latines : française, espagnole, italienne, portugaise, belge, ..., 10/11/1858, p. 685 (Gallica) -  Courrier des chemins de fer et la gazette des étrangers : contenant : les départs, arrivées, prix de tous les chemins de fer..., 11/12/1858, p. 8 (Gallica)

1859

Le Figaro, 18/06/1859

"Les pianos et les orgues-harmoniums qui sortent des ateliers de MM. Alexandre Bataille et Cie, 37, boulevard Saint-Martin, jouissent toujours d'une vogue aussi grande que légitime.

Les salons de leur vaste établissement sont sans cesse encombrés de gens du monde et d'artistes. Les charmantes compositions musicales de Mme Alexandre Bataille, jouées par cette habile artiste sur ces pianos-modèles, ajoutent un attrait de plus au plaisir des visiteurs et des acheteurs."
L'Ami de la religion, 1859, p. 179

"Bataille (Alex.) et Cie, ® О 1858; élève d'Erard et de Pape, pianos de commerce, fab. consciencieuse de 650 à 1,000 fг., pianos d'art, genre 'Boule, bois de rose, ébène, sculpture, marqueterie, gravure, etc.; de 1,000 à 2,000 fr.; grande location de pianos et d'orgues harmoniums, Piano Billard, brev. a. g. d - g., joli billard de salon, contenant un délicieux piano à queue, maison de commission pour tous les instruments de musique en général; magasin de vente, Meslay, 28, et boul. St-Martin. 37; fabrique : Chaussée - Ménilmontant, 60. (Voir la Revue industrielle.)" Annuaire et almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l ..., 1859

"MANUFACTURE DE PIANOS DROITS ET ORGUES HARMONIUMS - D'ALEXANDRE BATAILLE ET CIE - Elève des Maisons Erard et Pape - PARIS - Boulevard Saint-Martin, 37 ET Rue Meslay, 28

PIANOS DE COMMERCE - DE 650 A 1,000 FR.

PIANOS D'ART, genre Boule, Bois de rose, Ébène, Sculpture, Gravure sur bois, Bronzes dorés, etc. de 1,000 â 2,000 fr.

- ORGUES HARMONIUMS depuis 100 fr. jusqu'à 2,000 - LOCATION DE PIANOS - EXPORTATION - Maison de Commission pour tous les instruments de musique en général." Paris industriel. Guide illustré , 1859, p. 60 (Gallica)

1860

Revue européenne : lettres, sciences, arts, voyages, politique, 1860, p. 909 (Gallica)

"M. Bataille est un de nos facteurs de pianos les plus ingénieux. Il vient de trouver le moyen de loger d'excellents pianos dans leks tables dei billard de telle sorte que ce meuble de jeu peut se convertir instantanément en un instrument d'étude et d'utile distraction.

Mais ce qu'il y de plus extraordinaire, c'est que la billard et le piano réunie, quoique l'un et l'autre d'une irréprochable fabrication, coûtent moins cher qu'un piano à queue tout seul d'Erard ou de Pleyel. Les châteaux vont s'emparer de ce meuble précieux, pour lequel l'habile inventeur a pris un brevet, que les curieux vont visiter avec le plus vif intérêt dans ses ateliers de la rue Meslay." La France Musicale, 1860, p. 142 (Gallica)

"Maison ALEXANDRE BATAILLE et Cie - 37, BOULEVARD SAINT-MARTIN - PIANO-BILLARD.

Nous recommandons vivement à nos lecteurs la nouvelle invention dont M. Alexandre BATAILLE vient de doter l'industrie française, le PianoBiilard.

Ce superbe instrument, qu'au premier abord on pourrait prendre pour un simple billarl, fait bientôt place, par un mécanisme ingéuieux, au plus beau piano que l'on puisse rêver.

L'espace nous manque pour donner une explication détaillée du Piano-Billard, et, pour compléter cette explication, nous invitons nos lecteurs, et nos lectrices surtout, à se rendre dans les ateliers de M. Alexandre BATAILLE, Boulevard Saint-Martin, 37, d'où, nous en sommes certain d'avance, elles ne sortiront qu'en pésirant avoir un de ces instruments splendides dans leurs appartements." Revue des races latines : française, espagnole, italienne, portugaise, belge, autrichienne, brésilienne et hispano-américaine : religion, histoire, littérature, sciences, arts, industrie, finances, commerce, 07/1860, p. 686 (Gallica)

1861

Pub. dans 'Almanach du Voleur illustré : 4ème année 1861'

"For the Vice-King of Egypt a Piano-Billiard has been manufactured in Paris, wich serves as a Billiard-Table as well as a Piano. The best item in this news is, that the new instrument is not more expensive then an ordinary Grand. A splendid opportunity for our young men of fashion to play on a musical instrument without being musical." The Musical review and musical world, Volume 12; Volume 1861, Theodor Hagen, 1861, p. 209

1862

 

Almanach du voleur illustré, 1862, p. 47

"MAISON ALEXANDRE BATAILLE ET C', ÉLÈVE D'ÉRARD ET DE PAPE, MÉDAILLES EN BRONZE, ARGENT ET OR, 37, boulevard Saint-Martin et rue Meslay, 28, PIANOS ORDINAIRES de 650 à 1,000 fr. — PIANOS DE COMMANDE de 1.000 à 2.000 fr. — ORGUES HARMONIUMS de 100 fr. à 2,000 fr. — Inventeur du PIANO-BILLARD (s.g.d.g.). — Exploitation unique du PIANO-ORCHÊSTRE, à clavier, de J.-B. SCHALKENBACK, de Trêves, breveté en France et à l'Etranger, perfectionné par ALEXANDRE BATAILLE. — Location de pianos et orgues; commissionel exportation de tous instruments de musique en général." L'Echo Saumurois, 07/08/1862, p. 4 (archives.ville-saumur.fr)

1863

"ALEXANDRE BATAILLE ET LUNE DE MIEL - Il y a de cela deux ans, un prêtre bénissait l'union de M. et madame de Rennepont.

La dame était une fort jolie brune aux grands yeux noirs et à l'âme poétique. Le mari un grand blond qui passe des heures entières au cercle; je ne dirai pas qu'il s'y ruine, mais il fait des carambolages et des effets rétroactifs qui donneraient le frisson à Barthélémy et à Berger.

Le hasard fit que ce jeune couple gagna à une des dernières loteries une certaine somme d'argent. Madame désire un piano, un beau piano et affirme que c'est la chose la plus utile; le mari veut un billard; plus de sortie promet-il, il me faut un billard et je n'irai plus au cercle, je te le promets. — Non, un piano.

— Non, un billard. On commençait à se bouder et cette jolie lune de miel allait passer, mais je me trouvais là et je promis de tout concilier. J'en fis part à mon ami Bataille.

Qu'est-ce que cela peut faire à M. Alexandre Bataille qui est un des meilleurs facteurs de pianos, d'orgues-harmonium et qui a inventé le piano orchestre, qui étant joué par une seule personne remplace un orchestre de trente musiciens.

— Qu'est-ce que cela peut lui faire à ce bon gros Bataille que ce jeune ménage en arrive en si peu de temps à la lune rousse.

Cela fait, que pour réunir ces deux amoureux, satisfaire la passion de Monsieur et le caprice de Madame, Alexandre Bataille a inventé le billard breveté qui est un magnifique billard de salon renfermant un délicieux piano à queue dont les qualités harmoniques ne laissent rien à désirer. Bataille fit donc prévenir M. de Rennepont qui fît l'acquisition d'un de ces instruments, et le ménage fut heureux et eut... beaucoup d'agrément.

On peut voir fonctionner les instruments de M. Bataille tous les jours, dans ces magasins qui sont sans cesse fréquentés par les premiers artistes de Paris, qui viennent y étudier; de cette façon l'on peut se rendre parfaitement compte de l'effet que peut produire un instrument.

Les ateliers de M. Alexandre Bataille, sont 28, rue Meslay, et ses magasins Boulevart Saint-Martin, 37." La Dame blanche. Journal du commerce et de l'industrie, 23/06/1863 (Gallica)

"Bataille (Alexandre) et Cie, pianos d'art et de commerce, en bois précieux, de 650 à 1,000 fr., et de 1,000 à 2,000. Piano-billard.

Location d'orgues, harmoniums et de pianos, rue Meslay, 28, et boulevard Saint-Martin, 37." Annuaire spécial des artistes musiciens, 1863, p. 115 (Gallica)

BATAILLE
sur ce site

 

EXPOSITIONS
ARTICLES

PUBLICITÉ

Cliquer sur les liens ci-dessus.

Pour les références voyez la page
 
Pianos français B


 © Copyright all rights reserved | contact